Publicité

Laryngite

Dernière révision : 05.12.2023
Auteur : Xavier Gruffat, pharmacien

Définition

Laryngite définitionLa laryngite est une inflammation ou irritation du larynx. Le larynx est un organe qui se trouve à l’intérieur de la gorge juste après le fond de la bouche, au niveau de la pomme d’Adam. Il fait partie de l’arbre respiratoire et nous sert pour parler via les cordes vocales. La laryngite survient lorsque le larynx est enflammé en raison d’une infection surtout virale1, d’une irritation ou d’une surutilisation des cordes vocales. Lorsque les cordes vocales fonctionnent normalement, elles s’ouvrent et se ferment en douceur, produisant des sons par vibration. Cependant, lorsqu’elles sont enflées, les sons qui les traversent sont déformés. En conséquence, la voix semble faible ou rauque.
On distingue deux types de laryngite : la laryngite aiguë et la laryngite chronique. La laryngite aiguë apparaît de manière soudaine et disparaît en peu de temps tandis que la laryngite chronique se développe de façon progressive, persiste plus longtemps et peut se répéter. La laryngite peut être qualifiée de chronique si elle dure plus de 3 semaines.

Différence entre une laryngite et une pharyngite
Bien que les termes laryngite et pharyngite se ressemblent, ces affections sont différentes. La pharyngite fait référence à une inflammation du pharynx. C’est le terme médical pour désigner un mal de gorge. Le pharynx commence derrière le nez et se termine juste au-dessus des cordes vocales. La laryngite fait référence à une inflammation du larynx, la petite structure se trouvant près du pharynx et qui relie la gorge et la trachée.

Causes

– Les laryngites sont essentiellement d’origine virale, mais sont parfois aussi d’origine bactérienne ou provoquées par des champignons. Elles peuvent se transmettre lorsqu’un malade tousse ou éternue et émet des gouttelettes de salive. De même, le contact direct favorise la transmission des microbes par les mains ou les objets contaminés.
Les infections des organes avoisinants peuvent également s’acheminer vers le larynx. Ce sont le rhume, les maladies respiratoires, la grippe et la diphtérie.
La rougeole (maladie virale) peut provoquer une laryngite, dans ce cas il s’agit d’une complication de la rougeole. Elle peut toucher les enfants sous forme de laryngite précoce, on parle aussi de laryngite striduleuse, on peut entendre un sifflement et la respiration peut s’avérer très difficile.
La fatigue extrême et l’immunodépression dues à la faiblesse du moyen de défense de l’organisme accroissent les risques d’infection.

– Les cordes vocales trop utilisées sont aussi sources de laryngite. Les chanteurs, les supporteurs (sportifs), les enseignants et les personnes qui crient ou toussent fort risquent d’être les plus touchées. Lire aussi : enrouement

– Les agressions extérieures peuvent également engendrer les laryngites. Ce sont les cas des expositions de façon prolongée et répétée aux irritants telles la fumée (tabac), les allergènes, les poussières, la sécheresse de l’air, l’alcool, le froid. Les blessures des cordes vocales par strangulation, coups sur la gorge ou piqûre d’insecte se rencontrent plus rarement, mais constituent des causes possibles de laryngite. Les agressions extérieures comme les allergènes peuvent notamment provoquer des laryngites chroniques.

– La régurgitation ou le retour vers la bouche du contenu acide de l’estomac peut entraîner l’irritation du larynx et entraîner une laryngite. Le reflux gastro-oeosophagien peut en particulier mener à une laryngite. Certaines personnes peuvent aussi avoir la laryngite à cause de tumeurs cancéreuses ou non, présentes au niveau du larynx.

– Une sinusite chronique peut être à l’origine d’une laryngite.

Il faut noter que la laryngite n’est contagieuse que si une infection l’a provoquée. Par exemple, si c’est une infection virale ou bactérienne qui est à l’origine de l’affection, il est possible de la transmettre à d’autres personnes.

Symptômes

Laryngites aiguës

Laryngite aigüeElles se manifestent spécifiquement par la modification de la voix. Son timbre peut devenir rauque (lire aussi notre dossier sur l’enrouement) ou bitonal. Parfois, elle est éteinte et le sujet est obligé de chuchoter pour communiquer. La toux sèche est fréquente lors de laryngite. La toux est rauque et se caractérise par une sorte d’aboiement (toux aboyante). Les picotements ou douleurs de la gorge, les problèmes de déglutition existent moins fréquemment. Une gorge ou bouche sèche peut aussi apparaître en cas de laryngite.
La présence d’écoulements nasaux, d’éternuements, de courbatures et de fièvre facilite ainsi le diagnostic.

Quand consulter un médecin ?
Par ailleurs, dès que vous constatez les signes suivants, il faut immédiatement consulter un médecin (attention liste non exhaustive) car la laryngite peut être grave :
1. Des accès de toux rauques ou aboyantes surtout la nuit.
2. Difficulté à respirer avec des sifflements au moment de l’inspiration.
3. Coloration bleue de la peau.
4. Voix éteinte.
5. Impossibilité de pleurer pour les enfants.
6. Difficulté d’avaler accompagnée de douleur dans la gorge.
7. Hypersalivation ou émission abondante de salive.
8. Crachats de sang.

Laryngites chroniques

Le principal symptôme est également la modification de la voix. Mais contrairement à celle de la laryngite aiguë, l’évolution se fait lentement au fil du temps si la cause n’est pas traitée.

Petit enfant

Chez le petit enfant (moins de 4 ans), la laryngite peut prendre la forme d’un croup ou faux croup.

Diagnostic

Le diagnostic de la laryngite se fait d’abord à travers un questionnement du médecin. Son objectif est ainsi d’identifier les circonstances d’apparition de la maladie. Des éventuels facteurs liés au problème d’allergie, l’environnement professionnel ou familial, les antécédents familiaux et personnels du patient sont évoqués lors de cet entretien.

Le médecin examine ensuite le malade et l’état de son larynx à l’aide d’un appareil spécial appelé laryngoscope. Parfois, le professionnel de santé est amené à faire des prélèvements d’un fragment de la lésion ou d’autres examens plus approfondis afin d’en trouver et de traiter la cause.

Le médecin examine ensuite le malade et l’état de son larynx à l’aide d’un appareil spécial appelé laryngoscope. Parfois, le professionnel de santé est amené à faire des prélèvements d’un fragment de la lésion ou d’autres examens plus approfondis afin d’en trouver et de traiter la cause. L’échantillon prélevé est traité avec une substance qui favorise la croissance des germes. Si des germes qui provoquent une infection sont trouvés, la culture est positive.

La réalisation d’une laryngoscopie est aussi possible. Une petite caméra appelée endoscope est insérée par le nez ou la bouche pour avoir un meilleur aperçu des cordes vocales.

La biopsie peut être nécessaire en cas de nodule ou de présence d’une masse sur les cordes vocales. Le prestataire de soins peut prélever un petit échantillon de tissu et l’envoyer à un laboratoire de pathologie pour analyse.

Complications

Certaines laryngites guérissent de façon spontanée, mais d’autres nécessitent des traitements spécifiques. La complication la plus redoutable est la suffocation qui est fatale surtout pour les enfants. Il est essentiel de consulter le plus rapidement possible un médecin si les signes de gravité cités ci-dessus se présentent ou si la laryngite persiste plus de 1 à 2 semaines.

Traitements

La plupart des causes de laryngite sont temporaires et s’améliorent lorsque la cause sous-jacente disparaît2.

Traitement curatif

Le traitement dépend de la cause de la maladie.

Laryngite traitementPour la laryngite virale, le médecin prescrit des médicaments qui permettent de reprendre la respiration normale et de soulager les symptômes gênants.

Antibiotiques
Les laryngites bactériennes nécessitent l’administration d’antibiotiques. Ces derniers sont des médicaments utilisés pour détruire les bactéries ou empêcher leur prolifération. Il ne faut pas utiliser d’antibiotiques lors de laryngite d’origine virale.

Corticoïdes
Dans certains cas, le médecin peut prescrire des corticoïdes, car ces médicaments peuvent aider à réduire l’inflammation des cordes vocales. A cause du risque d’effets secondaires les corticoïdes sont seulement utilisés lorsqu’il y a un besoin urgent de traiter la laryngite3, comme par exemple chez un petit enfant souffrant de laryngite en association avec un croup.

Antifongique
Dans le cas d’une infection à Candida ou à levure, un antifongique peut être prescrit.

Analgésiques
Les analgésiques comme le paracétamol, le naproxène ou l’ibuprofène peuvent être prescrits si les symptômes et les douleurs sont particulièrement gênants.

Pour les surmenages des cordes vocales, leur repos s’avère indispensable. L’humidification de l’air améliore plus rapidement les sensations pénibles.

Dans les formes les plus graves, l’hospitalisation s’impose.

Traitement préventif

Il est important d’empêcher l’irritation du larynx. Il est nécessaire de :

– Se faire vacciner contre la grippe, la diphtérie, la rougeole ou d’autres maladies.

– Éviter l’environnement nuisible contenant des irritants pour la gorge notamment le tabac, les fumées, les poussières.

– Ne pas trop fatiguer la voix surtout pour les chanteurs, les professeurs et pourquoi pas les supporteurs sportifs.

– Boire beaucoup pour maintenir le corps hydraté. La déshydratation peut aggraver les symptômes.

Remèdes naturels (en complément)

Ces plantes médicinales ci-dessous sont intéressantes en cas d’angine ou laryngite :

–  La camomille vraie, utilisée sous forme de gargarisme, tisane ou en gélule.

tisane de camomille contre le cancer

–  Le cassis, utilisé sous forme de bonbons.

–  La guimauve, utilisée sous forme de tisane ou en bonbons.

–  La mauve, utilisée sous forme de tisane, bonbons, gargarisme ou capsule.

–  La mousse d’Islande, utilisée sous forme de bonbons ou en tisane.

–  La réglisse, utilisée sous forme de bonbons ou tisane.

– La sauge, utilisée sous forme de tisane, bonbons, capsule ou gargarisme.

– Le thym (fort pouvoir désinfectant), utilisé sous forme de tisane, capsule, sirop ainsi qu’en huile essentielle.

Remèdes naturels

Décoction d’aigremoine (gargarisme)

Eau salée contre les maux de gorge (gargarisme)

Bons conseils

Les recommandations suivantes vous seront utiles si vous ou votre enfant avez la laryngite :

– Parlez peu et à voix basse sans pour autant chuchoter afin de ne pas aggraver l’irritation des cordes vocales. Autrement dit, mettez votre voix le plus possible au repos. Chuchoter mène à plus de tension sur la voix que parler normalement.

– Essayez de boire autant que possible, évitez toutefois les boissons alcoolisées.

– Rendez la respiration plus aisée en humidifiant l’air respiré, utilisez par exemple un humidificateur.

– Humidifiez votre gorge, par exemple sucez des pastilles ou bonbons, gargarisez-vous avec de l’eau salée (lire aussi : Eau salée contre les maux de gorge) ou mâchez un chewing-gum.

– Évitez les décongestionnants, qui peuvent assécher la gorge4.

– Soyez vigilant avec vos enfants afin d’éviter tout risque de suffocation surtout si la laryngite se manifeste la nuit.

– Évitez de fumer ou d’être en contact avec des produits du tabac (fumée passive).

– Adoptez une alimentation équilibrée, riche en céréales et en légumes et fruits frais.

– Évitez les aliments épicés.

– Limitez la caféine et l’alcool.

– Ne vous raclez pas la gorge.

– Lavez-vous souvent les mains.

– Consultez un médecin si les symptômes persistent ou si les signes de gravité apparaissent.

En cas de complications :

– Ne vous affolez pas (pas de panique).

– Humidifiez l’air autant que possible.

– Mettez le malade en position assise.

– Alertez le médecin ou le service d’urgence et suivez les conseils de premier secours qu’ils vous donneront.

Nom anglais de la maladie : 
Laryngitis

Crédits photos & Infographies :
Adobe Stock

Historique révision médicale du dossier : 
– 05.12.2023 (révision par Xavier Gruffat, pharmacien)

 

Références scientifiques et bibliographie :

  1. SANJEEV NANDA (M.D.), Mayo Clinic a-z Health Guide, WHAT YOU NEED TO KNOW ABOUT SIGNS, SYMPTOMS, DIAGNOSIS & TREATMENT, 2nd edition, Rochester, Mayo Clinic Press, 2023.
  2. SANJEEV NANDA (M.D.), Mayo Clinic a-z Health Guide, WHAT YOU NEED TO KNOW ABOUT SIGNS, SYMPTOMS, DIAGNOSIS & TREATMENT, 2nd edition, Rochester, Mayo Clinic Press, 2023.
  3. SANJEEV NANDA (M.D.), Mayo Clinic a-z Health Guide, WHAT YOU NEED TO KNOW ABOUT SIGNS, SYMPTOMS, DIAGNOSIS & TREATMENT, 2nd edition, Rochester, Mayo Clinic Press, 2023.
  4. SANJEEV NANDA (M.D.), Mayo Clinic a-z Health Guide, WHAT YOU NEED TO KNOW ABOUT SIGNS, SYMPTOMS, DIAGNOSIS & TREATMENT, 2nd edition, Rochester, Mayo Clinic Press, 2023.

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 14.01.2024
Publicité