Publicité

Dospir®

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Dospir et quand est-il utilisé ?

Dospir contient deux principes actifs bronchodilatateurs à effet spasmolytique complémentaire sur la musculature bronchique.

Dospir est un médicament qui ne peut être obtenu que sur prescription médicale et est destiné, chez l’adulte, à prévenir et à traiter des cas graves de bronchite chronique obstructive avec ou sans emphysème et à traiter les crises d’asthme.

De quoi faut-il tenir compte en dehors du traitement ?

Fumer favorise la survenue d’inflammations chroniques des bronches et de troubles respiratoires. Si vous fumez, vous pouvez favoriser l’effet thérapeutique de Dospir en renonçant au tabac.

Quand Dospir ne doit-il pas être utilisé ?

Ne pas utiliser en cas d’hypersensibilité à l’un des constituants resp à l’atropine ou à des substances atropiniques, d’affections cardiaques sévères.

Chez l’enfant et l’adolescent.

Quelles sont les précautions à observer lors de l’utilisation de Dospir ?

Dospir ne doit pas entrer en contact avec les yeux (voir «Quels effets indésirables Dospir peut-il provoquer ?»). Si vous souffrez d’un glaucome, veiller tout spécialement à ce que le brouillard de vaporisation ne pénètre pas dans les yeux. En cas d’inhalation avec un masque, il faudra veiller à bien ajuster le masque.

Si vous souffrez d’hypertension, d’une affection cardiovasculaire, d’une hyperthyroïdie (activité excessive de la glande thyroïde) ou d’un diabète, d’un glaucome, d’épilepsie, d’une hypertrophie de la prostate ou de rétention urinaire, signalez-le spontanément à votre médecin.

La prise du salbutamol est associée à certaines maladies cardiaques. Si vous souffrez d’une maladie cardiaque sévère, vous devez consulter votre médecin en cas de douleur dans la poitrine ou d’autres symptômes d’une aggravation de votre affection cardiaque.

Remarque importante si vous souffrez d’une dyspnée subite ou s’aggravant rapidement: si des inhalations supplémentaires ne suffisent plus à vous soulager, n’hésitez pas à vous rendre immédiatement chez votre médecin ou à l’hôpital le plus proche.

Si le traitement ne produit pas l’effet escompté, c’est que votre état de santé ne répond plus au traitement, car d’autres facteurs étiologiques peuvent être en jeu. Un traitement complémentaire devient éventuellement nécessaire. Il faut donc contacter le médecin afin qu’il puisse réévaluer le plan de traitement. Si l’aggravation de la gêne respiratoire vous a contraint à augmenter la dose et même si cela s’est avéré efficace, allez voir votre médecin sans plus tarder. En particulier la nécessité de doses journalières très élevées (supérieures à la dose recommandée la plus élevée) doit être considérée comme le signe d’une aggravation qui peut éventuellement être dangereuse.

L’utilisation de Dospir peut entraîner des tests de dopage positifs (abus du salbutamol, p.ex. dans le cadre de l’amélioration des résultats sportifs).

On ne dispose à ce jour d’aucun indice signalant que la conduite de véhicules et l’utilisation de machines sont entravées par l’emploi de Dospir. Cependant, étant donné que des vertiges, des troubles de l’accommodation des yeux, une dilatation des pupilles ou une vision trouble peuvent se produire après l’administration de la solution d’inhalation Dospir, il est déconseillé de conduire ou d’utiliser une machine jusqu’au retour à une vue normale ou à l’absence de vertiges. Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez d’une autre maladie, si vous êtes allergique ou si vous prenez d’autres médicaments en usage interne ou externe (même en automédication!). Cela concerne particulièrement des médicaments contre l’asthme, certains antidépresseurs, des médicaments pour le cœur, pour la tension artérielle, pour abaisser la glycémie (taux de sucre dans le sang) ou des médicaments diurétiques.

Dospir peut-il être utilisé pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Si vous êtes enceinte ou projetez de le devenir dans un proche avenir, n’utilisez le Dospir qu’après avoir demandé l’avis de votre médecin. Ceci est également valable si vous allaitez.

Comment utiliser Dospir ?

Le traitement doit être initié et effectué sous surveillance médicale, à savoir à l’hôpital ou au cabinet médical. Le traitement peut être poursuivi à domicile dans des cas exceptionnels.

C’est le médecin qui fixe, de manière individuelle, la fréquence d’utilisation et la dose unitaire.

Sauf avis contraire du médecin, le dosage recommandé pour l’adulte, y compris le patient âgé, est le suivant:

1 dose unitaire prête à l’emploi 3 ou 4 fois par jour.

Les doses unitaires contiennent une solution prête à l’inhalation. Le contenu de la dose unitaire n’a pas besoin d’être dilué pour la nébulisation, mais peut, si le médecin le juge nécessaire, encore être dilué dans une solution physiologique de chlorure de sodium.

L’utilisation et la sécurité de Dospir chez l’enfant et l’adolescent n’ont pas été examinées à ce jour.

Mode d’emploi

Les doses unitaires sont destinées à l’inhalation au moyen d’un électronébulisateur ou d’un respirateur à pression positive intermittente (IPPB); elles ne doivent pas être avalées. Le nébulisat ne doit pas entrer en contact avec les yeux.

1.Préparer le nébulisateur d’après les indications du médecin ou du fabricant.

2.Ouvrir la feuille de protection et détacher une dose unitaire (voir fig. 1).

Dospir Utilisation

3.Tenir la dose unitaire à la verticale et l’ouvrir en tournant la pointe jusqu’à la détacher (voir fig. 2).

Dospir utilisation 2

fig. 2

4.Transférer immédiatement en pressant le contenu dans le récipient de l’appareil (voir fig. 3).

Dospir utilisation 3

fig. 3

5.Placer le récipient dans l’appareil et inhaler immédiatement la solution, soit entièrement, soit aussi longtemps que le médecin l’a prescrit.

6.Après inhalation, vider le récipient et le nettoyer.

Les doses unitaires ouvertes, mais non utilisées ou endommagées ne doivent plus être utilisées.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous pensez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Quels effets secondaires Dospir peut-il provoquer ?

Les effets secondaires suivants peuvent survenir lors de l’utilisation de Dospir:

réactions allergiques, troubles du rythme cardiaque ou paresse intestinale (indices possibles d’un niveau de potassium sérique bas(hyopokaliémie)), agitation, troubles psychiques, vertiges, céphalées, fin tremblement des doigts, tuméfactions de l’œil, vision trouble, glaucome, douleurs oculaires, dilatation des pupilles, rougeur des yeux, vision périphérique ou de halos colorés, palpitations cardiaques ou éventuellement autres troubles cardiaques, modifications de la pression artérielle, toux, enrouement, irritations locales, rétrécissement du larynx, gonflement de la gorge, sécheresse de la bouche et de la gorge, nausées, vomissements, troubles digestifs tels que diarrhée, constipation, inflammations de la muqueuse buccale, réactions de la peau et des muqueuses, gonflement au niveau de la langue, des lèvres et du visage, urticaire, transpiration, faiblesse musculaire, douleurs et crampes musculaires, rétention urinaire, sensation de faiblesse.

Si vous souffrez de l’un ou l’autre de ces troubles, informez-en votre médecin. La fréquence et l’intensité de ces symptômes augmentent avec la dose.

En cas de contact accidentel du principe actif avec les yeux, il peut se produire, de manière rare, des troubles passagers de la vision qui disparaissent totalement après quelque temps. Les patients atteints de glaucome doivent bien se protéger les yeux pour éviter une possible augmentation de la pression intraoculaire. Consultez votre médecin en cas d’apparition de troubles oculaires.

Lors de l’inhalation des doses unitaires prêtes à l’emploi à l’aide d’un masque, ce masque doit être parfaitement ajusté afin d’éviter que le nébulisat n’entre au contact des yeux. Une inhalation incorrecte par à-coups peut déclencher une légère toux irritative, ce que l’on évite en inspirant profondément et calmement.

Si vous remarquez des effets secondaires qui ne sont pas mentionnés dans cette notice, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

A quoi faut-il encore faire attention ?

Dospir est à tenir hors de la portée des enfants.

Ce médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Conserver à température ambiante (15–25 °C) et à l’abri de la lumière. Ne pas congeler. Lorsque la solution limpide se coloreelle ne doit plus être utilisée et doit être jetée. Les doses unitaires prêtes à l’emploi sont destinées à un usage immédiat. Une fois ouvertes, mais non utilisées ou endommagées, celles-ci ne doivent plus être utilisées.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Dospir ?

1 dose unitaire contient 0,52 mg de bromure d’ipratropium (correspondant à 0,50 mg de bromure d’ipratropium anhydre) et 3,0 mg de sulfate de salbutamol (correspondant à 2,5 mg de salbutamol) dans 2,5 ml de solution prête à l’inhalation.

Numéro d’autorisation

53844 (Swissmedic).

Où obtenez-vous Dospir ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, sur ordonnance médicale.

Solution pour inhalation (doses unitaires prêtes à l’emploi): 60 doses unitaires.

Titulaire de l’autorisation

Boehringer Ingelheim (Schweiz) GmbH, Bâle.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en octobre 2015 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 04.01.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 09.07.2021

Publicité