Goutte : un régime spécial contre l’hypertension associé à une diminution du risque

augmentation goutte Royaume-UniBOSTONUn régime riche en fruits et légumes qui ressemble fortement au régime méditerranéen est associé à une diminution du risque de goutte, selon une étude nord-américaine. Pour arriver à ces conclusions, des chercheurs américains et canadiens ont suivi plus de 44’000 hommes pendant 26 ans. Les chercheurs ont comparé les participants qui suivaient un régime « occidental » (à comprendre ici dans le sens plutôt nord-américain ou anglo-saxon), c’est-à-dire avec une consommation importante de viande transformée et de sucre, avec ceux adoptant ou proches d’un régime spécial contre l’hypertension (appelé DASH en anglais). Cette étude a été réalisée par l’Harvard Medical School à Boston aux Etats-Unis et l’Arthritis Research Canada à Richmond au Canada.


Mieux connaître la goutte

La goutte est une maladie très douloureuse qui se manifeste surtout à la base de l’articulation du gros orteil. La goutte concerne surtout les hommes âgés de plus de 40 ans. C’est une forme d’arthrite qui apparaît lorsque la concentration d’acide urique dans le sang (hyperuricémie) est trop élevée. L’acide urique peut s’agglutiner et former ensuite des cristaux au niveau des articulations qui agissent comme de fines aiguilles en perforant les tissus. Les symptômes de la goutte sont ceux d’une inflammation, avec notamment de la douleur, des rougeurs et une raideur articulaire. Aux Etats-Unis 3,9% des adultes souffrent de la goutte, selon les chercheurs. Ce chiffre est en augmentation en comparaison des décennies précédentes. La goutte est la forme d’arthrite de type inflammatoire la plus fréquente aux Etats-Unis et au Canada.

Goutte et hypertension

Dans ce travail de recherche, les chercheurs nord-américains ont observé que parmi tous les participants atteints de la goutte 74% avaient de l’hypertension et 63% présentaient un syndrome métabolique (ensemble de plusieurs maladies comme le diabète ou l’hypertension).

Régime DASH

Le régime spécial pour lutter contre l’hypertension (en anglais Dietary Approaches to Stop Hypertension ou DASH) ressemble beaucoup au régime méditerranéen, c’est-à-dire celui adopté naturellement par certains peuples autour de la Méditerranée comme les Grecs. En effet, le régime DASH est riche en fruits, légumes, grains ou céréales entiers, noix et pauvre en produits laitiers contenant de la graisse, viandes rouges et transformée ainsi qu’en boisson sucrée comme les sodas.

Ce régime, comme son nom l’indique, est efficace pour diminuer la tension sanguine et prévenir les maladies cardiaques.


DASH contre la goutte ?

Des travaux récents de recherche avaient montré que le régime DASH abaissait le taux d’acide urique dans le sang. C’est pourquoi, grâce à leur étude, les chercheurs ont voulu savoir si ce régime diminuait aussi le risque de goutte.

Etude en détail

Les scientifiques ont utilisé une banque de données appelée Health Professionals Follow-up Study pour examiner le lien entre l’alimentation et la goutte chez des participants adoptant un régime DASH et ceux avec une alimentation plus « occidentale » ou nord-américaine, c’est-à-dire contenant beaucoup de viande rouge et transformée, de grains ou céréales raffinés, de frites et sucreries.

Dans le détail, les chercheurs ont analysé les données de 44’444 hommes âgés entre 40 et 75 ans qui n’avaient pas souffert de goutte au début de l’étude. Ces participants ont été suivis de 1986 à 2012. Au début de l’étude ils ont dû remplir un formulaire détaillé sur leurs habitudes alimentaires puis répéter cette opération chaque 4 ans.

Note à chaque participant

Les scientifiques ont attribué à chaque participant une note pour savoir si leur alimentation était proche du régime DASH. Ils ont fait de même pour le régime « occidental ». Ils ont constaté que chez ceux qui avaient une note élevée par rapport au régime DASH, c’est-à-dire qu’ils suivaient une alimentation se rapprochant beaucoup de ce régime, le risque de goutte était plus bas que la moyenne. Au contraire, ceux avec une note élevée pour le régime « occidental » avait un risque de goutte plus élevé.

Le Dr Sharan Rai, de l’Arthritis Research Canada, qui a participé à cette étude précise : « C’est la première étude de ce type à investiguer ces 2 régimes ou habitudes alimentaires et le risque de goutte. »

Pas encore de lien de cause à effet

Les chercheurs font toutefois remarquer que leur étude était de type observationnel. Cela signifie qu’ils ont observé une association entre le régime DASH et une diminution du risque de goutte mais qu’il n’est pour le moment pas possible de conclure à un lien de cause à effet, c’est-à-dire que le fait de suivre un régime DASH mène forcément ou de façon statistique à une diminution du risque de goutte.

Selon les scientifiques, il est toutefois probable que le régime DASH aide à diminuer le risque de goutte notamment chez les hommes à risque.

Cette étude a été publiée en mai 2017 dans le journal scientifique britannique de référence BMJ.

Le 18 mai 2017. Par Xavier Gruffat (Pharmacien). Sources : communiqué de presse de l’étude en anglais de Arthritis Research Canada. Référence sur l’étude : The Dietary Approaches to Stop Hypertension (DASH) diet, Western diet, and risk of gout in men: prospective cohort study, BMJ, DOI: 10.1136/bmj.j1794

goutte-resume-infographie

Quiz : testez vos connaissances sur la goutte

Ressources complètes sur la goutte

Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 19.05.2017

Thèmes

Lire aussi :