Publicité

Nifédipine Sandoz® CR 40

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que le Nifédipine Sandoz CR 40 et quand doit-il être utilisé ?

Nifédipine Sandoz CR 40 contient comme principe actif de la nifédipine, qui fait partie du groupe dit des antagonistes du calcium. La nifédipine diminue les besoins en oxygène du et protège le coeur contre une surcharge. Son effet relaxant sur les artères coronaires prévient l’apparition des douleurs cardiaques (angine de poitrine), ou diminue leur fréquence et leur intensité.

L’effet antihypertenseur de la nifédipine repose sur une dilatation des vaisseaux sanguins (artères) à la périphérie. La résistance vasculaire diminue et les valeurs élevées de pression sanguine sont abaissées.

Les comprimés de Nifédipine Sandoz CR 40 ne doivent s’employer que sur prescription et sous contrôle régulier du médecin.

Quand Nifédipine Sandoz CR 40 ne doit-il pas être pris ?

Les comprimés de Nifédipine Sandoz CR 40 ne doivent pas s’utiliser en cas d’hypersensibilité à l’égard du principe actif ou d’un autre composant.

Le médicament ne doit pas être utilisé en cas de choc cardiovasculaire et d’infarctus du myocarde aigu (au cours des 4 premières semaines) ou d’angor instable.

Il ne faut pas non plus prendre Nifédipine Sandoz CR 40 en même temps que de la rifampicine, un antibiotique destiné au traitement de la tuberculose.

Si vous avez un anus artificiel, vous ne devez pas prendre Nifédipine Sandoz CR 40.

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Nifédipine Sandoz CR 40 ?

La prudence est de rigueur chez les patients présentant une hypotension marquée (hypotension sévère: pression artérielle systolique inférieure à 90 mm Hg), des rétrécissements importants du tube digestif ainsi qu’en cas de fonction hépatique sévèrement réduite.

Nifédipine Sandoz CR 40 peut être administré en même temps que d’autres antihypertenseurs; dans ce cas, il faut s’attendre à un renforcement des effets antihypertenseurs.

L’effet hypotenseur peut être accentué par la prise concomitante de cimétidine, ou de cisapride (médicaments destinés au traitement de l’excès d’acidité gastrique) et par celle d’antidépresseurs tricycliques et de dérivés nitrés. La nifédipine ne doit pas être administrée en association avec le sulfate de magnésium i.v.

Il faut éviter de prendre Nifédipine Sandoz CR 40 en même temps que du jus de pamplemousse, car l’effet peut être accentué.

Les médicaments suivants peuvent également intensifier l’effet de Nifédipine Sandoz CR 40 et ne devraient donc pas être pris simultanément à Nifédipine Sandoz CR 40, sauf sur prescription formelle du médecin:

– antidépresseurs tels que fluoxétine ou néfazodone;

– médicaments contre les infections à VIH tels qu’amprénavir, indinavir, néfilnavir, ritonavir ou saquinavir;

– anti-mycosiques tels que kétoconazole (non admis en Suisse), itraconazole ou fluconazole;

– diltiazem.

Par ailleurs, Nifédipine Sandoz CR 40 peut modifier l’efficacité d’autres médicaments. En font partie:

– médicaments contre les maladies cardiaques tels que quinidine, diltiazem, digoxine;

– tacrolimus (un médicament dit immunosuppresseur, utilisé chez les patients transplantés);

– théophilline (anti-asthmatique).

Nifédipine Sandoz CR 40 ne doit pas être administré en même temps que des antiépileptiques tels que phénytoïne, carbamazépine, phénobarbital ou acide valproïque, sauf en cas de prescription formelle du médecin.

Le traitement concomitant par Nifédipine Sandoz CR 40 et de certains antibiotiques doit être évité également, sauf sur prescription formelle du médecin. En font partie:

– vincristine;

– érythromycine;

– quinipristine/dalfopristine;

– en règle générale, des antibiotiques appartenant à la famille des céphalosporines.

Si vous avez présenté, au cours d’un traitement par la ciclosporine (p.ex. dans le cadre d’une greffe d’organe), une prolifération de la gencive (hyperplasie gingivale), vous ne devriez pas prendre Nifédipine Sandoz CR 40, car ces modifications de la gencive ont été observées également sous Nifédipine Sandoz CR 40.

Ce médicament peut perturber la capacité de réaction, l’aptitude à la conduite automobile et l’aptitude à l’utilisation d’outils ou de machines. Ceci vaut davantage encore en association à la consommation d’alcool.

L’emploi et la sécurité des comprimés retard de Nifédipine Sandoz CR 40 n’ont pas encore été étudiés chez les enfants et les adolescents.

Les patients et patientes souffrant d’une intolérance au lactose (sucre du lait) doivent tenir compte du fait que Nifedipin Sandoz CR 40 retard contient du lactose.

Informez votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez d’autres maladies, vous êtes allergique ou vous utilisez d’autres médicaments (y compris médicaments délivrés sans ordonnance).

Nifédipine Sandoz CR 40 peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Les comprimés de Nifédipine Sandoz CR 40 ne doivent pas être pris pendant toute la durée de la grossesse. Le nifédipine passe dans le lait maternel. On ignore si un effet dû au médicament peut se manifester chez le nourrisson. Pour des raisons de prudence, il est conseillé d’arrêter l’allaitement. Veuillez informer votre médecin si vous êtes enceinte, si vous envisagez une grossesse ou si vous allaitez votre enfant.

Comment utiliser Nifédipine Sandoz CR 40 ?

Sauf prescription contraire du médecin, prenez Nifédipine Sandoz CR 40 selon les modalités suivantes:

La posologie usuelle est de 1 comprimé une fois par jour.

Avalez le comprimé sans le croquer, après un repas, par exemple le petit déjeuner, avec suffisamment de liquide.

Le médecin fixe la dose journalière maximale pour chaque patient. Cette dose ne doit pas dépasser deux comprimés (80 mg).

Ne modifiez pas de votre propre initiative la posologie prescrite. Si vous pensez que l’effet du médicament est trop faible ou au contraire trop fort, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

L’emploi et la sécurité des comprimés retard de Nifédipine Sandoz CR 40 n’ont pas encore été étudiés chez les enfants et les adolescents.

Quels effets secondaires Nifédipine Sandoz CR 40 peut-il provoquer ?

Pendant le traitement par Nifédipine Sandoz CR 40, les effets indésirables suivants sont possibles:

Au début du traitement, de légers maux de tête, une rougeur du visage , une sensation de chaleur et un gonflement (oedème = accumulation d’eau) des chevilles sont fréquents. Les effets secondaires suivants ont également été rapportés fréquemment: constipation, sensation de malaise et fatigue. Peuvent survenir occasionnellement: des palpitations, une augmentation du pouls, un tremblement et une élimination urinaire accrue pendant la journée et la nuit de la nervosité, de la migraine, des vertiges, de l’hypotension, des saignements du nez, des ballonnements, des crampes dans les jambes, des troubles du sommeil, des états d’anxiété, une altération transitoire de la perception optique, une sécheresse buccale, des troubles gastro-intestinaux (nausées, vomissements), des douleurs dans le bas ventre, des réactions allergiques (fièvre, oedème du larynx) des douleurs non spécifiques ainsi que des frissons .

Toutefois, la plupart de ces troubles disparaissent en cours de traitement quand votre organisme s’est habitué au médicament.

De rares cas de fourmillements dans les mains et les pieds, de douleurs dans la poitrine et de problèmes de la gencive ont été constatés.

Chez les diabétiques, de rares cas d’hypoglycémies sont possibles.

En outre, les effets secondaires suivants peuvent survenir, mais dont la fréquence est inconnue: réactions anaphylactiques (réactions allergiques aiguës du système immunitaire), taux glycémique élevé, jaunisse, réactions hypersensibles sévères de la peau (syndrome de la peau ébouillantée), sensibilité à la lumière et saignements cutanés, sensibilité réduite de la peau au toucher et à la pression, somnolence, douleurs des yeux, crises d’angine de poitrine, difficulté à respirer, troubles de la déglutition, troubles de la motilité intestinale resp. ulcères intestinaux, vomissements, douleurs musculaires, insuffisance des sphincters (incontinence fécale).

Si vous constatez des effets indésirables qui ne sont pas décrits ici, signalez-les à votre médecin ou à votre pharmacien.

A quoi faut-il encore faire attention ?

Le principe actif du comprimé de Nifédipine Sandoz CR 40 est renfermé dans un enrobage non résorbable. Le principe actif, résorbable par l’organisme, est libéré progressivement par cet enrobage. Dès que le processus de libération est terminé, l’enrobage vide du comprimé est éliminé de l’organisme et peut éventuellement se retrouver dans les selles.

Conserver dans l’emballage original, à température ambiante (15–25 °C), à l’abri de la lumière et de l’humidité et hors de la portée des enfants.

Ce médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur l’emballage.

Pour plus de renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien. Ces personnes disposent de l’information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Nifédipine Sandoz CR 40 ?

1 comprimé contient 40 mg de nifédipine comme principe actif et les excipients suivants pour la préparation des comprimés: dioxyde de titane (E 171), oxyde de fer rouge (E 172), cellulose microcristalline, cellulose, lactose, hypromellose, stéarate de magnésium, silice colloïdal, macrogols, talc.

Numéro d’autorisation

54006 (Swissmedic).

Où obtenez-vous Nifédipine Sandoz CR 40 ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, uniquement sur ordonnance médicale.

Nifédipine Sandoz CR 40: emballages de 30 et 100 comprimés.

Titulaire de l’autorisation

Sandoz Pharmaceuticals SA, Risch; domicile: Rotkreuz.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en novembre 2017 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 04.04.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 04.04.2021

Publicité