Publicité

Rizatriptan Sandoz® 5 mg/10 mg

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Rizatriptan Sandoz et quand est-il utilisé ?

Rizatriptan Sandoz est employé pour traiter les crises migraineuses chez l’adulte. Rizatriptan Sandoz ne doit pas être utilisé pour la prévention des crises de migraine (prophylaxie). Rizatriptan Sandoz appartient à une catégorie de médicaments que l’on appelle les agonistes sélectifs des récepteurs 5-HT1B/1D.

Le traitement par Rizatriptan Sandoz diminue la dilatation des vaisseaux sanguins périphériques du cerveau. C’est cette dilatation qui provoque les maux de tête lors d’une crise migraineuse.

Les comprimés orodispersibles Rizatriptan Sandoz ne peuvent être pris que sur prescription médicale.

De quoi faut-il tenir compte en dehors du traitement ?

La migraine est un mal de tête intense, lancinant et typiquement unilatéral, souvent accompagné de nausées, de vomissements et d’une sensibilité à la lumière et au bruit.

Chez certaines personnes, les maux de tête peuvent être précédés de symptômes visuels tels qu’une impression de scintillement ou de lignes ondulées, que l’on qualifie d’aura.

C’est votre médecin qui déterminera, sur la base de vos symptômes, si vous souffrez de migraine.

Il existe des facteurs susceptibles de déclencher la crise de migraine, tels que:

– certains aliments ou certaines boissons (par exemple fromage, chocolat, agrumes, café, alcool);

– le stress;

– la modification d’habitudes (par exemple trop ou trop peu de sommeil, le fait de sauter des repas, le changement d’habitudes alimentaires);

– des modifications hormonales chez la femme (par exemple lors des règles).

Vous pouvez prévenir les crises de migraine ou diminuer leur fréquence en essayant d’identifier ce qui les déclenche chez vous. La tenue d’un calendrier des maux de tête vous aidera à identifier et à analyser les facteurs déclenchants. Une fois ces facteurs repérés, vous et votre médecin pourrez envisager un traitement et une modification en conséquence de votre style de vie.

Quand Rizatriptan Sandoz ne doit-il pas être utilisé ?

Ne prenez pas Rizatriptan Sandoz si:

– vous êtes allergique à l’un ou à plusieurs de ses composants;

– vous souffrez d’hypertension artérielle non traitée;

– vous souffrez ou avez souffert d’une maladie du cœur (infarctus du myocarde);

– vous souffrez d’un trouble de l’irrigation sanguine du cœur (angine de poitrine);

– vous avez subi récemment ou par le passé une attaque cérébrale (AVC, accident vasculaire cérébral) ou une insuffisance transitoire de la circulation dans le cerveau (AIT, accident ischémique transitoire);

– vous souffrez ou avez souffert d’un trouble circulatoire des extrémités, d’autres troubles circulatoires ou d’une maladie intestinale d’origine ischémique (une maladie due à une insuffisance de la circulation sanguine desservant l’intestin);

– vos fonctions hépatiques sont fortement réduites;

– vous êtes actuellement traité(e) avec des inhibiteurs de la monoamine-oxydase (MAO), tels que le moclobémide (Aurorix®) ou si vous avez pris des inhibiteurs de la MAO au cours des deux dernières semaines.

Si vous n’êtes pas sûr de pouvoir prendre Rizatriptan Sandoz, demandez conseil à votre médecin.

Quelles sont les précautions à observer lors de l’utilisation de Rizatriptan Sandoz ?

Une crise migraineuse ou le traitement par Rizatriptan Sandoz peut provoquer une somnolence chez certains patients. Certains patients ayant pris Rizatriptan Sandoz ont également rapporté des vertiges. C’est pourquoi une prudence particulière est de mise lors de la conduite d’un véhicule ou de l’utilisation de machines.

Informez votre médecin si vous souffrez d’autres maladies et communiquez-lui

– tous vos problèmes médicaux passés ou actuels

– tous les facteurs de risque de maladies cardio-vasculaires

– hypertension ou diabète

– tabagisme

– maladie cardiaque dans les antécédents familiaux

– si une «colite ischémique» (une maladie due à une insuffisance circulatoire affectant le gros intestin) a été diagnostiquée chez vous

– toutes les allergies dont vous souffrez ou avez souffert

– tous les médicaments que vous prenez ou envisagez de prendre, même ceux obtenus sans ordonnance, ainsi que ceux que vous prenez généralement en cas de migraine.

– Ne prenez Rizatriptan Sandoz qu’en cas d’une crise de migraine. Rizatriptan Sandoz ne peut servir au traitement de maux de tête susceptibles d’avoir une autre cause principale plus grave.

Ne prenez pas Rizatriptan Sandoz en même temps que d’autres médicaments de la même catégorie de substances actives, tels que le sumatriptan (Imigran®), ou que d’autres anti-migraineux à base d’ergotamine, comme par exemple l’ergotamine (Cafergot®), la dihydroergotamine (Dihydergot®) ou le méthysergide (Deseril® retard).

Demandez à votre médecin comment vous devez prendre Rizatriptan Sandoz si vous êtes actuellement traité(e) au propranolol (Inderal®).

Dans de rares cas, une complication nommée «syndrome sérotoninergique» peut se développer lors d’un traitement associant Rizatriptan Sandoz à d’autres médicaments exerçant des effets sérotoninergiques. Ces médicaments englobent certains antidépresseurs (par exemple inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine, inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline, inhibiteurs de la MAO, L-tryptophane, lithium, antidépresseurs tricycliques, etc.). Par conséquent, vous devez informer votre médecin si vous utilisez un de ces médicaments. Le «syndrome sérotoninergique» peut englober les symptômes suivants: excitabilité accrue des réflexes proprioceptifs, tressaillements musculaires, tremblements, agitation, anxiété, hallucinations, irritabilité, états de désorientation, inconscience, accélération du rythme cardiaque, fluctuations de la tension artérielle, nausées, fièvre et diarrhées. Veuillez informer votre médecin si vous observez l’un de ces symptômes après la prise de Rizatriptan Sandoz.

Il n’existe encore aucune donnée relative à l’emploi de Rizatriptan Sandoz chez des enfants et adolescents de moins de 18 ans. L’administration de Rizatriptan Sandoz à ces patients est par conséquent déconseillée.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si

– vous souffrez d’une autre maladie,

– vous êtes allergique ou

– vous prenez déjà d’autres médicaments en usage interne ou externe (même en automédication!).

Rizatriptan Sandoz peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement ?

On ignore si Rizatriptan Sandoz porte atteinte au bébé à naître lorsque la mère prend ce médicament durant sa grossesse.

Si vous êtes enceinte ou si vous envisagez une grossesse, parlez-en à votre médecin. Ne prenez Rizatriptan Sandoz que s’il/elle vous y autorise explicitement.

Il en va de même si vous allaitez ou souhaitez le faire.

Comment utiliser Rizatriptan Sandoz ?

Il appartient au médecin de doser Rizatriptan Sandoz pour traiter votre crise de migraine. La dose normale pour les adultes et adolescents de plus de 18 ans est de 5 mg ou 10 mg de Rizatriptan Sandoz. Dès les premiers symptômes de la crise migraineuse ou durant la crise, prenez un comprimé orodispersible de Rizatriptan Sandoz à 5 mg ou 10 mg. Les comprimés orodispersibles de Rizatriptan Sandoz peuvent être pris sans liquide.

Si votre migraine revient, vous pouvez prendre un second comprimé orodispersible de Rizatriptan Sandoz, sans toutefois dépasser la dose de 30 mg en 24 heures (par exemple, 3 comprimés orodispersibles de Rizatriptan Sandoz à 10 mg) et en respectant un intervalle d’au moins deux heures entre deux prises.

Si votre crise de migraine ne cède pas à la prise du premier comprimé orodispersible de Rizatriptan Sandoz, il est recommandé de ne pas reprendre Rizatriptan Sandoz pour le traitement de la même crise.

Si votre état s’aggrave, faites appel à un médecin.

En cas de prise d’un trop grand nombre de comprimés, prenez contact sans tarder avec votre médecin, qui vous dispensera immédiatement l’aide médicale adéquate.

Ne changez pas le dosage prescrit de votre propre chef. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien(ne) si vous estimez que l’efficacité de votre médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Il ne faut pas appuyer sur le blister pour extraire les comprimés afin d’éviter de les décomposer (Fig. 1).

 Fig. 1

Chaque blister contient des comprimés orodispersibles, séparés par une ligne perforée. Détachez soigneusement une logette contenant un comprimé orodispersible en suivant la ligne perforée (Fig. 2).

 Fig. 2

Ensuite retirez doucement le film du blister en commençant par le côté indiqué par les flèches (Fig. 3 et 4).

  Fig. 3

Fig. 4

Avec des mains sèches, prélevez le comprimé orodispersible et déposez-le sur la langue. Il se dissoudra rapidement et vous pourrez ensuite le déglutir sans liquide et sans le croquer (Fig. 5).

 Fig. 5

Quels effets secondaires Rizatriptan Sandoz peut-il provoquer ?

Les effets secondaires ci-après peuvent apparaître lors de la prise de Rizatriptan Sandoz.

Des vertiges, une somnolence et de la fatigue peuvent se manifester. Occasionnellement, des malaises ou des douleurs à l’estomac, une diarrhée, une douleur à la poitrine, une sensation de lourdeur ou de raideur de certaines parties du corps, des douleurs de la nuque, une faiblesse musculaire, une soif, une sécheresse buccale, une gêne dans la gorge, des fourmillements, des rougeurs sur la peau (brève rougeur du visage), une sensation de chaleur, des palpitations cardiaques, une insomnie, une nervosité, une attention réduite, des tremblements, des difficultés respiratoires, une transpiration excessive, des démangeaisons ou des troubles de la vue peuvent apparaître. Rarement, des crises de faiblesse, une hypertension ou des crises convulsives ont été également rapportées.

En outre, des réactions d’hypersensibilité (des réactions allergiques de toute intensité) y compris un gonflement du visage, des lèvres, de la langue et/ou du pharynx (avec difficultés de déglutition ou de respiration), une respiration sifflante, une détresse respiratoire, de l’urticaire, une éruption cutanée, un détachement sous forme de bulles de la peau, une altération du goût, des douleurs au visage, des douleurs musculaires et une irrigation diminuée des membres (y compris les mains et les pieds froids et engourdis) ont été rapportés. Il existe également des rapports signalant des modifications du rythme ou de la fréquence (ralentissement de la fréquence) cardiaque et des constrictions spasmodiques des vaisseaux sanguins du gros intestin (colite ischémique). Des anomalies de l’électrocardiogramme (un test qui enregistre l’activité électrique du cœur) ont également été rapportées.

Comme pour d’autres médicaments de cette classe, de rares cas d’attaques cardiaques et d’attaques d’apoplexie ont été rapportés chez les patients présentant des facteurs de risque pour une affection cardio-vasculaire (hypertension artérielle, diabète, tabagisme, affection cardiaque ou attaque d’apoplexie dans les antécédents familiaux).

En outre, avertissez tout de suite votre médecin si vous présentez des symptômes de ce type ou d’autres symptômes inhabituels. Si les symptômes devaient durer plus longtemps ou devaient s’aggraver, veuillez-vous adresser immédiatement à votre médecin.

En outre, avertissez votre médecin si, après la prise de Rizatriptan Sandoz, vous présentez un quelconque symptôme qui vous fasse penser à une réaction de type allergique (par exemple, rougeurs cutanées ou démangeaisons).

Si vous prenez Rizatriptan Sandoz trop souvent, cela peut provoquer des maux de tête chroniques. Dans un tel cas, vous devez en informer votre médecin, étant donné qu’il peut alors être préférable que vous arrêtiez de prendre Rizatriptan Sandoz.

Si vous remarquez des effets secondaires qui ne sont pas mentionnés dans cette notice, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

A quoi faut-il encore faire attention ?

Conservez dans l’emballage original, à température ambiante (15-25 °C) et hors de la portée des enfants.

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «Exp» sur le récipient.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien(ne), qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Rizatriptan Sandoz ?

Rizatriptan Sandoz comprimés orodispersibles contiennent 5 mg ou 10 mg de rizatriptan (à partir de benzoate de rizatriptan).

Les comprimés orodispersibles de Rizatriptan Sandoz contiennent en outre les excipients suivants: aspartame, aromatisant et d’autres excipients pour produire un comprimé orodispersible.

Numéro d’autorisation

63100 (Swissmedic).

Où obtenez-vous Rizatriptan Sandoz ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, sur ordonnance médicale.

Rizatriptan Sandoz 5 mg: emballage à 6 comprimés orodispersibles.

Rizatriptan Sandoz 10 mg: emballage à 3, 6 et 12 comprimés orodispersibles.

Titulaire de l’autorisation

Sandoz Pharmaceuticals SA, Risch; domicile: Rotkreuz.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en juin 2012 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 27.04.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 16.05.2021
Publicité