Publicité

Manger des pommes pour réduire le taux de mortalité cardio-vasculaire

pomme réduction mortalité maladie cardio vasculaireLONDRESDes chercheurs britanniques ont montré que manger une pomme par jour permettrait d’éviter des milliers d’infarctus du myocarde et d’accident vasculaire cérébral(AVC) chez des adultes de plus de 50 ans.
Cette étude a été publiée dans l’édition de Noël du British Medical Journal (BMJ). A cette occasion les chercheurs et journalistes essaient de tester la validité de thèmes véhiculés par la culture populaire (pop culture). Dans ce cas précis il s’agissait de vérifier si le célèbre proverbe “Une pomme par jour éloigne les médecins (en anglais: An apple a day keeps the doctors away)” inventée à l’époque victorienne faisait sens  d’un point de vue scientifique.

On peut dire que les sujets de Sa Majesté étaient de vrais visionnaires, car effectivement manger des pommes est excellent pour la santé comme l’affirme cette étude effectuée environ 150 ans après ce brillant conseil nutritionnel.

Afin d’arriver à cette conclusion, les chercheurs ont créé un modèle mathématique permettant d’examiner les causes principales de décès par accident cardio-vasculaire comme l’infarctus du myocarde et l’AVC chez des Britanniques âgés de plus de 50 ans.

Utilisant leurs données, ils ont émis une hypothèse sur le nombre de morts par accident cardio-vasculaire pouvant être évité si les médecins prescrivaient une statine par jour face à ceux qui n’en prennent pas, tout en comparant les informations avec ceux qui mangeaient une pomme par jour.

Rappelons que les statines sont des molécules très prescrites dans le monde et notamment au Royaume-Uni.  Ces médicaments permettent d’abaisser le taux de cholestérol et de réduire la mortalité cardio-vasculaire, ce dernier point fait toutefois l’objet de certaines polémiques autant en France qu’aux Etats-Unis.

Selon les chercheurs, si on prescrivait à 17,6 millions de Britanniques de plus de 50 ans des statines en plus que ceux qui en prennent actuellement on pourrait abaisser de 9 400 le nombre de décès par accident cardio-vasculaire. Les scientifiques sont partis du principe que seulement 70% des personnes se voyant prescrire des statines en prendraient réellement.

Ils ont poursuivi leurs calculs et ont observé que si 70% des Britanniques de plus de 50 ans mangeaient une pomme par jour, 8 500 morts pourraient être évités.

Les chercheurs pensent toutefois que manger des pommes serait  une meilleure solution que la prise des statines. Ces médicaments engendrent des effets secondaires, principalement  au niveau musculaire (douleurs, myopathie) et provoquent du diabète.

Un autre modèle mathématique a aussi permis d’observer que si chaque individu de plus de 30 ans mangeait une pomme par jour et se voyait prescrire une statine par jour, le taux de mortalité par accident vasculaire chuterait de 3%. Les auteurs relèvent toutefois une augmentation importante du nombre d’effets secondaires avec un tel modèle.

nutriments pommes

La pomme contient de nombreux nutriments très bénéfiques pour la santé comme les flavonoïdes, des puissantes molécules avec un effet antioxydant, ceux-ci sont probablement responsables en partie de la chute de la mortalité cardio-vasculaire. Le communiqué de l’étude ne précise toutefois pas sur les raisons de la chute de la mortalité si une personne mange régulièrement des pommes.

La nutrition, tout comme la phytothérapie, est une science très complexe car les plantes contiennent souvent un nombre important de principes actifs, agissant la plupart du temps en symbiose. On ignore souvent le mécanisme pharmacologique de la plante sur l’organisme.

Les auteurs soulignent finalement qu’il ne faut pas arrêter par soi-même un traitement à base de statines. Ils conseillent cependant de commencer à manger une pomme par jour, si ce n’est pas déjà le cas.

10 janvier 2014, par Xavier Gruffat, pharmacien (ETH Zurich, Suisse) – Sources : BMJ, CBSNews

Informations sur l’étude (meta donnés)

Nom original de l’étude (en général en anglais) Date de publication Média Institution, université
An apple a day keeps the doctor away 17 décembre 2013 BMJ University of Oxford, Headington, Oxford, UK
Inscrivez-vous à notre newsletter du mardi (gratuit)     Publicité Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 17.09.2017