Publicité

Testostérone

La testostérone est une hormone sexuelle masculine naturelle. Elle possède des propriétés anabolisantes, androgènes et est responsable de la formation des organes sexuels et des caractéristiques masculines. La testostérone existe autant chez l’homme que chez la femme, mais la concentration est beaucoup plus élevée chez l’homme (10 à 20 fois plus).
La testostérone est aussi utilisée comme médicament (comme décrit dans cette page surtout), par exemple contre l’hypogonadisme masculin.

Publicité

Noms :
Testostérone, Testosteronum PhEur, testosterone, “T” (en anglais des Etats-Unis surtout)
Prodrogue (pro-drug) : undécanoate de testostérone
Remarques : certains médicaments contiennent également des dérivés esters et des prodrogues comme l’undécanoate de testostérone ou l’anthate de testostérone.

Formule chimique :
C19H28O2

Hormone naturelle :
La testostérone a été découverte comme hormone au début du 20ème siècle.
Chez l’homme la testostérone est formée dans les testicules. Elle est responsable de la formation des organes sexuels masculins, des caractères sexuels secondaires (barbe, voix grave, corpulence typiquement masculine), du comportement sexuel et de la capacité de reproduction. Avec l’âge (dès 40 ans), la concentration de testostérone diminue, parfois fortement.
La sécrétion de testostérone est stimulée par l’hormone LH au niveau du cerveau (hypophyse). La LH est influencée par la GnRH également dans le cerveau (hypothalamus).

Indications (testostérone en médicament)
– Hypogonadisme masculin et autres formes de carences en testostérone
– Induction de la puberté chez le garçon présentant un retard pubertaire
Remarques :
Une faible quantité de testostérone chez l’homme peut mener à une incapacité à obtenir ou à maintenir une érection (impuissance), une infertilité, une diminution des pulsions sexuelles, une fatigue, une humeur dépressive ou une perte de masse osseuse (résultant de taux d’hormones trop faibles).
Off-label (hors indication officielle) :
Pour la chirurgie de réassignation sexuelle chez les femmes.

Effets secondaires :
Les effets secondaires possibles les plus courants sont l’acné, les douleurs thoraciques, les douleurs musculaires, l’hypertrophie de la prostate, les bouffées de chaleur, la prise de poids et les réactions au site d’administration.
Pour la liste complète veuillez lire la notice d’emballage.

Contre-indications (liste non exhaustive) :
Avoir souffert par le passé d’un cancer de la prostate ou du sein ou d’une atteinte cancéreuse avec élévation du calcium dans le sang, cancer (actuellement), allergie au principe actif ou excipients.

Formes galéniques :
La testostérone est administrée par voie perorale (à base d’une molécule comme l’undécanoate de testostérone), transdermique, buccale, nasale ou intramusculaire.
Les capsules Andriol® Testocaps ne sont plus commercialisées en Suisse à partir de l’année 2020, selon le site Pharmawiki.ch.

Sources & Références : 
Sources : 
Pharmawiki.ch, The Wall Street Journal.

Rédaction : 
Xavier Gruffat (Pharmacien)

Dernière mise à jour : 
13.07.2021

Crédits photos :
Fotolia.com/Adobe Stock

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 13.07.2021

Publicité