Bons conseils sur la prise de médicaments pendant la grossesse

Introduction

Médicaments grossesseSachant qu’une grossesse dure en moyenne 270 jours il est fort probable que vous deviez prendre une fois des médicaments pour soigner un rhume ou une allergie par exemple, sans compter que vous pouvez souffrir de maladie chronique (diabète, rhumatisme) et devoir continuer à prendre ces médicaments malgré votre grossesse.
Il est donc important pour vous de bien comprendre la problématique de la grossesse et la prise de médicaments pour que celle-ci se déroule dans les meilleures conditions pour vous et votre bébé à venir.

Publicité

médicaments et grossessePremièrement et avant toute chose il est important de relever que la prise de médicaments pendant la grossesse doit toujours se faire avec l’avis d’un spécialiste médical (médecin ou pharmacien) et cela même pour des médicaments sans ordonnance (automédication), car d’une part la physiologie de la femme enceinte change et d’autre part certains médicaments peuvent être dangereux pour l’embryon ou le foetus (effets tératogènes).

Ci-dessous nous allons détailler quels sont les effets d’une grossesse sur le chemin pris par un médicament jusqu’à son action (pharmacologique).

médicaments et grossesse, Brûlure d'estomacTout d’abord l’absorption du médicament pendant la grossesse dans l’estomac ou l’intestin est différente car le mouvement (motilité) de l’intestin est ralenti, ainsi en général l’absorption du médicament est plus lente. La distribution du médicament dans le corps est plus importante et le médicament se trouvera dans des endroits où il ne se trouvait pas lorsque la femme n’était pas enceinte. La concentration d’albumine, une protéine à laquelle de nombreux médicaments se fixent diminue. De ce fait la concentration du médicament augmente et il peut y avoir plus facilement un risque de surdosage, c’est-à-dire un danger de toxicité pour la femme enceinte.

Publicité

Le placenta peut également métaboliser des dérivés (métabolites) du médicament et parfois ceux-ci sont toxiques. De plus l’élimination du médicament se fait plus rapidement au niveau des reins, l’effet du médicament peut ainsi être raccourci.

médicaments et grossesseToutes les considérations énumérées ci-dessus concernent le devenir du médicament (pharmacocinétique), il ne faut pas oublier le fait que certains médicaments sont toxiques par eux-mêmes pendant la grossesse et doivent être strictement contre-indiqués.
Les spécialistes classifient les médicaments selon des classes de toxicité où la classe X est la plus dangereuse (l’ordre croissant de toxicité étant A, B, C puis X).

La classe X concerne par exemple les médicaments à base d’isotrétinoïne (dérivé de vitamine A pour le traitement par voie orale de l’acné sévère), certaines hormones, le thalidomide, entre autres… cette liste est non exhaustive mais indicative (demandez conseil à votre pharmacien ou médecin).

Historiquement le thalidomide, un médicament somnifère avait provoqué de très graves problèmes de malformations (absence ou malformation de bras ou de jambes) dans les années soixante, le médicament a bien entendu été retiré du marché pour cette indication, il est actuellement encore prescrit pour soigner la tuberculose mais sous contrôle médical très strict.

Relevons aussi que certains médicaments actuellement sur le marché pour soigner l’hypertension de la classe des antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II pourraient mener à des malformations si ces derniers sont pris lorsque la femme se trouve au deuxième ou au troisième trimestre de la grossesse.

médicaments et grossesse, rougeoleN’oubliez pas également que d’autres produits peuvent être nocifs sur le foetus comme une consommation d’alcool. Il faut également faire très attention si vous n’êtes pas immunisée contre la rougeole, car cette maladie infectieuse peut provoquer des complications telles des malformations du foetus.

Résumé

Médicaments grossesseL’important à retenir de ce texte est que tout médicament pris pendant une grossesse doit être délivré selon l’avis d’un spécialiste (pharmacien ou médecin), car d’une part la physiologie de la femme enceinte change ce qui va influencer l’effet du médicament (rapidité d’action, surdosage, durée d’action) et d’autre part certains médicaments peuvent provoquer des malformations foetales (effet tératogène) s’ils sont pris pendant une grossesse (ex. isotrétinoïne, certaines hormones, des médicaments contre la tension,…).

En savoir plus sur le sujet des malformations foetales (effet tératogène), site réalisé par le CHUV du Canton de Vaud en Suisse : www.swisstis.ch

Lire aussi: la grossesse, forum grossesse

Lire aussi :

Publicité



Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 22.12.2015