Publicité

Panprax®

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Panprax et quand doit-il être utilisé?

Le principe actif de Panprax 20 mg/40 mg, le pantoprazole, appartient à la classe des inhibiteurs de la pompe à protons. Il inhibe l’enzyme responsable de la libération des acides gastriques (la pompe à protons).

Panprax 20 mg est utilisé pour l’atténuation des troubles et la guérison des formes légères de l’œsophagite (inflammation de l’œsophage). Il est également indiqué dans le traitement au long cours et pour la prévention d’une récidive après guérison des atteintes du bas œsophage.

Panprax 40 mg convient à l’amélioration et à la guérison des troubles légers à modérés dans les cas d’inflammation de l’œsophage, d’ulcères du duodénum ou de l’estomac. Dans les cas d’ulcère duodénal ou d’ulcère gastrique et en présence d’une infection par la bactérie Helicobacter pylori, Panprax 40 mg devrait également être utilisé en association avec deux antibiotiques. En outre, il est utilisé dans le traitement préventif des ulcères gastro-duodénaux induits par les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) chez les patients à risque de développer de telles lésions et pour lesquels un traitement par AINS doit être impérativement poursuivi.

Il est utilisé également en cas de syndrome de Zollinger-Ellison et d’autres affections associées à une production excessive et pathologique d’acide gastrique.

Panprax 20 mg/40 mg ne doit être utilisé que sur prescription du médecin.

Quand Panprax ne doit-il pas être utilisé?

Panprax 20 mg/40 mg ne doit pas être utilisé en cas d’hypersensibilité connue au principe actif, le pantoprazole, à d’autres inhibiteurs de la pompe à protons ou à l’un des excipients de Panprax 20 mg/40 mg.

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Panprax?

Panprax 20 mg/40 mg n’est pas indiqué lors de troubles gastro-intestinaux de nature légère, tels qu’irritation de l’estomac.

Chez les patients ayant un trouble sévère de la fonction hépatique, le médecin contrôlera régulièrement le taux des enzymes hépatiques durant le traitement par Panprax 20 mg/40 mg, principalement lors d’un traitement au long cours. Interrompre l’administration de Panprax 20 mg/40 mg lors d’une élévation du taux des enzymes hépatiques.

L’utilisation de Panprax 40 mg comme traitement préventif des ulcères gastro-duodénaux induits par les anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS) devrait être limitée aux patients chez lesquels un traitement par AINS doit être impérativement poursuivi et qui présentent un risque accru de développer des complications au niveau du tractus gastro-intestinal. Le risque accru doit être évalué selon les facteurs de risques individuels tels que l’âge (> 65 ans), les antécédents d’ulcère gastro-duodénal ou d’hémorragie dans les voies digestives hautes. Lors de l’utilisation de Panprax 20 mg/ 40 mg chez les patients prenant simultanément des anticoagulants, l’effet des anticoagulants doit être contrôlé.

Informez immédiatement votre médecin si vous observez l’un des symptômes suivants: perte de poids involontaire, vomissements répétés, difficultés à avaler, vomissement de sang, pâleur et sensation de faiblesse, sang dans les selles, diarrhées graves et/ou persistantes, apparition d’une éruption cutanée, notamment sur les zones de la peau exposées au soleil, car vous devrez alors éventuellement arrêter le traitement par Panprax. N’oubliez pas de signaler aussi tous les autres symptômes, tels que des douleurs articulaires.

Informez votre médecin ou pharmacien si vous prenez du méthotrexate contre une maladie cancéreuse.

L’absorption de certains médicaments, tels que des antifongiques à avaler ou certains médicaments contre le cancer, dépend du taux d’acidité (pH) dans l’estomac. Lors de l’utilisation simultanée de Panprax 20 mg/40 mg, il est important de respecter strictement les instructions de votre médecin.

Le pantoprazole peut diminuer l’efficacité de certains médicaments utilisés contre l’infection par le VIH (p. ex. atazanavir, ritonavir). Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez ces médicaments.

Avant de commencer le traitement, informez votre médecin ou votre pharmacien

– si vous devez effectuer des analyses de sang spécifiques (chromogranine A),

– si vous avez déjà présenté des réactions cutanées après un traitement par un médicament comparable à Panprax qui réduit également l’acidité gastrique.

Des expériences suffisantes ne sont pas disponibles chez les enfants et les adolescents de moins de 18 ans, sauf pour l’affection bénigne de l’œsophage.

Si des effets secondaires tels que vertiges ou troubles de la vision apparaissent, vous devez renoncer à conduire un véhicule ou à utiliser des machines.

Si vous prenez Panprax pendant plus de 3 mois, il se peut que le taux de magnésium dans votre sang diminue. Un taux de magnésium en baisse se traduit par les effets suivants: fatigue, tensions musculaires incontrôlées, confusion, crampes, vertiges et augmentation de la fréquence cardiaque. Si l’un de ces effets secondaires apparaît, veuillez consulter sans tarder votre médecin. Un faible taux de magnésium peut aussi entraîner une diminution des taux de potassium et de calcium dans le sang. Votre médecin peut prescrire des analyses sanguines régulières pour surveiller votre taux de magnésium.

La prise d’inhibiteurs de la pompe à protons comme Panprax, en particulier pendant plus d’un an, peut légèrement augmenter le risque de fractures de la hanche, du poignet ou de la colonne vertébrale. Informez votre médecin si vous souffrez d’ostéoporose ou prenez des corticostéroïdes (ces médicaments peuvent accroître le risque d’ostéoporose).

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si

– vous souffrez d’une autre maladie

– vous êtes allergique ou

– vous prenez déjà d’autres médicaments (même en automédication!).

Ce médicament contient moins de 1 mmol (23 mg) de sodium par comprimé pelliculé, c.-à-d. qu’il est essentiellement «sans sodium».

Panprax peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement?

En cas de grossesse ou de souhait de future grossesse ainsi que durant l’allaitement, vous ne devez prendre Panprax 20 mg/40 mg qu’après en avoir parlé avec votre médecin.

Comment utiliser Panprax?

Si vous utilisez plusieurs médicaments en même temps, il faut aussi consulter les notices d’emballage des autres médicaments en question. Sauf prescription contraire, les recommandations posologiques suivantes sont valables pour les adultes et les adolescents à partir de 12 ans:

Panprax 20 mg

Affections bénignes de l’œsophage: chez les adultes et les adolescents à partir de 12 ans, la posologie habituelle est de 1 comprimé pelliculé gastro-résistant de Panprax 20 mg par jour. L’amélioration des symptômes intervient en général en l’espace de 4 semaines. Si ce n’est pas le cas, on peut poursuivre le traitement par Panprax 20 mg pendant 4 semaines supplémentaires, une fois que le médecin traitant aura procédé à une réévaluation de la situation. Si des troubles réapparaissent après la disparition des symptômes, ils peuvent être traités, si nécessaire et en accord avec le médecin, par 1 comprimé pelliculé de Panprax 20 mg une fois par jour.

Traitement au long cours de l’œsophagite et prévention d’une récidive: en règle générale, prendre 1 comprimé pelliculé gastro-résistant de Panprax 20 mg par jour. En cas de récidive, la posologie journalière peut, en accord avec votre médecin traitant, être portée à 2 comprimés pelliculés gastro-résistants de Panprax 20 mg, puis à nouveau ramenée à 1 comprimé pelliculé par jour, une fois la guérison obtenue. En cas d’insuffisance hépatique sévère, la dose journalière de 1 comprimé pelliculé de Panprax 20 mg ne doit pas être dépassée.

Panprax 40 mg

Dans les cas d’ulcères duodénaux et d’ulcères gastriques avec infection prouvée par Helicobacter pylori, un traitement médicamenteux combiné visant l’éradication de l’infection est recommandé. Le recours à l’une des associations suivantes est possible:

a)1 comprimé pelliculé gastro-résistant de Panprax 40 mg 2 × par jour
+ 1000 mg d’amoxicilline 2 x par jour
+ 500 mg de clarithromycine 2 x par jour.

b)1 comprimé pelliculé gastro-résistant de Panprax 40 mg 2 x par jour
+ 400 à 500 mg de métronidazole 2 x par jour
+ 250 à 500 mg de clarithromycine 2 x par jour.

c)1 comprimé pelliculé gastro-résistant de Panprax 40 mg 2 x par jour
+ 1000 mg d’amoxicilline 2 x par jour
+ 500 mg de métronidazole 2 x par jour.

Le traitement combiné visant à éradiquer l’infection par Helicobacter pylori doit être pris pendant 7 jours. Lorsque l’association comprend du métronidazole, la durée maximale recommandée de traitement qui est de 10 jours pour cette substance ne doit pas être dépassée. Pour assurer une guérison des ulcères, il est conseillé de respecter la posologie recommandée en cas d’ulcères gastriques et duodénaux, et de suivre les instructions de votre médecin.

En cas d’ulcère du duodénum ou de l’estomac ou d’inflammation de l’œsophage, Panprax 40 mg peut être utilisé en monothérapie selon la posologie suivante: en règle générale, 1 comprimé pelliculé gastro-résistant de Panprax 40 mg par jour. Dans certains cas et sur prescription de votre médecin, la dose peut être doublée (soit 2 comprimés pelliculés gastro-résistants de Panprax 40 mg par jour) en cas d’inflammation de l’œsophage ou d’ulcère de l’estomac ou du duodénum, notamment lorsqu’ils n’ont pas répondu à d’autres médicaments.

Lors du traitement à long terme du syndrome de Zollinger-Ellison et d’autres affections associées à une hypersécrétion pathologique d’acide gastrique, la dose initiale recommandée est de 80 mg (2 comprimés pelliculés de Panprax 40 mg) par jour. Ensuite, la posologie sera ajustée individuellement en fonction de la sécrétion d’acide gastrique. À des posologies supérieures à 80 mg par jour, la dose journalière doit être répartie sur deux prises. Une augmentation momentanée de la posologie à une dose de plus de 160 mg de pantoprazole par jour est possible sur prescription du médecin; toutefois, elle sera maintenue seulement jusqu’à l’obtention d’un contrôle suffisant de la sécrétion acide.

Chez les patients dont la fonction rénale est réduite et chez les patients âgés, la dose journalière ne doit pas dépasser 40 mg de pantoprazole. En cas d’insuffisance hépatique sévère, le médecin réduira la dose journalière de pantoprazole à 20 mg (1 comprimé pelliculé de Panprax 20 mg).

Panprax 20 mg/40 mg

Les comprimés pelliculés gastro-résistants de Panprax 20 mg/40 mg ne doivent être ni mâchés ni écrasés mais pris en entier avec un peu d’eau, une heure avant un repas. Lors d’un traitement combiné visant à éradiquer Helicobacter pylori, il est recommandé de prendre le second comprimé pelliculé de Panprax 40 mg une heure avant le repas du soir.

Prise de Panprax 20 mg/40 mg oubliée

Si vous avez oublié de prendre une dose de Panprax 20 mg/40 mg, ne doublez pas la dose lors de la prise suivante, mais renoncez à prendre la dose oubliée et poursuivez le traitement comme d’habitude.

Surdosage accidentel de Panprax 20 mg/40 mg

En cas de surdosage accidentel de Panprax 20 mg/40 mg, veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien.

Arrêt du traitement par Panprax 20 mg/40 mg

N’arrêtez pas de prendre le traitement par Panprax 20 mg/40 mg sans en parler au préalable à votre médecin ou à votre pharmacien.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Quels effets secondaires Panprax peut-il provoquer?

Lors d’un traitement par Panprax 20 mg/40 mg, des tumeurs bénignes de la muqueuse de l’estomac peuvent survenir fréquemmentOccasionnellement, des troubles du sommeil, des maux de tête, des vertiges, des diarrhées, des nausées et des vomissements, des ballonnements et une sensation de satiété, une constipation, un dessèchement de la bouche, des douleurs et des troubles abdominaux, des éruptions cutanées, des rougeurs cutanées, des démangeaisons, une sensation de faiblesse, de la fatigue ou un malaise généralisé peuvent survenir.

Dans de rares cas, des réactions d’hypersensibilité immédiate (vertiges, accélération du pouls, accès de transpiration), des changements de poids, une humeur dépressive et une aggravation en cas de dépression préexistante, des troubles du goût, des troubles de la vue et une vision floue, une urticaire (éruption cutanée à fortes démangeaisons, papules œdémateuses), des douleurs articulaires et musculaires, une augmentation du volume des glandes mammaires chez l’homme, une élévation de la température du corps et des gonflements au niveau des bras et des jambes dus à une accumulation d’eau (formation d’œdèmes) peuvent survenir.

Dans de très rares cas, une désorientation et son aggravation chez les personnes déjà concernées par ce trouble peuvent survenir.

Les autres effets secondaires constatés étaient des hallucinations et des états confusionnels, surtout chez les personnes qui y sont prédisposées. Lorsque ces symptômes sont déjà présents, ils peuvent être aggravés par Panprax 20 mg/40 mg. Une sensibilité accrue à la lumière et une diminution de la concentration de certains sels minéraux dans le sang ont également été rapportées.

Des éruptions éventuellement associées à des douleurs dans les articulations ont été rapportées.

Lors de contrôles sanguins, les effets secondaires constatés sont les suivants:

Des élévations des valeurs hépatiques ont été occasionnellement rapportées.

Dans de rares cas, des augmentations de la bilirubine et des graisses sanguines sont survenues.

Dans de très rares cas, il a été fait état d’une diminution des plaquettes sanguines, ce qui peut conduire à une multiplication des hémorragies et des hématomes, ainsi que d’une diminution du nombre de globules blancs, avec pour conséquence possible une augmentation des infections.

Si lun ou lautre des effets secondaires suivants survient, cessez immédiatement de prendre Panprax 20 mg/40 mg et consultez immédiatement votre médecin:

– Réactions allergiques graves: gonflement de la langue ou du cou, difficultés à avaler, urticaire, difficultés à respirer, gonflements allergiques au niveau du visage et de la gorge (œdème de Quincke, angio-œdème), forte torpeur avec palpitations cardiaques et forte transpiration.

– Graves altérations de la peau telles que formation d’ampoules et rapide détérioration de l’état général, lésions cutanées (y compris petites hémorragies) au niveau des yeux, du nez, de la bouche et des lèvres ou des parties génitales (syndrome de Stevens-Johnson, syndrome de Lyell, érythème polymorphe) ainsi que sensibilité à la lumière.

– Autres états graves: jaunissement de la peau ou des yeux (lésions graves des cellules du foie, jaunisse), fièvre, éruption cutanée et reins enflés, parfois accompagnés de douleurs au moment d’uriner et de douleurs dans le bas du dos (inflammation sévère des reins).

Si vous remarquez des effets secondaires, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien. Ceci vaut en particulier pour les effets secondaires non mentionnés dans cette notice d’emballage.

À quoi faut-il encore faire attention?

Ce médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Remarques concernant le stockage

Conserver hors de portée des enfants, à température ambiante (15°C–25°C) et dans l’emballage d’origine.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Panprax?

1 comprimé pelliculé gastro-résistant de 20 mg ou 40 mg contient respectivement:

Principe actif: 20 mg ou 40 mg de pantoprazole

Excipients: mannitol (E421), dispersion de copolymère d’acide méthacrylique et d’acrylate d’éthyle, carbonate de sodium, glycolate d’amidon sodique, talc, hypromellose, dioxyde de titane, polypropylène glycol (E1520), stéarate de calcium, copolymère d’acide méthacrylique, macrogol, oxyde de fer jaune, laurylsulfate de sodium

Numéro d’autorisation

60408 (Swissmedic)

Où obtenez-vous Panprax? Quels sont les emballages à disposition sur le marché?

En pharmacie, sur ordonnance médicale.

Panprax 20 mg: emballages de 15, 30, 60 et 120 comprimés pelliculés gastro-résistants.

Panprax 40 mg: emballages de 7, 15, 30 et 60 comprimés pelliculés gastro-résistants.

Titulaire de l’autorisation

Drossapharm SA, Bâle

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en septembre 2017 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 27.08.2020, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 04.09.2020
Publicité