Publicité

TRUSOPT® Collyre

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que leTrusopt et quand doit-il être utilisé ?

Trusopt contient comme principe actif un inhibiteur de l’anhydrase carbonique qui a pour effet d’abaisser la pression intraoculaire. Le collyre Trusopt est utilisé sur prescription médicale lors d’une élévation de la pression intraoculaire et lors de diverses formes de glaucome, par exemple, le glaucome à angle ouvert.

Selon prescription du médecin.

De quoi faut-il tenir compte en dehors du traitement ?

Une pression intraoculaire trop élevée peut endommager le nerf optique, ce qui peut porter atteinte à l’acuité visuelle et éventuellement conduire à la cécité. Il n’existe généralement que peu de symptômes indiquant que la pression intraoculaire est trop élevée. Un examen chez votre médecin est nécessaire pour arriver à cette constatation. Lorsque votre pression intraoculaire est trop élevée, des examens et des mesures de la pression intraoculaire réguliers s’imposent.

Ce médicament vous a été prescrit par votre médecin pour traiter votre affection oculaire actuelle. Ne l’utilisez pas de votre propre initiative pour traiter d’autres problèmes et ne le remettez pas à d’autres personnes.

Quand Trusopt ne doit-il pas être utilisé ?

N’utilisez pas Trusopt si vous présentez une allergie ou une hypersensibilité à l’un de ses composants ou aux sulfamides.

Si vous n’êtes pas sûr si vous devez utiliser Trusopt, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Quelles sont les précautions à observer lors de l’utilisation de Trusopt ?

Si vous développez une quelconque irritation oculaire ou un quelconque autre nouveau problème oculaire, comme des yeux rouges ou un gonflement des paupières, ou lors de l’apparition d’éclairs lumineux ou d’ombres noires, vous devez immédiatement prendre contact avec votre médecin.

Si vous supposez que Trusopt pourrait avoir provoqué chez vous une réaction allergique (p. ex.: une éruption cutanée ou des démangeaisons), interrompez l’utilisation et contactez aussi rapidement que possible votre médecin.

Informez votre médecin si vous souffrez d’affections rénales ou hépatiques, actuelles ou anciennes. L’utilisation de Trusopt n’est pas recommandée.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien de tous les médicaments, notamment des autres collyres, que vous utilisez ou prévoyez d’utiliser, y compris des médicaments en automédication, en particulier l’aspirine à hautes doses ou des médicaments contenant des sulfamides.

Utilisation chez l’enfant

Trusopt a été examiné chez des enfants de moins de 6 ans souffrant d’une hypertension intraoculaire ou d’un glaucome. Si vous n’êtes pas sûr de devoir utiliser ce médicament, contactez votre médecin ou votre pharmacien.

Utilisation chez le patient âgé

Des études ont montré que l’efficacité de Trusopt était comparable chez le sujet jeune et le sujet âgé.

Avis aux porteurs de lentilles de contact

L’agent conservateur contenu dans Trusopt, le chlorure de benzalkonium, peut se déposer dans les lentilles de contact souples et changer leur couleur. Pour cette raison, vous devriez vous abstenir d’utiliser Trusopt si vous êtes porteur de lentilles de contact souples. Veuillez enlever vos lentilles de contact de vos yeux avant l’application du collyre et attendez 15 minutes après l’instillation du médicament avant de remettre vos lentilles de contact.

Le chlorure de benzalkonium peut également provoquer une irritation des yeux, surtout si vous souffrez du syndrôme de l’oeil sec ou de troubles de la cornée (couche transparente à l’avant de l’oeil). En cas de sensation anormale, de picotements ou de douleur dans les yeux après avoir utilisé ce médicament, contactez votre médecin.

Certains effets indésirables liés à l’utilisation de Trusopt peuvent altérer vos capacités à conduire des véhicules et/ou à utiliser des machines. Ne conduisez ou n’utilisez des machines que si vous vous sentez bien ou que votre vision est claire, (voir «Quels effets indésirables Trusopt peut-il avoir?»).

Informez votre médecin ou votre pharmacien si

– vous souffrez d’une autre maladie incluant des problèmes oculaires ou une chirurgie oculaire

– vous êtes allergique

– vous prenez ou utilisez déjà d’autres médicaments en usage externe ou utilisez d’autres médicaments à usage ophtalmique (même en automédication !).

Trusopt peut-il être utilisé pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Vous ne devez pas utiliser Trusopt si vous êtes enceinte ou désirez le devenir à moins que votre médecin ne le juge nécessaire. Votre médecin décidera alors si vous pouvez utiliser Trusopt.

Informez votre médecin si vous allaitez ou désirez le faire. Votre médecin décidera alors si vous pouvez utiliser Trusopt.

Comment utiliser Trusopt ?

Votre médecin déterminera la posologie nécessaire et la durée du traitement.

Si Trusopt est utilisé seul, la dose consiste en une goutte dans l’œil (les yeux) concerné(s), le matin, à midi et le soir.

Si votre médecin vous a recommandé d’utiliser Trusopt en association avec un collyre à effet bêtabloquant pour abaisser votre pression intraoculaire, la dose consiste en une goutte dans l’œil (les yeux) concerné(s), le matin et le soir.

Si vous utilisez Trusopt conjointement avec d’autres collyres, il faudrait respecter un intervalle de 10 minutes entre les produits.

Si vous interrompez le traitement suite à une quelconque complication, consultez immédiatement votre médecin.

Veillez à ce que la pointe du flacon n’entre pas en contact avec l’œil ou le contour de l’œil.

Veuillez-vous laver les mains avant d’utiliser ce médicament. Afin d’éviter une éventuelle contamination du flacon, la pointe du flacon ne doit pas entrer en contact avec une surface quelconque.

Mode d’emploi

Ne pas utiliser le flacon si la languette de sécurité en plastique n’est pas présente ou est endommagée. Lorsque vous ouvrez le flacon pour la première fois, déchirez la languette de sécurité en plastique.

Chaque fois que vous utilisez Trusopt:

1.Lavez-vous les mains.

2.Ouvrez le flacon. Faites attention de ne pas toucher votre œil, la peau autour de votre œil ou vos doigts avec l’embout du flacon.

3.Inclinez la tête vers l’arrière et tenez le flacon à l’envers au-dessus de votre œil.

4.Tirez la paupière inférieure vers le bas et regardez vers le haut. Pressez doucement le flacon pour laisser tomber une goutte dans l’espace entre la paupière inférieure et l’œil.

5.Après instillation de Trusopt appuyez votre doigt dans le coin de votre œil, à côté du nez, ou fermez vos paupières pendant deux minutes. Cela aide à stopper la propagation du médicament dans le reste du corps.

6.Répétez les étapes 3 à 5 pour l’autre œil si votre médecin vous l’a prescrit.

7.Remettez le bouchon et fermez soigneusement le flacon.

Si vous avez instillé trop de gouttes dans votre œil ou si vous avez avalé une partie du contenu du flacon compte-gouttes, veuillez prendre rapidement contact avec votre médecin.

Il est important que vous utilisiez Trusopt conformément à la prescription de votre médecin. Au cas où vous oublieriez une dose, tentez de la rattraper dès que possible. Si toutefois il est déjà temps pour vous de prendre la dose suivante, ne tenez plus compte de la dose oubliée et poursuivez selon le plan posologique prévu. Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oublié de prendre.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Quels effets secondaires Trusopt peut-il provoquer ?

Les principes actifs contenus dans les collyres peuvent parvenir dans la circulation sanguine. Pour cette raison, des effets secondaires peuvent survenir non seulement dans les yeux, mais également à d’autres endroits du corps.

Tout médicament peut entraîner des effets indésirables ou imprévus.

Les effets indésirables ci-après peuvent apparaître lors de l’emploi de Trusopt:

Très fréquent (concerne plus d’un utilisateur sur 10)

Des symptômes oculaires tels que des brûlures, des picotements.

Fréquent (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 100)

Une vision trouble, des démangeaisons, un larmoiement, irritation et inflammation des paupières, une inflammation de l’œil (conjonctivite, kératite), des maux de tête, des nausées, une faiblesse, une fatigue. Il est possible qu’après l’administration du collyre, vous ressentiez un goût amer.

Occasionnel (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 1000)

Inflammation de l’iris.

Rare (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 10’000)

Irritations y des yeux rouges, des douleurs oculaires, un gonflement ou un encroûtement de la paupière, décollement de la rétine après chirugie de filtration. Une myopie passagère peut se manifester (disparaissant après l’arrêt du traitement), un saignement du nez, une sécheresse buccale, locales éruption cutanée (Dermatite de contact), des vertiges, des fourmillements ou engourdissement, des calculs rénaux et des réactions allergiques comme un gonflement allergique de la peau et des muqueuses, une éruption cutanée, de l’urticaire, des démangeaisons cutanées, d’autres réactions cutanées sévères et un souffle court et plus rarement respiration sifflante). Il est possible qu’après l’administration du collyre, vous ressentiez une irritation du pharynx.

Cas isolés

Sensation de corps étranger dans l’œil (impression d’avoir quelque chose dans l’œil), Battements du coeur puissants pouvant être rapides ou irréguliers (palpitations).

Si l’un de ces symptômes de réaction allergique se manifeste, y compris urticaire, un gonflement du visage, des lèvres, de la langue, et/ou de la gorge qui peuvent provoquer une difficulté à respirer ou à avaler, vous devez arrêter le traitement et consulter immédiatement votre médecin.

Il existe d’autres effets indésirables qui n’apparaissent que rarement; certains parmi eux peuvent être graves. Pour de plus amples renseignements sur les effets indésirables, consultez votre médecin ou votre pharmacien.

Si vous remarquez des effets secondaires, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien. Ceci vaut en particulier pour les effets secondaires non mentionnés dans cette notice d’emballage.

À quoi faut-il encore faire attention ?

Pour éviter une possible contamination du collyre par des bactéries, la pointe du flacon ne devrait pas entrer en contact avec les mains ni avec les yeux. Refermez le flacon immédiatement après usage et conservez-le toujours hermétiquement fermé.

Conservation

Ce médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient. La date de péremption fait référence au dernier jour de ce mois.

Délai d’utilisation après ouverture

Délai d’utilisation après ouverture: 4 semaines au maximum.

Remarques concernant le stockage

Tenir hors de la portée des enfants.

Conserver à l’abri de la lumière et à température ambiante (15-25°C). Conserver le flacon bien fermé.

Une fois le délai de 4 semaines écoulé, veuillez rapporter le reste du flacon à votre lieu de distribution (médecin ou pharmacien) pour en permettre l’élimination par une entreprise spécialisée.

Remarques complémentaires

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Trusopt ?

1 ml de Trusopt collyre contient:

Principes actifs

20 mg de dorzolamide (sous forme de 22,26 mg chlorhydrate de dorzolamide)

Excipients

Citrate de sodium, cellulose d’hydroxyéthyle, l’hydroxyde de sodium, mannitol, eau, le chlorure de benzalkonium.

Numéro d’autorisation

52969 (Swissmedic)

Où obtenez-vous Trusopt ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, sur ordonnance médicale.

Flacon blanc translucide en polyéthylène basse densité muni d’un embout compte-gouttes transparent et d’un bouchon blanc.

L’inviolabilité est assurée par une languette de sécurité située sur l’étiquette du flacon.

Disponible dans les emballages suivants:

1 Flacon compte-gouttes à 5 ml. B

3 Flacons compte-gouttes à 5 ml. B

Titulaire de l’autorisation

Santen SA, Genève

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en mai 2020 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 20.04.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 20.04.2021

Publicité