Publicité

De l’aspirine pour prévenir 3 types différents de cancer (étude)

News AASLONDRESSelon une étude anglaise, la prise quotidienne pendant plusieurs années d’acide acétylsalicylique – plus connu sous le nom d’aspirine – permet de réduire le risque de souffrir du cancer de l’estomac, de l’intestin et de l’oesophage. Selon les chercheurs, l’effet protecteur de l’aspirine dépasse le risque lié aux effets secondaires de ce médicament, en effet il engendre parfois des graves saignements.
Ces résultats ont été publiés dans la revue médicale Annals of Oncology par une équipe sous la direction de Jack Cuzick, du Centre de Prévention du Cancer au Queen Mary University de Londres. Les scientifiques ont examiné environ 200 études déjà publiées à ce sujet en réalisant une méta-étude (étude d’études).

Résultats
molécule chimique AASLes chercheurs ont constaté que la prise de 75 à 100 mg d’aspirine par jour diminue le risque de cancer de l’intestin de 35% 10 ans après le début du traitement, le risque de décès de ce cancer diminue de 40%. Le risque de souffrir du cancer de l’estomac ou de l’oesophage baisse de 30% et le risque de décès de 35 à 50%. L’effet préventif sur d’autres types de cancer comme le sein, la prostate ou les poumons n’a pas pu être statistiquement confirmé.

Toutefois, l’effet protecteur de l’aspirine se manifeste seulement lors d’une durée de traitement d’au moins 5 ans, si possible de 10 ans. Pour un traitement plus court, les chercheurs n’ont pas observé un effet protecteur significatif.
La prise quotidienne d’aspirine devrait commencer entre 50 et 65 ans.

Saignements
L’aspirine peut mener dans de rares cas à de graves saignements surtout au niveau de l’estomac et du cerveau engendrant parfois la mort, ce risque augmente avec l’âge. C’est pourquoi les chercheurs suggèrent une durée de traitement si possible de 10 ans maximum. Ce risque augmente aussi chez des personnes avec des troubles de la coagulation et autres maladies du sang, chez les patients prenant des fluidifiants sanguins, les fumeurs et ceux qui boivent beaucoup d’alcool.

L’aspirine pour réduire le nombre de cancer
Selon M. Cuzick: “Malgré des effets secondaires pouvant apparaitre dans certains cas, la prise quotidienne d’aspirine (ndlr. faiblement dosée) est le meilleur moyen pour diminuer le nombre de cancer, après la lutte contre le tabagisme et l’obésité.”

Les scientifiques ne savent pas exactement comment fonctionne l’aspirine dans la prévention du cancer, il est possible que sont effet anti-inflammatoire soit responsable de ces propriétés anti-cancer.

Aspirine faiblement dosée
Un problème réside toutefois dans la notion d’aspirine faiblement dosée. Environ 30 ans après la découverte de l’effet préventif de l’aspirine, notamment contre certaines maladies cardiovasculaires, cette dose idéale n’a pas encore été clairement identifiée ou ne semble pas faire consensus dans la communauté médicale. Par exemple, pour prévenir l’infarctus du myocarde et les AVC on sait que les médecins prescrivent de l’aspirine faiblement dosée avec des quantités comprises entre 75 et 325 mg.
Les chercheurs ne le précisent pas, mais selon Creapharma il est fort probable que le risque de saignement augmente avec la quantité d’aspirine ingérée par jour, on parle de dose-dépendance.

Demandez conseil à votre médecin ou pharmacien pour davantage d’informations personnalisées sur la prise quotidienne d’aspirine faiblement dosée. Les chercheurs recommandent de toujours consulter un médecin avant de consommer un tel traitement, afin surtout de prévenir le risque de saignements.

Le 8 août 2014. Par Xavier Gruffat (pharmacien). Sources: ATS (agence de presse suisse), BBC.

Inscrivez-vous à notre newsletter du mardi (gratuit)     Publicité Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 11.09.2017