Piqûres de méduse

Définition

Définition des piqûres de médusesLes méduses sont des animaux marins appartenant à la famille des Cnidaires.
Les méduses peuvent provoquer des brûlures et des piqûres parfois sévères qui sont dans certains cas très douloureuses.
Les méduses sont de plus en plus fréquentes dans les mers et océans ces dernières années. Dans certaines régions touristiques (Côte d’Azur, Malte, Floride), cette augmentation peut devenir un frein à la baignade et par conséquent un problème pour le tourisme.
Bien que les piqûres de méduses soient rarement dangereuses pour l’homme, les vacances étant un lieu de repos, le fait de savoir que pendant la baignade on risque d’être piqué contribue à un certain stress et réduit l’envie de baignade.

Publicité

C’est pourquoi dans les années 2010 une plage de Cannes en France a pris ce problème très au sérieux et a installé des filets pour piéger les méduses en bord de plage pour protéger les baigneurs.

Origine des piqûres 
Les piqûres de méduses résultent de centaines de petits nématocystes minuscules qui adhèrent à la peau humaine à partir des tentacules de méduses. Une fois que ceux-ci sont collés à la peau, ils peuvent continuellement pomper des toxines à travers la peau dans le tissu sous-cutané, comme l’explique un article de la Mayo Clinic.

Causes

Causes des piqûres de méduseMer Méditerranée
En Mer Méditerranée les piqûres de méduses proviennent en général de l’espèce Pelagia noctiluca. Les piqûres de cette espèce de méduse peuvent être douloureuses.
On remarque que les méduses sont de plus en plus nombreuses ces dernières années, le réchauffement climatique et les hormones se trouvant dans les pilules contraceptives qu’on retrouve à la fin dans les mers pourraient expliquer cette augmentation.
Relevons également que les méduses semblent obéir à des cycles. Peut-être que les prochaines années on verra par conséquent une diminution de leur nombre étant donné qu’une sorte de maxima a été atteint.

Mer du Nord
Dans les autres régions d’Europe (Atlantique, Mer du Nord), les espèces présentes provoquent en général moins de piqûres chez l’homme qu’en Mer Méditerranée. Néanmoins, dans la Mer du Nord et la Mer Celtique en particulier en Irlande et au Royaume-Uni chaque année des milliers de personnes sont piquées par la méduse Cyanea capillata (en anglais lions mane jellyfish). Il s’agit de l’espèce qui mène au plus grand nombre de piqûres de méduse en Irlande et au Royaume-Uni, selon des chercheurs de l’Université de Galway (NUI) en Irlande. Cette espèce peut compter jusqu’à 1000 tentacules. Sous Traitements ci-dessous découvrez comment soigner spécifiquement les piqûres provoquées par cette espèce de méduse.

Floride
Plus de 800 personnes auraient été piquées en 2018 sur les plages du centre de la Floride (Central Florida), comme le relève un article de la Mayo Clinic publié en juin 2018.

Milliers d’espèces de méduses
Il faut savoir qu’il existe dans le monde entier des milliers d’espèces de méduses. Certaines espèces peuvent provoquer des piqûres mortelles pour l’homme (par ex. des piqûres de l’espèce Physalia physalis). On trouve ces méduses particulièrement dangereuses pour l’homme dans la région indienne, le Pacifique et les régions proches de l’Australie.

Symptômes

Symptômes des piqûres de méduseUne piqûre de méduse se traduit immédiatement par une douleur (forte et vive parfois). Cette douleur est proche d’une décharge électrique ou d’une brûlure (d’où l’expression parfois de brûlure de méduse). On constate que la douleur maximum survient en général 20 à 30 minutes après la piqûre.
Ces piqûres se traduisent sur la peau par des petits boutons rouges et/ou plaques rouges qui peuvent s’étendre sur une longue surface. La peau s’épaissit.

Une problématique des piqûres de méduse peut être l’apparition de cicatrices. Ces dernières peuvent rester pendant plusieurs mois, bien qu’en général les cicatrices et traces laissées par la piqûre de méduse disparaissent après 1 semaine.

Dans certains cas les piqûres de méduse peuvent provoquer des maux de tête, vertiges, nausées, etc.
Parfois des réactions allergiques graves chez les personnes à terrain allergique peuvent survenir.

Relevons encore que les symptômes provoqués par une piqûre de méduse peuvent varier d’une espèce à l’autre.

Cyanea capillata
Lors de piqûres par l’espèce Cyanea capillata, surtout présente en Mer du Nord et en Mer Celtique, les piqûres peuvent être très douloureuses avec d’importantes réactions locales notamment cutanées.

Traitements

Le traitement varie d’une espèce de méduse à l’autre :

Piqûre par l’espèce Pelagia noctiluca (fréquente en Mer Méditerranée )
– La première chose à faire après s’être fait piqué par une méduse de l’espèce Pelagia noctiluca est d’enlever les éventuels tentacules de la méduse puis de rincer abondamment avec l’eau de mer la plaie de la piqûre (ne pas utiliser de l’eau douce).
Traitement des piqûres de méduse– Appliquez ensuite une crème antihistaminique le plus rapidement possible ou une crème comprenant un antihistaminique et un anesthésiant comme la lidocaïne pour calmer les douleurs.
– En cas de réaction allergique, consultez rapidement un médecin.

Piqûre par l’espèce Cyanea capillata (fréquente en Mer du Nord et Mer Celtique)
– Rincez avec du vinaigre (dans certains pays comme en Irlande vous trouverez dans le commerce un produit appelé Sting No More® Spray contenant du vinaigre qui s’avère aussi efficace) pour enlever les tentacules de la méduse incrustées sur la peau.
– Trempez ensuite la zone touchée par les piqûres dans de l’eau chaude à une température de 45°C (ou appliquez un hot pack) pendant 40 minutes.
Ces conseils spécifiques de traitement concernant l’espèce de méduse Cyanea capillata proviennent d’une étude réalisée par l’Université de Galway (NUI) en Irlande et par l’Université d’Hawaï sur le site de Monoa aux Etats-Unis. Leur travail de recherche a été publié en 2017 dans le journal scientifique international Toxins. Cette étude a été dirigée par le Dr Tom Doyle de l’Université de Galway (NUI).

Trousse d’urgence
En Suisse, il est possible d’acheter en pharmacie une trousse d’urgence spéciale contre les piqûres de méduse : Jellyfish Emergency Kit (commercialisé par la société Spirig Healthcare). Cette trousse contient des gants de protection, un spray au vinaigre, une lotion rafraîchissante et un grattoir en plastique pour éliminer les tentacules de la méduse.

Traitements alternatifs

Les traitements alternatifs sont rarement conseillés en première intention car ils peuvent faire plus de mal que de bien (par ex. lorsque du vinaigre est utilisé contre une piqûre de méduse de l’espèce Physalia physalis).

Néanmoins, pour les espèces qu’on trouve notamment dans le nord de l’Europe comme Pelagia noctiluca ou Cyanea capillata (lire sous Traitements ci-dessus également) l’application de vinaigre sur la piqûre de méduse peut s’avérer bénéfique.

Bons conseils (après une piqûre)

Remarquons tout d’abord qu’en fonction de l’espèce de la méduse concernée, les conseils peuvent varier. Par exemple pour certaines espèces le chaud et conseillé et pour d’autres plutôt le froid.

Bons conseils lors de piqûres de méduses– Il est fortement conseillé de nettoyer immédiatement à l’eau de mer la piqûre de méduse lors de piqûres de certaines espèces de méduse comme Pelagia noctiluca (fréquente en Mer Méditerranée).
La Mayo Clinic, dans un article de juin 2018, recommande en tout cas pour les piqûres de méduses qui ont lieu sur les plages de Floride (Etats-Unis) de laver la peau avec de l’eau très chaude et d’éviter un nettoyage à l’eau froide ou gelée. L’eau froide peut encourager les nématocystes à pomper plus de toxines dans la peau (lire aussi ci-dessus sous Définition pour mieux comprendre les nématocystes).

Publicité

– Enlevez au plus vite les tentacules de la méduse fixés sur la peau.

– Evitez de frotter la piqûre, car cela peut réactiver la douleur.

– Si vous présentez des symptômes suspects comme de forts maux de tête, des problèmes cardiaques ou des difficultés à respirer, consultez immédiatement un médecin. Il peut s’agir d’une allergie. Consultez aussi un médecin si vous souffrez de maux de ventre, de nausées ou vomissements, de piqûres au niveau ou impliquant les yeux, de douleurs musculaires ou de spasmes, de faiblesse, de fatigue, de somnolence ou encore de confusion.

– Contre la douleur vous pouvez appliquer des glaçons ou des poches de glace sur la piqûre. Dans certains cas comme lors de piqûres par l’espèce Cyanea capillata le chaud est préférable (lire aussi ci-dessus sous Traitements).

Sources & Références : 
Communiqué de presse de l’Université de Galway (NUI) en Irlande et de l’Université d’Hawaï sur le site de Monoa aux Etats-Unis (27 juillet 2017), Mayo Clinic

Comment traduire piqûres de méduse dans les principales autres langues ?
  • Portugais : picadas de medusas
  • Espagnol : picaduras de medusas
Lire aussi :

Publicité



Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 27.07.2018