Publicité

Vivanza®

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Vivanza et quand doit-il être utilisé ?

Selon prescription du médecin.

Vivanza est destiné au traitement des dysfonctions érectiles (DE) chez l’homme, ce terme médical désignant les difficultés à avoir ou à maintenir une érection.

Pour que Vivanza puisse agir, une stimulation sexuelle est nécessaire.

Vivanza ne doit pas être pris par les femmes.

Information sur les troubles de l’érection

Au moins un homme sur dix a occasionnellement des difficultés à avoir ou à maintenir une érection. Des causes physiques et/ou psychiques peuvent en être à l’origine (pour de plus amples informations, consulter le paragraphe «De quoi faut-il tenir compte en dehors du traitement ?»). Quelle qu’en soit la cause, les conséquences sont les mêmes: suite aux modifications présentes dans les muscles et les vaisseaux sanguins, il n’y a pas suffisamment de sang dans le pénis pour avoir ou conserver un pénis suffisamment rigide.

Mode d’action de Vivanza

Les érections sont régulées par un équilibre entre deux substances produites par l’organisme. La première substance entraîne des érections; la deuxième les fait retomber. Quand cet équilibre est rompu, l’érection ne se produit pas ou se relâche précocement. Vivanza agit par inhibition de la deuxième substance (appelée phosphodiestérase de type 5 [PDE-5]). Vivanza entraîne une érection qui dure suffisamment longtemps pour permettre des rapports sexuels satisfaisants.

De quoi faut-il tenir compte en dehors du traitement ?

Il existe plusieurs facteurs dans votre style de vie que vous pouvez modifier pour vous tirer d’embarras. Certaines de vos habitudes de vie peuvent éventuellement causer ou renforcer vos difficultés d’érection:

– tabagisme,

– consommation d’alcool.

Il existe aussi des affections pouvant occasionner des problèmes d’érection. En font partie:

– diabète,

– élévation du taux de cholestérol,

– atteinte du système nerveux ou des vaisseaux sanguins,

– dépression,

– excès de poids,

– maladies hormonales.

Quand Vivanza ne doit-il pas être pris ?

– Si vous êtes allergique au vardénafil, le principe actif de Vivanza, ou à l’un des autres composants de Vivanza. Une réaction allergique peut se manifester par une éruption cutanée, des démangeaisons, un gonflement du visage ou des lèvres et un essoufflement.

– Si vous prenez des médicaments contre des maladies du cœur (angine de poitrine, «douleurs dans la poitrine»), tels que le trinitrate de glycérine, le nitrite d’amyle, la molsidomine et le nicorandil. La prise de ces médicaments avec Vivanza pourrait baisser dangereusement votre tension artérielle et provoquer un effondrement circulatoire. Vous ne devez en aucun cas prendre de «poppers» (produits vendus illégalement et contenant comme principe actif, le nitrate d’amyle) pendant le traitement par Vivanza.

– Si vous souffrez d’une maladie sévère du cœur ou du foie.

– Si vous êtes en dialyse.

– Si vous avez récemment eu une attaque d’apoplexie ou un infarctus du myocarde.

– Si vous présentez une tension artérielle basse ou y êtes prédisposé.

– Si vous prenez de médicaments contenant des stimulateurs de la guanylate cyclase tels que Riociguat (Adempas) pour le traitement d’une hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) ou d’une hypertension pulmonaire thromboembolique chronique (HTP-TEC) inopérable.

– Si certaines maladies oculaires héréditaires rares existent dans votre famille (telle qu’une rétinite pigmentaire).

– Si vous prenez du ritonavir, de l’indinavir ou du cobicistat (médicaments pour le traitement des infections à VIH).

– Si vous prenez de l’itraconazole, du voriconazole ou du posaconazole (médicaments pour le traitement d’infections par des champignons) et si vous êtes âgé de plus de 75 ans.

Si une de ces éventualités s’applique à votre cas, veuillez en informer votre médecin avant de prendre Vivanza.

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Vivanza ?

Informez votre médecin:

– si vous souffrez de troubles cardiaques. Les rapports sexuels peuvent être dangereux pour vous;

– si vous avez une affection ou une déformation du pénis;

– si vous souffrez d’une maladie pouvant entraîner un priapisme (érection prolongée et douloureuse du pénis, sans excitation sexuelle). La drépanocytose (modification des globules rouges), le myélome multiple (cancer de la moelle osseuse) et la leucémie (cancer du sang) en font partie;

– si vous avez un ulcère de l’estomac;

– si vous souffrez d’un trouble de la coagulation, par ex. d’hémophilie;

– si vous utilisez d’autres médicaments pour traiter vos troubles de l’érection, y compris les comprimés filmés Levitra et les comprimés orodispersibles Levitra;

– si vous avez déjà subi une dégradation importante de la vue.

Chez certains patients, Vivanza peut occasionner des vertiges ou influencer l’acuité visuelle. Si vous réagissez à la prise de Vivanza par des vertiges ou des troubles visuels, vous ne devez pas conduire de véhicules, ni utiliser d’outils ou de machines.

Vivanza ne doit pas être pris par les femmes, les enfants et les adolescents de moins de 18 ans.

Certains médicaments peuvent causer des problèmes lorsqu’ils sont pris avec Vivanza. Mentionnez donc à votre médecin tous les médicaments que vous prenez, avant de commencer la prise de Vivanza:

– en particulier certains médicaments contre l’angine de poitrine («douleurs dans la poitrine»): les dérivés nitrés ou les donneurs de monoxyde d’azote. Ils peuvent entraîner une chute dangereuse de la tension artérielle.

– de l’érythromycine ou de la clarithromycine (deux antibiotiques).

– de l’itraconazole, du voriconazole ou du posaconazole (médicaments pour le traitement d’infections par des champignons).

– des stimulateurs de la guanylate cyclase tels que riociguat (Adempas) pour le traitement de l’hypertension artérielle pulmonaire (HTAP) ou de l’hypertension pulmonaire thromboembolique chronique (HTPC) (voir section «Quand Vivanza ne doit-il pas être pris ?»).

– des alpha-bloquants (médicaments pour le traitement de l’hypertension artérielle et des augmentations bénignes de volume de la prostate).

– des anticoagulants («fluidifiants sanguins»).

Chez les hommes prenant du vardénafil, des cas de mort subite, de fréquence cardiaque rapide ou modifiée, d’infarctus du myocarde, de douleurs dans la poitrine et de troubles circulatoires (y compris une diminution transitoire de l’irrigation sanguine de régions du cerveau et des hémorragies au cerveau) ont été rapportés. La plupart des hommes chez lesquels ces effets secondaires sont survenus, présentaient des problèmes cardiaques avant la prise de ce médicament. Il n’est pas possible de constater si ces événements avaient un lien direct avec le vardénafil.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si

– vous souffrez d’une autre maladie

– vous êtes allergique

– vous prenez déjà d’autres médicaments ou utilisez déjà d’autres médicaments en usage externe (même en automédication!).

Vivanza peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Vivanza ne doit pas être pris par les femmes.

On ne dispose pas de données concernant une éventuelle transmission du vardénafil (le principe actif des comprimés filmés Vivanza) au fœtus. Le vardénafil ne passe cependant dans le sperme qu’en quantités négligeables.

Comment utiliser Vivanza ?

Prenez toujours Vivanza exactement selon les instructions du médecin. Ne prenez jamais les comprimés filmés Vivanza en même temps que les comprimés filmés Levitra ou les comprimés orodispersibles Levitra..

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Vous devez prendre un comprimé de Vivanza environ 25 à 60 minutes avant le rapport sexuel. Lors d’une stimulation sexuelle, vous pouvez avoir une érection dans un délai de 25 minutes à 4–5 heures après la prise de Vivanza.

Avalez le comprimé sans le croquer avec un verre d’eau.

Les comprimés filmés Vivanza peuvent être pris avec ou sans aliments – mais il vaut mieux que vous ne le preniez pas après un repas difficile à digérer ou très riche en graisses, cela risquerait de retarder son action.

Ne buvez pas de jus de pamplemousse si vous prenez Vivanza. Celui-ci peut influencer l’action habituelle du médicament.

La consommation d’alcool peut aggraver les troubles de l’érection.

Ne prenez pas Vivanza plus d’une fois en l’espace de 24 heures.

Après la prise de trop grandes quantités de Vivanza, la survenue d’effets indésirables peut être plus fréquente ou vous pouvez avoir des douleurs sévères du dos. Si vous avez pris une plus grande quantité de Vivanza que ce que vous ne deviez, informez-en votre médecin.

Vivanza ne doit pas être utilisé chez les enfants et les adolescents de moins de 18 ans (voir également «Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Vivanza ?»).

Quels effets secondaires Vivanza peut-il provoquer ?

Comme tous les médicaments, Vivanza peut avoir des effets secondaires, qui ne surviennent cependant pas obligatoirement chez tous les patients. Ceux-ci sont le plus souvent légers à modérés.

Très fréquent (concerne plus d’un utilisateur sur 10)

– maux de tête.

Fréquent (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 100)

– vertiges, étourdissements,

– dilatation de vaisseaux sanguins (vasodilatation) avec, comme conséquence éventuelle, une rougeur du visage (flush),

– nez bouché ou «qui coule»,

– troubles digestifs.

Occasionnel (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 1000)

– gonflements de la peau et des muqueuses, y compris du visage, des lèvres ou de la gorge,

– troubles du sommeil,

– troubles sensoriels tels qu’engourdissement, fourmillement,

– somnolence,

– effets sur la fonction visuelle, yeux rouges, effets sur la perception des couleurs, douleurs et gêne oculaires, sensibilité à la lumière,

– acouphène,

– battements de cœur rapides ou palpitations,

– détresse respiratoire, saignement du nez,

– sinusite,

– brûlures d’estomac, inflammation de la muqueuse de l’estomac, mal au ventre, diarrhée, vomissement, nausée, sécheresse de la bouche,

– éruption cutanée, rougeur de la peau,

– raideur, crampes ou douleurs musculaires, dorsalgies,

– basse tension artérielle,

– augmentation des érections,

– malaise.

Rare (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 10 000)

– inflammation oculaire (conjonctivite),

– réactions d’hypersensibilité,

– évanouissement,

– perte passagère de la mémoire,

– diminution transitoire de l’irrigation sanguine de régions du cerveau,

– crises convulsives,

– augmentation de la pression intraoculaire (glaucome),

– effets cardiaques (comme angine de poitrine, infarctus du myocarde, troubles du rythme cardiaque),

– érections douloureuses,

– douleurs dans la poitrine.

Fréquence indéterminée

– mort subite,

– hémorragies au cerveau.

Dans de rares cas, des hommes ayant pris des inhibiteurs de la PDE-5 – des comprimés par voie orale contre la dysfonction érectile dont fait partie également Vivanza – ont rapporté une brusque dégradation, voire une brusque perte de la vue sur un œil ou sur les deux yeux. On ignore si ces incidents sont associés directement à la prise de ces médicaments ou à d’autres facteurs tels que l’hypertension ou le diabète ou s’ils sont dus à une combinaison des deux. Si vous constatez une brusque dégradation, voire une brusque perte de la vue, arrêtez immédiatement tout traitement par des inhibiteurs de la PDE-5, y compris Vivanza, et consultez votre médecin dans les plus brefs délais.

Des cas d’une brusque dégradation de l’ouïe voire une surdité, ont été rapportés. Il n’est pas établi si ces incidents ont un rapport direct avec Vivanza. Si vous constatez une diminution brusque de l’ouïe, veuillez arrêter immédiatement le traitement par Vivanza, et consultez votre médecin dans les plus brefs délais.

Si vous remarquez un ou plusieurs de ces effets secondaires et que ceux-ci vous inquiètent, sont très marqués ou ne disparaissent pas lors de la poursuite du traitement, consultez sans délai votre médecin.

Si vous remarquez des effets secondaires, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien. Ceci vaut en particulier pour les effets secondaires non mentionnés dans cette notice d’emballage.

À quoi faut-il encore faire attention ?

Ce médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Remarques concernant le stockage

Ne pas conserver au-dessus de 30 °C.

Conserver hors de portée des enfants.

Remarques complémentaires

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Vivanza ?

Principes actifs

5 mg, 10 mg ou 20 mg de vardénafil.

Excipients

Crospovidone, stéarate de magnésium, cellulose microcristalline, silice colloïdale anhydre, macrogol 400, hypromellose ainsi que les colorants dioxyde de titane (E171), oxyde de fer jaune (E172), oxyde de fer rouge (E172).

Numéro d’autorisation

61642 (Swissmedic).

Où obtenez-vous Vivanza ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, sur ordonnance médicale.

Vivanza 5 mg: 12 comprimés filmés.

Vivanza 10 mg: 4 et 12 comprimés filmés.

Vivanza 20 mg: 4 et 12 comprimés filmés.

Titulaire de l’autorisation

Berlis AG, Zurich.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en juillet 2020 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 16.04.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 19.04.2021
Publicité