Publicité

đź’‰ Est-ce qu’une personne totalement vaccinĂ©e peut ĂŞtre porteuse d’autant de virus (du variant Delta) qu’une personne non vaccinĂ©e ?

La réponse est plutôt oui, en tout cas si on se base sur une étude américaine datant de juillet 2021.
En effet, un rapport rĂ©alisĂ© Ă  Cape Cod (Ă©tat du Massachusetts) dĂ©but juillet 2021 par les Centers for Disease Control and Prevention (CDC) a montrĂ© que des personnes totalement vaccinĂ©es Ă©taient porteuses d’autant de virus que des personnes non vaccinĂ©es.
Les CDC ont rapportĂ© que 127 personnes vaccinĂ©es et infectĂ©es par le variant Delta avaient une charge virale similaire Ă  des personnes non vaccinĂ©es ou partiellement vaccinĂ©es. Le variant Delta se trouverait en grande quantitĂ© dans les muqueuses de la gorge et du nez autant chez les vaccinĂ©s que chez les non vaccinĂ©s. En revanche, il y a eu peu d’hospitalisations (sept Ă  cette date) et aucune mort liĂ©e Ă  ce foyer de Cape Cod, d’après le site d’informations local Masslive.com. Les vaccinĂ©es ont l’avantage d’avoir les virus (variant Delta) qui restent au niveau du nez et de la gorge, sans descendre dans les poumons et des risques de graves complications respiratoires comme chez les non vaccinĂ©s pour qui le risque est plus Ă©levĂ©.
Etude singapourienne
Une Ă©tude plus systĂ©matique menĂ©e Ă  Singapour Ă  la fin juillet 2021 a montrĂ© que la charge virale provenant du virus Delta pouvait atteindre un niveau Ă©levĂ©, mais qu’elle plafonnait rapidement avant de s’effondrer dans les cas d’infection chez les personnes vaccinĂ©es, car leur système immunitaire rĂ©agissait pour Ă©liminer rapidement le virus1.
Port du masque : 
Cette étude à Cape Cod a notamment incité les CDC à recommander à nouveau le port du masque dans certains endroits, y compris pour les personnes totalement vaccinées.
Mme Virginie Masserey, cheffe de la section ContrĂ´le des infections Ă  l’Office fĂ©dĂ©ral de la santĂ© publique (OFSP) en Suisse, a mentionnĂ© cette Ă©tude devant les mĂ©dias le 3 aoĂ»t 2021 en rĂ©sumant simplement que les personnes vaccinĂ©es contre la Covid-19 peuvent propager le virus aussi frĂ©quemment que les personnes non vaccinĂ©es.

Notes de bas de page et références :

  1. The New York Times, version internationale du 6 août 2021
Inscrivez-vous Ă  notre newsletter (gratuit)     Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 23.09.2021

Publicité