BPCO

Définition

La BPCO est l’abréviation de broncho-pneumopathie chronique obstructive. Bien que cette maladie sournoise soit largement répandue, elle n’est souvent pas décelée à ses débuts. La BPCO provoque un rétrécissement progressif des voies respiratoires avec pour conséquences surtout des troubles respiratoires. La BPCO est malheureusement une maladie incurable.

Publicité

Au sens strict, on devrait plutôt parler, au pluriel, de maladies chroniques systémiques d’origine respiratoire qui touchent les bronches. Dans ce dossier on va toutefois privilégier le singulier, soit BPCO. Les termes de bronchite chronique et d’emphysèmes sont théoriquement des synonymes de la BPCO – en tout cas en anglais, ils sont toutefois anciens et le terme BPCO doit être désormais privilégié.

Epidémiologie

– La BPCO tue chaque année plus de trois millions de personnes dans le monde.

– Aux Etats-Unis, en 2013 la BPCO était la 4ème cause de mortalité. Après les maladies cardiovasculaires, le cancer et les erreurs médicales mais devant les suicides.

Causes

Les causes de la BPCO sont :

BPCO - broncho-pneumopathie chronique obstructive– Le tabagisme, principalement la fumée de cigarette et moins la fumée de cigares ou de pipes. Il s’agit de la principale cause de la BPCO.
Remarquons que lorsqu’une personne fume, on a tendance à souvent minimiser les premiers signes de la maladie, que l’on décrit fréquemment comme la «toux du fumeur».
Ce sont les fumeurs dès l’âge de 45 ans qui sont le plus souvent atteints de BPCO.
La fumée passive augmente aussi le risque de BPCO.

– Les poussières ou polluants. Les personnes exposées aux poussières dans leur travail – par exemple dans l’agriculture et l’industrie – et qui inhalent ainsi des substances irritantes peuvent également souffrir de BPCO. Des agents polluants provenant notamment des voitures peuvent aussi augmenter le risque.

Publicité

– Combustibles solides à domicile. L’utilisation de combustibles solides comme le charbon ou le bois à domicile favorisent la survenue de la BPCO.

Symptômes

Les principaux symptômes de la BPCO, suite à un rétrécissement progressif des voies respiratoires, sont :
– La dyspnée, c’est-à-dire une difficulté respiratoire comme un essoufflement. Dans des cas avancés, le patient atteint de BPCO peut se sentir essoufflé sans pratiquer d’exercice physique.
– La toux
– Les expectorations

Evolution de la maladie
Il s’agit d’une maladie à évolution progressive, c’est-à-dire que les difficultés respiratoires augmentent avec les années, surtout lors de pratique d’exercice physique.
La BPCO est malheureusement incurable.

Complications

Des complications graves de la BPCO peuvent se développer au niveau des poumons (avec de graves problèmes respiratoires) mais aussi des problèmes cardiaques.

Diagnostic

Le diagnostic est notamment posé au moyen d’un test de la fonction pulmonaire.

Traitements

Il n’existe pas de traitements capables de guérir la maladie, certaines mesures permettent de ralentir l’avancée de la BPCO et lutter contre certains symptômes au niveau du système respiratoire.

Un traitement médicamenteux contribue à inhiber l’inflammation des bronches et un entraînement régulier améliore les performances physiques.
Les médicaments utilisés sont en général des bronchodilatateurs ou des corticoïdes inhalés.

A un stade avancé de la maladie, les personnes atteintes ont besoin d’un apport supplémentaire d’oxygène (oxygénothérapie).

Dans certains cas, une chirurgie peut être réalisée par le corps médical, afin d’enlever certains tissus endommagés.

Prévention

– Ne fumez pas et évitez l’exposition à la fumée passive, afin de réduire le risque de contracter une BPCO. Essayez impérativement d’arrêter de fumer. Il s’agit du principal bon conseil à suivre.

– Evitez l’air froid, en hiver ou lors de temps froids portez un masque ou mettez une écharpe sur votre bouche avant de sortir dans la rue.

– Prévenez les maladies respiratoires infectieuses comme la pneumonie. Faites-vous vacciner contre certaines souches menant à la pneumonie.

– Faites régulièrement de l’exercice physique, afin d’augmenter les capacités pulmonaires.

Sources :
Mayo Clinic, Lung.ch

Comment traduit-on la BPCO dans d’autres langues ?
  • Anglais : Chronic obstructive pulmonary disease (COPD)
  • Allemand : Chronisch obstruktive Lungenerkrankung
  • Italien : malattia polmonare ostruttiva cronica
Lire aussi :

Publicité



Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 15.05.2018