Acétylcystéine

décoction de souciL’acétylcystéine est un mucolytique ou fluidifiant indiqué notamment contre la toux grasse (productive) ou la bronchite, c’est-à-dire avec production de mucus.
L’acétylcystéine agit aussi de façon efficace, en général en injectable, comme antidote à une intoxication au paracétamol.

Noms de la molécule
Acétylcystéine, N-acétylcystéine, Acetylcysteinum PhEur (nom latin, pharmacopée), Acetylcysteinum (nom latin).

Formule de la molécule d’acétylcystéine :
C5H9NO3

Temps de demi-vie et début d’action : 
– Le taux de demi-vie est de 2 à 6 h. Son élimination est principalement hépatique (au niveau du foie).
– L’acétylcystéine commence à agir rapidement, en général pendant la première heure après son administration. C’est à ce moment que la concentration d’acétylcystéine est la plus élevée dans les sécrétions bronchiques1.

L’acétylcystéine est un pro-médicament (pro-drug) de la cystéine, un acide aminé. L’acétylcystéine est ainsi transformée en cystéine dans la paroi intestinale et dans le foie.

Effets – indications

Effets :
– Au niveau in-vitro l’acétylcystéine réduit la viscosité du mucus et d’autres sécrétions, probablement grâce à une réduction des liaisons disulfure des protéines du mucus. Le mécanisme exact in-vivo n’est pour le moment pas entièrement connu comme le relevait le livre suisse en allemand “Hundert wichtige Medikamente” dans son édition de 2020.
– L’acétylcystéine agit aussi comme antioxydant en piégeant les radicaux libres. En effet, l’acétylcystéine stimule la production de glutathion qui est un antioxydant.

Indications :
– Maladies ou infections du système respiratoire : toux, bronchite aiguë, bronchite chronique (BPCO), laryngite, sinusite, trachéite, pneumonie.
Remarque : l’action de cette molécule consiste à dissoudre ou fluidifier le mucus et à favoriser l’expectoration.
Mucoviscidose.
– Antidote lors d’intoxication au paracétamol (à instaurer si possible le traitement à l’acétylcystéine dans les 8 à 10 h après la prise de paracétamol).

Dosage

– Lors de troubles respiratoires comme la bronchite la dose conseillée pour les adultes en prise orale est en général de 200 mg chaque 8 heures ou 600 mg en une prise unique chaque 24 heures.
– Lors d’intoxication au paracétamol la prise d’acétylcystéine se fait en général sous forme injectable (i.v.) même si une prise orale est aussi possible mais elle peut est très élevée (à calculer en mg par kg de la personne).

Effets secondaires

Troubles gastro-intestinaux : nausées, vomissements, brûlures d’estomac, mauvaise odeur de l’air expiré (sulfure d’hydrogène).
Plus rarement : urticaire, maux de tête et fièvre.

Lors d’injection d’acétylcystéine ou en inhalation les effets secondaires peuvent survenir : réactions d’hypersensibilité et réactions anaphylactoïdes telles qu’une éruption cutanée, démangeaisons, angio-œdème, bronchospasme, tachycardie ou hypotension.

Pour plus d’informations et la liste complète des effets secondaires, veuillez lire la notice d’emballage du médicament et demandez conseil à votre médecin ou pharmacien.

Contre-indications

Hypersensibilité à la molécule. L’acétylcystéine est contre-indiquée chez les enfants de moins de 2 ans.

Il n’existe pour le moment pas de contre-indication en cas de grossesse.

Pour plus d’informations et la liste complète des contre-indications, veuillez lire la notice d’emballage du médicament.

Interactions

Interactions possibles avec certains antibiotiques, le charbon actif et la nitroglycérine. Il faudrait aussi éviter de prendre d’autres médicaments contre la toux (antitussifs), car la réduction du réflexe de la toux peut mener à une accumulation de sécrétions bronchiques.

Suite à une interaction avec différents antibiotiques du types amoxicilline, pénicilline, tétracycline, céphalosporine, aminoglycoside, macrolide et amphotérocine : respecter un intervalle de 2 heures entre la prise d’une prise d’un médicament à base d’acétylcystéine et d’un antibiotique.

Pour plus d’informations veuillez lire la notice d’emballage du médicament.

Sous quelle forme (formes galéniques) ?

L’acétylcystéine est disponible dans le commerce dans plusieurs formes galéniques.
Par voie orale : 
Comprimé effervescent, pastille (losanges), comprimé lingual, poudre,  granulé,  capsule (gélule) ou sirop.
Remarque sur le sirop : attention un sirop à base d’acétylcystéine n’est pas stable, il se conserve que 14 à 16 jours une fois ouvert.
Par voie injectable : 
Solution d’injection
Inhalation : 
Ampoule pour dispositif aérosol et spray nasal.

Médicaments vendus en Suisse (mise à jour : octobre 2020) :
En mono-préparation : 
Original (originaux)
 :
Fluimucil® – Comprimés
Fluimucil – Granulé/Comprimés effervescents
Fluimucil 10%
Fluimucil toux grasse – Granulé/Comprimés effervescents/Comprimés linguaux
Fluimucil toux grasse – Sirop prêt à l’emploi/Comprimés
Génériques :
ACC Sandoz® comprimés effervescents
ACC Sandoz® granulés
ACC Sandoz® toux grasse, sirop
ACC® Sandoz® toux grasse, poudre orale
Acetylcystein Helvepharm 200 mg/600 mg
Acetylfelan 600, comprimés effervescents 
Amavita Acétylcystéine 600, comprimés effervescents
Bexine Expectorant®
Coop Vitality Acétylcystéine 600, comprimés effervescents
Dynamucil
Ecomucyl® Sandoz comprimés effervescents
Ecomucyl® Sandoz granulés
Muco-Mepha granulé/comprimés effervescents
Muco-X, comprimés solubles
Mucofluid®, comprimés effervescents
Mucofluid®, comprimés solubles
Mucosil® ACC 200/600
Mucostop granulé/comprimés effervescents
N-Acetylcysteine Alpex 200 mg & 600 mg Comprimés Effervescents
N-Acetylcysteine Alpex 600 mg Comprimés Effervescents
Solmucol® 10%
Solmucol® 100, 200, 600 Granulé
Solmucol® 400, 600 Granulé
Solmucol® 600 Comprimés effervescents
Solmucol® Aérosol
Solmucol® toux grasse
SUN STORE Acétylcystéine 600, comprimés effervescents

Remarques

– L’acétylcystéine a été autorisée pour une première mise sur le marché aux États-Unis en 1965. En Suisse, le premier médicament à base d’acétylcystéine disponible sur le marché était le Fluimucil® pendant l’année 1966. Il existe maintenant de nombreux génériques comme en Suisse ACC Sandoz®, Ecomucyl®, Mucostop® ou Solmucol® (voir la liste complète ci-dessus).

– Il manque des études scientifiques de qualité montrant la claire efficacité de l’acétylcystéine contre des maladies du système respiratoire comme la bronchite ou la toux. Par contre, son indication comme antidote à une intoxication au paracétamol ne fait aucun doute et s’avère bien documentée scientifiquement, comme le relève le livre en allemand “100 wichtige Medikamente” publié en 2020.

toux infographie mécanisme toux

– La carbocystéine est un fluidifiant qui peut être une alternative à l’acétylcystéine, mais il semble que cette dernière soit scientifiquement mieux documentée (plus d’études publiées).

Lire aussi : codéine, dextrométhorphane, dossier complet sur la toux

Sources & Références : 
Sources : 
Pharmawiki.ch
Références et littérature :
“100 wichtige Medikamente” – Infomed (2020).

Crédits photos/Adobe Stock :
Fotolia.com

Rédaction : 
Xavier Gruffat (pharmacien suisse)

Dernière mise à jour : 
19.10.2020

___________

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Notes de bas de page et références :

  1. Notice d’emballage du générique acetilcisteína (acétylcystéine) EMS, Brésil, consulté le 4 avril 2020
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 19.10.2020