Publicité

Captosol®

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que le Captosol et quand doit-il être utilisé ?

Captosol a pour principe actif le captopril, une substance de la famille des inhibiteurs de l’enzyme de conversion de l’angiotensine (ECA). C’est un médicament utilisé pour le traitement de l’hypertension artérielle et de l’insuffisance cardiaque (faiblesse du muscle cardiaque) et de certaines pathologies rénales chez les diabétiques de type I (nephropathie diabétique). Il peut également être prescrit après un infarctus du myocarde. Son action repose sur une inhibition des substances endogènes (produites par l’organisme) responsables de l’hypertension. Il permet ainsi de faire baisser la tension artérielle et d’améliorer la fonction cardiaque.

Captosol ne doit être utilisé que sur prescription médicale.

Quand Captosol ne doit-il pas être pris ?

En cas d’utilisation simultanée de médicaments qui contiennent l’association de principes actifs sacubitril/valsartan (utilisée dans le traitement de l’insuffisance cardiaque), racécadotril (utilisé dans le traitement de la diarrhée) ou de vildagliptine (utilisée pour le traitement du diabète de type 2), car un risque accru d’angiœdème peur exister (gonflements du visage, des yeux, des lèvres ou de la langue, problèmes respiratoires).

De plus, ne prenez pas Captosol,

– si vous êtes hypersensible (allergique) au principe actif captopril, à l’un des excipients de Captosol ou à un autre inhibiteur de l’ECA;

– si vous avez des antécédents d’angio-œdème (gonflement des tissus) à la suite d’un traitement par un inhibiteur de l’ECA;

– si vous avez tendance à développer des angio-œdèmes (gonflements des tissus);

– lors de la grossesse et de l’allaitement (voir «Captosol peut-il être pris pendant la grossesse et l’allaitement?»).

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Captosol?

Ce médicament peut affecter les réactions, l’aptitude à la conduite et l’aptitude à utiliser des outils ou des machines. Ces précautions sont particulièrement importantes au début du traitement, en cas d’augmentation de la dose et en association avec l’alcool.

Vous devez informer votre médecin si vous prenez d’autres médicaments (même en automédication!) ou appliquez à l’extérieur ! Cela est particulièrement vrai pour les médicaments avec la combinaison des médicaments sacubitril/valsartan (utilisée dans le traitement de l’insuffisance cardiaque) ou de racécadotril (utilisé dans le traitement de la diarrhée),

Avant de prendre ce médicament, vous devez informer votre médecin si vous souffrez de l’un des problèmes médicaux suivants:

– vomissements ou diarrhée sévères,

– épuration du sang régulière (hémodialyse),

– insuffisance hépatique,

– problèmes rénaux,

– problèmes cardiaques,

– troubles de la circulation sanguine,

– modifications sanguines,

– diabète sucré,

– certaines maladies des tissus (collagénoses).

Vous devez informer votre médecin si vous suivez un régime sans sel ou un programme de désensibilisation envers le venin d’abeille et de guêpe.

En cas d’opération ou d’administration d’un anesthésique, informez auparavant le médecin que vous prenez Captosol.

Consultez immédiatement votre médecin si l’un des symptômes suivants apparaît:

Les gonflements soudains des tissus avec atteinte du larynx, de la gorge et/ou de la langue (angio-œdèmes) doivent être traités immédiatement.

Les baisses de tension artérielle importantes et les réactions d’hypersensibilité peuvent, dans certaines conditions, menacer la vie du patient.

Ne poursuivez en aucun cas votre traitement sans encadrement médical.

Enfants et adolescents

Chez les enfants et les adolescents, l’utilisation de Captosol ne doit avoir lieu que sous surveillance médicale attentive. En général, il faut administrer le captopril 3 fois par jour aux enfants.

Patients âgés et patients avec insuffisance rénale

Chez les patient(e)s âgé(e)s ou avec une insuffisance rénale, le médecin adaptera la posologie.

Vous devez informer votre médecin si vous prenez des préparations de potassium, des préparations de substitution saline contenant du potassium, des médicaments influençant l’équilibre du potassium, des diurétiques, des médicaments pour le traitement de la goutte ou du diabète sucré (antidiabétiques oraux ou insuline).

Votre médecin doit également être informé si vous prenez d’autres antihypertenseurs, des sympathomimétiques, des médicaments contre le cancer, contre le rejet de greffe, contre les troubles psychiques ou les dépressions, des analgésiques et des anti-inflammatoires (par ex. médicaments contre l’inflammation des articulations).

Le captopril peut induire des résultats faux positifs au test urinaire de l’acétone.

Les comprimés de Captosol contiennent du lactose. Si votre médecin vous a informé(e) d’une intolérance à certains sucres, contactez-le avant de prendre ce médicament.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si

– vous souffrez d’une autre maladie

– vous êtes allergique

– vous prenez déjà d’autres médicaments (même en automédication!).

Il pourrait être nécessaire de modifier le dosage, voire  dans certains cas de cesser la prise ou l’application d’un médicament. Ceci vaut en particulier pour:

– le lithium, les antidépresseurs, les antipsychotiques (et les médicaments pour le traitement des troubles psychologiques),

– les autres médicaments pour faire baisser la pression artérielle (inhibiteurs de lECA, ganglioplégiques, bêta-bloquants),

– les médicaments pour apaiser la douleur ou l’inflammation, en particulier l’acide acétylsalicylique, les anti-inflammatoires non stéroïdiens, et les substances sélectives de la COX-2,

– l’insuline ou les médicaments contre le diabète pris par voie orale (pour le traitement d’un taux de glycémie élevé, par ex. vildagliptine),

– l’allopurinol (pour le traitement de la goutte),

– les compléments de potassium ou les préparations de substitution du sel à base de potassium, les diurétiques (comprimés drainants, en particulier les diurétiques dits d’épargne potassique), ainsi que d’autres médicaments ayant une influence sur le taux de potassium (par exemple l’héparine ou le cotrimoxazole, également connu sous le nom de triméthoprime/sulfaméthoxazole),

– les médicaments pour le traitement de l’arythmie cardiaque (par exemple le procaïnamide),

– les médicaments qui sont souvent utilisés pour éviter un rejet d’organes transplantés (sirolimus, évérolimus, ciclosporine, tacrolimus, et autres médicaments appartenant à la classe des inhibiteurs de mTOR).

Captosol peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement?

La prise de Captosol est contre-indiquée pendant la grossesse et l’allaitement. Pendant un traitement à base de Captosol, les femmes en âge de concevoir devront donc prendre des mesures de contraception efficaces. Si, en cours de traitement, vous vous apercevez que vous êtes enceinte, informez-en tout de suite votre médecin.

Allaitement

Informez votre médecin si vous allaitez ou si vous souhaitez allaiter.

Comment utiliser Captosol ?

Captosol peut se prendre avant, pendant et après les repas. La dose est déterminée par le médecin.

Le patient sous Captosol, surtout s’il est âgé, veillera à absorber chaque jour suffisamment de liquide.

Les doses usuelles sont les suivantes:

Dans l’hypertension artérielle

La dose quotidienne usuelle est de 1 comprimé de Captosol 50 le matin. Lorsque la tension s’est normalisée, le médecin peut réduire la dose à 1 comprimé de Captosol 25 par jour. Si par contre la tension est encore trop élevée, on peut augmenter la dose jusqu’à un maximum de 3 comprimés de Captosol 50 par jour. Dans bien des cas, au lieu d’augmenter la dose de Captosol, il est possible de lui associer au bout de 4–6 semaines une préparation diurétique, ces deux médicaments se complètent de manière idéale.

Si vous avez déjà pris des diurétiques avant de commencer le traitement ou que vous suivez un régime hyposodé (pauvre en sel), la première dose de Captosol est de 12,5 mg (1 comprimé de Captosol 12,5). Après la prise de cette dose, votre tension artérielle doit être surveillée pendant 1 heure en cabinet médical. En général, Captosol est prescrit à de plus faibles doses aux patients âgés ou souffrants de troubles rénaux.

Dans l’insuffisance cardiaque

L’insuffisant cardiaque sous Captosol devrait rester sous étroite surveillance médicale. Dans l’insuffisance cardiaque, Captosol est généralement utilisé pour compléter le traitement de base (un diurétique; év. des digitaliques).

La première dose (½–1 comprimé de Captosol 12,5) devrait se prendre dans le cabinet du médecin traitant pour permettre à celui-ci de contrôler régulièrement la tension artérielle pendant 1 heure.

Au début du traitement, la posologie usuelle est de ½–1 comprimé de Captosol 12,5 2–3 fois par jour. La dose d’entretien usuelle est de 1 comprimé de Captosol 25 2–(3) fois par jour.

Après un infarctus du myocarde

La posologie est prescrite et adaptée par votre médecin en fonction de votre réponse individuelle.

Dans la néphropathie diabétique

Dose d’entretien usuelle: jusqu’à 3–4 fois par jour 1 comprimé de Captosol 25.

Cependant, si vous oubliez une fois la prise, ne tentez pas de rattraper l’oubli en prenant une dose supplémentaire. Poursuivez la prise le jour suivant comme à l’accoutumée.

Si vous avez pris trop de comprimés, vous devez contacter immédiatement votre médecin afin d’initier à temps les mesures médicales éventuellement nécessaires. Le symptôme le plus probable en cas de surdosage est une sensation d’hébétude ou un étourdissement suite à une chute de tension artérielle soudaine.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Quels effets secondaires Captosol peut-il provoquer?

Les effets secondaires suivants peuvent survenir lors de la prise de Captosol:
Effets secondaires les plus fréquents ou les plus importants: toux sèche, troubles du sommeil, perte des cheveux ou de poils, détresse respiratoire, douleurs abdominales et éruption cutanée souvent accompagnée de démangeaisons, troubles du goût (réversible lors de la réduction de la dose). Dans ces cas-là, consulter le médecin. Dans le cas de manifestations cutanées graves ou de gonflement (cou, langue, visage), la prise de Captosol doit être interrompue et le médecin doit immédiatement en être informé, en particulier lorsque la respiration est entravée. Chez les personnes diabétiques, le taux de sucre peut être modifié par Captosol; une adaptation du besoin en insuline ou de la dose journalière d’antidiabétiques oraux peut être nécessaire.

En début de traitement, des troubles gastro-intestinaux (nausées, vomissement, diarrhée, constipation, pression dans l’estomac) ainsi qu’une sensation vertigineuse et une fatigue (conséquences naturelles et temporaires de la diminution de la pression artérielle) peuvent survenir.

Les effets secondaires suivants peuvent survenir lors de la prise de Captosol:

Les fréquences ci-après sont définies comme suit:

Très fréquent: survient chez plus de 1 patient sur 10

Fréquent: survient chez plus de 1 patient sur 100

Occasionelle: survient chez plus de 1 patient sur 1000

Rare: survient chez plus de 1 patient sur 10’000

Très rare: survient chez moins de 1 patient sur 10’000

Fréquent: troubles du sommeil; troubles du goût, étourdissements, fatigue, toux sèche (non productive) et irritante avec difficultés respiratoires; nausées, vomissements, troubles gastriques, douleurs abdominales, diarrhée, constipation, sécheresse buccale; démangeaisons (avec ou sans éruption cutanée), éruption cutanée, chute de cheveux, ulcère gastrique.

Occasionnel: chute de la pression artérielle, modification de la fréquence cardiaque, douleurs thoraciques (angine de poitrine), palpitations (perception consciente des battements cardiaques), syndrome de Raynaud (troubles de la circulation sanguine, la plupart du temps dans les doigts), rougeur du visage, pâleur; gonflement du visage, des lèvres, de la langue, des mains et des pieds; épuisement, sensation de malaise, l’inappétence.

Rare: hébétude, somnolence, céphalées et troubles de la perception sensorielle, inflammation de la muqueuse buccale avec ulcérations/aphtes; troubles de la fonction rénale (y compris défaillance rénale), modifications de la miction.

Très rare: modification de la formule sanguine, troubles des ganglions lymphatiques; chute de la glycémie sanguine, confusion, dépression; troubles de l’irrigation sanguine du cerveau, y compris accident vasculaire cérébral et perte de conscience; collapsus circulatoire (la syncope), vue trouble; arrêt cardiaque, choc; rétrécissement convulsif des bronches, rhume, inflammation allergique des alvéoles pulmonaires/pneumonie, inflammation du pancréas, glossite; altération de la fonction hépatique, hépatite (inflammation du foie, jaunisse), sensibilité de la peau à la lumière; urticaire, syndrome de Stevens-Johnson (maladie cutanée liée à une infection ou un médicament pouvant conduire à un décollement de la peau), réaction inflammatoire de la peau avec des modifications cutanées qui démangent ou qui brûlent, réaction de la peau avec formation de vésicules, rougeur et desquamation de la peau, douleurs musculaires, douleurs articulaires; impuissance, hypertrophie mammaire chez l’homme; fièvre.

Certains effets secondaires étant imperceptibles (comme les problèmes rénaux ou hépatiques et les modifications de la formule sanguine), vous devez consulter régulièrement votre médecin pour des examens de contrôle.

Si vous remarquez d’autres effets secondaires qui ne sont pas décrits ici, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

A quoi faut-il encore faire attention ?

Ce médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur l’emballage.

Remarques concernant le stockage

Conserver dans l’emballage original, à température ambiante (15–25°C), à l’abri de l’humidité et hors de la portée des enfants.

Remarques complémentaires

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Captosol ?

Principes actifs

1 comprimé de Captosol 12,5 mg contient 12,5 mg de captopril

1 comprimé de Captosol 25 mg contient 25 mg de captopril

1 comprimé de Captosol 50 mg contient 50 mg de captopril

Excipients

Cellulose microcrystalline, amidon de maïs, lactose-monohydrate et acide stéarique.

Numéro d’autorisation

52986 (Swissmedic)

Où obtenez-vous Captosol ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, sur ordonnance médicale.

Captosol 12,5 mg: emballages à 30 et 100 comprimés (avec sillon de sécabilité, sécables).

Captosol 25 mg et 50 mg: emballages à 30 et 100 comprimés (avec sillon de sécabilité, quadrisécables).

Titulaire de l’autorisation

Sandoz Pharmaceuticals SA, Risch; domicile: Rotkreuz

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en juillet 2020 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 13.11.2020, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 13.11.2020

Publicité