Publicité

Salamol® 100 Autohaler™

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Salamol Autohaler et quand doit-il être utilisé ?

Le Salamol Autohaler est un doseur-aérosol pour l’inhalation. Le principe actif, le salbutamol, relâche la musculature bronchique et est utilisé pour la prévention et le traitement de la détresse respiratoire aiguë dans l’asthme, la bronchite chronique avec ou sans emphysème pulmonaire.

Lors de l’inhalation, le principe actif pénètre directement dans les poumons et l’effet se fait ressentir rapidement.

Le Salamol Autohaler ne doit être utilisé que sur prescription médicale.

De quoi faut-il tenir compte en dehors du traitement ?

Si vous fumez, vous devez être conscient, que ceci peut aggraver les maladies des voies respiratoires, contre lesquelles votre médecin vous a prescrit le Salamol Autohaler. Vous pouvez soutenir l’efficacité de ce médicament en renonçant à fumer.

Quand Salamol Autohaler ne doit-il pas être utilisé ?

En cas d’hypersensibilité envers un des composants de Salamol Autohaler ou lorsque vous prenez simultanément certains médicaments destinés à combattre les affections cardiaques (appelés ß-bloquants non sélectifs, comme p.ex. le propranolol), le Salamol Autohaler ne doit pas être utilisé.

De plus, cette préparation ne doit pas être utilisée pour le traitement des enfants de moins de 6 ans.

Quelles sont les précautions à observer lors de l’utilisation de Salamol Autohaler ?

L’effet relaxant sur la musculature bronchique s’étend habituellement sur 4 heures.

Si l’effet de la dose prescrite devait durer moins de 4 heures, vous ne devez en aucun cas augmenter le dosage, mais en faire part à votre médecin, pour lui permettre de prendre d’autres mesures, si cela s’avère nécessaire.

En cas d’administration simultanée de Salamol Autohaler et d’autres médicaments, leurs effets peuvent s’influencer mutuellement. Cela concerne p.ex. les diurétiques et les médicaments administrés pour le traitement d’affections de la thyroïde, de la paralysie agitante (maladie de Parkinson), de certaines affections cardiaques (faiblesse cardiaque, troubles du rythme cardiaque), d’affections rhumatismales et inflammatoires et du diabète.

Votre médecin connaît les mesures de précaution à observer lorsque vous prenez l’un ou plusieurs de ces médicaments en même temps que le Salamol Autohaler.

Important en cas d’essoufflement subit ou d’aggravation soudaine:

Si à la suite d’inhalations supplémentaires, la détresse respiratoire ne s’améliore pas de façon évidente, n’hésitez pas à avertir le médecin ou à vous rendre à l’hôpital le plus proche.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si

– vous souffrez d’une autre maladie (hyperfonction de la thyroïde, diabète, hypertension ou autres affections cardiocirculatoires)

– vous êtes allergique

– vous prenez déjà d’autres médicaments ou utilisez déjà d’autres médicaments en usage externe (même en automédication!); surtout ceux qui appartiennent à l’un des groupes susmentionnés.

Salamol Autohaler peut-il être utilisé pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Si vous êtes enceinte ou désirez le devenir, vous ne devez utiliser le Salamol Autohaler qu’après consultation de votre médecin; il en va de même lorsque vous allaitez votre enfant.

Comment utiliser Salamol Autohaler ?

Le Salamol Autohaler est un doseur-aérosol dans un inhalateur avec un gaz propulseur et un système automatique de libération de dose appelé Autohaler.

Au moyen de cet inhalateur, le principe actif sera libéré lors de l’inspiration. La quantité se monte à 100 μg de principe actif par inhalation. Votre médecin vous expliquera l’utilisation correcte de cet appareil. Un mode d’emploi se trouve dans chaque emballage.

Le médecin vous prescrit une posologie adaptée au degré de gravité de la maladie.

Sauf avis contraire du médecin, veuillez respecter les posologies suivantes:

Adultes et adolescents de plus de 12 ans

Lors d’une crise de détresse respiratoire aiguë ou avant une activité physique: 1 inhalation, si nécessaire éventuellement 2 inhalations.

Pour le traitement au long cours, effectuer 2 inhalations 3 à 4 fois par jour.

Si plus de 2 inhalations 8 fois par jour sont nécessaires, vous devez en informer votre médecin.

Enfants de 6 à 12 ans

L’Autohalter doit être utilisé sous la surveillance d’un adulte.

Lors d’une crise de détresse respiratoire aiguë, effectuer 1 inhalation et pour la prévention de l’asthme d’effort, effecteur 1 inhalation avant l’activité physique.

Pour le traitement au long cours, effectuer 1 inhalation 3 à 4 fois par jour. Si nécessaire, le médecin peut augmenter la dose unique à 2 inhalations. Si plus de 8 bouffées d’aérosol par jour sont nécessitées, il faut en informer le médecin.

Si des palpitations ou un tremblement des mains surviennent, la dose de Salamol est trop élevée. En général, ces effets indésirables disparaissent au bout de quelques heures. En cas d’un important surdosage, vous devez informer votre médecin.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Veuillez lire attentivement l’intégralité du mode d’emploi suivant avant d’utiliser le Salamol Autohaler.

Mode d’emploi du Salamol Autohaler

Cet appareil d’inhalation fonctionne automatiquement; après son activation, vous n’avez plus qu’à inspirer par l’embouchure, afin de faire libérer une dose.

Avant la première utilisation et également si vous n’avez pas utilisé le doseur-aérosol durant deux semaines, vous devez à chaque fois libérer 4 jets d’aérosol dans l’air (pour la procédure, veuillez consulter la rubrique «Comment pouvez-vous contrôler…  ?».

Mode d’emploi

(1) Enlevez le capuchon de protection et secouez l’inhalateur.

(2) Tenir l’appareil droit avec l’embouchure vers le bas. Le levier blanc se trouve en haut. Pressez le levier en position perpendiculaire (activé) comme représenté.

(3) Expirez profondément.

(4) Placer l’embouchure dans la bouche et enserrer-la complètement entre les lèvres. Veuillez faire attention que vos mains ne recouvrent pas l’ouverture d’admission d’air et que vous teniez l’appareil droit. Inspirez lentement et profondément à travers l’embouchure.

(5) Essayez de retenir votre respiration durant au moins 10 secondes, ensuite expirer lentement.

(6) Après chaque utilisation, placer à nouveau le levier en position horizontale (inactivé).

Si votre médecin vous a prescrit plus d’une inhalation, vous devez répéter les étapes 1 à 6.

Remettre le capuchon de protection après chaque utilisation.

Ne pas oublier de placer le levier vers le haut avant chaque inhalation et après chaque inhalation de le replacer soigneusement vers le bas. L’Autohaler doit toujours être maintenu en position droite. Ainsi, votre Autohaler est prêt pour la libération de la prochaine dose. Entre deux traitements, le levier doit rester vers le bas et le capuchon de protection doit être replacé, afin que le Autohaler reste propre.

Comment pouvez-vous contrôler, si le Salamol Autohaler fonctionne correctement, et comment pouvez-vous constater s’il est vide ?

(1) Enlevez le bouchon de protection et agitez l’Autohaler.

(2) Tenez le Salamol Autohaler à la verticale et ne dirigez pas l’embouchure contre vous, ainsi la dose de substance active sera libérée dans l’air. Placez le levier vers le haut, afin qu’il soit en position droite.

(3) Appuyer sur la gâchette pour la libération de la dose (au bas de l’Autohaler) dans la direction de la flèche.

(4) Afin de libérer une deuxième dose, ramener le levier dans la position de sortie et répétez les étapes 2 et 3 décrites ci-dessus. Répéter le processus, jusqu’à la libération d’un total de 4 doses.

Après avoir contrôler le fonctionnement de l’appareil le levier doit toujours être pressé vers le bas. Ainsi l’Autohaler est prêt pour la prochaine dose.

Si votre Salamol Autohaler est vide, lorsque vous contrôlez que votre appareil fonctionne correctement, au moment de la libération du concentrateur, aucune odeur ou aucun son ne sont générés.

En aucun cas la gâchette de test de la fonction ne doit être utilisé pour la prise du médicament. Votre Salamol Autohaler libère automatiquement une dose, aussitôt que vous inspirez par l’embouchure.

Comment pouvez-vous entretenir votre Autohaler ?

Pour une hygiène normale, l’embouchure de votre Salamol Authohaler devrait être nettoyé une fois par semaine.

Décrochez le capuchon de protection vers l’arrière.

Nettoyez l’embouchure avec un chiffon sec et propre.

Placez à nouveau le capuchon de protection sur l’embouchure.

N’introduisez ni votre chiffon ni quoi que ce soit dans votre Salamol Autohaler. Ceci pourrait endommager une partie fonctionnelle.

Ne pas démontez l’Autohaler.

Ne pas laissez tomber ou jetez l’Autohaler. Ceci pourrait l’abîmer.

Quels effets secondaires Salamol Autohaler peut-il provoquer ?

Les effets secondaires suivants peuvent survenir lors de l’utilisation du Salamol Autohaler:

Fréquent (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 100)

De légers tremblements (surtout au niveau des mains) ou des maux de tête peuvent fréquemment survenir.

Occasionnel (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 1000)

Occasionnellement, des palpitations, une accélération de la fréquence cardiaque, des irritations de la muqueuse de la bouche et de la gorge ou des crampes musculaires transitoires peuvent survenir.

Rare (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 10 000)

Des troubles du rythme cardiaque (extrasystoles, accélération du pouls, surtout chez les personnes qui y sont sujettes) ou une dilatation des vaisseaux sanguins (apparition de rougeurs) ont été rapportés dans des cas rares.

Très rare (concerne moins d’un utilisateur sur 10 000)

Dans des cas isolés, de l’agitation (en particulier chez les enfants), de la nervosité, une augmentation de l’appétit, des troubles gastro-intestinaux (tels que nausées et vomissements, malaise, vertiges, sensation d’oppression dans la poitrine, fatigue (mais également des insomnies), de l’irritabilité, des accès de sueurs et des difficultés d’uriner ont été rapportés.

Dans de très rares cas, des réactions d’hypersensibilité, comme p.ex. des éruptions cutanées, des gonflements des lévres et des paupières, une détresse respiratoire aiguë, des crampes musculaires transitoires et des problèmes circulatoires peuvent survenir. Dans ces cas, informez-en immédiatement le médecin et également lorsqu’une détérioration soudaine des troubles respiratoire se produit après l’utilisation de Salamol.

Les effets indésirables disparaissent généralement si l’utilisation est régulière. Ils apparaissent plus souvent lorsque la dose recommandée est dépassée. Dans ce cas, informez-en immédiatement votre médecin ou chercher l’hôpital le plus proche.

Si vous remarquez des effets secondaires, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien. Ceci vaut en particulier pour les effets secondaires non mentionnés dans cette notice d’emballage.

À quoi faut-il encore faire attention ?

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Remarques concernant le stockage

Le Salamol Autohaler doit être conservé en dessous de 25 °C, à l’abri de l’exposition directe au soleil et du gel. Le conteneur est sous pression; par conséquent il ne doit en aucun cas être endommagé ou jeté au feu.

Conserver hors de portée des enfants.

Remarques complémentaires

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnelles.

Que contient Salamol Autohaler ?

Principes actifs

Doseur-aérosol de 100 μg de salbutamol par inhalation.

Excipients

Acide oléique et éthanol ainsi que le gaz propulseur norflurane (exempt de CFC).

Numéro d’autorisation

55092 (Swissmedic).

Où obtenez-vous Salamol Autohaler ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, sur ordonnance médicale.

Le Salamol Autohaler contient 200 doses d’inhalation.

Titulaire de l’autorisation

Teva Pharma AG, Basel.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en août 2020 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 09.04.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 17.04.2021

Publicité