Publicité

Nouveau médicament contre la goutte aux Etats-Unis

goutte bons conseils alimentationWASHINGTONLa FDA (Food and Drug Administration), l’agence américaine des médicaments, a annoncé le 22 décembre 2015 qu’elle avait donné son autorisation à un nouveau médicament pour prévenir la crise de goutte. Il s’agit du Zurampic contenant la molécule lesinurad, commercialisé par la société anglaise AstraZeneca. La goutte est provoquée par un excès d’acide urique dans le sang et peut être une maladie très douloureuse. 

Effet du Zurampic

Ce médicament agit en aidant le rein à excréter l’acide urique en inhibant un transporteur protéinique impliqué dans la réabsorption au niveau rénal. Il s’en suit une diminution de la concentration d’acide urique dans le sang.

En association avec une autre classe de médicaments

Pour être plus précis dans les applications thérapeutiques, le Zurampic est un médicament indiqué pour traiter une concentration élevée d’acide urique dans le sang (hyperuricémie) en lien avec la goutte, quand utilisé en association avec un inhibiteur de la xanthine oxydase (ex. allopurinol), une classe de médicaments permettant d’abaisser la production d’acide urique dans l’organisme.

Nouvelle alternative

« Contrôler l’hyperuricémie est un aspect important pour le traitement à long terme de la goutte. Le Zurampic est une nouvelle alternative thérapeutique pour des millions de personnes qui pourraient souffrir de goutte dans leur vie, » a affirmé le Dr Badrul Chowdhury, directeur de la Division des Produits Pulmonaires, Allergiques et Rhumatologiques de la FDA dans le communiqué de l’agence américaine.

Acide urique et goutte

Effets allopurinolL’acide urique est un déchet métabolique provenant de la mort cellulaire, ces dernières produisent une substance appelée purine. L’acide urique est une transformation chimique des purines.
L’acide urique de dissout dans le sang puis est éliminé par les reins par l’urine. S’il y a plus d’acide urique que la capacité d’élimination des reins, une hyperuricémie (excès d’acide urique) peut se développer et engendrer dans certains cas la goutte.

Principaux effets secondaires de ce médicament

Les principaux effets secondaires du Zurampic observé dans les essais cliniques étaient le mal de tête, l’influenza (grippe), une augmentation du taux de créatinine ainsi qu’un reflux gastro-oesophagien.
Aux Etats-Unis, le Zurampic a une « box warning » (paragraphe d’alerte) pour les professionnels de la santé qui mentionne un risque de troubles rénaux aigus plus fréquent lors d’une utilisation de ce médicament sans association avec un inhibiteur de la xanthine oxydase comme l’allopurinol et si la dose de Zurampic est plus élevée que celle autorisée par la FDA.

Et en Europe ?

Le 18 décembre 2015, l’agence de l’Union Européenne European Medicines Agency’s Committee for Medicinal Products for Human Use (CHMP) a émis un avis favorable sur l’enregistrement de ce médicament par les autorités compétentes européennes. Il devrait être prochainement disponible dans les différents pays d’Europe comme la France ou la Belgique, probablement en 2016.

Mesure du taux d’acide urique

Une personne souffrant de goutte, ou à risque, devrait mesurer son taux d’acide urique chaque 6 mois. Découvrez d’autres conseils de prévention sur notre dossier complet mis à jour sur la goutte

Le 26 décembre 2015. Par Xavier Gruffat (pharmacien, MBA). Source : communiqué de presse de la FDA (http://www.fda.gov/NewsEvents/Newsroom/PressAnnouncements/ucm478791.htm), Congrès Américain de Rhumatologie (ACR) tenu en novembre 2015 à San Francisco – X.Gruffat y a participé comme journaliste, Communiqué de presse d’AstraZeneca. Photos: Fotolia.com

Quiz : testez vos connaissances sur la goutte

Ressources complètes sur la goutte

Inscrivez-vous à notre newsletter du mardi (gratuit)     Publicité Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 29.06.2016