Publicité

Kenacort® comprimés

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Kenacort et quand est-il utilisé ?

Les glucocorticoïdes sont des hormones produites par l’organisme dans les glandes surrénales. Ces substances influencent des processus corporels essentiels à la vie, tels que l’équilibre des liquides et le métabolisme des sels minéraux, et jouent un rôle important dans l’adaption de l’organisme lors de situations de stress. Indépendamment de la maladie de base, ils inhibent les réactions inflammatoires et d’hypersensibilité.

Les comprimés Kenacort contiennent comme substance active la triamcinolone, un glucocorticoïde ayant peu d’influence sur le métabolisme hydrique et minéral de l’organisme.

Les comprimés Kenacort sont utilisés sur prescription médicale, et sous contrôle médical constant, dans le traitement des maladies suivantes:

– Lors de maladies rhumatismales, comme traitement de soutien à court terme pendant une poussée aïguë, une aggravation ou – dans des cas spéciaux – comme traitement au long cours faiblement dosé lors de polyarthrite chronique, d’arthrose et de fièvre rhumatismale.

– Lors d’allergies graves ou d’états allergiques qui ne répondent pas aux médicaments habituels, comme lors d’asthme bronchique, d’éruptions allergiques cutanées, ou de maladie sérique, lors de réactions d’hypersensibilité à des médicaments et en cas de rhinite saisonnière (rhume des foins) ou de rhinite allergique chronique.

– Comme traitement associé dans certaines maladies pulmonaires, telles que la fibrose pulmonaire ou l’emphysème associé à la bronchite.

– Comme traitement associé lors de certaines maladies du sang comme par exemple certaines formes d’anémies.

– Comme traitement associé en cas de croissance maligne (tumeur) des globules blancs sanguins (certaines formes de leucémies) et de certains organes (p. ex. tumeur des ganglions lymphatiques).

De quoi faut-il tenir compte en dehors du traitement ?

Afin de maintenir les effets indésirables aussi faibles que possible, en cas de traitement à hautes doses de Kenacort et de traitement de longue durée, et afin d’éviter une éventuelle consommation trop élevée des protéines de l’organisme, il faut observer les recommandations suivantes: ne pas prendre de poids (contrôle du poids quotidien, maintien du poids par contrôle de l’apport calorique); contrôler sa consommation de sel et de sucre; assurer une alimentation riche en potassium (fruits et légumes, en particulier abricots et bananes); suffisamment de calcium (lait, produits laitiers); alimentation suffisamment riche en protéines (viande, poisson, oeufs, produits laitiers).

Quand Kenacort ne doit-il pas être pris/utilisé ?

Les comprimés Kenacort ne doivent pas être utilisés lors des maladies suivantes: hypersensibilité envers la triamcinolone; maladie fongique (champignon) généralisée; infections généralisées non traitées; infections virales, telles qu’herpès (zona), rougeole, varicelle, poliomyélite; infections bactériennes non traitées, en particulier tuberculose pulmonaire ou osseuse récente; environ 8 semaines avant et jusqu’à 2 semaines après une vaccination avec un vaccin vivant (p.ex. contre la varicelle ou la rougeole); modification des ganglions lymphatiques après vaccination contre la tuberculose; ulcère de l’estomac ou de l’intestin; augmentation de la tendance aux fractures osseuses (ostéoporose); augmentation de la pression oculaire (glaucome); hypertension non contrôlée malgré les médicaments.

Votre médecin sait ce qu’il faut faire dans ces cas.

Quelles sont les mesures de précaution à observer lors de la prise/de l’utilisation de Kenacort ?

Avant d’entreprendre un traitement par Kenacort, vous devez informer votre médecin de toutes les maladies dont vous avez souffert, ou dont vous souffrez actuellement. Lors des maladies suivantes, vous ne devez utiliser Kenacort que sur prescription expresse de votre médecin: maladies cardio-vasculaires (hypertension, insuffisance cardiaque, infarctus cardiaque récent); maladie gastro-intestinale telle que ulcère, érosions ulcèreuses de la paroi de l’intestin (colite ulcéreuse), inflammations des diverticules de l’intestin (diverticulite) et diarrhée chronique; tuberculose, maladie grave du foie ou des reins; hypofonction de la glande thyroïde ou autres maladies accompagnées de troubles hormonaux; perte de masse osseuse (ostéoporose); faiblesse musculaire (myasthénie grave); formation de caillots sanguins dans les jambes ou les poumons (thrombose, embolie); infections aigues et chroniques, troubles psychiques (variations de l’humeur, insomnie).

Veuillez également informer votre médecin, si vous souffrez d’un taux de sucre sanguin élevé (diabète), car lors d’un traitement avec Kenacort, des modifications du métabolisme du sucre sanguin (glycémie) peuvent apparaître et une adaptation du traitement anti-diabétique peut étre nécessaire.

Pendant le traitement avec Kenacort, vous ne devez pas vous faire vacciner. Votre médecin sait ce qu’il convient de faire dans ce cas. Veuillez également informer votre médecin, si vous avez voyagé récemment dans des pays tropicaux.

Informez votre médecin immédiatement si, pendant le traitement avec Kenacort, une maladie infectieuse apparaît. Cela est particulièrement important si la varicelle apparaît chez les enfants (chez les adultes, c’est plus rare), car la varicelle peut dans ce cas prendre une forme grave. Votre médecin sait ce qu’il convient de faire dans ce cas.

Chez les femmes durant la ménopause, mais aussi chez les hommes âgés, le médecin devra surveiller avec un soin particulier le traitement avec Kenacort en raison du risque plus élevé de raréfaction de masse osseuse (ostéoporose).

Comme un traitement de longue durée par corticostéroïdes peut mener à un glaucome ou à une cataracte oculaires, il est possible que votre médecin vous fasse examiner périodiquement par un spécialiste des yeux pendant le traitement.

Selon la durée du traitement, l’on peut assister à une diminution de la capacité de réaction lors d’états de stress (comme p. ex. avant une opération, lors d’accidents graves ou lors de surmenage physique) (cf. «Comment utiliser Kenacort ?»).

Beaucoup d’autres médicaments, s’ils sont pris en même temps que Kenacort, peuvent être renforcés ou affaiblis ou avoir cet effet sur Kenacort. Cela concerne certains antibiotiques, certains médicaments utilisés pour empêcher les convulsions (surtout épileptiques) produites par le cerveau, les tranquillisants, ainsi que certains médicaments utilisés dans le traitement de l’insuffisance cardiaque, le diabète ou les troubles de la coagulation. La prudence est aussi conseillée, lorsque vous prenez en même temps un contraceptif hormonal (la «pilule»), ou certains médicaments contre les maladies inflammatoires ou rhumatismales, ou si vous utilisez un médicament pour améliorer la vidange de la vessie. Si vous prenez un médicament pour «diluer» le sang, votre médecin devra contrôler plus souvent votre sang et le cas échéant, adapter les doses.

Certains médicaments peuvent augmenter les effets de Kenacort et il est possible que votre médecin souhaite vous surveiller attentivement si vous prenez ces médicaments (y compris certains médicaments pour traiter l’infection à VIH: ritonavir, cobicistat).

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si

– vous souffrez d’une autre maladie

– vous êtes allergique

– vous prenez déjà d’autres médicaments (ou utilisez déjà d’autres médicaments en usage externe(même en automédication !). 

Si vous savez que vous souffrez d’une intolérance au sucre, contactez votre médecin avant de prendre ce médicament.

Kenacort peut-il être pris/utilisé pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Si vous êtes enceinte ou désirez le devenir, ou si vous allaitez votre enfant, il vaut mieux, par prudence, éviter les médicaments. Les substances du même type que celles qui sont contenues dans Kenacort passent dans le placenta et le lait maternel, et peuvent entraver le développement de votre enfant. C’est pourquoi Kenacort ne doit être pris, durant la grossesse, que dans un cas d’urgence, et uniquement sur prescription médicale; et de même vous ne devriez pas allaiter votre enfant lors d’un traitement avec Kenacort. En cas de grossesse suspectée ou prouvée, vous devez absolument en informer votre médecin, avant de poursuivre le traitement.

Comment utiliser Kenacort ?

La posologie nécessaire de Kenacort varie pour chaque patient. Votre médecin vous prescrira la dose nécessaire suivant le type et la gravité de votre maladie, ainsi que selon votre réponse au traitement. C’est également votre médecin qui détermine si le traitement de Kenacort nécessite l’administration intraveineuse préalable d’un autre médicament du même type, si durant le traitement la posologie doit être augmentée ou diminuée progressivement, si un autre traitement doit être associé, ou bien si Kenacort doit être remplacé par un autre médicament du même type. Lorsque les symptômes auront disparu, il interrompra votre traitement après une baisse progressive des doses, ou vous prescrira une dose d’entretien plus basse.

Après l’interruption d’un traitement de longue durée avec Kenacort, il peut apparaître des signes de sevrage tels que fièvre, malaise, douleurs musculaires ou articulaires, mais aussi des troubles sévères ou même très graves, qui peuvent être causés par une insuffisance des glandes surrénales. Pour cette raison, un traitement prolongé avec Kenacort ne doit en aucun cas être interrompu brusquement, mais la posologie du médicament doit être réduite sous contrôle médical de manière lente et progressive (cf. également «Comment utiliser Kenacort comprimés ?»). La dose d’entretien habituelle est d’au maximum 2 comprimés de Kenacort par jour, que vous devez avaler en une seule fois entre 6 et 8 heures du matin sans les mâcher, après le petit-déjeuner, avec un peu de liquide. Si votre médecin vous a prescrit en début de traitement une posologie plus élevée, vous pouvez aussi prendre en une seule fois une dose quotidienne de 4 comprimés entre 6 et 8 heures le matin, les doses encore plus élevées (6 ou 8 comprimés/jour) devant être si possible réparties en 2 prises égales matin et midi. La dose maximale ne doit pas dépasser 8 comprimés le 1er jour de traitement.

En ce qui concerne le traitement des enfants, le médecin décidera de la posologie plutôt selon la gravité de la maladie que selon l’âge et le poids. Pour les enfants de moins de 27 kg, la posologie quotidienne habituelle est de 4 à 12 mg de Kenacort.

Etant donné qu’après un traitement prolongé avec des corticoïdes, les réactions de l’organisme à des surcharges brusques («stress», surmenage corporel, infections graves, blessures ou interventions chirurgicales) sont modifiées, pendant ou après de telles situations votre médecin peut devoir augmenter temporairement la posologie de Kenacort. Après un traitement prolongé, la réaction au surmenage est dans certains cas modifiée jusqu’à un an après l’interruption du traitement, et nécessite lors de situations de stress une prise de corticostéroïdes! C’est votre médecin qui détermine la marche à suivre.

Afin de prévenir une éventuelle perte excessive de potassium et une accumulation de sel et d’eau accrue en cas de traitement prolongé à hautes doses de Kenacort, votre médecin vous prescrira peut-être l’utilisation de sel diététique. Vous pouvez vous-même éviter une perte de potassium, en prenant Kenacort avec un verre de jus d’orange (cf. aussi paragraphe «De quoi faut-il en outre tenir compte ?»).

Afin de réduire les effets secondaires décrits plus loin (cf. paragraphe «Quels effets secondaires Kenacort peut-il avoir ?») votre médecin, dans la mesure où votre état le permet, diminuera dès que possible et progressivement la posologie.

Ne modifiez pas la posologie prescrite de vous-même. Si vous pensez que le médicament agit de manière trop faible ou trop forte, parlez-en à votre médecin ou à votre pharmacien.

Après un traitement prolongé, il est nécessaire que vous restiez encore sous contrôle médical même après avoir interrompu la prise de Kenacort, afin de pouvoir reconnaître et traiter à temps une éventuelle réapparition des symptômes.

Le comprimé peut être divisé en doses, respectivement en quarts, égaux.

Quels effets secondaires Kenacort peut-il provoquer ?

La prise de Kenacort peut provoquer les effets secondaires suivants:

L’apparition d’effets secondaires sous un traitement de corticostéroïdes dépend de la posologie et de la durée du traitement. En cas d’utilisation de brève durée, et à basse posologie, l’on ne doit s’attendre qu’à de rares effets indésirables. Lors de posologies plus élevées, ainsi qu’en cas de traitement de plus longue durée, les effets indésirables typiques de ce genre de substances peuvent apparaître, lesquels sont: augmentation de l’appétit; augmentation de la soif; accumulation de liquide dans les tissus (œdèmes); troubles de la répartition des graisses (tels que faciès lunaire, adiposité du tronc); prise de poids; troubles gastro-intestinaux (tels que ballonnements ou nausées); risque accru de réapparition d’ulcères gastrointestinaux; augmentation de la friabilité des os (ostéoporose); retard de cicatrisation des plaies; augmentation de la tendance aux infections; troubles visuels (par augmentation de la pression intra-oculaire [glaucome] ou opacité du cristallin [cataracte]); augmentation de la tendance à la coagulabilité dans les vaisseaux sanguins (thromboses); sensation de faiblesse musculaire; menstruations irrégulières; modification de la pilosité corporelle; impuissance. Quelques patients ont rapporté des modifications de la peau, comme des vergetures, des hémorragies punctiformes, des hématomes, de l’acné ou des éruptions, ainsi que des troubles neuro-végétatifs tels que vertiges, céphalées, insomnie, bouffées de chaleur ou rougeur du visage, d’autres ont mentionné des douleurs dorsales ou costales. Dans certains cas, il peut survenir des troubles psychiques avec modification de l’humeur et de la personnalité, qui peuvent aller de l’euphorie (sensation exagérée de bien-être) à la dépression, et à la psychose. La capacité de conduire et à utiliser des machines peut être diminuée, surtout en raison des modifications de l’humeur, de l’initiative et de la concentration, et ce particulièrement en début de traitement.

Chez les enfants, l’on peut observer un retard de croissance.

A cause d’une augmentation possible de la pression sanguine, et des modifications du métabolisme des hydrates de carbone, votre médecin devra procéder à des contrôles réguliers de la pression sanguine et de la glycémie (cf. «Quelles sont les mesures de précaution à observer lors de la prise de Kenacort ?»)

A l’exception de la raréfaction de masse osseuse (ostéoporose), du glaucome, de la cataracte et des troubles de la croissance chez les enfants, ces effets indésirables disparaissent en général progressivement après l’arrêt du traitement.

Veuillez informer votre médecin, si vous observez le moindre symptôme qui pourrait être en rapport avec le traitement par Kenacort.

Ceci vaut en particulier pour des maux de ventre importants, une augmentation du périmètre de la taille, une modification de la couleur des selles, une augmentation de la soif ou du besoin d’uriner, une prise de poids rapide (2 – 3 kg en une semaine), une augmentation de la tendance aux saignements, des douleurs oculaires, des troubles respiratoires ou des douleurs dans les jambes.

Si vous remarquez toutefois des effets secondaires, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien. Ceci est particulièrement aussi valable pour des effets secondaires qui ne sont pas mentionnés dans cette notice d’emballage.

A quoi faut-il encore faire attention ?

Ce médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention EXP sur le récipient.

Remarques concernant le stockage

Conserver dans l’emballage d’origine et hors de portée des enfants.

Conserver à température ambiante (15-25°C).

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Kenacort ?

1 comprimé de Kenacort contient:

Principe actif

4 mg de triamcinolone

Excipients

Lactose monohydraté 99,75 mg, amidon de maïs, cellulose microcristalline, stéarate de magnésium

Numéro d’autorisation

24206 (Swissmedic).

Où obtenez-vous Kenacort ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, sur ordonnance médicale. 

Présentation

Kenacort à 4 mg: 20 comprimés.

Titulaire de l’autorisation

Dermapharm AG, Hünenberg.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en mai 2020 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 19.02.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 03.06.2021

Publicité