Publicité

Bryone

Résumé

Plante médicinale pouvant être toxique, indiquée sous forme de cataplasme lors de rhumatismes et surtout en usage interne en homéopathie par exemple lors de douleurs.

Noms

Noms français : bryone, bryone dioïque, “vigne blanche”, “vigne de serpent”, “navet du diable”
Nom scientifique : Bryonia dioica Jacq., 1774
Bryo signifie en grec “pousser avec force”.
Nom anglais :  red bryony, white bryony
Nom allemand : Zweihäusige Zaunrübe
Nom italien : Vite bianca
Nom espagnol : nueza, nabo del diablo
Nom portugais : norça branca, norça

Famille

Cucurbitacées

Constituants

– Glycosides (dans les racines)
– Cucurbitacines (racines)
– Saponosides (fruits)

Parties utilisées

– Racines, parfois fruits (attention à la toxicité, surtout utilisé en homéopathie)

Effets

– Purgatif, antirhumatismal, diurétique, révulsif

Indications

En usage interne (ex. gélules homéopathiques) :
– Refroidissement (en homéopathie), rhumatismes (en homéopathie), constipation (utilisation surtout à l’époque, moins maintenant à cause de son risque de toxicité)

En usage externe (ex. en cataplasme) :
– Rhumatismes comme la goutte (attention au risque de toxicité de la bruyère), contusions

Effets secondaires

La plante peut s’avérer toxique. Demandez toujours à un spécialiste avant de consommer des préparations à base de bryone. Nausées, diarrhées.
Irritations de la peau en usage externe (ex. en rhumatisme).

Contre-indications

Interactions

Aucune connue (à notre avis)

Préparations – Sous quelle forme ?

– Préparations homéopathiques et en spagyrie

– Cataplasme (recette – selon le spécialiste suisse des plantes médicinales Claude Roggen dans son livre paru en 2018 – Le secret des druides 2 – édition bois carré : râper la pulpe fraîche de racine de bruyère, mélanger avec une quantité égale de mie de pain puis appliquer avec une gaze sur la zone touchée)

– Décoction (à utiliser en lotion ou compresse en usage externe)

Où pousse la bruyère ?

La bruyère pousse en Europe, Asie et Afrique du nord. Elle peut atteindre une hauteur comprise entre 2 à 4 m. La racine a une odeur désagréable. Il s’agit d’une plante vivace, c’est-à-dire qu’elle peut vivre plusieurs années.

Quand récolter la bruyère ?

On récolte les racines de bruyère toute l’année. Il est toutefois plus facile de cueillir la bruyère lors de parties aériennes (feuilles). La floraison a lieu en Europe de juin à septembre.

Remarques

– Attention, toutes les parties de la bryone sont toxiques. Quelques baies peuvent même tuer un enfant.

– La racine a une taille énorme, comme un petit ballon de football.

Références : 
Lire de Claude Roggen – Le secret des druides 2 – édition bois carré

Rédaction : 
Xavier Gruffat (pharmacien)

Crédits photos :
Creapharma.ch

Dernière mise à jour : 
05.05.2019

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 14.03.2021

Publicité