Publicité

Ananas

Résumé

L’ananas est une plante d’origine tropicale utilisée pour son effet médicinal surtout contre la cellulite et les oedèmes. En phytothérapie, c’est surtout l’enzyme bromélaïne qui est utilisée pour son effet médicinal. Le jus d’ananas est riche en nutriments.

Noms

Noms français : ananas, “parfum des parfums”
Nom scientifique : Ananas comosus (L.) Merr., 1917 (=Ananas sativa)
Nom anglais : Pineapple
Nom allemand : Ananas
Nom italien : ananas, ananasso
Nom portugais : abacaxi
Nom espagnol : piña
Nom arabe : أناناس

Publicité

Famille

Bromeliaceae (Bromeliacées)

Constituants – Principes actifs

Tige d’ananas :
– Bromélaïne (ou broméline, il s’agit d’un groupe d’enzymes protéolytiques) : notamment bromélaïne A et bromélaïne B. La bromélaïne est présente dans les plantes de la famille des broméliacées justement comme l’ananas.
Fruit d’ananas (chaire du fruit) :
– Vitamine C (20 mg par 100 dans un fruit mûre)
– Sucrose
– Remarque : on compte aussi un peu de bromélaïne dans le fruit (chaire), mais en quantité moindre que dans la tige.

Parties utilisées

– Tiges (axe des pousses, c’est la tige qui est principalement utilisée en phytothérapie), fruit (voir notre dossier complet sur le fruit d’ananas)

Effets

Effets surtout de la bromélaïne
– Anti-cellulite, protéolytique, antiphlogistique, inhibiteur de l’agrégation des plaquettes, cicatrisante, anti-inflammatoire, digestif.

Indications

– Contre la cellulite, excès de poids (en diminuant la sensation de faim), insuffisance pancréatique, troubles de la digestion (par exemple après une opération du pancréas), flatulence, oedème y compris après un traumatisme ou une opération, cancer de l’estomac (l’ananas inhibe la formation de nitrosamines, ces substances ont un effet cancérigène), douleur après extraction dentaire (probablement contre gonflement).

Effets secondaires

Effets secondaires en lien avec la bromélaïne : problèmes gastro-intestinaux, diarrhée, réaction allergique.

Contre-indications

Allergie à cette plante, problèmes hépatiques ou rénaux sévères, problème d’hémorragie. Enfants de moins de 6 ans avec problèmes d’estomac.

Interactions

Anticoagulants (acide acétylsalicylique, warfarine).

Noms des préparations

En Suisse : dans Phytopharma® Ananas comprimés (à 400 mg) et Pastilles d’ananas.

Préparations – Sous quelle forme ? (formes galéniques)

– Gélule, capsule ou comprimé d’ananas (souvent à base de bromélaïne, le principal principe actif de l’ananas). Remarque : la dose quotidienne de bromélaïne est comprise entre 80 et 240 mg, prise en 2 à 3 doses par jour. La thérapie conseillé est souvent de 8 à 10 jours.

– Jus d’ananas

Ananas - Ananas comosus

Où pousse l’ananas ?

L’ananas pousse principalement dans les pays tropicaux. Cette plante peut atteindre jusqu’à 1,5 m de haut. L’ananas est originaire de l’Amérique du sud (régions tropicales). L’ananas est notamment cultivé à Hawaï, c’est une personne de cette île américaine du Pacifique, M. Dole, qui a le premier développé la vente d’ananas en conserve.
On récolte les fruits d’ananas plus d’un an après sa plantation.

Remarques

– En phytothérapie, c’est la poudre extraite de la tige d’ananas, à prendre sous forme de gélule, qui pourrait être efficace et non le fruit de l’ananas lui-même. Mais comme mentionné plus haut, il manque des études cliniques claires pour savoir si la bromélaïne (agent actif et présent dans la tige d’ananas) se retrouve en concentration suffisante dans le sang pour agir sur la cellulite. Certaines études semblent toutefois aller dans ce sens1.

– D’un point de vue botanique, l’ananas est en fait un ensemble de fruits assemblés.

– La bromélaïne appartient à la célèbre Commission E allemande, c’est-à-dire qu’une monographie est disponible. Être dans la Commission E allemande montre que l’effet d’une plante ou molécule peut être plausible.

Sources :
Littérature sur les plantes médicinales

Dernière mise à jour : 
15.07.2024

Rédaction : 
Xavier Gruffat (pharmacien)

Ananas - Anti-cellulite, protéolytique, antiphlogistique

Références scientifiques et bibliographie :

  1. BEN-ERIK VAN WYK, MICHAEAL WINK, Medicinal Plants of the World, Wallingford, CABI, 2017

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 15.07.2024
Publicité