Publicité

Entorse

Définition

EntorseL’entorse se caractérise par une lésion des ligaments d’une articulation mais sans déplacement des surfaces articulaires. En fait, en cas d’entorse, le rayon d’action normal d’une articulation est dépassé sous l’effet de l’impact et l’appareil capsulo-ligamentaire est endommagé par distorsion.
Définition ligaments
Les ligaments sont des tissus, de structure élastique, qui connectent les os ensemble et les font tenir au niveau des articulations.

Types d’entorse
On distingue l’entorse bénigne (foulure) des entorses moyennement graves à graves ou sévères, dans lesquelles les ligaments sont totalement ou partiellement rompus (lire sous Symptômes ci-dessous).

Localisation des entorses (entorse de la cheville)
La cheville est la région du corps la plus touchée par les entorses, c’est la fameuse entorse de la cheville (en anglais : angkle sprain). Les entorses se développent aussi souvent au niveau des genoux et de la voûte des pieds1. La plupart des entorses de la cheville impliquent des blessures au niveau des ligaments dans la partie externe de la cheville.

Entorses à répétition 
Si une personne souffre d’entorse, la probabilité qu’elle souffre à nouveau d’entorse est plus élevée qu’une personne qui n’a jamais souffert de cette affection.

Différences entre entorses et douleurs musculaires 
Même si les entorses ont souvent les mêmes symptômes que les douleurs musculaires (myalgie), les causes sont différentes. L’entorse est un étirement ou une déchirure des ligaments affectant notamment la cheville alors que les douleurs musculaires touchent surtout le bas du dos et le muscle ischio-jambier dans le haut de la cuisse.

Causes

Entorse causeLorsque l’articulation est soumise à un mouvement brutal, il y a un risque d’entorse bénigne (foulure) ou grave.
C’est particulièrement le cas pour les sportifs : footballeurs, joueurs de tennis ou athlètes qui font souvent des mouvements brusques et violents avec notamment un risque de torsion (twist en anglais).
La marche ou un faux mouvement peut aussi provoquer une entorse.

Entorse de la cheville
Une entorse de la cheville survient lorsque vous vous roulez, vous tordez (twist) ou tournez la cheville de façon gênante, en vous étirant ou en vous déchirant les ligaments qui aident à maintenir les os de votre cheville.

Personnes à risque

Les personnes à risque pour les entorses sont en particulier :

– Les sportifs

– La fatigue en général (qui affaiblit et peut favoriser une entorse)

Symptômes

Une entorse provoque rapidement une inflammation.

En général, plus la douleur est forte et plus la blessure est importante. On distingue 3 formes différentes d’entorse2, classées selon la douleur.

Entorse légère ou foulure (en anglais mild) :
Le ligament est étiré ou légèrement déchiré. La douleur est légère ou inexistante, elle peut augmenter au mouvement. En général, la zone affectée n’est pas particulièrement enflammée. Il est possible d’ajouter un poids sur l’articulation.

Entorse modérée (en anglais moderate) :
Certaines fibres du ligament sont déchirées mais pas complètement. La zone touchée comme l’articulation est douloureuse et parfois enflée. Le mouvement est difficile. Un hématome peut être présent.

Entorse grave (en anglais severe) :
Un ou plusieurs ligaments sont entièrement déchirés. La zone touchée, souvent une articulation, est très douloureuse, très enflée avec une couleur différente du reste de l’articulation, signe d’un hématome. Il est impossible de bouger l’articulation.
Les mouvements au niveau de l’articulation sont anormalement amples, cela provient du fait que les ligaments qui devraient tenir l’articulation sont fortement endommagés et n’arrivent plus à bien contenir le mouvement articulaire. On note en général l’apparition d’un hématome 24 heures après le début de l’entorse. Dans ce cas, il est conseillé de consulter un médecin ou autre spécialiste de la santé (ex. infirmière).
Remarque : lors d’entorse grave, il est aisé de la confondre avec une fracture.

entorse symptôme

Diagnostic

Le diagnostic des entorses repose sur :

– Un examen clinique

– Des radios (ex. rayons X, imagerie par résonance magnétique (IRM), CT scan ou ultrasons)

Traitements

Le traitement d’une entorse, notamment de la cheville, dépend de la gravité de la blessure.

Le traitement des entorses bénignes (foulures) et souvent également modérée repose en général sur :

– L’application de froid, à faire le plus rapidement possible.

– Compression : poser un bandage, un strapping (fait par le médecin), un plâtre ou une attelle pendant 2 à 3 semaines, cela permet d’empêcher l’enflure. C’est le médecin qui décidera de la meilleure solution (bandage, plâtre) pour bien solidifier l’articulation et aider à la reconstruction des ligaments.

– La prise d’anti-douleurs et anti-inflammatoires comme l’ibuprofène ou le diclofénac en usage externe (crème, gel) ou interne (comprimés).

– Repos, par exemple avec l’aide de cannes anglaises si l’entorse survient à la cheville ou à un genou. Le but est de stabiliser l’articulation, par exemple dans l’attente d’une consultation chez un médecin.

Soins d’urgence : «GREC»
On résume les soins immédiats après une entorse par l’acronyme «GREC», c’est-à-dire Glace-Repos-Elévation-Compression (en anglais : R.I.C.E. pour Rest, Ice, Compression, Elevation, on lit aussi de plus en plus P.R.I.C.E où P signifie Protection), ci-dessous nous listons dans l’ordre anglais : P.R.I.C.E.
– (Protection : protégez l’endroit touché pour éviter d’autres accidents ou blessures. Vous devrez peut-être limiter ou éviter les activités de port de poids ou immobiliser la zone avec une attelle ou un corset.
Repos : évitez les efforts physiques intenses dans un délai de deux jours minimum. Mettez au repos la zone pour favoriser la guérison des tissus.
Glace : appliquez immédiatement après l’entorse pendant 15 à 20 minutes de la glace ou une poche de glace sur le membre blessé et répétez ce processus de refroidissement toutes les 2 à 3 heures quand vous ne dormez pas. Vous pouvez aussi immerger la zone touchée par l’entorse pendant 15 minutes dans un bain glacé. La glace permet de réduire la douleur, le gonflement et l’inflammation au niveau de l’articulation touchée. En cas de maladie vasculaire, de diabète ou une sensation diminuée, demandez conseil à votre médecin avant d’appliquer du froid.
Compression : procédez à une compression de la partie enflée par un bandage élastique. Evitez de compresser de façon trop serrée. Retirez la compression seulement quand les symptômes de l’entorse ont disparu.
Élévation : surélevez le membre touché par l’entorse au-dessus du niveau du coeur. Surélevez le membre touché par l’entorse (ex. cheville) est particulièrement recommandé pendant la nuit de sommeil. La gravité aide à réduire les gonflements en drainant l’excès de sang et de liquide.

Pour les entorses sévères :

Chirurgie :
En plus des traitements de l’entorse bénigne (froid, bandage, anti-douleurs, etc.), le médecin peut proposer une intervention chirurgicale. Dans de rares cas, la chirurgie est pratiquée lorsque la blessure ne guérit pas ou que la cheville reste instable après une longue période de thérapie physique et d’exercices de rééducation, comme l’explique la Mayo Clinic. La chirurgie peut être pratiquée pour réparer un ligament qui ne guérit pas ou pour reconstruire un ligament avec du tissu provenant d’un ligament ou d’un tendon voisin.

Remèdes naturels

Certaines plantes médicinales peuvent compléter la thérapie classique en cas d’entorse.

entorse remède naturelle

– L’arnica en usage externe

– La consoude, en usage externe : en pommade ou en cataplasme

Bons conseils

– Appliquez rapidement du froid (pour limiter la douleur et le gonflement, effet “anti-inflammatoire” naturel). Par exemple pendant une dizaine de minutes en continu, vous pouvez ensuite répéter l’opération une heure après par exemple. Utilisez une poche de glace (cold pack) protégée par une serviette (pas de contact entre la poche de glace et la peau).

– En cas de gonflement de l’entorse et si l’entorse se trouve au niveau du pied il est conseillé de surélever le pied.

– Si votre entorse est apparue suite à une pratique sportive, il est conseillé de ne pas reprendre le sport tout de suite : par exemple pour une entorse moyenne comptez 4 à 6 semaines de repos avant de reprendre le sport.

– Environ 48 heures après l’entorse, si l’enflure a disparu, appliquez du chaud sur la zone affectée.

Prévention

– Bien s’échauffer avant la pratique de sport et effectuez des exercices de stretching à la fin.
Détendez et étirez vos muscles au début de l’exercice, et augmentez progressivement votre niveau d’activité pendant 5 à 10 minutes. Si vous souffrez souvent d’entorse, appliquez du chaud avant de faire de l’exercice. A la fin de l’exercice détendez-vous progressivement avec des étirements musculaires (stretching). Il est aussi conseillé d’appliquer du froid (ex. poche de froid) sur les zones douloureuses, même sans entorse, après la fin d’un exercice pour prévenir l’inflammation et l’enflure3.

– Eviter les hauts talons chez les femmes. En général lors de marche importante, portez de bonnes chaussures.

Sources et Références : 
Mayo Clinic, National Geographic (Etats-Unis).

Rédaction :
Xavier Gruffat (pharmacien)

Crédits photos :
Adobe Stock

Dernière mise à jour :
19.07.2022

Comment traduit-on l’entorse dans d’autres langues ?
  • Anglais : Sprain
  • Allemand : Verstauchung
  • Italien : distorsione
  • Portugais : entorse
  • Espagnol : esguince

Notes de bas de page et références :

  1. Livre en anglais : Mayo Clinic – Book of Home Remedies – Second Edition, Cindy A. Kermott, Martha P. Millman, 2017, Mayo Clinic
  2. Livre en anglais : Mayo Clinic – Book of Home Remedies – Second Edition, Cindy A. Kermott, Martha P. Millman, 2017, Mayo Clinic
  3. Livre en anglais : Mayo Clinic – Book of Home Remedies – Second Edition, Cindy A. Kermott, Martha P. Millman, 2017, Mayo Clinic

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 19.07.2022
Publicité