Douleurs musculaires



Définition

Douleurs musculaires définitionLa douleur musculaire ou myalgie est une souffrance physique désagréable et pénible située au niveau des muscles striés.
Rappelons que le muscle est un organe qui assure les mouvements de chaque partie de notre corps. Il existe trois groupes musculaires: les muscles striés ou squelettiques qui s’insèrent sur les os et la peau, les muscles lisses constituant la paroi des viscères et enfin les muscles mixtes ou cardiaques. Seuls les muscles striés se contractent sous le contrôle de notre volonté.


Causes

Cause douleurs musculairesLa myalgie, témoin d’une souffrance musculaire, peut être localisée ou généralisée.
La douleur localisée apparaît généralement au cours des crampes et des courbatures. De plus, les surmenages musculaires, le fait de ne pas boire suffisamment d’eau et de ne pas s’échauffer assez avant les efforts physiques facilitent son apparition. Dans d’autres cas, les traumatismes par le choc, l’élongation, le claquage ou la déchirure sont autant de sources de douleur pour les muscles. Ces anomalies touchent habituellement les sportifs, surtout s’ils ne sont pas bien équipés.
Quant aux douleurs musculaires généralisées, les causes courantes sont la grippe, la poliomyélite, l’hépatite C, le paludisme et certaines maladies bactériennes. Les rhumatismes, l’hypothyroïdie, l’ostéomalacie ou ramollissement de l’os, la polyarthrite rhumatoïde et le lupus érythémateux disséminé rendent également nos muscles douloureux. Il en est de même pour les affections de la musculature comme la rhabdomyolyse, une destruction pathologique des muscles, ainsi que les effets des médicaments comme les statines.

Notons enfin que le risque d’être atteint de cette douleur accroit avec l’âge, même s’il existe des affections musculaires d’origine génétique.

Symptômes

La myalgie se manifeste évidemment par la douleur d’un muscle, d’un groupe de muscles ou encore de toutes les parties charnues du corps. L’algie de type élancement se rencontre le plus fréquemment, mais la sensation de coup de poignard, de brûlure, de piqure, de fourmillement ou d’engourdissement peut exister.

courbature cause douleurs musculairesConcernant les circonstances de survenue, la douleur apparaît habituellement après un effort musculaire excessif, un moment de stress ou de modification climatique, mais elle peut aussi survenir sans cause apparente.
Le fait de mobiliser la partie blessée peut aggraver ou au contraire atténuer la myalgie. Selon son intensité, la pression, la palpation, voire même le toucher sur le muscle souffrant peut accentuer la douleur.
En cas d’effets secondaires provoqués par la prise de statines (une classe de médicaments utilisée lors d’hypercholestérolémie), les douleurs musculaires ont tendance à apparaître une à plusieurs semaines après la première prise de ces médicaments.

Zones affectées

Les zones de prédilection des douleurs musculaires sont le cou, les membres, le long de la colonne vertébrale, la hanche et autour des articulations mais le dos, les épaules et le tronc peuvent aussi être affectés. Le bas du dos et la cuisse sont aussi souvent touchés par les douleurs musculaires.

Selon son origine, la douleur musculaire peut apparaître avec d’autres symptômes spécifiques comme la difficulté à mobiliser l’organe lésé, l’enflure, le bleu, la raideur, l’atrophie musculaire ou encore la fièvre.

Classement des douleurs musculaires selon la gravité

On peut classer les douleurs musculaires en 3 stades:

– Léger : raideur lors de mouvement. Douleur modérée. Durée des symptômes : quelques jours.

– Modérée : douleur modérée, le muscle est davantage atteint. Durée des symptômes : 1 à 3 semaines.

– Sévère : muscle très atteint, avec des possibles saignements internes et une grosse inflammation. Il s’agit d’une urgence médicale.

Comment diagnostiquer les douleurs musculaires ?

Pour confirmer le diagnostic, le médecin interroge le patient, l’examine et, éventuellement, lui prescrit des analyses de sang, de la biopsie musculaire, de l’électromyogramme voire même de l’imagerie par résonance magnétique ou IRM. En effet, il appartient au professionnel de santé de différencier la myalgie des autres maladies qui peuvent être d’origine articulaire ou cardiaque.

Consultez le professionnel de santé (médecin) si :

– La lésion persiste après trois jours.

– Vous suspectez une lésion plus sérieuse telle la fracture ou la déchirure.

– La douleur récidive fréquemment ou s’accompagne d’autres symptômes comme la fièvre.

Complications

De manière générale, la douleur musculaire ne représente pas de danger potentiel. Cependant, lorsque la douleur est trop intense ou intolérable, le patient peut avoir une sensation de malaise. Il peut avoir du mal à respirer et des gênes à l’estomac dues à l’augmentation de la sécrétion d’acide gastrique peuvent survenir. Dans le cas extrême, une perte de connaissance ou syncope risque de mettre en jeu la vie de la victime. Parfois, l’algie est susceptible d’engendrer des complications d’ordre mental ou rénal.

Traitements

Dans les cas de douleurs aiguës dues à une élongation ou à une contusion, le fameux «GREC» c’est-à-dire Glace-Repos-Elévation-Compression (en anglais: R.I.C.E. pour Rest, Ice, Compress, Elevation).soulage rapidement le patient :

– Glace : durant les 2 à 3 premiers jours, appliquez pendant 10 minutes de la glace sur le membre blessé et répétez ce refroidissement toutes les heures ou toutes les deux heures.

– Repos : évitez les efforts physiques intenses dans un délai de deux jours minimum.

– Élévation : surélevez le membre blessé.

– Compression : procédez à une compression de la partie enflée par un bandage élastique.

En l’absence d’enflure ou de fièvre, le bain chaud et le sauna soulagent la courbature.

Par ailleurs, les médicaments antalgiques qui relaxent les muscles ou myorelaxants atténuent la douleur musculaire. Toutefois, avant de les utiliser, pensez à demander l’avis d’un professionnel de santé.

L’ibuprofène, le naproxène ou le paracétamol peuvent être efficace pour lutter contre les douleurs lors de myalgie. Il faut éviter l’aspirine, qui surtout au début peut augmenter le risque de saignement.

De plus, les massages, le drainage, l’utilisation de courant électrique, de champs électromagnétiques et d’ultrasons sont autant de techniques complémentaires utiles pour apaiser la myalgie.

Pour les algies dues à des maladies spécifiques, le traitement est celui de la cause.

Remèdes naturels

romarin douleurs musculairesAfin de mieux vous relaxer, faites une cure au miel de romarin. Pour ce faire, prenez 12 centilitres d’eau tiède et ajoutez-y une cuillère à café de vinaigre de cidre bio ainsi que la même quantité de miel de romarin. Mélangez le tout de façon à obtenir une solution parfaitement homogène et buvez la potion obtenue après le diner. Faites cette cure pendant trois jours successifs. Remarquons que malgré son acidité, le vinaigre de cidre possède un effet bénéfique sur l’appareil digestif.
livre-vert-creapharmaPour les douleurs musculaires de l’adulte, faites un mélange de 3 cuillères à soupe d’huile de pépin de raisin avec les huiles essentielles suivantes: 5 gouttes de poivre noir, 15 gouttes de marjolaine à coquilles, 15 gouttes de genévrier et 15 gouttes de romarin à camphre. Utilisez l’huile obtenue pour vous masser. Vous pouvez aussi verser une cuillère à soupe de cette préparation dans votre bain.

Remède de grand-mère : pommade de consoude

Prévention

Prévention douleurs musculaires

– Faites régulièrement des séances d’entraînement mobilisant les muscles.
Lire aussi : L’exercice physique, une solution simple pour restaurer les muscles abîmés des seniors

– Tonifiez vos muscles avec des exercices de musculation.

– Faites suffisamment d’échauffements avant les efforts physiques intenses.

– Buvez suffisamment d’eau.

– Adoptez une alimentation équilibrée.

– Ne dépassez jamais la limite de vos forces.

– Pour les nageurs, trempez peu à peu votre corps dans l’eau afin qu’il puisse s’y adapter, puis faites des mouvements légers et lents.


– Prenez soin de vous installer confortablement pendant le travail.

– Tenez bien droit votre dos lorsque vous soulevez un objet assez lourd.

– Etirez vos muscles après les efforts.

– Accordez à votre corps un temps suffisant de repos.

Bons conseils

En plus du fameux «GREC» (lire sous Traitements ci-dessus), certains conseils peuvent vous aider à mieux soigner les douleurs musculaires:

– Evitez de pratiquer un exercice physique impliquant le muscle touché par ces douleurs, laissez le muscle au repos pendant la phase de récupération.

– N’appliquez pas de chaud lorsque la zone (muscle) est encore enflammée.

Lire aussi: crampes musculairesdouleurs

News

– L’exercice physique, une solution simple pour restaurer les muscles abîmés des seniors

Comment traduit-on les douleurs musculaires dans d’autres langues ?
  • Anglais: muscle strain (muscle pain)
  • Allemand: Muskelkater
  • Italien: dolore muscolare
Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 20.06.2016

Thèmes

Lire aussi :