Cascara

Résumé

Plante Médicinale (arbre) à l’effet laxatif indiquée lors de constipation occasionnelle, à ne pas utiliser plus d’une semaine, se présente souvent sous forme de gélule.

Publicité
Cascara - Rhamnus purshiana
Noms

Nom(s) français: Cascara, cascara sagrada, rhamnus purshiana
Nom scientifique: Rhamnus purshiana
Nom anglais: cascara buckthorn
Nom allemand: Cascara sagrada
Nom italien: Rhamnus purshiana, Cascara Sagrada
Nom portugais: cáscara sagrada
Nom espagnol: cáscara sagrada

Famille

Rhamnacée

Constituants

– Dérivés dihydroxyanthracéniques : glycosides d’anthraquinones (obtenus après séchage)

Parties utilisées

– Ecorce séchée (ne pas consommer l’écorce fraîche)

​Effets

– Laxatif stimulant le péristaltisme du gros intestin

Indications

Constipation occasionnelle voire chronique

Cascara - Laxatif stimulant

Mise en garde : comme pour beaucoup de laxatifs, il est déconseillé de l’utiliser à trop long terme, pas plus d’une semaine de traitement sauf avis médical contraire (les constituants, des dérivés anthracéniques, qu’on trouve dans cette plante peuvent être irritants pour le système gastro-intestinal) avec des risques de pertes d’électrolytes (minéraux,…), parlez-en à votre médecin ou pharmacien pour rechercher l’éventuel cause d’une constipation si elle venait à durer (nombreuses semaines). De plus des personnes pensent souvent être constipées si elles ne vont pas une fois par jour à selle alors que cela peut s’avérer normal, certaines personnes ne vont par exemple qu’une fois chaque cinq jours à selle sans pour autant que cela soit considéré comme de la constipation.

Effets secondaires

Troubles au niveau gastro-intestinal, changement de coloration de l’urine, diarrhée … Veuillez lire la notice d’emballage pour les médicaments.

Publicité
Contre-indication

Ne doit pas être utilisé par les femmes enceintes ou qui allaitent ni par les enfants de moins de 12 ans. Cette plante médicinale est contre-indiquée pour les personnes présentant une occlusion intestinale, un reflux, une inflammation intestinale aiguë (maladie de Crohn), une colite, une appendicite ou des douleurs abdominales d’origine inconnue avec un historique de polypose intestinale.
Le cascara ne doit pas être utilisé sous forme régulière (ne pas utiliser plus d’une semaine), car cette plante peut provoquer de la diarrhée, une déshydratation, une dépendance et est associée à un risque accru de cancer de l’intestin.
Doit être utilisé avec prudence en cas de maladie cardio-vasculaire (peut causer des troubles électrolytiques), chez les personnes qui font usage de digitaliques ou diurétiques, les personnes utilisant des corticostéroïdes (risque d’hypokaliémie) ou les personnes prenant des anticoagulants (peut réduire l’absorption de la vitamine K) .

Interactions

Risque d’interaction avec des médicaments anti-arythmiques, la digoxine, la phénytoïne, les laxatifs, le lithium, la théophylline, des anticoagulants, des corticostéroïdes, la vitamine K et des diurétiques dépendants du potassium.

Noms des préparations

En Suisse, demandez conseil dans votre pharmacie.

Préparations – Sous quelle forme ? (formes galéniques)

– Gélule de cascara

– Tisane de cascara

– Teinture de cascara

– Décoction de cascara

Cascara - Plante Médicinale

Où pousse le cascara ?

Le cascara est originaire de la côte ouest américaine. Il pousse en plus de l’Amérique du nord dans certains pays d’Amérique latine (Colombie) et en Afrique.

Quand récolter le cascara ?

L’écorce de cascara est en général récoltée sur des arbres sauvages. On laisse ensuite sécher l’écorce pendant environ 1 an pour transformer sous forme d’oxydation les anthrones (de la plante fraîche) toxiques en anthraquinones. En effet les anthrones de l’écorce fraîche peuvent provoquer des vomissements et diarrhées violentes, utilisez donc toujours une écorce séchée à base d’anthraquinones

​Remarques

– Il y a plus de mille ans, les Indiens d’Amérique du Nord utilisaient déjà le cascara.

– C’est une plante relativement utilisée sur le continent américain (Etats-Unis, Brésil) mais selon moins en Europe. Sur le Vieux-Continent la bourdaine (avec un effet laxatif proche) est en général préférée avec davantage de préparations en vente sur le marché.

Cascara

Lire aussi :

Publicité



Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 05.03.2016