Publicité

Hernie hiatale

Définition

L’hernie hiatale se caractérise par un passage anormal du haut de l’estomac à travers le diaphragme, grand muscle qui sépare l’abdomen du thorax. L’œsophage, relié à l’estomac, passe naturellement à travers le diaphragme par une ouverture appelée orifice hiatal. Normalement c’est seulement l’œsophage qui passe à travers l’orifice hiatal, mais en cas d’hernie hiatale c’est l’estomac qui passe à tort dans cet orifice (voir infographie ci-dessous).

Publicité

Une hernie hiatale n’a pas toujours de symptômes et peut passer de façon inaperçue comme c’est souvent le cas.

Hernie diaphragmatique
L’hernie hiatale appartient aux hernies diaphragmatiques, une autre forme est l’hernie diaphragmatique congénitale qui se manifeste comme son nom l’indique à la naissance. Il s’agit d’une malformation au niveau de viscères abdominaux.

Formes d’hernie hiatale
Au niveau physiologique cette hernie peut être qualifiée de glissement (env. 85% des cas), de roulement (environ 10% des cas) ou mixte (env. 5%). Dans l’infographie ci-dessous, il s’agit d’une hernie hiatale de glissement, on voit l’estomac remonter au-dessus de l’orifice hiatal.

Causes

Les causes et principaux facteurs de risque de l’hernie hiatale sont :
– Une blessure au niveau abdominal
– Avoir de naissance un large orifice hiatal ou une malformation au niveau des viscères abdominaux (hernie diaphragmatique congénitale)
– Une toux fréquente
– Des vomissements fréquents
– Une forte pression au niveau des muscles dans la région de l’orifice hiatal
– L’obésité
– La constipation
– Le fait de soulever des charges lourdes
– L’effort physique

Personnes à risque

L’hernie hiatale peut se développer chez les personnes de tout âge et des deux sexes, bien qu’elle survienne fréquemment chez les personnes âgées de 50 ans et plus. La hernie hiatale est plus fréquente chez les personnes en surpoids ou obèses et chez les fumeurs1.

Symptômes

Une hernie hiatale petite ne mène en général pas à l’apparition de symptômes. Il est donc tout à fait possible de vivre avec une hernie hiatale sans le savoir.

Cancer de l'estomacLors d’hernie hiatale plus grande, des symptômes comme des brûlures d’estomac peuvent apparaître. En effet, dans ce cas, l’alimentation et l’acidité peuvent remonter dans l’œsophage et mener à des brûlures. Des éructations (renvois) et des difficultés à avaler sont d’autres symptômes possibles de l’hernie hiatale.

Voici les symptômes les plus fréquents :

– brûlures d’estomac ;

– goût amer ou acide au fond de la gorge ;

– ballonnements et éructations :

– gêne ou douleur dans l’estomac ou l’œsophage ;

Bien qu’il semble y avoir un lien entre la hernie hiatale et le reflux gastro-œsophagien, l’un ne semble pas causer l’autre. De nombreuses personnes ont une hernie hiatale sans souffrir de RGO, et d’autres souffrent de RGO sans avoir d’ hernie hiatale.

Un autre symptôme de l’hernie hiatale est la douleur thoracique. Les douleurs thoraciques pouvant également être le symptôme d’une crise cardiaque, il est important de consulter un médecin ou de se rendre aux urgences si ce symptôme apparaît.

Diagnostic

Plusieurs tests peuvent être effectués pour aider à diagnostiquer une hernie hiatale. Il s’agit notamment d’une déglutition barytée, d’une endoscopie, d’une manométrie œsophagienne, d’un test de pH et d’une étude de la vidange gastrique.

La déglutition barytée : cette méthode consiste à boire un liquide spécial, puis à prendre des radiographies pour aider à voir les problèmes dans l’œsophage (comme les troubles de la déglutition) et dans l’estomac (comme les ulcères et les tumeurs). L’examen permet également de déterminer la taille de l’hernie hiatale et de voir si celle-ci provoque une torsion de l’estomac.

L’endoscopie : c’est une procédure qui consiste à examiner l’intérieur du système digestif supérieur à l’aide d’un endoscope (un instrument long, fin et flexible d’environ 1,5 cm de diamètre).

Une manométrie œsophagienne mesure la force et la coordination musculaire de l’œsophage lors de la déglutition.

Le test de pH : il mesure le niveau d’acidité dans l’œsophage et aide à déterminer quels symptômes sont liés à cette acidité.

L’étude de la vidange gastrique : c’est l’examen de la rapidité avec laquelle les aliments quittent l’estomac. Les résultats de ce test sont particulièrement importants pour les patients qui souffrent de nausées et de vomissements. En effet, les nausées et les vomissements peuvent avoir d’autres causes qu’une hernie hiatale.

Publicité

Traitements

La plupart des hernies hiatales ne posent pas de problème et nécessitent rarement un traitement. Cependant, étant donné que certains patients souffrant d’une hernie hiatale présentent des symptômes de RGO, le traitement commence par les méthodes utilisées pour gérer le RGO.

Médicaments
Une thérapie est proposée en cas de présence de symptômes comme de l’acidité gastrique ou des brûlures d’estomac. Le médecin peut notamment prescrire des anti-acides, des pansements gastriques ou des inhibiteurs de la pompe à proton (ex. oméprazole).

Il existe des médicaments en vente libre comme les antiacides, le Gaviscon® ou les H-bloquants (tels que Pepcid AC® ou Zantac®).

Attention, si vous prenez des médicaments en vente libre pendant plus de deux semaines sans aucune amélioration, consultez votre médecin. Les médicaments sur ordonnance constituent généralement l’étape suivante. Il peut s’agir de :
Pantoprazole (Protonix®)
Rabéprazole (Aciphex®)
Esoméprazole (Nexium®)
Oméprazole (Prilosec®)
Lansoprazole (Prevacid®)

Chirurgie
La chirurgie est surtout indiquée lors de cas grave d’hernie hiatale, de complications ou si le patient ne réagit pas aux médicaments. La chirurgie peut notamment consister à remettre l’estomac dans la partie abdominale et non dans le thorax, à améliorer la valve au fond de l’œsophage ou à fermer le trou dans le muscle du diaphragme.

Bons conseils

– Certains bons conseils de nutrition peuvent aider à réduire les symptômes de l’hernie hiatale. Il s’agira notamment d’adopter une alimentation saine et équilibrée, ne consommez pas trop de graisses (lipides). Essayez aussi de limiter votre consommation d’agrumes (citron, orange), de boissons gazeuses, de boissons contenant de l’alcool, de ketchup, de moutarde ou de vinaigre, qui peuvent augmenter la production d’acide et être un facteur de risque.

– Evitez d’utiliser de la menthe poivrée lors d’hernie hiatale ou de reflux gastro-eosophagien. Cette plante peut aggraver les symptômes.

Maintenez un poids de santé.

– Mangez des portions de repas plus petites.

– Prenez vos repas au moins trois à quatre heures avant de vous coucher et évitez de grignoter au coucher.

– Gardez la tête plus haute de 15 cm que le reste du corps lorsque vous êtes allongé sur le dos. Le fait de surélever votre tête aide la gravité à maintenir le contenu de votre estomac dans l’estomac. Le meilleur moyen de surélever la tête de votre lit est d’incliner votre matelas. Entasser vos oreillers ne fonctionne pas aussi bien, car cela vous oblige à écraser votre milieu au lieu d’incliner simplement votre corps vers le haut.

– Arrêtez de fumer.

– Ne portez pas de ceinture ou de vêtements serrés susceptibles d’augmenter la pression sur l’abdomen, tels que les bas de contention et les body shapers.

Rédaction :
Xavier Gruffat (pharmacien), Seheno Harinjato (Rédactrice chez Creapharma.ch, responsable des infographies).

Dernière mise à jour :
12.06.2023

Sources & Références : 
Mayo Clinic, Cleveland Clinic

Crédits photos : 
Adobe Stock

Comment traduit-on l’hernie hiatale dans d’autres langues ?
  • Anglais : Hiatal Hernia  
  • Allemand : Hiatushernie
  • Italien : ernia iatale
  • Portugais : hérnia hiatal
  • Espagnol : hernia hiatal

Références scientifiques et bibliographie :

  1. article de Cleveland Clinic, site accédé le 12 juin 2023 et le lien marchait à cette date

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 12.06.2023
Publicité