Ballonnements (flatulences)




Définition

Ballonnements - FlatulencesLes ballonnements ou flatulences désignent la production de gaz dans la partie gastro-intestinale et l’accumulation de celui-ci au niveau de l’estomac ou de l’intestin. Ce gaz à l’origine des ballonnements peut s’expulser ou s’échapper involontairement à travers deux orifices : la bouche et l’anus. Le terme distension abdominale, c’est-à-dire une augmentation du volume de l’abdomen, est parfois utilisé pour qualifier les ballonnements.
Étymologiquement, le mot flatulence provient de « inflatio » et « flatus » signifiant respectivement souffle et haleine.
Les ballonnements ou flatulences proviennent de la fermentation de matière en décomposition dans l’organisme à l’origine des pets sonores lorsque les gaz s’échappent par l’anus.
Les ballonnements peuvent être occasionnels ou fréquents, se déroulant pour certaines personnes plusieurs fois pendant la même journée.

Résumé sous forme d’infographie : 

Epidémiologie

Le magazine américain Prevention estimait en 2018 que 10 à 30% des personnes souffraient de ballonnements (bloating) plus de 25% du temps.

Causes

Causes ballonnements– La digestion des aliments nécessite l’action des bactéries se trouvant dans l’intestin et notamment dans le colon. Celles-ci transforment ces aliments en plusieurs éléments parmi lesquels se trouvent les gaz. Les aliments riches en azote comme les haricots ou les choux et tous les féculents sont connus comme à l’origine des gaz.
Les flatulences proviennent également de l’air avalé lorsqu’on mange et qui entraîne un peu plus tard une sensation de ballonnement au niveau de l’abdomen. À part les haricots, les aliments sucrés, les fibres alimentaires et les produits laitiers produisent davantage de gaz. Lire aussi : 5 aliments pouvant provoquer des flatulences

– Certaines personnes souffrent aussi d’un déficit en lactase (intolérance au lactose) ne leur permettant pas de digérer le lactose. Ce phénomène entraîne plus de fermentation intestinale menant inévitablement, outre le ballonnement et la flatulence, à certains cas de diarrhée.

– La constipation. Lors d’une constipation, l’accumulation des selles dans le gros intestin accentue le processus de fermentation à l’origine de la production de gaz.

– La prise de certains médicaments.

– Le tabagisme.

– Une aérophagie, à cause de la grande quantité d’air avalé en mangeant ou en buvant.

– L’anxiété peut aussi être une source de flatulence ou de ballonnements.

– Des ballonnements sont des troubles fréquents atteignant les femmes pendant la période de grossesse.

– Une maladie coeliaque (“intolérance au gluten”).

– Une tumeur abdominale.

– Une rétention d’eau suite à des troubles prémenstruels.

Symptômes

La sensation de ballonnement abdominal débute environ trois heures après la prise de certains aliments, les gaz s’échappent fréquemment au bout de cinq heures avant un arrêt du phénomène au bout d’environ sept heures.

Symptômes ballonnementsLe ballonnement intestinal se manifeste par des gargouillis au niveau de l’appareil digestif. Cette gêne s’accompagne parfois d’une douleur abdominale due à une accumulation de gaz. Une fois expulsés, ces gaz provoquent une odeur désagréable.
Lors d’une aérophagie, une personne accumule un volume particulièrement important de gaz au niveau de son estomac causant ainsi des flatulences et des douleurs du ventre.

Diagnostic

Diagnostic des ballonnementsAfin d’établir un diagnostic de ballonnement, le médecin procède généralement à un examen physique précédé d’un interrogatoire. Les questionnaires servent surtout à tirer un maximum d’informations concernant votre passé médical : intervention subie, maladies gynécologiques (chez les femmes), etc. Une vérification de l’état de votre abdomen par des palpations s’ensuit ensuite, celle-ci peut être complétée par un toucher rectal si cela s’avère nécessaire.
Si des doutes persistent, il peut vous demander d’effectuer une analyse de sang et une échographie abdominale. Dans des cas complexes et assez rares, des radiographies plus approfondies au niveau de l’intestin, un scanner ou une tomographie axiale peuvent être exigés.

Complications

Les ballonnements et les flatulences durent généralement quelques heures. Ils n’entraînent pas de complications dans la majorité des cas. Lorsque les douleurs sont particulièrement intenses, il se peut que les ballonnements s’accompagnent d’autres troubles gastriques comme l’aérogastrie ou de l’intestin comme l’aérocolie (ballonnement du gros colon) ou l’aéroiléie (distension au niveau de l’intestin grêle).

Traitements

Jusqu’à présent, aucune solution médicale ne peut mettre définitivement un terme au ballonnement et aux flatulences. Les médicaments utilisés sont destinés à alléger les désagréments ressentis et à améliorer le confort de vie.

Au premier rang se trouvent les médicaments pouvant jouer le rôle de pansement digestif. Ils sont généralement à base d’argile (Kaolin), de siméticone, de diméticone et dotés d’une propriété anti-mousse leur permettant d’empêcher la formation de gaz. Leur combinaison avec de l’antiacide est également courante surtout lorsque le ballonnement s’accompagne d’une sensation de brûlure au niveau de l’estomac.

Un pansement digestif plus antispasmodique digestif est aussi utilisé afin d’atténuer le ballonnement et la douleur qui l’accompagne.

Vieille solution, mais qui ne manque pas d’efficacité contre le ballonnement, le charbon permet quant à lui d’absorber les gaz intestinaux et de freiner leur production.

En cas de ballonnement, le médecin peut prescrire un traitement à base de charbon : carbactive, carbophos, colocarb, splénocarbine…

Un absorbant intestinal comprenant un mélange de charbon avec une autre substance peut aussi soulager le ballonnement. Cette catégorie comprend notamment le carbolevure, le carbosylane l’anticarbine et le carbosymag.

Enfin, les pansements digestifs et antiacides sont aussi prescrits pour traiter les problèmes de ballonnements et de flatulences. Parmi les médicaments les plus connus figurent le Polysilane Delalande, le Kaomuth, le Maalox ballonnements, le Neutrose.

Syndrome de l’intestin irritable
Lors de ballonnements provoqués par le syndrome de l’intestin irritable, des antidépresseurs à faible dose peuvent agir efficacement.

Remèdes naturels (plantes médicinales)

Vous pouvez soulager cette pathologie grâce à la phytothérapie.

Si cette solution vous intéresse, surtout n’oubliez pas de demander l’avis d’un expert comme un pharmacien ou un spécialiste en phytothérapie pour connaître la solution la plus adaptée à votre problème.

Les plantes les plus couramment utilisées pour le traitement du ballonnement et des flatulences sont :
fenouil contre la mauvaise haleine– Le fenouil (vous pouvez notamment prendre une demi-cuillère à café de fruits ou graines de fenouil à la fin du repas, mâchez puis avalez).
L’anis vert
L’anis étoilé (badiane)
L’aneth ou le cumin
– L’absinthe (en tisane) est aussi parfois utilisée, tout comme le romarin ou l’angélique

Remèdes de grand-mère (remèdes naturels flatulence)

Remèdes de grand-mère contre les ballonnementsDécoction des racines de pissenlit
Tisane de badiane (anis étoilé)
Tisane angélique
Tisane de laurier
Tisane de menthe poivrée et angélique 
Tisane contre les flatulences
 Teinture de clous de girofle
Teinture des racines de pissenlit

Bons conseils & Prévention

– Une grande vigilance alimentaire est l’un des moyens les plus indiqués pour prévenir le ballonnement et les flatulences. Selon les nutritionnistes, il est nécessaire de limiter tous les aliments pouvant être à l’origine de gonflements ou de gaz au niveau de l’estomac et de l’intestin. Certains aliments connus pour produire des flatulences sont : les haricots, les oignons, les brocolis, les bananes, les prunes,  les avocats, les pommes, etc.
Attention, ces aliments sont souvent très sains pour la santé, car en général riches en fibres alimentaires. Il ne faut donc pas arrêter de manger complètement ces aliments, mais limiter leur consommation lorsque vous ressentez beaucoup de ballonnements ou que vous aimeriez prévenir leurs apparitions.
Évitez la consommation de lait entier, plus lourd à digérer, privilégiiez des produits laitiers écrémés comme le fromage blanc ou le yaourt.
Essayez aussi de manger en petite portions, par exemple chaque 2 à 3 heures.

– Mettez de côté la consommation de boissons gazeuses et la bière. Celles-ci entraînent une dilatation de l’estomac et de l’intestin à l’origine des ballonnements et des flatulences. Après le repas, privilégiez les tisanes à base de menthe ou de fenouil au lieu des boissons à base de caféine qui risque de rendre difficile la digestion.

Bons conseils pour traiter les ballonnements– Privilégiez les fruits et légumes cuits dans votre assiette. Riches en eau, ceux-ci facilitent le transit intestinal réduisant ainsi la fermentation tout en diminuant le ballonnement. Attention aux fibres qu’on retrouve dans beaucoup de fruits, ces molécules sont une source fréquente de flatulence.

– Les aliments contenant une forte teneur en fructose comme la confiture, la barre chocolatée ou encore les boissons sucrées sont à limiter ainsi que ceux riches en graisses saturées : sauces, fritures, etc. De plus, les graisses empêchent l’assimilation des aliments les rendant difficiles à digérer. Il s’agit aussi de limiter le sel qui favorise une rétention d’eau.

– Mangez lentement, c’est une excellente méthode pour une bonne digestion.

– Limitez votre consommation en lactose, privilégiez des aliments avec une basse teneur en lactose ou sans lactose (important chez les personnes intolérantes au lactose).

Bons conseils pour traiter les ballonnements

– Evitez de consommer des chewing-gums.

– Evitez de fumer, une cause des flatulences.

– Gérez votre stress, une cause de troubles digestifs.

– Consommez des probiotiques, surtout qui contiennent les bactéries Lactobacillus et/ou Bifidobacterium. Ces bactéries peuvent réduire la production de gaz.

– Faites régulièrement de l’exercice physique, ce qui aide à stimuler la digestion. Des études ont montré que les personnes qui font de l’exercice physique retiennent moins de gaz dans l’intestin et se sentent moins ballonnés pendant et après une période d’exercice modérée. Vous pouvez aussi faire une petite marche d’une quinzaine de minutes après chaque repas.

banane - Magnésium (Mg)– La consommation de certains minéraux comme le magnésium et le potassium peuvent aider.
Le magnésium peut aider à apaiser un système digestif perturbé en expulsant les gaz et en soulageant notamment la constipation. Les aliments riches en magnésium comprennent notamment les amandes, bananes, haricots, brocoli, riz brun, jaune d’oeuf, etc. Lire aussi : 10 aliments riches en magnésium
Il est aussi possible de consommer du magnésium sous forme de complément alimentaire, si possible 200 mg par jour.
Le potassium peut aider à se sentir moins gonflé ou ballonné en faisant mieux circuler les fluides dans le corps. On trouve du potassium dans certains aliments comme la banane, la patate douce ou les haricots.

Lire aussi : constipation, diarrhée, maux de ventre, intolérance au lactose

News

Sources & Références :
Mayo Clinic, Prevention (magazine américain sur la santé)

Personnes responsables et impliquées dans l’écriture de ce dossier :
Xavier Gruffat (Pharmacien et Rédacteur en chef de Creapharma), Seheno Harinjato (Rédactrice chez Creapharma.ch, responsable de l’infographie).

Crédits photos : 
Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch), Fotolia.com

Crédit infographie : 
Pharmanetis Sàrl (Creapharma.ch)

Comment traduit-on ballonnements ou flatulences dans d’autres langues ?
Lire aussi :




Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 20.09.2018