Publicité

Pulmofor® Sirop

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Pulmofor Sirop et quand est-il utilisé ?

Pulmofor Sirop est un antitussif contenant le principe actif dextrométhorphane. Le dextrométhorphane calme un réflexe tussigène excessif. Utilisé à des doses conformes aux recommandations, son effet débute 15–30 min après administration orale et persiste en général pendant 6 heures et plus.

Pulmofor Sirop est utilisé pour le traitement de la toux d’origine diverse, en particulier de la toux sèche irritative.

Pulmofor Sirop ne contient pas de sucres cariogènes.

De quoi faut-il tenir compte en dehors du traitement ?

Pulmofor Sirop peut entraîner une dépendance physique et psychique et l’effet peut diminuer lors d’une utilisation prolongée (développement d’une tolérance). Le traitement doit donc être de courte durée.

Le tabagisme favorise la toux («toux du fumeur»). En renonçant à fumer, vous favorisez l’effet de Pulmofor Sirop.

Discutez avec votre médecin ou pharmacien avant de prendre Pulmofor Sirop :

Si vous prenez des médicaments tels que certains antidépresseurs ou antipsychotiques, Pulmofor Sirop peut interagir avec ces médicaments et vous risquez de subir des altérations de l’état mental (par ex., de l’agitation, des hallucinations, un coma), ainsi que d’autres effets tels qu’une température corporelle supérieure à 38 °C, une augmentation de la fréquence cardiaque, une tension artérielle instable, et une exagération des réflexes, une rigidité musculaire, un manque de coordination et/ou des symptômes gastro-intestinaux (par ex., des nausées, vomissements, diarrhées).

10 ml de Pulmofor Sirop équivalent à 43,75 kJ/10,5 kcal (soit environ 0,2 équivalent fruit).

Quand Pulmofor Sirop ne doit-il pas être utilisé ?

En cas d’hypersensibilité à l’un des composants et pendant un traitement avec certains médicaments contre les troubles dépressifs (appelés inhibiteurs de la MAO).

Pulmofor Sirop est édulcoré au sorbitol, lequel se transforme en fructose lors de la digestion. Vous ne devez donc pas utiliser Pulmofor Sirop si vous souffrez (ou si votre enfant souffre) d’un trouble héréditaire (rare) du métabolisme des sucres (appelé intolérance au fructose).

Pulmofor Sirop ne doit pas être donné aux enfants âgés de moins de 1 an.

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Pulmofor Sirop ?

La toux est un mécanisme de défense de l’organisme qui a des causes précises. Si votre toux ou celle de votre enfant dure plus d’une semaine, vous devriez consulter votre médecin, afin qu’il en détermine la cause et exclue une maladie grave et, si nécessaire, prescrive un traitement spécifique.

Si vous souffrez d’asthme, d’autres maladies respiratoires chroniques ou d’une maladie du foie, n’utilisez Pulmofor Sirop que sur ordonnance médicale.

En cas de réactions d’hypersensibilité (allergie), arrêtez immédiatement le traitement et consultez votre médecin. Les réactions d’hypersensibilité se manifestent par des éruptions cutanées, des oedèmes au visage, une accélération des battements du coeur, des malaises et/ou des troubles respiratoires. Dans des cas isolés, elles peuvent aller jusqu’à la perte de conscience et au choc (appelé choc cardio-circulatoire).

Chez certaines personnes, p.ex. des patients atteints d’une maladie du foie ou des reins ainsi que chez des personnes ayant une disposition héréditaire (génétique), l’élimination du principe actif dextrométhorphane est nettement ralentie. Chez ces personnes, non seulement l’effet antitussif mais avant tout les effets secondaires peuvent s’accentuer déjà après 3 à 4 jours de traitement. Votre médecin vous en expliquera les raisons.

Vous devez être attentif au fait que Pulmofor Sirop, même utilisé conformément aux prescriptions, peut modifier vos capacités de réaction au point d’entraver votre aptitude à la conduite d’un véhicule ou à l’utilisation d’une machine. Cela est valable à plus forte raison lorsque le traitement dépasse 3 à 4 jours et lorsque vous prenez en même temps des boissons alcoolisées.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez d’une autre maladie, si vous êtes allergique ou si vous prenez déjà d’autres médicaments en usage interne ou externe (même en automédication)!

Pulmofor Sirop peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Si vous êtes enceinte ou souhaitez le devenir ou si vous allaitez vous devriez, par mesure de précaution, éviter de prendre des médicaments. En ce qui concerne Pulmofor Sirop, il n’est pas connu s’il peut porter préjudice à la santé de l’enfant à naître ou du nourrisson. Pendant la grossesse, vous ne devriez prendre ce médicament que si votre médecin vous l’a prescrit expressément. Si vous prenez Pulmofor Sirop juste avant la fin de la grossesse, cela peut conduire à des difficultés respiratoires chez le nouveau-né.

Le dextrométhorphane passe en faibles quantités dans le lait maternel. Par précaution, son utilisation est déconseillée pendant l’allaitement.

Comment utiliser Pulmofor Sirop ?

Sauf autre prescription du médecin:

Adultes et enfants de plus de 12 ans: 10 ml de sirop 3–4 fois par jour.

Enfants de 6 à 12 ans: 5 ml de sirop 3–4 fois par jour.

Enfants de 1 à 6 ans: 2,5 ml de sirop 3–4 fois par jour.

Utiliser la mesurette jointe à l’emballage.

Il est recommandé de prendre Pulmofor Sirop de préférence après les repas et la dernière dose le soir avant le coucher. Deux prises devraient être séparées par un intervalle d’au moins 6 heures.

Si vous êtes une personne âgée ou si vous souffrez d’une maladie du foie, votre médecin pourra vous prescrire de commencer le traitement avec des doses inférieures à celles recommandées ci-dessus.

Ne prenez pas Pulmofor Sirop plus de 4 jours sans avis médical. Même sous prescription médicale, il convient de ne pas prendre Pulmofor Sirop plus de deux à trois semaines (voir ci-dessus «Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Pulmofor Sirop ?»).

Chez les enfants, un surdosage peut entraîner des effets indésirables graves, notamment des troubles neurologiques. La dose recommandée ne doit pas être dépassée.

Si vous prenez plus de Pulmofor Sirop que ce que vous devriez prendre, vous pouvez présenter les symptômes suivants : nausées et vomissements, contractions musculaires involontaires, agitation, confusion, somnolence, troubles de la conscience, mouvements oculaires rapides et involontaires, troubles cardiaques (battements rapides du coeur), troubles de la coordination, psychose avec hallucinations visuelles, et hyperexcitabilité.

Autres symptômes possibles en cas de surdosage massif : coma, problèmes respiratoires graves, et convulsions.

Contactez immédiatement votre médecin ou l’hôpital si vous présentez l’un des symptômes susmentionnés

Veuillez vous conformer au dosage figurant sur la notice d’emballage ou prescrit par votre médecin. Si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte, veuillez vous adresser à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels effets secondaires Pulmofor Sirop peut-il provoquer ?

La prise de Pulmofor Sirop peut provoquer les effets secondaires suivants:

Occasionnellement: nausées et vomissements, constipation, fatigue, vertiges.

Rarement: perte d’appétit, diarrhée, réactions d’hypersensibilité (allergies), agitation, confusion, rétrécissement bronchique avec détresse respiratoire, ralentissement respiratoire.

Les effets secondaires de Pulmofor Sirop peuvent être plus prononcés ou se manifester plus fréquemment lorsqu’il est pris à des doses plus élevées, pendant une durée plus longue ou en même temps que d’autres médicaments (voir ci-dessus: «Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Pulmofor Sirop ?»).

En cas de surdosage, c’est-à-dire en cas de prise de quantités supérieures aux doses recommandées et/ou en cas de prise à des intervalles plus rapprochés que ceux recommandés, les effets secondaires mentionnés ci-dessus et les risques mentionnés dans le chapitre «Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Pulmofor Sirop ?» augmentent. Autres signes d’un surdosage: transpiration, palpitations cardiaques, vision floue, état d’excitation et perte de conscience. Chez les enfants et en particulier les enfants en bas âge, un surdosage peut avoir des conséquences graves.

Si des signes d’un surdosage apparaissent, vous devez immédiatement arrêter la prise de Pulmofor Sirop et consulter un médecin.

Si vous remarquez des effets secondaires qui ne sont pas mentionnés dans cette notice, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

À quoi faut-il encore faire attention ?

Pulmofor Sirop doit être conservé à température ambiante (15–25 °C) et hors de portée des enfants.

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Pulmofor Sirop ?

10 ml de Pulmofor Sirop contiennent comme principe actif 25 mg de bromhydrate de dextrométhorphane, correspondant à 18,5 mg de dextrométhorphane.

Pulmofor Sirop contient en outre de la saccharine, du cyclamate, des arômes (avec vanilline et essence de bergamote), le conservateur benzoate de sodium (E 211) et d’autres excipients.

Numéro d’autorisation

53979 (Swissmedic).

Où obtenez-vous Pulmofor Sirop ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, sans ordonnance médicale.

Flacon de 200 ml.

Titulaire de l’autorisation

VERFORA SA, 1752 Villars-sur-Glâne.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en janvier 2020 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 23.04.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 25.04.2021

Publicité