Publicité

Symmetrel®

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Symmetrel et quand doit-il être utilisé ?

Selon prescription du médecin.

Symmetrel est un médicament utilisé dans le traitement des troubles dus à la maladie de Parkinson d’une part et, d’autre part, dans la lutte contre certains virus de la grippe.

Seul, ou associé à d’autres médicaments, Symmetrel a une action favorable sur les principaux troubles de la maladie de Parkinson, comme les tremblements, la raideur musculaire, une mobilité réduite ou un ralentissement de la pensée. Souvent l’humeur s’améliore et l’expression du visage se détend.

Les effets du Symmetrel se manifestent habituellement 1 à 2 jours après le début du traitement, au plus tard au bout d’une semaine. L’efficacité maximale est atteinte en quelques jours, voire quelques semaines.

Symmetrel agit aussi de façon spécifique sur certains virus de la grippe (type A). En raison de son mécanisme d’action supposé, il est recommandé de commencer le traitement le plus rapidement possible (c.-à-d. dès le 1er ou le 2e jour de la maladie). L’effet contre les virus de la grippe apparaît dès la 1re ou la 2e heure suivant la prise.

On peut également utiliser Symmetrel à titre préventif, en cas de risque individuel ou collectif d’infection grippale.

De quoi faut-il tenir compte en dehors du traitement ?

Ce médicament vous a été personnellement prescrit pour traiter votre état actuel. Ne l’employez pas pour d’autres usages.

Symmetrel n’a aucun effet sur les rhumes, les autres types de grippe ou d’autres infections virales.

Quand Symmetrel ne doit-il pas être pris ?

Symmetrel ne doit pas être utilisé si on a constaté chez vous une hypersensibilité à son principe actif (amantadine) ou à d’autres composants de la préparation.

Symmetrel contient de l’huile de soja. Il ne faut pas le prendre si vous êtes hypersensible (allergique) à la cacahuète ou au soja.

Il ne doit pas non plus être utilisé lors de certaines formes graves d’épilepsie ou de maladies psychiques graves ou en cas d’états d’excitation ou de confusion; il ne doit pas être utilisé pendant la grossesse.

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Symmetrel ?

Ce médicament peut affecter les réactions, l’aptitude à conduire et la capacité à utiliser des outils ou des machines.

En cas d’une baisse possible des réflexes, de vertige, de trouble de la vision, et autres effets secondaires sur le système central nerveux comme des états d’âme, une nervosité, des difficultés de concentration, une instabilité corporelle, une excitabilité augmentée, ainsi que des maux de tête suite à la prise de Symmetrel, il est recommandé de ne pas conduire ni utiliser des machines ou avoir d’autres activités nécessitant une grande concentration.

Vous ne devez pas prendre Symmetrel si vous souffrez d’hypertension intraoculaire, c.à.d. de glaucome.

Veuillez informer votre médecin si vous souffrez des affections suivantes:

– troubles circulatoires

– maladies des reins ou du foie

– ulcères de l’estomac ou des intestins

– troubles des performances cérébrales (qu’on appelle syndrome cérébral psycho-organique)

– crises d’épilepsie

– maladies de la peau récidivantes

– faiblesse musculaire maladive (myasthénie)

– gonflement des mains et des pieds

– allergies ou eczéma récidivant

– augmentation du volume de la prostate (hypertrophie de la prostate).

Si vous constatez que votre vision est trouble ou si vous souffrez d’autres problèmes visuels, informez-en immédiatement votre médecin qui vous enverra éventuellement consulter un ophtalmologue. L’ophtalmologue peut vous examiner et, le cas échéant, vous recommander d’arrêter votre traitement par Symmetrel.

Veuillez consulter votre médecin si vous constatez vous-même ou si les membres de votre famille ou le personnel soignant constatent chez vous le développement de pulsions ou de désirs qui sont des comportements atypiques et inhabituels chez vous, et si vous ne pouvez résister à l’envie impulsive d’exercer certaines activités susceptibles de vous nuire ou de nuire à autrui. Il s’agit de troubles du contrôle des impulsions, qui comprennent par exemple des comportements tels qu’une attirance pathologique inhabituellement forte pour les jeux (jeux de hasard entraînant des dépenses multiples), des crises de boulimie ou une consommation compulsive d’aliments, des achats ou dépenses d’argent excessifs, des pulsions sexuelles anormalement élevées ou des pensées ou préoccupations sexuelles exacerbées. Votre médecin adaptera éventuellement votre posologie ou arrêtera le traitement.

Veuillez informer votre médecin si vous prenez de la mémantine.

Veuillez informer sans tarder votre médecin si vous observez des symptômes tels que battements du cœur irréguliers, vertiges ou perte de connaissance.

Si vous ressentez des douleurs lorsque vous urinez, veuillez en informer votre médecin.

Il ne faut pas utiliser Symmetrel en même temps que des médicaments psychostimulants, par ex. les coupe-faim. Symmetrel peut accentuer les effets indésirables d’autres médicaments (par ex. la lévodopa).

La consommation de boissons alcoolisées pendant le traitement est déconseillée.

Le traitement par Symmetrel ne doit pas être interrompu brusquement, étant donné qu’une aggravation des symptômes est possible chez les patient(e)s atteint(e)s de la maladie de Parkinson.

Symmetrel contient du 4-hydroxybenzoate d’éthyle sodique (E 215) et du 4-hydroxybenzoate de propyle sodique (E 217) qui peuvent provoquer des réactions allergiques, y compris des réactions tardives.

Ce médicament contient 6.738 mg de sorbitol (E 420) par capsule.

Ce médicament contient moins de 1 mmol de sodium (23 mg) par capsule, c.-à-d. qu’il est essentiellement «sans sodium».

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si

– vous souffrez d’une autre maladie

– vous êtes allergique

– vous prenez déjà d’autres médicaments ou utilisez déjà d’autres médicaments en usage externe (même en automédication!).

Symmetrel peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Il ne faut pas prendre Symmetrel pendant la grossesse. Les femmes enceintes doivent consulter immédiatement leur médecin de même que celles dont la grossesse se déclare en cours de traitement. Le principe actif passe dans le lait maternel, c’est pourquoi les femmes qui allaitent ne doivent pas prendre Symmetrel.

Les femmes en âge de procréer doivent utiliser des méthodes contraceptives efficaces pendant le traitement puis pendant les 5 jours qui suivent la dernière dose de Symmetrel.

Comment utiliser Symmetrel ?

Maladie de Parkinson

En règle générale, votre médecin vous prescrira 1 capsule 1×/jour pendant 4–7 jours en début de traitement. À titre exceptionnel, cette posologie peut être maintenue pendant deux semaines. Ensuite, le médecin augmentera la dose pour le traitement d’entretien selon votre réaction, par ex. 1 capsule 2×/jour le matin et à midi avec les repas, exceptionnellement 1 capsule 3×/jour.

En cas de parkinsonisme d’origine médicamenteuse

Lorsqu’une réduction de la dose du médicament qui provoque le parkinsonisme n’est pas possible, votre médecin vous prescrira généralement au début du traitement 1 capsule 1× par jour pendant 4 à 7 jours. Le médecin augmentera ensuite la dose pour le traitement permanent, en fonction de la façon dont vous réagissez à Symmetrel, à 2× par jour à raison d’une capsule à prendre le matin et le midi avec les repas. Votre médecin peut réduire la dose de Symmetrel lorsque les symptômes sont sous contrôle pendant un certain temps.

Prévention et traitement des infections grippales

Pour prévenir et traiter les grippes provoquées par des virus de type A.

Adultes: 1 capsule 2×/jour.

Enfants: entre 5 et 10 ans, 1 capsule/jour et à partir de 10 ans, 1 capsule 2× par jour.

Le traitement par Symmetrel doit être commencé le plus rapidement possible et poursuivi pendant
4–5 jours.

La prévention peut s’avérer nécessaire pendant 6 semaines environ, lorsque le risque d’infection grippale persiste. La préparation ne doit pas être administrée aux enfants de moins de 5 ans.

Remarques générales

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Pour les personnes âgées dont la fonction rénale est normale, la dose de 100 mg par jour au maximum est recommandée. Chez les patients qui ont des troubles de la fonction rénale, la dose doit être encore réduite. Chez les patients traités par dialyse, la dose d’une capsule (100 mg) par semaine est généralement recommandée, et, si elle est bien tolérée, elle peut éventuellement être augmentée à deux capsules (200 mg) par semaine. Votre médecin décidera de la dose appropriée et d’une éventuelle réduction de la dose.

Si vous avez oublié de prendre votre médicament, faites-le aussi vite que possible, mais s’il est presque l’heure de la dose suivante, ne faites rien et reprenez votre médicament à l’heure habituelle. Ne doublez pas la dose.

Si vous avez oublié plus qu’une dose, contactez votre médecin. N’interrompez pas brusquement votre traitement par Symmetrel sans en informer votre médecin.

Un arrêt brusque du traitement peut aggraver votre maladie ou conduire à un état mettant votre vie en danger (symptômes qui ressemblent à un syndrome malin des neuroleptiques, caractérisé entre autres par des raideurs musculaires avec hausse de la température, transpiration, palpitations cardiaques, et troubles de la conscience) et qui nécessite des soins médicaux immédiats.

Informez votre médecin immédiatement si vous avez des raideurs musculaires, une température élevée ou de la fièvre après un arrêt brusque de Symmetrel.

Quels effets secondaires Symmetrel peut-il provoquer ?

Si vous remarquez des effets indésirables comme un gonflement des jambes et/ou des chevilles, des hallucinations, des dépressions, des angoisses, des troubles de l’élocution et d’autres troubles psychiques ou des contractures musculaires accompagnés d’une élévation de la température, de sueurs, de palpitations et des troubles de la conscience ou, chez l’enfant, d’une température anormalement basse, veuillez en informer immédiatement votre médecin.

L’utilisation de Symmetrel peut provoquer les effets secondaires suivants, surtout en début de traitement:

Fréquent (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 100)

– Dépression

– Anxiété

– Euphorie

– Agitation et excitabilité

– Nervosité

– Difficultés de concentration

– Vertiges

– Obnubilation

– Maux de tête

– Insomnies

– Ralentissement (léthargie)

– Hallucinations

– Cauchemars

– Trouble de la coordination des mouvements

– Difficultés d’élocution

– Vision trouble

– Augmentation du rythme cardiaque

– Pression artérielle basse au lever

– Enflure des chevilles

– Sécheresse buccale

– Inappétence

– Nausées

– Vomissements

– Constipation

– Transpiration

– Peau «marbrée»

Rare (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 10 000)

– Diminution du nombre de globules blancs

– Augmentation réversible des enzymes hépatiques

– Psychoses (troubles psychiques graves avec trouble de la pensée et de la perception)

– Confusion

– Désorientation

– Tremblements

– Troubles moteurs

– Crampes

– Coma, hallucinations, comportement agressif, crampes musculaires, démarche anormale, fourmillements dans les bras et les jambes

– Altérations de la cornée et perte importante de l’acuité visuelle ainsi que dilatation de la pupille

– Diarrhée

– Sensibilité accrue de la peau à la lumière UV

– Éruption cutanée

– Troubles urinaires

– Incontinence urinaire.

Très rare (concerne moins d’un utilisateur sur 10 000)

– Arythmies cardiaques

Fréquence inconnue

– Augmentation du nombre de globules blancs

– Des troubles du comportement (troubles du contrôle des impulsions) tels que l’incapacité à résister à l’impulsion, l’envie ou la tentation d’exercer des activités qui peuvent vous nuire ou qui peuvent nuire à autrui telles qu’une envie de jouer inhabituellement forte (jeux de hasard impliquant des dépenses d’argent élevées), crises boulimiques ou consommation compulsive d’aliments, dépenses ou achats excessifs, pulsions sexuelles anormalement élevées, ou pensées ou préoccupations sexuelles exacerbées.

– Confusion grave (délire)

– Humeur euphorique et envies accrues (manie, hypomanie)

– Inflammation de la cornée de l’œil (kératite)

– Dilatation unilatérale ou bilatérale de la pupille (mydriase)

– Insuffisance cardiaque

– Pression artérielle faible ou tachycardie

– Respiration accélérée

– Détresse respiratoire

– Eau dans les poumons

– Difficultés à avaler

– Démangeaison de la peau

– Réactions allergiques

– Paramètres biologiques modifiés

Si vous remarquez des effets secondaires, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien. Ceci vaut en particulier pour les effets secondaires non mentionnés dans cette notice d’emballage.

À quoi faut-il encore faire attention ?

Ce médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Remarques concernant le stockage

Conserver le médicament à l’abri de l’humidité. Ne pas conserver au-dessus de 30 °C.

Conserver hors de portée des enfants.

Remarques complémentaires

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Symmetrel ?

1 capsule contient:

Principes actifs

100 mg de chlorhydrate d’amantadine.

Excipients

Contenu de la capsule: huile de colza raffinée, cire jaune, huile de soja hydratée, huile de soja partiellement hydratée, lécithine de soja.

Enveloppe de la capsule: gélatine; glycérine 85%, sorbitol (E 420); oxyde de fer rouge (E 172); dioxyde de titane (E 171); 4-hydroxybenzoate d’éthyle sodique (E 215) et 4-hydroxybenzoate de propyle sodique (E 217), mannitol, amidon hydrolysé.

Encre d’impression: gomme-laque, dioxyde de titane (E 171).

Numéro d’autorisation

31841 (Swissmedic)

Où obtenez-vous Symmetrel ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, sur ordonnance médicale.

Capsules à 100 mg: 60.

Titulaire de l’autorisation

Novartis Pharma Schweiz AG, Risch; Domicile: 6343 Rotkreuz

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en novembre 2020 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch
Remarques :
– L’équipe de Creapharma.ch a copié à la main le contenu de Swissmedicinfo le 01.05.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament, la date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe en gras juste ci-dessus.
– Comme information interne à Creapharma.ch, il s’agit de la 1ère mise à jour de cette page depuis le lancement début 2021 de cette rubrique.
– Swissmedicinfo informe via son site Internet les médicaments mis à jour (via rubrique “Textes modifiés”). Creapharma.ch s’engage dans un délai maximum de 30 jours à mettre à jour chaque page médicament provenant de Swissmedicinfo (rubrique Informations destinées aux patients). Cela signifie que pendant quelques jours cette page ne puisse pas être 100% mise à jour. Pour une information toujours mise à jour (actuelle), consultez directement le site 
Swissmedicinfo.

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 01.05.2021

Publicité