Publicité

Accueil » Plantes médicinales » Myrrhe (balsamier)

Myrrhe (balsamier)

Résumé

Plante médicinale avec une action astringente, la myrrhe (une résine) est efficace lors de différents problèmes de bouche (ex. aphtes). La myrrhe se présente souvent sous forme de teinture ou d’huile essentielle.

Myrrhe

Noms

Noms français : myrrhe (nom de la résine), balsamier (nom de l’arbre), arbre à myrrhe
Nom scientifique : Commiphora myrrha (Nees) Engl., 1883
Nom anglais : Myrrh, Didin
Nom allemand : Myrrhe
Nom italien : Mirra
Nom portugais : mirra

Publicité

Famille

Bruseraceae

Constituants

– Huiles essentielles
– Triterpènes
– Mucilages
– Résine
– Principes amers

Parties utilisées

– Résine, tige de myrrhe, huile essentielle

Effets

– Astringent, désinfectant, antibactérien, aromatique, expectorant, anti-inflammatoire

Indications

– Lors d’aphtes et autres problèmes au niveau de la cavité buccale comme la gingivite (en gargarisme par exemple à base de teinture). Lors de bronchite (ex. en gélule). Lors d’acné (ex. huile essentielle). Pellicules. Inflammation intestinale.

Effets secondaires

Aucun connu

Contre-indications

Grossesse

Interactions

Aucune connue

Préparations – Sous quelle forme ? (formes galéniques)

– Teinture de myrrhe

– Huile essentielle de myrrhe

– Poudre de myrrhe

– Gélule de myrrhe

Myrrhe - Plante Médicinale

Où pousse le balsamier ?

Le balsamier pousse notamment en Somalie. Elle est justement originaire de ce pays. On retrouve aussi le balsamier dans d’autres régions ou pays africains (Ethiopie, Soudan) ainsi que dans certains pays asiatiques. Le balsamier a une hauteur souvent comprise entre 3 m et 5 m.

​Remarques

– La myrrhe est une plante qui présente une forte tradition, notamment religieuse. Dans la Bible, la myrrhe est mentionnée lorsque les Rois mages apportent l’un des trois cadeaux à l’enfant Jésus (Matthieu 2:11). Pour certains spécialistes toutefois, la myrrhe mentionnée dans la Bible serait une autre espèce : Commiphora guidottii, origine d’Ethiopie et de Somalie1.

– Les Egyptiens l’utilisaient également pour réaliser des embaumements.

– De nos jours, la myrrhe est une plante médicinale relativement peu utilisée, elle reste toutefois très intéressante contre les problèmes de bouche (aphtes).

Efficacité scientifique :
Un hors-série du magazine français Science & Vie sur les plantes médicinales paru en juillet 2020 estimait que l’effet de la tige de myrrhe contre les inflammations mineures de la cavité buccale (ex. stomatite, gingivite) restait à démontrer, par manque d’études scientifiques de qualité publiées sur cette plante, notamment des essais cliniques.

Sources & Références :
Littérature sur les plantes médicinales, Science & Vie.

Rédaction du dossier : 
Xavier Gruffat (pharmacien)

Dernière mise à jour du dossier : 
10.01.2023

Crédits photos : 
Creapharma.ch, Adobe Stock

Notes de bas de page et références :

  1. JONATHAN DRORI, LUCILLE CLERC, Around the world in 80 plants, Londres, Laurence King Publishing, 2021.

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 10.01.2023
Publicité