Publicité

TravoTim-Vision®

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que le collyre TravoTim-Vision et quand doit-il être utilisé ?

Le collyre TravoTim-Vision est une combinaison de principes actifs pour le traitement du glaucome. Le travoprost est un analogue de prostaglandine qui agit en augmentant l’évacuation d’humeur aqueuse, ce qui diminue la pression dans l’œil. Le timolol est un bêta-bloquant qui agit en réduisant la production d’humeur aqueuse à l’intérieur de l’œil. Les deux substances agissent ensemble et réduisent la pression intra-oculaire.

Le collyre TravoTim-Vision est utilisé pour traiter une pression élevée à l’intérieur de l’œil. Cette pression peut conduire à une maladie appelée glaucome.

Le collyre TravoTim-Vision doit être utilisé uniquement sur prescription du médecin.

De quoi faut-il tenir compte en dehors du traitement ?

Si vous portez des lentilles de contact souples, retirez vos lentilles avant d’appliquer le collyre. Après avoir instillé le collyre, attendez 15 minutes avant de remettre vos lentilles.

Quand le collyre TravoTim-Vision ne doit-il pas être utilisé ?

Si vous êtes allergique aux prostaglandines, aux bêta-bloquants ou à l’un des autres composants du médicament.

Le collyre TravoTim-Vision ne doit pas être utilisé:

– par des patients souffrant ou ayant souffert de troubles respiratoires d’asthme, de bronchite ou d’autres maladies sévères des voies respiratoires ou de problèmes de bronches,

– en cas de problèmes cardiaques tels qu’un ralentissement du pouls, un infarctus du myocarde, ou d’autres problèmes de rythme cardiaque,

– en cas de maladie pulmonaire chronique obstructive,

– par des femmes susceptibles de devenir enceintes, à moins que des mesures de contraception adéquate n’aient été prises,

– si la surface de l’œil (cornée) est trouble,

– lors d’un fort rhume allergique.

Quelles sont les précautions à observer lors de l’utilisation du collyre TravoTim-Vision ?

Avant d’utiliser ce médicament, prévenez votre médecin si vous avez actuellement ou si vous avez eu dans le passé:

– une maladie coronarienne (dont les symptômes peuvent être oppression thoracique, difficulté à respirer),

– des troubles du rythme cardiaque (tels qu’un rythme cardiaque lent ou irrégulier),

– des problèmes respiratoires, de l’asthme ou une maladie pulmonaire chronique obstructive,

– des problèmes liés à une mauvaise circulation du sang (comme le syndrome de Raynaud),

– un excès d’hormones thyroidiennes,

– du diabète ou d’autres problèmes de glycémie (TravoTim-Vision peut masquer les symptômes d’une hypoglycémie),

– une maladie de la cornée,

– faiblesse musculaire,

– réactions allergiques graves.

Informez votre médecin que vous utilisez TravoTim-Vision avant une intervention chirurgicale car le TravoTim-Vision peut modifier les effets de certains médicaments utilisés pendant l’anesthésie.

Le travoprost peut augmenter la longueur, l’épaisseur et/ou le nombre de vos cils et assombrir leur couleur.

Peu à peu, c.-à-d. sur plusieurs mois, voire quelques années, le travoprost peut modifier la couleur de votre iris (partie colorée de votre œil), en particulier si vos yeux sont de couleur mixte. Ce changement peut être permanent. Si vous avez des yeux de couleur mixte, discutez-en avec votre médecin avant de commencer le traitement.

Travoprost peut assombrir la peau autour de l’œil, y compris la paupière.

Si vous avez moins de 18 ans, vous ne devez pas utiliser le collyre TravoTim-Vision car l’efficacité et la sécurité d’emploi de ce médicament n’ont pas encore été examinées chez les patients de moins de 18 ans.

Le travoprost peut être absorbé par la peau et il ne devra donc pas être utilisé par les femmes enceintes ou souhaitant de le devenir. Si ce produit entre en contact avec la peau, alors il doit être enlevé aussitôt par lavage.

Des interactions sont possibles entre TravoTim-Vision et d’autres médicaments que vous utilisez, y compris les collyres pour le traitement du glaucome.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez d’une autre maladie, si vous êtes allergique, ou si vous prenez déjà d’autres médicaments (même en automédication!) ou les utilisez sur vos yeux.

TravoTim-Vision contient de l’huile de ricin hydrogénée PEG-40 qui peut causer des réactions cutanées.

Conduite de véhicule et utilisation de machines

Il est possible que votre vision soit légèrement floue juste après l’application du collyre TravoTim-Vision. Ne conduisez pas de véhicule et n’utilisez pas de machines avant que cet effet ait disparu.

Le collyre TravoTim-Vision peut-il être utilisé pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Pendant la grossesse ou l’allaitement, vous ne devez utiliser le collyre TravoTim-Vision que si son emploi vous est expressément autorisé par votre médecin ou votre pharmacien.

Comment utiliser le collyre TravoTim-Vision ?

Posologie habituelle

Adultes: Instiller une fois par jour – le matin ou le soir, mais toujours à la même heure – une goutte dans l’œil ou les yeux à traiter.

Ne traitez les deux yeux avec le collyre TravoTim-Vision que si votre médecin vous a dit de le faire. Utilisez TravoTim-Vision aussi longtemps que votre médecin vous l’a prescrit.

Utilisez le collyre TravoTim-Vision dans les yeux uniquement, à l’exclusion de tout autre emploi.

Comment utiliser le collyre TravoTim-Vision ?

Quelle quantité utiliser ?

– Juste avant d’utiliser un flacon de TravoTim-Vision pour la première fois, ouvrez le sachet d’emballage, sortez-en le flacon (figure 1).

– Prenez le flacon de TravoTim-Vision et munissez-vous d’un miroir.

– Lavez-vous les mains.

– Dévissez le capuchon.

– Prenez le flacon entre le pouce et les autres doigts et maintenez-le en position renversée.

– Penchez la tête en arrière. Avec un doigt propre, tirez doucement votre paupière vers le bas pour créer un sillon entre la paupière et votre œil. C’est là que vous déposerez la goutte (figure 2).

– Pour ce faire, placez l’embout du flacon tout près de votre œil. Utilisez le miroir pour vous aider.

Ne touchez pas votre œil, vos paupières, les surfaces voisines ou d’autres surfaces avec le compte-gouttes, car cela peut infecter le collyre.

– Appuyez légèrement sur le flacon pour libérer une goutte de TravoTim-Vision à la fois (figure 3).

– Après avoir instillé TravoTim-Vision, pressez avec un doigt sur le coin de votre œil près du nez pendant 2 minutes (figure 4). Ceci empêche le passage d’une quantité excessive de TravoTim-Vision dans le reste du corps.

– Si vous devez traiter les deux yeux, répétez ces étapes pour l’autre œil.

– Refermez bien le flacon immédiatement après usage.

Si une goutte tombe à côté de votre œil, recommencez l’instillation.

Si un œil a reçu trop de médicament, rincez-le à l’eau tiède. Ne mettez plus d’autres gouttes avant que l’heure soit venue d’instiller la goutte suivante.

Si vous avez oublié d’appliquer le collyre TravoTim-Vision: continuez le traitement selon le plan habituel. Ne doublez pas la dose pour compenser l’oubli d’une dose précédente.

Si vous utilisez d’autre collyre, attendez au moins 5 minutes entre l’application de TravoTim-Vision et celle de l’autre collyre.

L’utilisation et la sécurité d’emploi du collyre travoprost-timolol chez les enfants et les jeunes n’ont pas été vérifiées jusqu’ici. Le médicament n’est donc pas employé dans ce groupe d’âge.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible, ou au contraire trop forte.

Quels effets secondaires TravoTim-Vision peut-il provoquer ?

L’utilisation du collyre TravoTim-Vision peut provoquer les effets secondaires suivants: des effets secondaires locaux peuvent apparaître chez certains patients qui utilisent le collyre TravoTim-Vision. Ces effets peuvent être désagréables, mais disparaissent rapidement pour la plupart.

Des modifications cutanées définitives peuvent apparaître dans la région de l’œil, comme un assombrissement de la peau ou des paupières ou une modification de la couleur de l’iris.

En cas d’inquiétude, contactez votre médecin ou votre pharmacien.

Effets secondaires très fréquents

Les effets suivants peuvent toucher jusqu’à 15 personnes sur 100:

Effets oculaires: rougeur de l’œil.

Effets secondaires fréquents

Un ou plusieurs des effets suivants peuvent toucher jusqu’à 1 personnes sur 10:

Effets oculaires: inflammations de l’œil, vision floue, sécheresse oculaire, douleurs oculaires, picotements dans l’œil, sensation de corps étranger, irritations oculaires.

Effets sur le corps: nervosité, étourdissement, maux de tête, diminution ou irrégularité du rythme cardiaque, augmentation ou diminution de la pression artérielle, difficultés respiratoires, urticaire, douleurs dans les mains et les pieds.

Effets secondaires occasionnels

Un ou plusieurs des effets suivants peuvent toucher jusqu’à 1 personne sur 100:

Effets oculaires: inflammations de la surface oculaire, inflammation de l’iris, conjonctivite, inflammation de la paupière, sensibilité à la lumière, vision réduite, fatigue oculaire, saignements dans l’œil, gonflement de l’œil, augmentation du flux lacrymal, rougeur sur la paupière, croissance accrue des cils, modification de la couleur de la peau (autour de l’œil).

Effets sur le corps: allergie, vertiges, maux de tête, ralentissement du rythme cardiaque, baisse de la tension artérielle, essoufflement, inflammation cutanée, forte croissance capillaire, assombrissement de la peau, dépression, évanouissement, insuffisance respiratoire.

Effets secondaires rares

Un ou plusieurs des effets suivants peuvent toucher jusqu’à 1 personne sur 1000:

Effets oculaires: modifications de la cornée, inflammation des glandes de la paupière, encroûtement du bord de la paupière, mauvaise position des cils.

Effets sur le corps: modification de la voix, troubles respiratoires, toux, douleurs cervicales, urticaire, coloration de la peau, lupus érythémateux systémique (maladie du système immunitaire provoquant une inflammation des organes internes), œdème, perte de cheveux, diarrhée.

Des effets indésirables supplémentaires du collyre travoprost-timolol, qui ont été rapportés après commercialisation et dont la fréquence est cependant inconnue, contiennent:

Effets oculaires: inflammation oculaire, paupière tombante, yeux enfoncés, modifications de la couleur de l’iris (l’anneau coloré autour de la pupille).

Effets sur le corps: douleurs thoraciques, augmentation du rythme cardiaque, insuffisance respiratoire, toux, asthme, perte de cheveux, gonflement des membres, dysgueusie, éruption cutanée.

Les effets indésirables supplémentaires suivants, non rapportés avec TravoTim-Vision, ont été observés chez les patients traités par des collyres contenant du travoprost ou du timolol:

Effets oculaires: diminution de la sensibilité cornéenne, vision double.

Effets sur le corps: faible taux de sucre dans le sang, insomnie, cauchemars, perte de mémoire, diminution du débit sanguin vers le cerveau, faiblesse neuromusculaire chronique, palpitations, infarctus, arrêt cardiaque, mains et pieds froids, altération du goût, nausées, douleurs abdominales, desquamation de la peau, douleurs musculaires, troubles sexuels, diminution de la libido, perte de force et d’énergie.

Si vous remarquez d’autres effets secondaires qui ne sont pas évoqués ici, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

A quoi faut-il encore faire attention ?

Pour empêcher une contamination du collyre par des microbes, il est important que vous évitiez tout contact de l’extrémité du compte-gouttes avec les paupières ou le tour des yeux. Vous devez également éviter de toucher l’extrémité du compte-gouttes avec les mains.

Bien fermer le flacon après emploi.

Stabilité

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Vous devez jeter le collyre 4 semaines après avoir ouvert le flacon pour la première fois, car la stérilité du contenu n’est alors plus garantie. Inscrivez la date d’ouverture du flacon.

Conservation

Conservez le médicament à température ambiante (15-25 °C) et hors de la portée des enfants. Une fois le traitement terminé, rapportez l’emballage avec ce qu’il reste de médicament à la personne qui vous l’a remis (médecin, pharmacien) pour qu’elle l’élimine comme il se doit.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient TravoTim-Vision ?

TravoTim-Vision est un collyre stérile contenant comme principes actifs, 40 µg de travoprost et 5 mg de timolol (sous forme de maléate de timolol) par 1 ml.

TravoTim-Vision contient l’agent conservateur chlorure de benzalkonium ainsi que d’autres excipients.

Numéro d’autorisation

67232 (Swissmedic)

Où obtenez-vous TravoTim-Vision ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

Les gouttes oculaires TravoTim-Vision ne vous sont remises en pharmacie que sur présentation d’une ordonnance médicale.

Des emballages de 2,5 ml et de 3×2,5 ml sont disponibles.

Titulaire de l’autorisation

OmniVision AG, 8212 Neuhausen

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en juin 2018 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 26.04.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 26.04.2021

Publicité