Publicité

6 informations utiles pour cultiver et se soigner par les plantes

De plus en plus de personnes se tournent vers les plantes médicinales pour se soigner. Les raisons peuvent être nombreuses comme le désir d’utiliser davantage de produits d’origine naturelle, le besoin de faire des économies en préparant ses propres remèdes naturels ou encore le simple plaisir de jardiner. 
Certains vont justement jusqu’à cultiver des plantes médicinales dans leur jardin ou sur leur balcon en devenant maître de toute la chaîne de production, pour reprendre une expression utilisée dans l’industrie. 

1. 4 heures d’exposition au soleil. Les plantes médicinales dites aromatiques comme le basilic, le thym, la sauge (photo), le romarin et de nombreuses autres plantes d’origine méditerranéenne ont besoin d’au moins 4 heures de soleil direct pour bien se développer.

Sauge

Lorsque vous construisez un jardin de plantes médicinales, essayez de prévoir une bonne exposition au soleil.

2. Arrosez les plantes le matin ou le soir. En été et dans les régions tropicales, il s’agira d’éviter d’arroser les plantes en fin de matinée ou en début d’après-midi. Si vous arrosez les feuilles en plein soleil, elles risquent tout simplement de brûler. De plus, arrosez si possible le sol plutôt que les feuilles directement.
N’oubliez pas qu’il existe aussi d’importantes différences d’une plante à l’autre. Le thym (photo ci-dessous) par exemple a besoin d’assez peu d’eau, par contre les espèces de menthe comme la menthe poivrée ou verte ont besoin d’une grande quantité d’eau pour bien se développer. Sachez donc organiser votre jardin en fonction du besoin en eau mais aussi en soleil (lire point no1).

thymus-vulgaris-pic-2016-fotolia

3. Rajoutez de l’engrais. Chaque 40 jours environ, parfois plus fréquemment en plein été, rajoutez de l’engrais biologique (appelé organique au Canada), le compost est un engrais biologique.
Si la plante pousse en pot, elle aura particulièrement besoin de cet apport nutritif qu’on retrouve justement dans l’engrais.

basilique - plante medicinale4. Sachez comment récolter la plante. Récoltez et coupez les feuilles, fleurs ou tiges de préférence lors d’un matin ensoleillé et sec (sans rosée). Evitez toutefois un soleil trop chaud (par ex. entre 10 h et 14 h), car la plante se protège et stocke en partie ses propriétés à l’ombre hors de portée du soleil.
Coupez ensuite proprement avec un ciseau ou un couteau la plante ou les parties désirées. Lavez bien les plantes à l’eau froide puis essuyez-les. Séchez la plante ou partie (de plante) récoltée dans un endroit qui se trouve à l’ombre et bien ventilé. Plus d’informations à ce sujet (lire en bas de page)

5. Connaître les proportions. Si vous utilisez de la plante fraîche, il faudra en général doubler la dose. Autrement dit si une recette parle par exemple de 2 gr de feuilles de menthe séchée pour préparer une tisane de 200 ml, si vous utilisez de la menthe fraîche il faudra utiliser 4 gr. La plante fraîche est toujours moins concentrée en principes actifs, car elle contient plus d’eau.

6. Congélation. Au besoin, congelez la plante en suivant cette procédure : commencez par bien laver les feuilles (ou autres parties de la plante), coupez en petits morceaux, mettez dans un bac à glaçon les feuilles avec un peu d’eau et congelez.

Lire aussi : Culture des plantes médicinales dans votre jardin, conseils pratiques

Article mis à jour le 26.03.2021. Par Xavier Gruffat (pharmacien). Lire aussi notre ebook 50 plantes médicinales à cultiver dans votre jardin ou sur votre balcon

Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)     Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 27.03.2021

Publicité