Publicité

Covid-19 : mieux comprendre la situation en Inde

La pandémie de Covid-19 continue à s’aggraver en Inde, avec un nouveau record quotidien de 3645 décès enregistré sur les dernières 24 heures le jeudi 29 avril 2021. Le pays de 1,3 milliard d’habitants bat désormais des records mondiaux de contaminations, avec près de 380’000 nouveaux cas sur les dernières 24 heures. CNN estime que le nombre de cas et de décès pourraient être fortement sous-évalués. Les hôpitaux submergés sont à court de lits, de médicaments et d’oxygène, et l’aide internationale annoncée a commencé à arriver. Seulement les Etats-Unis et le Brésil ont compté un nombre quotidien plus élevé de décès par Covid-19 par le passé. Le variant “indien”, appelé variant B.1.617, ainsi que des erreurs politiques (déconfinement trop rapide) semblent les principales explications de cette véritable explosion des cas. La bonne nouvelle est que les vaccins, en tout cas celui de Pfizer/BioNTech, devrait être efficace contre ce variant indien.

4ème pays le plus touché au monde

L’Inde est actuellement le quatrième pays le plus frappé en nombre de morts par la Covid-19, derrière les Etats-Unis, le Brésil et le Mexique. L’Inde déplore au total 204’832 décès dus à la Covid-19. Par comparaison, le nombre de morts au Brésil reste aussi à un niveau très élevé depuis plusieurs semaines, environ 3000 morts par jour. Dans ce pays d’Amérique du sud moins de 7% de la population a reçu 2 doses du vaccin. En Inde, selon la BBC, moins de 9 % de la population a reçu au moins une dose d’un vaccin.

Nombre très élevé de personnes positives

Dans certaines régions d’Inde, le nombre de personnes positives atteint un taux beaucoup plus élevé que dans d’autres pays (souvent autour de 10%). “Une personne sur deux soumises à des tests RT-PCR à Calcutta et sa banlieue est positive”, a déclaré à l’AFP Firhad Hakim, administrateur en chef de la ville. “Les hôpitaux sont à court de lits. Les corps s’entassent également dans les crématoriums”, a-t-il ajouté.

Variant indien

Le variant “indien” ou variant (de lignée) B.1.617 a été détecté dans l’ouest de l’Inde en octobre 2020. Il est qualifié de “double mutant” parce qu’il est notamment porteur de deux mutations préoccupantes au niveau de la protéine de pointe (“spike”, pointes en rouge dans la photo ci-dessus) du virus SARS-CoV-2. La première mutation, E484Q, est proche de celle déjà observée sur les variants sud-africain et brésilien (E484K), soupçonnée d’entraîner une moindre efficacité de la vaccination et un risque accru de réinfection. La seconde mutation, L452R, est également présente dans un variant repéré en Californie, et pourrait être capable d’entraîner une augmentation de la transmission. C’est la première fois qu’on les repère ensemble sur un variant ayant une diffusion importante. Cela dit, la plus grande contagiosité de ce variant n’est pas établie scientifiquement. Plusieurs mois après sa découverte, ce variant indien est loin de s’imposer par rapport aux autres, notamment le variant britannique. Même dans l’Etat où il a émergé (Maharastra), il ne représentait courant mars que 15% à 20% des échantillons séquencés, selon le ministère de la santé Indien. Et il est encore plus minoritaire dans le reste du pays.

Avertissement de l’OMS

L’Organisation mondiale de la santé (OMS) a mis en garde le 29 avril 2021 l’Europe sur l’assouplissement des restrictions, estimant que “la situation en Inde peut se produire n’importe où”.

Vaccins probablement efficaces

Les fabricants travaillent à de nouvelles versions de leurs vaccins, adaptées aux variants. Le 28 avril 2021, Ugur Sahin, le patron du laboratoire allemand BioNTech associé à l’américain Pfizer, s’est dit “confiant” dans l’efficacité de son vaccin contre le variant indien, détecté dans “au moins 17 pays” selon l’OMS.

Le 29 avril 2021. Par Xavier Gruffat (pharmacien). Sources : ATS (avec notre partenaire média Pharmapro.ch qui est client de l’ATS, la news provient de l’AFP), France Info, CNN, The Wall Street Journal.
Crédit photo : Adobe Stock.

Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)     Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 29.04.2021
Publicité
-----------------------
Lire aussi sur Creapharma