Publicité

Les pertes olfactives comme probable signe précoce de la maladie d’Alzheimer

huile d'olive contre l'AlzheimerMONTRÉALQuand une personne commence à perdre sa mémoire, il est souvent presque trop tard. C’est parce que les dégâts infligés au cerveau par la maladie d’Alzheimer peuvent déjà être présents depuis 20 ans au moment de l’apparition de troubles de la mémoire. C’est pourquoi beaucoup de scientifiques aimeraient découvrir des moyens de détecter la maladie le plus tôt possible. Des chercheurs de l’Université McGill au Canada croient désormais que des tests simples d’identification d’odeurs peuvent aider à suivre la progression de la maladie avant que les symptômes apparaissent, en particulier chez les personnes à risque.

« Malgré tous les travaux de recherches dans ce domaine, aucun traitement efficace n’a été trouvé pour soigner la maladie d’Alzheimer, » affirme le Dr John Breitner, directeur de Centre d’Etudes sur la Prévention de la Maladie d’Alzheimer à l’Université McGill à Montréal. Le Dr Breitner qui a participé à cette étude poursuit : « Mais, si nous retardons de seulement 5 ans l’apparition des symptômes, nous devrions être capables de réduire la prévalence et la sévérité de ces symptômes de plus de 50%. »

Chewing-gum ou essence?

Environ 300 personnes avec une moyenne d’âge de 63 ans, qui étaient à risque de développer la maladie d’Alzheimer parce qu’un parent avait souffert de la maladie, ont participé à cette étude. Les participants devaient sentir différentes odeurs de chewing-gum, d’essence ou de citron puis par choix multiples rapporter l’odeur en question. Une centaine d’entre eux se sont également portés volontaires pour recevoir des piqûres lombaires régulières afin de mesurer les quantités de diverses protéines liées à la maladie d’Alzheimer présentes dans le liquide céphalo-rachidien (LCR).

Les chercheurs ont découvert que ceux qui avaient le plus de peine à découvrir les odeurs étaient ceux qui présentaient aussi le plus de marqueurs biologiques (biomarqueurs) caractéristiques de la maladie d’Alzheimer dans leur organisme.

Premières structures cérébrales touchées 

« C’est la première fois que quelqu’un a pu montrer clairement que la perte de la capacité d’identifier les odeurs sont corrélées avec les marqueurs biologiques indiquant l’avancée de la maladie, » relève Marie-Elyse Lafaille-Magnan, doctorante à l’Université McGill et principale auteure de l’étude.  Elle poursuit : «  Pendant plus de 30 ans, les scientifiques ont exploré les connexions entre les pertes de mémoire et la difficulté des patients qu’ils pourraient avoir à identifier différentes odeurs. Cela fait sens parce que le bulbe olfactif (impliqué dans l’odorat) et le cortex entorhinal (impliqué dans la mémoire et la dénomination des odeurs) sont parmi les premières structures du cerveau à être affectées par la maladie. »

Un moyen bon marché de suivre la progression de la maladie

Pour les chercheurs canadiens, le développement d’un test d’odeur simple pourrait potentiellement donner des informations sur la progression de la maladie de façon similaire aux tests beaucoup plus invasifs et chers d’analyse du LCR.  De plus, les problèmes dans l’identification des odeurs peuvent être indicatifs d’autres maladies que celle d’Alzheimer.

Les scientifiques mettent en garde et relèvent que davantage de travail de recherche devra être effectué pour voir comment les changements dans la capacité d’une personne à identifier les odeurs au fil du temps se rapportent à la progression de la maladie d’Alzheimer. Pour l’instant, les tests d’identification d’odeurs ne sont qu’une piste parmi d’autres à explorer pour une identification précoce de la maladie avant l’apparition de symptômes très visibles comme la perte de mémoire.

Cette étude a été publiée online le 28 juin 2017 dans le journal scientifique Neurology.

Le 17 août 2017. Par Xavier Gruffat (Pharmacien). Sources : communiqué de presse de l’étude. Etude scientifique (lire référence ci-dessous).
Référence étude :
“Odor identification as a biomarker of preclinical AD in older adults at risk”, dans Neurology. Doi : http:/​/​dx.​doi.​org/​10.​1212/​WNL.​0000000000004159
Crédits photos : Fotolia.com

Remarque : Creapharma prépare un nouveau ebook sur la maladie d’Alzheimer (30 conseils pour prévenir Alzheimer), sortie prévue à la fin 2017

Alzheimer-prevention-aliments-2016

Inscrivez-vous à notre newsletter sur Alzheimer

Lire aussi :
5 aliments pour prévenir Alzheimer
– Un médicament anti-inflammatoire courant éventuellement efficace contre Alzheimer
– Alzheimer, la piste infectieuse selon une étude d’Harvard

Inscrivez-vous à notre newsletter du mardi (gratuit)     Publicité Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 28.08.2017