Ivermectine

L’ivermectine est un principe actif utilisé pour le traitement des maladies parasitaires. Depuis l’année 2020, l’ivermectine a été étudiée pour le traitement de la Covid-19. L’ivermectine est notamment utilisée contre la Covid-19 en Amérique centrale1.

Noms de la molécule :
Ivermectine, ivermectinum (nom latin)

Formule de la molécule :
L’ivermectine est un mélange des deux composants H2B1a et H2B1b de l’ivermectine, l’ivermectine doit contenir au minimum 80% de H2B1a et au maximum 20% de H2B1b. Les deux molécules ne diffèrent structurellement que par un groupe méthylène. Les deux composants H2B1a et H2B1b ont des activités anti-parasitaires presque identiques.

Métabolisme :
Le temps de demi-vie est d’environ 57 heures chez l’adulte, par comparaison avec d’autres molécules (médicaments) il s’agit d’un long temps de demi-vie.

Effets :
L’ivermectine (lien externe ATC P02CF01) a des propriétés antiparasitaires et anthelminthiques.
Les effets sont basés sur la liaison aux canaux de chlorure glutamate, qui se trouvent dans les cellules nerveuses et musculaires des parasites. Il s’en suit une paralysie musculaire menant à la mort du parasite.
L’ivermectine a également montré des effets antiviraux contre divers virus. In vitro, la molécule a montré de puissants effets antiviraux contre le SRAS-CoV-2 (virus à l’origine de la Covid-19, lire aussi davantage ci-dessous).

Indications :
– Vers filiformes (strongyloïdose, cécité des rivières)
Gale
Poux de tête (en comprimé ou en application locale, lire davantage sous Remarques ci-dessous)
Poux du pubis (e comprimé)
Rosacée (sous forme de crème)
Off label (sans indication officielle dans la plupart des pays du monde) : Covid-19 (lire davantage ci-dessous)

Effets secondaires (prise orale) :
Les effets secondaires sont souvent une conséquence de la mort des parasites et dépendent donc de la maladie, comme le résume le site suisse Pharmawiki.ch. Chez les êtres humains non infectés par un parasite, l’ivermectine est en général bien tolérée2.
Des effets secondaires possibles sont par exemple fatigue, faiblesse, vertiges, somnolence ou tremblements.

Contre-indications (prise orale) :
Hypersensibilité (allergie), grossesse et allaitement, enfants dont le poids est inférieur à 15 kg.

Posologie :
– Les comprimés sont généralement pris en une seule dose et à jeun. La dose dépend du poids corporel (par ex. 200 microgramme par kg de poids corporel).
– Dans la prévention de la Covid-19, en off-label, il est recommandé de prendre 12 mg par semaine d’ivermectine pendant plusieurs mois3.

Remarques :
– Sous forme de comprimé (prise orale), l’ivermectine n’est pas enregistrée en Suisse. L’ivermectine doit par conséquent être importée de l’étranger si nécessaire.

Covid-19 :
Début décembre 2020, au moins 90 études avaient été réalisées sur l’ivermectine et son effet sur la Covid-19. Pour certains spécialistes, l’ivermectine serait efficace contre la Covid-19 à tous les stades de la maladie4. Le 29 janvier 2021, date de mise à jour de cet article par Creapharma.ch, il nous était difficile de savoir la véritable efficacité contre la Covid-19, par manque de consensus parmi les spécialistes. Le journal de référence au Brésil Folha de S.Paulo estimait en janvier 2021 que l’effet de l’ivermectine contre la Covid-19 était inexistant.
Lire aussi : colchicine

Rosacée :
Depuis janvier 2017, il existe sur le marché suisse une crème à base d’ivermectine (Soolantra®) indiquée en usage externe pour traiter la rosacée lors de lésions inflammatoires provoqués par la rosacée papulopustuleuse modérée à sévère, selon des informations du site suisse de référence Pharmavista.net. En Suisse, la concentration d’ivermectine est de 1% ou 10mg/g. Ce médicament présenterait des effets anti-inflammatoires et antiparasitaires (lire ci-dessus sous Causes). Selon le journal suisse PHARMA-INFO© datant de janvier 2018, le Soolantra® doit être appliqué une fois par jour, un avantage par rapport au métronidazole qui a une posologie en général différente. En Suisse, depuis avril 2020, l’ivermectine peut être remis par un pharmacien, car il appartient à la catégorie de remise B+.

Poux de tête :
L’utilisation topique (locale) d’ivermectine semble être une option thérapeutique intéressante, ce médicament est surtout utilisé aux Etats-Unis. Une étude présentée à un congrès sur les poux, l’International Conference on Phthiraptera, en juin 2018 a montré une efficacité supérieure de l’ivermectine par rapport à d’autres traitements chimiques contre les poux. Depuis 2020, l’ivermectine est en vente libre (auto-médication) aux Etats-Unis pour le traitement de la pédiculose du cuir chevelu chez l’adulte et l’enfant dès l’âge de 6 mois (Sklice® Lotion, en novembre 2020 seulement disponible aux Etats-Unis). De 2012 à 2020, l’ivermectine était seulement disponible sur ordonnance aux Etats-Unis en usage externe contre les poux. L’ivermectine orale peut éventuellement être envisagée en dernière intention pour les cas de pédiculose du cuir chevelu particulièrement résistants5.

Sources & Références : 
Sources : 
Pharmawiki.ch, Compendium.ch.
Références et littérature :
Livre : Goodman & Gilman’s The pharmacological basis of therapeutics – 13th Edition – McGraw Hill Education.

Rédaction : 
Xavier Gruffat (Pharmacien)

Dernière mise à jour : 
29.01.2021

Crédits photos :
Fotolia.com/Adobe Stock

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Notes de bas de page et références :

  1. Bon pour la tête, site Internet suisse édité par des journalistes, article du 9 janvier 2021
  2. Livre : Goodman & Gilman’s The pharmacological basis of therapeutics – 13th Edition – McGraw Hill Education.
  3. Bon pour la tête, site Internet suisse édité par des journalistes, article du 9 janvier 2021
  4. Site du 20 Minutes en France, article datant du 19 décembre 2020
  5. Pharmavista.net, news du 11.11.2020
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 30.01.2021