Publicité

Acide méfénamique

L’acide méfénamique est un anti-inflammatoire non stéroïdien (AINS) de la famille des fénamates. Il s’agit du seul fénamate avec une application systémique encore disponible sur le marché.

Noms :
Acide méfénamique, mefenamic acid (nom en anglais), Mefenaminsäure (nom en allemand), Acidum mefenamicum PhEur (nom en latin)
Nom ATC : M01AG01

Formule chimique :
C15H15NO2

Métabolisme :
Le temps de demi-vie de l’acide méfénamique est de 2h. Il n’existe pas de métabolites actifs importants. L’élimination est surtout extrarénale.

Effets :
L’acide méfénamique a des propriétés analgésiques, antipyrétiques et anti-inflammatoires. L’acide méfénamique inhibe, comme d’autres anciens AINS, la cyclooxygénase 1 (COX-1) et la cyclooxygénase (COX-2). Cela dit, les principaux effets recherchés du médicament reposent sur l’inhibition de la COX-2.

Indications :
Pour le traitement des douleurs aiguës et chroniques de diverses causes et pour faire baisser la fièvre.
Les indications sont notamment :
– Douleurs soudaines ou persistantes lors de maladies rhumatismales, douleurs musculaires, douleurs vertébrales (par exemple au niveau d’un disque intervertébral, de la nuque ou du cou)
– Douleurs consécutives à une opération, une blessure ou à une intervention dentaire
– Maux de tête, de dents ou d’oreille
Menstruation douloureuse (dysménorrhée) et/ou trop abondante (ménorragie).
Remarque : en général un traitement à base d’acide méfénamique devrait durer seulement quelques jours. Parce qu’on manque de recul sur un traitement à long terme (lire aussi ci-dessous en bas de page sous Remarques).

Effets secondaires :
Il faut tout d’abord savoir que les effets secondaires de l’acide méfénamique ne sont pas totalement comparables à d’autres inhibiteurs des cyclooxygénases (COX). Toutefois, deux effets secondaires fréquents de l’acide méfénamique qu’on retrouve avec d’autres inhibiteurs des COX sont des troubles gastro-intestinaux (maux de ventre, nausée, vomissements, plus rarement ulcères et saignements) et cardiovasculaires (augmentation du risque d’AVC par exemple). Un effet secondaire assez typique de l’acide méfénamique est la diarrhée, cet effet ne dépend ni du dosage et ni de la durée de traitement. Un traitement à long terme peut mener à des colites et entérites. L’acide méfénamique mène, probablement plus que d’autres antiinflammatoires, à des troubles sanguins (ex. formes d’anémie) et des insuffisances rénales. D’autres effets secondaires parfois graves sont : troubles hépatiques, réactions allergiques y compris de la peau, vertiges ou maux de tête.
Attention à ne pas dépasser la dose recommandée, car un surdosage peut mener à des convulsions et au coma. Déjà à des doses de 2 à 5 g l’acide méfénamique peut être neurotoxique (ex. coma).
Pour la liste complète des effets secondaires, veuillez lire la notice d’emballage (ex. en Suisse Ponstan®).

Contre-indications :
Maladies intestinales inflammatoires, ulcère gastro-duodénal, allergie (hypersensibilité) à l’acide acétylsalicylique (aspirine), douleurs après une opération de bypass coronarien.
Pour la liste complète des contre-indications, veuillez lire la notice d’emballage (ex. en Suisse Ponstan®).

Interactions :
L’acide méfénamique est un substrat du cytochrome CYP2C9. Mais pour le moment des interactions avec un ou plusieurs cytochromes n’ont pas été documentées 1. Des interactions sont possibles avec d’autres médicaments. Attention en cas de prise avec d’autres médicaments néphrotoxiques.
Pour la liste complète des interactions, veuillez lire la notice d’emballage (ex. en Suisse Ponstan®).

Formes galéniques :
Sous forme de comprimés (pelliculé) à 500 mg, de capsules de 250 mg, de suspension à 10mg/ml ou de supposition de 250 mg ou 500 mg d’acide méfénamique.

Posologie :
La posologie adulte d’acide méfénamique en prise orale lors de douleurs aiguës (ex. menstruation douloureuse) est de 250 mg à 500 mg chaque 8 heures.
En général, il faut éviter une thérapie à long terme à base de cette substance.

Médicaments en Suisse (état en juillet 2021) :
Original :
Ponstan®
Génériques :
Acide méfénamique Sandoz®
Méfénacide®
Mefenamin®Pfizer
Mephadolor® Neo
Spiralgine® 500

Remarques :
– L’acide méfénamique a été mis sur le marché en Suisse et aux Etats-Unis pour la première fois en 1965, sous le nom de marque de Ponstan®. Il existe désormais plusieurs génériques (lire la lise ci-dessus pour la Suisse). Aux Etats-Unis l’acide méfénamique est autorisé seulement pour le traitement de menstruation douloureuse ou de douleurs légères à modérées. Par conséquent, il manque des études montrant par exemple une éventuelle efficacité contre d’autres indications comme les rhumatismes.
– L’acide méfénamique n’est pas disponible dans tous les pays du monde, par exemple en Allemagne il n’existe pas de préparations disponibles sur le marché à base de cette molécule.
– En Suisse, l’acide méfénamique est souvent prescrit par les dentistes lors de maux de dents.
Alternatives :
– Lors de menstruation douloureuse (dysménorrhée), d’autres AINS peuvent être utilisés comme le naproxène ou surtout l’ibuprofène.
– Lors de menstruation trop abondante (ménorragie), l’acide tranexamique s’avère plus efficace que l’acide méfénamique2.
– Contre les maux de dents, le paracétamol est souvent une alternative efficace.

Sources & Références : 
Sources : 
Pharmawiki.ch, Compendium.ch.
Références et littérature :
“100 wichtige Medikamente” – Infomed (2020).

Rédaction : 
Xavier Gruffat (Pharmacien)

Dernière mise à jour : 
24.07.2021

Crédits photos :
Fotolia.com/Adobe Stock

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Notes de bas de page et références :

  1. “100 wichtige Medikamente” – Infomed (2020)
  2. “100 wichtige Medikamente” – Infomed (2020)
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 26.07.2021

Publicité