Publicité

Carvedilol Helvepharm 6,25/12,5/25 mg

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Carvedilol Helvepharm et quand doit-il être utilisé ?

Carvedilol Helvepharm contient une substance qui fait baisser la pression artérielle grâce à deux mécanismes: d’une part, le produit agit comme bêtabloquant en protégeant le cœur et la circulation des effets d’un stress excessif; d’autre part, il dilate les petits vaisseaux situés à la périphérie.

Carvedilol Helvepharm ne doit être utilisé pour le traitement d’une pression artérielle élevée (hypertension) que sur prescription du médecin.

Carvedilol Helvepharm est en outre utilisé pour prévenir les troubles circulatoires des vaisseaux coronariens (angine de poitrine). Sous l’effet de Carvedilol Helvepharm, le cœur est moins sollicité. Il peut donc mieux gérer le volume de sang qui lui parvient en quantité réduite par suite du rétrécissement des vaisseaux coronariens.

Carvedilol Helvepharm est également employé pour le traitement de l’insuffisance cardiaque, en association avec des glucosides cardiotoniques, un diurétique (médicament augmentant la production d’urine) et un inhibiteur de l’ECA (inhibiteur de l’enzyme de conversion de l’angiotensine). En cas d’insuffisance cardiaque, le cœur n’est plus en mesure d’éjecter une quantité suffisante de sang des ventricules dans les artères. Sous l’effet de Carvedilol Helvepharm associé aux autres médicaments, la pression artérielle diminue et le volume d’éjection du cœur augmente.

De quoi faut-il tenir compte en dehors du traitement?

Vous pouvez contribuer à renforcer l’effet antihypertenseur de Carvedilol Helvepharm en ne fumant pas, en adoptant autant que possible une alimentation pauvre en graisses, en faisant beaucoup d’exercice physique et en veillant à conserver un poids corporel normal. Demandez à votre médecin si un régime pauvre en sel est nécessaire pendant le traitement par Carvedilol Helvepharm.

Quand Carvedilol Helvepharm ne doit-il pas être utilisé ?

Carvedilol Helvepharm ne doit pas être utilisé en cas d’hypersensibilité à ce produit, à l’un des excipients ou à d’autres bêtabloquants, en cas de pouls lent, lors de certaines maladies du cœur et du foie, en cas de pression artérielle fortement diminuée (en dessous de 85 mmHg), lors de graves troubles circulatoires et de certaines maladies des voies respiratoires (p.ex. asthme, bronchite chronique, rhinite), pendant une désensibilisation pour cause d’allergie ou lors de l’administration simultanée d’inhibiteurs de la MAO (médicaments contre la dépression). Chez certains patients, une métabolisation lente peut entraîner des concentrations accrues de carvédilol. Carvedilol Helvepharm ne doit donc pas être administré chez ces patients, faute d’expérience en la matière.

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Carvedilol Helvepharm ?

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si

·vous souffrez d’une maladie du cœur, du foie, des reins ou des voies respiratoires, de troubles circulatoires, d’une maladie de la thyroïde, de diabète, de psoriasis ou si vous avez déjà souffert de troubles asthmatiques,

– vous devez subir une intervention chirurgicale,

– vous souffrez de réactions secondaires graves de la peau,

– vous avez une tumeur des surrénales,

– vous souffrez d’hypertension,

– vous êtes allergique ou

– vous souffrez d’une autre maladie,

– vous prenez ou utilisez déjà d’autres médicaments en usage interne ou externe (même en automédication!).

Chez les diabétiques, Carvedilol Helvepharm peut masquer ou atténuer les symptômes d’une baisse du taux de glucose dans le sang (hypoglycémie). Les diabétiques doivent signaler à leur médecin toute modification de leur taux de glucose dans le sang.

En position debout, vous pourriez être sujet(te) à des chutes de la pression artérielle qui pourraient entraîner des vertiges et, dans de rares situations, des pertes de connaissance. Vous devez vous asseoir ou vous coucher si ces symptômes se font ressentir.

Carvedilol Helvepharm ne doit pas être utilisé chez les enfants.

Les patients âgés courent le risque d’une baisse plus marquée de la pression artérielle.

En cas de traitement simultané par la ciclosporine (médicament destiné à empêcher les réactions de rejet après une greffe d’organe), l’effet de la ciclosporine peut être renforcé. Votre médecin surveillera donc attentivement votre traitement et adaptera éventuellement la dose de ciclosporine.

La prise simultanée de Carvedilol Helvepharm et de rifampicine (antibiotique, tuberculostatique) ou d’autres anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS – p.ex. acide acétylsalicylique ou ibuprofène) peut provoquer une augmentation de la pression artérielle et des perturbations du contrôle de la pression artérielle.

En cas d’utilisation simultanée d’insuline, d’inhibiteurs de la monoamine oxydase (MAO) ou de nifédipine avec Carvedilol Helvepharm, une baisse plus importante de la pression artérielle peut survenir. Sous insuline, les symptômes d’une hypoglycémie peuvent en outre être masqués ou atténués.

La prise simultanée de Carvedilol Helvepharm et d’antiarythmiques (p.ex. vérapamil, diltiazem ou amiodarone), de digoxine ou de réserpine et d’inhibiteurs de la monoamine oxydase (MAO) peut influencer le système cardio-circulatoire et ne doit donc avoir lieu que sous surveillance médicale. Les patients atteints d’insuffisance cardiaque doivent consulter leur médecin dès qu’ils remarquent des signes ou des symptômes d’une aggravation de leur insuffisance cardiaque (prise de poids ou difficulté à respirer).

Le traitement simultané par certains bronchodilatateurs peut perturber l’effet de ceux-ci.

Si vous prenez de la clonidine pour lutter contre l’hypertension ou la migraine, vous ne devez arrêter par vous-même ni la clonidine ni Carvedilol Helvepharm sans en avoir parlé avec votre médecin. La prise simultanée de clonidine peut entraîner une modification de la pression artérielle et de la fréquence cardiaque et doit par conséquent être convenue avec le médecin.

Veuillez informer votre médecin que vous prenez Carvedilol Helvepharm, si vous devez subir une opération.

Informez votre médecin si vous prenez de la cimétidine.

En raison des possibles effets indésirables (p.ex. vertiges, fatigue), Carvedilol Helvepharm peut affecter les réflexes, l’aptitude à la conduite et l’aptitude à utiliser des outils ou des machines! Cela vaut tout particulièrement au début du traitement, après une augmentation de la dose, après un changement dans les autres médications ou lors de la consommation simultanée d’alcool. Vous devez donc vous montrer prudent si vous prenez part à la circulation routière ou si vous utilisez des machines.

Les patients qui souffrent de vertiges ou de fatigue ne doivent pas conduire ou effectuer des tâches dangereuses.

Chez les porteurs de lentilles de contact, la diminution de la production de larmes peut avoir une influence négative sur le confort lié au port des lentilles.

Carvedilol Helvepharm contient du lactose (sucre en provenance du lait). Si vous avez une intolérance à un sucre lactique, vous ne devez pas utiliser Carvedilol Helvepharm.

Carvedilol Helvepharm peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Carvedilol Helvepharm ne doit pas être pris pendant la grossesse et la période d’allaitement.

Comment utiliser Carvedilol Helvepharm ?

Traitement de l’hypertension

Au début du traitement, prendre ½ comprimé de 25 mg ou 1 comprimé de 12,5 mg pendant deux jours; pour les patients âgés, cette dose est à prendre pendant deux semaines. En règle générale, prendre ensuite 1 comprimé de 25 mg par jour. Si nécessaire, le médecin peut prescrire une augmentation de la dose à 2 comprimés de 25 mg par jour au maximum. Chez certains patients, en particulier chez les personnes âgées, une baisse suffisante de la pression artérielle est parfois déjà obtenue avec ½ comprimé de 25 mg par jour.

Angine de poitrine

Au début du traitement, prendre matin et soir ½ comprimé de 25 mg ou 1 comprimé de 12,5 mg pendant deux jours. En règle générale, prendre ensuite 1 comprimé de 25 mg matin et soir. Si nécessaire, le médecin peut prescrire une augmentation de la dose.

Traitement de l’insuffisance cardiaque

Au début du traitement, prendre ½ comprimé de Carvedilol Helvepharm de 6,25 mg deux fois par jour pendant deux semaines. Votre médecin discutera en détail avec vous de la posologie de Carvedilol Helvepharm. En règle générale, prendre ensuite 1 comprimé de Carvedilol Helvepharm de 6,25 mg (ou ½ comprimé de 12,5 mg) deux fois par jour pendant deux semaines, puis 1 comprimé de Carvedilol Helvepharm de 12,5 mg (ou ½ comprimé de 25 mg) deux fois par jour pendant deux semaines, puis 1 comprimé de Carvedilol Helvepharm de 25 mg deux fois par jour pendant deux semaines.

Consultez immédiatement votre médecin si vous souffrez de vertiges ou de pertes de connaissance lors de l’adaptation de la posologie.

En général, les personnes âgées ne doivent pas dépasser la dose de 1 comprimé de 25 mg deux fois par jour.

A ce jour, l’utilisation et la sécurité d’emploi de Carvedilol Helvepharm n’ont pas étudiées chez les enfants et les adolescents. L’utilisation de Carvedilol Helvepharm n’est donc pas recommandée chez les enfants et les adolescents de moins de 18 ans.

Avaler les comprimés au cours du repas, avec un peu de liquide, sans les mâcher.

Comme tous les médicaments de ce type, Carvedilol Helvepharm doit être arrêté progressivement après une utilisation prolongée. Ne cessez donc pas de prendre le médicament sans que votre médecin l’ait prescrit.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte, veuillez vous adresser à votre médecin ou à votre pharmacien.

Quels effets secondaires Carvedilol Helvepharm peut-il provoquer ?

La prise de Carvedilol Helvepharm peut entraîner les effets secondaires suivants:

Vertiges, maux de tête et fatigue peuvent apparaître au début du traitement, mais ils sont généralement passagers.

Ont été observés très fréquemment: insuffisance cardiaque, fatigue, vertiges, maux de tête et hypotension.

Ont été observés fréquemment: anémie, pouls ralenti, œdème, troubles de la vision, yeux secs, irritation des yeux, maux de ventre, troubles digestifs, diarrhées, nausées, vomissement, bronchite, pneumonie, infections des voies respiratoires hautes, infections urinaires, prise de poids, élévation du taux de cholestérol dans le sang, modifications de la glycémie chez les patients diabétiques, douleurs dans les bras et les jambes, perte de connaissance soudaine de courte durée, dépression, défaillance rénale, difficulté à respirer, œdème pulmonaire, asthme, augmentation de la pression artérielle, sensation de froid dans les mains et les pieds.

Ont aussi été observés occasionnellement: pouls irrégulier, douleurs dans la région du cœur (angine de poitrine), constipation, fourmillements dans les mains et les pieds, troubles du sommeil, cauchemars, hallucinations, confusion mentale, impuissance, réactions cutanées (p.ex. démangeaisons, éruptions cutanées).

Ont été observés rarement: sécheresse de la bouche, modification des marqueurs sanguins du foie, congestion nasale et troubles en urinant.

Veuillez informer votre médecin si de tels troubles persistent.

De très rares cas de réactions indésirables cutanées sévères telles que nécrolyse épidermique toxique (NET) et syndrome de Stevens-Johnson (SSJ) ont été rapportés au cours du traitement par Carvedilol Helvepharm. En présence de telles manifestations, prenez immédiatement contact avec votre médecin.

En outre, des cas de chute de cheveux et des pertes involontaires d’urine chez les femmes, ayant un lien possible avec Carvedilol ont été rapportés après la mise sur le marché.

Si vous remarquez des effets secondaires qui ne sont pas mentionnés dans cette notice, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

A quoi faut-il encore faire attention ?

Carvedilol Helvepharm doit être conservé à une température ne dépassant pas 30 °C et être tenu hors de la portée des enfants.

Conserver dans l’emballage original, à l’abri de la lumière, (parce-que les comprimés peuvent changer de couleur sous l’effet de la lumière) et être tenu hors de la portée des enfants. Ne pas utiliser des comprimés ayant changé de couleur.

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Veuillez rapporter les médicaments dont vous n’avez plus besoin à votre pharmacie pour leur élimination.

Que contient Carvedilol Helvepharm ?

Carvedilol Helvepharm contient du carvédilol comme substance active, lactose monohydrate (sucre en provenance du lait) ainsi que des autres excipients, et est disponible sous forme de comprimés (avec entaille du rupture, sécables) à 6,25 mg, 12,5 mg et 25 mg.

Numéro d’autorisation

57821 (Swissmedic).

Où obtenez-vous Carvedilol Helvepharm ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

Carvedilol Helvepharm est disponible en pharmacie, seulement sur ordonnance médicale.

Carvedilol Helvepharm 6,25 mg

Emballages de 14 comprimés (avec entaille du rupture, sécables).

Carvedilol Helvepharm 12,5 mg

Emballages de 30 et de 100 comprimés (avec entaille du rupture, sécables).

Carvedilol Helvepharm 25 mg

Emballages de 30 et de 100 comprimés (avec entaille du rupture, sécables).

Titulaire de l’autorisation

Helvepharm AG, Frauenfeld.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en mars 2015 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 17.11.2020, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 17.11.2020
Publicité