Publicité

Brûlures d’estomac

Résumé sur les brûlures d’estomac

Résumé sur les brûlures d'estomac (acidité gastrique - gastrite)Les brûlures d’estomac sont des troubles digestifs très fréquents. Ils se caractérisent par des douleurs dans l’estomac et dans la poitrine au niveau du sternum. Au sens strict, les brûlures d’estomac sont plutôt un symptôme des reflux gastriques.
Le nombre de patients présentant des brûlures d’estomac est élevé, notamment à cause d’une mauvaise hygiène de vie.

Publicité

Les principales causes des brûlures d’estomac sont l’augmentation de la production d’acide gastrique et le reflux dans le tube œsophagien. Dans le détail, on peut distinguer quatre groupes de patients : ceux présentant une dyspepsie (difficulté à digérer les aliments ou indigestion), ceux souffrant de gastrite aiguë (lire aussi sous gastro-entérite), ceux atteints de gastrite chronique et ceux présentant un reflux gastro-oesophagien au sens strict. Il faut savoir que les patients obèses ou les fumeurs ont un risque accru de souffrir de brûlures d’estomac.

Résumé sur les brûlures d'estomac (acidité gastrique - gastrite)Les principaux symptômes des brûlures d’estomac sont une sensation de brûlure, mais aussi des fortes douleurs. Le diagnostic se fait par une anamnèse (histoire clinique du patient ou de la maladie) ainsi que parfois par un examen clinique plus approfondi, notamment pour exclure d’autres affections. Les principales complications peuvent être l’apparition d’ulcères ainsi que des modifications de la muqueuse oesophagienne.

Le traitement repose sur divers médicaments comme des antiacides, des antagonistes des récepteurs H2 à l’histamine ou encore des inhibiteurs de la pompe à protons (IPP). Parfois des antibiotiques comme la clarithromycine (un macrolide) sont aussi prescrits, souvent en association avec un IPP.

Certaines plantes médicinales comme le réglisse, la menthe ou la citronnelle peuvent compléter la thérapie.

Les principaux bons conseils pour prévenir les brûlures d’estomac consistent à changer ses habitudes alimentaires, faire davantage d’exercice notamment pour perdre du poids et réduire sa consommation d’alcool et de tabac.

Résumé sous forme d’infographie : 

Définition

Les brûlures d’estomac sont l’une des formes de la gastrite.

Définition de l'acidité gastrique - Définition des brûlures d'estomac

Une gastrite se définit comme étant une inflammation de la muqueuse de l’estomac qui inclut les brûlures d’estomac, le reflux gastro-oesophagien (RGO) et les gastro-entérites, la distinction n’étant pas toujours évidente, certaines sources estiment par exemple que le RGO serait identique aux brûlures d’estomac, ce dernier étant davantage un symptôme qu’une maladie. Sur Creapharma.ch nous préférons bien distinguer chaque type de gastrite par ses symptômes pour une plus grande clarté.

Les brûlures d’estomac peuvent se dérouler par exemple après un repas copieux. Cette affection se caractérise par une sensation de brûlure au niveau du sternum, c’est la conséquence d’une remontée de l’acidité (reflux) dans l’oesophage.

Si cela survient après un repas copieux, une thérapie avec des antiacides en vente en pharmacie suffit.

En revanche, si la douleur perdure (de l’ordre de 3 à 4 semaines), est intense et n’est pas occasionnelle, une consultation médicale est nécessaire afin de déterminer la cause. Le médecin prescrira éventuellement des médicaments sur ordonnance.

Attention à long terme le reflux gastrique peut augmenter le risque de cancer de l’œsophage.

Epidémiologie

Les brûlures d’estomac sont très fréquentes parmi la population, sa prévalence a augmenté au cours des dernières années, en partie à cause de mauvaises habitudes alimentaires et davantage de sédentarité.

On estime que 7% de la population mondiale souffrirait de brûlures d’estomac chaque jour, 15% au moins une fois par semaine et 50% au moins une fois par mois.

Un sondage online aux États-Unis réalisé en 2019 sur plus de 70’000 personnes a montré qu’environ 1 tiers des adultes américains souffraient au moins une fois par semaine de symptômes du reflux gastrique (avec les brûlures d’estomac comme principal signe), comme l’expliquait le New York Times en août 2021.

Causes

Les causes d’une gastrite (en général) ou plus précisément des brûlures d’estomac peuvent être nombreuses :

– Une bactérie : Helicobacter pylori, qui provoque des inflammations gastriques.

Causes de l'acidité gastrique - brûlures d'estomac

Remarque : 
Le 16 juin 1984, deux chercheurs australiens Barry Marshall et Robin Warren révélaient dans une étude que l’estomac était colonisé par une bactérie (H. pylori), cela ouvrait la porte à une nouvelle thérapie des brûlures d’estomac, en utilisant des antibiotiques.
Cette découverte révolutionnaire a été récompensée en 2005 par le Prix Nobel de Médecine.
Sachant que le cancer de l’estomac est en partie provoqué par H. pylori, le traitement à vaste échelle des brûlures d’estomac par des antibiotiques a fait évoluer radicalement la médecine en diminuant le nombre de cancer de l’estomac.

Publicité

– Le stress et/ou d’autres problèmes psychologiques : en effet le système digestif présente davantage de cellules nerveuses que le cerveau ! Ainsi un lien entre le système nerveux et le système digestif est une réalité que le patient et le médecin devraient plus souvent prendre en compte. En soignant le stress on peut donc, dans certains cas, fortement diminuer les brûlures d’estomac.

Causes de l'acidité gastrique - brûlures d'estomac– Lors de la prise de médicaments irritants l’estomac comme certains AINS (anti-inflammatoires non stéroïdiens) comme l’acide acétylsalycylique, l’ibuprofène, le diclofénac ou encore l’acide méfénamique ainsi que des anti-inflammatoires stéroïdiens (cortisone,…).
Ces médicaments irritent parfois fortement la muqueuse gastrique et peuvent donc provoquer des ulcères (menant parfois jusqu’à des saignements) et des brûlures d’estomac.

De nombreuses autres classes de médicaments peuvent aussi mener à des complications gastro-intestinales (antibiotiques, acétylcystéine).

– Une alimentation peu adaptée (nourriture trop acide, grasse, épicée, consistante, trop d’alcool). Dans ce cas et lors de complications gastriques on parle parfois de gastro-entérite.

– Une hernie hiatale (problème musculaire entre l’estomac et le diaphragme).

– Une mauvaise fermeture du clapet entre l’oesophage et l’entrée de l’estomac.

– Lors de grossesse ou d’excès de poids (suite à une augmentation de la pression sur l’estomac).

– Des agents infectieux (comme certains virus , on parle dans ce cas plus d’une gastro-entérite).

– Des allergies ou pseudo-allergies à certains aliments ou médicaments.

– Des causes génétiques (causes héréditaires).

– Une surproduction d’acidité gastrique avec ou sans raison connue.

– Une malformation au niveau de l’estomac.

Notons aussi que parfois la cause d’une gastrite n’est pas trouvée.

D’autres facteurs provoquant des brûlures d’estomac peuvent être ceux menant à une relaxation anormale du sphincter oesophagien et un reflux acide qui s’en suit. Ces facteurs sont: le tabagisme, le diabète, l’obésité, le syndrome de Zolliger-Ellison, la sclérodermie, etc.

Symptômes

On peut distinguer quatre groupes de patients : ceux présentant une dyspepsie (difficulté à digérer les aliments, lire aussi indigestion), ceux souffrant de gastrite aiguë (lire aussi sous gastro-entérite), ceux atteints de gastrite chronique et ceux présentant un reflux gastro-oesophagien proprement dit.

Gastrite chronique
Symptômes de l'acidité gastrique - brûlures d'estomac– Les brûlures d’estomac provoquent une sensation de brûlure dans la poitrine, ces douleurs apparaissent en général à l’arrière du sternum et remontent vers la gorge (au niveau de l’oesophage). Un goût amer ou acide peut être présent dans la bouche. Les brûlures d’estomac peuvent être également associées à des reflux acides et à une toux. Les symptômes sont souvent plus intenses après un repas.
–  Remarquons qu’une brûlure d’estomac occasionnelle ou se déroulant sur une courte durée (3 à 4 semaines) peut se soigner en automédication, cependant en cas de symptômes intenses et se prolongeant, une visite médicale est nécessaire. Dans le pire des cas, des risques d’hémorragies voire de cancer peuvent se manifester.

– Une gastrite (voir aussi une gastro-entérite) peut se traduire par des symptômes de brûlures d’estomac, une forte douleur, des diarrhées, des spasmes, etc.
En fonction de la gravité, demandez conseil à un spécialiste de la santé.

Diagnostic

Diagnostic de l'acidité gastrique - Diagnostic des brûlures d'estomacLe diagnostic des brûlures d’estomac est en général effectué par un médecin, le pharmacien peut toutefois aussi vous aider à identifier mieux cette maladie.
Le médecin effectuera comme souvent en médecine une anamnèse (historique médical) et posera des questions sur les habitudes alimentaires du patient.
En cas de brûlures d’estomac chroniques, le médecin pourra effectuer des examens complémentaires notamment pour exclure d’autres maladies, certaines potentiellement graves comme un cancer. Une gastroscopie (endoscopie gastrique) est en général pratiquée, une biopsie peut aussi être effectuée.

D’autres méthodes utilisées peuvent être des radios ou encore une mesure du pH avec des appareils spécifiques.

Le médecin peut effectuer des examens pour identifier la présence de la bactérie H. Pylori, ce micro-organisme pouvant provoquer des ulcères et est très souvent associé aux brûlures d’estomac.

Publicité

Complications

Les brûlures d’estomac appartiennent aux maladies chroniques, cette affection digestive est la plupart du temps bénigne. Dans certains cas toutefois, les brûlures d’estomac peuvent être le symptôme du reflux gastro-oesophagien (RGO) et provoquer des complications plus sérieuses.

L’acidité provoquée par la gastrite peut aussi mener à des ulcères, ceux-ci peuvent être difficile à guérir. Une autre complication est l’oesophage de Barrett, cette maladie peut augmenter le risque de développer un cancer (cancer de l’oesophage).

Traitements

A. Médicaments en général en vente sans ordonnance :

On distingue différents types de remèdes en vente sans ordonnance pour soigner les brûlures d’estomac, notamment les antiacides et l’oméprazole.

Antiacides (en anglais : antacids) : 
1. Antiacides anioniques
2. Antiacides cationiques
3. Antiacides complexes

Remarque sur les antiacides :
– Les médicaments antiacides sont à prendre occasionnellement ou sur une courte durée (max. 3 à 4 semaines). Les antiacides sont à utilise lors de brûlures d’estomac légère à modérée.
– Pour la posologie, demandez conseil à votre pharmacien, en général ils sont pris une heure après un repas.
– En général, l’effet des antiacides (ex. à base de sels de magnésium, calcium ou aluminium) débute environ 10 minutes après la prise et dure de 30 à 60 min, parfois jusqu’à 4h1.
– Les antiacides ont comme fonction de neutraliser l’acidité gastrique. A la différence des antihistaminiques H2 qui réduisent la production d’acide dans l’estomac.
– Les antiacides n’agissent pas sur la cause des brûlures d’estomac et n’ont pas la capacité de soigner l’oesophage inflammé (à la différence par exemple des inhibiteurs de la pompage à protons, lire ci-dessous).
– Attention au risque d’interactions entre les antiacides avec d’autres médicaments (fer, antibiotiques comme les tétracyclines,..), espacer les prises de 2 heures entre chaque médicament.

1. Antiacides anioniques

Cette classe d’antiacide va neutraliser l’acidité de l’estomac.

Bicarbonate de soude (NaHCO3), cette préparation en vente sous forme de sachet préparé en pharmacie ne devrait pas être trop utilisée, car elle peut provoquer des ballonnements et de l’hypertension. Un risque de “rebond”, c’est-à-dire une augmentation de l’acidité à terme peut être associée à cette préparation.

– Carbonate de calcium (CaCO3), principe actif du médicament Rennie® (aux Etats-Unis avec le nom de marque de Tums), à ne pas utiliser sur une trop longue durée, attention au risque d’hypercalcémie. Un excès de calcium peut notamment mener à des calculs urinaires.

2. Antiacides cationiques

Ces médicaments ou molécules vont également neutraliser l’acidité dans l’estomac et déposer un film antiacide sur la muqueuse de l’estomac.

– Hydroxyde de magnésium (Mg(OH)2), à utiliser modérément, attention à l’effet laxatif du magnésium (en Suisse, dans Magnesia St. Pellegrino®). Aux Etats-Unis, le Maalox contient aussi du magnésium.

– Hydroxyde d’aluminium (Al(OH)3), à utiliser modérément, attention à l’effet constipant de l’aluminium (en Suisse dans Alucol®, médicament à conserver au frigo une fois ouvert).

3. Antiacides complexes

Ces médicaments ou molécules vont également neutraliser l’acidité dans l’estomac et former une couche protectrice sur la muqueuse de l’estomac.

– Magaldrate, à utiliser modérément (en Suisse dans Riopan®).

– Sucralfate, à utiliser modérément, utilisable pendant la grossesse (en Suisse dans Ulcogant®), médicament qui ne contient pas d’alcool.

Autres médicaments :

En Suisse, on peut aussi utiliser en vente sans ordonnance l’oméprazole pour soigner l’acidité gastrique.

B. Médicaments en vente sur ordonnance (certains, notamment à faible dosage, sont aussi parfois vendus sans ordonnance)

Antagonistes des récepteurs H2 de l’histamine :
Les antagonistes des récepteurs H2 ou antihistaminiques H2 n’agissent pas aussi rapidement que les antiacides (en général environ 30 minutes pour avoir un effet), mais ils peuvent avoir une longue durée d’action (jusqu’à 12h, contre 4h ou moins pour les antiacides).
Molécules
– Ranitidine (nom de marque aux Etats-Unis : Zantac)
– Cimétidine (nom de marque aux Etats-Unis : Tagamet HB)
– Famotidine (nom de marque aux Etats-Unis : Pepcid)
– Nizatidine (nom de marque aux Etats-Unis : Axid AR)
Remarque : en 2021 il n’existait en Suisse plus aucun antagoniste H2. En raison des inhibiteurs de la pompe à protons (IPP), les antagonistes H2 ont perdu de leur importance, comme l’explique le site suisse en allemand Pharmawiki.ch.

Publicité

Inhibiteurs de la pompe à proton (IPP) :
Les inhibiteurs de la pompe à protons (IPP, en anglais PPI) agissent comme son nom l’indique sur la pompe à protons des cellules pariétales de l’estomac, ils sont indiqués contre les ulcères d’estomac et autres brûlures d’estomac.

Molécules/médicaments de la famille des IPP :
Oméprazole
– Ezoméprazole
– Lezoméprazole
Pantoprazole
– Lansoprasole
– Rabeprazole
Les inhibiteurs de la pompe à protons sont la plupart prescrits sur ordonnance médicale. Toutefois, dans certains pays et notamment en Suisse l’oméprazole au dosage de 10 mg est depuis avril 2010 en vente libre.

Parfois des antibiotiques comme la clarithromycine  (un macrolide) sont aussi prescrits, souvent en association avec un IPP, afin d’éradiquer la bactérie Helicobacter pylori.

Autres traitements :

Antidépresseurs
Dans des cas de brûlures d’estomac fonctionnelles (en anglais functional heartburn), une maladie qui reste peu comprise, la prise d’antidépresseurs (ex. ISRS) à faible dose peut s’avérer efficace.

Chirurgie
Dans certains graves et spécifiques comme lors de reflux gastro-oesophagien, une chirurgie peut être réalisée. La fundoplicature est l’opération la plus fréquente.

Plantes médicinales

Les plantes médicinales suivantes ont su montrer une certaine efficacité contre les aigreurs ou les brûlures d’estomac, l’efficacité est toutefois relative (comparé aux médicaments classiques) et il semble qu’il s’agisse plus d’une mesure complémentaire plutôt qu’un traitement de premier choix :

Phytothérapie contre les brûlures d'estomac - Plantes contre les ulcères d'estomac– L’acore vrai (calami), à prendre en tisane
– Le boldo, à prendre sous forme de tisane ou en comprimé
– La camomille vraie, à prendre sous forme de tisane
– La chélidoine, à prendre sous forme de goutte ou en comprimé (attention, utiliser des médicaments prêts à l’emploi, ne pas se faire soi-même son remède)
– Le chou, à prendre en général sous forme de jus.
– Le cumin, à prendre sous forme de tisane
– La mélisse, à prendre en tisane, goutte ou encore capsule.
– La menthe, à prendre en tisane ou en comprimé
– Le millefeuille, à prendre en tisane
– L’orme rouge (Ulmus rubra), par exemple à prendre sous forme de comprimé à mâcher
– La réglisse, à prendre sous forme de tisane

Remèdes naturels

– Le bicarbonate de soude (à diluer une cuillère à café dans un verre d’eau)
– La tisane de calami
– L’eau de mélisse
– La tisane de reine-des-prés
– Le jus de pomme de terre

Bons conseils & Prévention

– Après le repas, marchez un moment, évitez de vous reposer (car la position couchée favorise les remontées acides de l’estomac). Si vous vous couchez, dormez avec le haut du corps légèrement surélevé.

– Mangez des aliments qui l’acidité (grâce à l’effet tampon joué par l’aliment) comme des yaourts.

– Evitez de fumer, la fumée augmente l’acidité gastrique et peut favoriser le développement d’ulcères gastriques.

– Evitez de consommer des aliments qui provoquent de l’acidité, tels que des produits riches en protéine (steaks épais), graisse, plats épicés, plats frits, contenant de l’alcool. Limitez le tabac et le café, jus de fruits acides (jus d’orange) et des tisanes libérant de l’acide (cynorhodon, mauve)

Bons conseils pour soigner les brûlures d'estomac

– Mangez certains fruits comme la banane, afin de diminuer la sécrétion d’acide.

– Répartissez les repas en des plus petites prises (pour que la vidange gastrique soit plus petite)

– Mastiquez bien les aliments.

– Recherchez la cause de l’acidité : par exemple des médicaments comme certains anti-inflammatoires non stéroïdiens (acide acétylsalicylique (Aspirine®), ibuprofène, acide méfénamique), l’acétylcystéine (médicament indiqué surtout contre la toux grasse) ou encore certains antibiotiques peuvent parfois aboutir à des brûlures d’estomac. Si possible, essayez avec votre médecin de changer de médicaments (si vous pensez qu’ils sont la cause de vos troubles digestifs). Si ce n’est pas possible, prenez ces médicaments toujours avec de la nourriture, évitez de les consommer avant avoir mangé.

Publicité

– Réduisez votre poids corporel : l’excès de poids favorise les brûlures d’estomac. En effet, un excès de graisse au niveau abdominal peut exercer une pression sur l’estomac et faire remonter le contenu dans l’oesophage.

– Limitez ou encore mieux évitez l’alcool. L’alcool irrite la muqueuse gastrique.

Sources & Références :
Mayo Clinic, The New York Times.

Personnes responsables et impliquées dans l’écriture de ce dossier :
Xavier Gruffat (Pharmacien et Rédacteur en chef de Creapharma.ch), Seheno Harinjato (Rédactrice chez Creapharma.ch, responsable infographies).

Crédits photos :
Creapharma.ch, Fotolia.com/Adobe Stock.

Infographies :
Creapharma.ch (Pharmanetis Sàrl)

Dernière mise à jour de la page :
09.10.2021

Comment traduit-on brûlures d’estomac dans d’autres langues ?
  • Anglais : Heartburn (Ulcer)
  • Allemand : Magenbrennen
  • Italien : acidità di stomaco (pirosi)

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Notes de bas de page et références :

  1. Livre en anglais : Mayo Clinic on Digestive Health, How to prevent and treat common stomach and gut problems, 4th edition, Sahil Khanna, M.B.B.B.S, 2020, Mayo Clinic

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 10.10.2021
Publicité
-----------------------
Lire aussi sur Creapharma