Pamplemousse

Publicité



Résume – informations intéressantes

PamplemousseLe pamplemousse, originaire de Malaisie, est un agrume de la famille des rutacées.
La première variété venue du Sud-est asiatique se distingue par son écorce épaisse dont la couleur tend vers le rose, le jaune ou le vert. Cet Asiatique vert ou «  pomelo chinois » se présente souvent sous forme de poire formée de 16 à 18 quartiers munis de pépins. Composé de 12 quartiers, l’Occidental hybride pousse en grappes et dispose d’une écorce plus fine.
Pour les distinguer, il faut se référer au goût et à la taille du fruit. Celui venant d’Asie est plus gros et plus acide avec une pointe d’amertume alors que l’autre variété est plus douce et plus juteuse.
Qu’il soit blanc, sanguin ou rose, ce fruit tonique présente des bienfaits indéniables au quotidien. Outre les vertus déjà connues, les recherches ne cessent de révéler et de confirmer les propriétés drainantes, antioxydantes et digestives de ce fruit.

Publicité
Principaux nutriments
Nutriments (effets et les éventuelles indications médicales) Quantité pour 100 g de pamplemousse
Potassium (contribue au bon fonctionnement des reins) 180 mg
Vitamine A (antioxydant, favorise la croissance des os, des dents et permet de garder une peau saine) 0.1 mg
Glucides (sont source d’énergie pour l’organisme) 8 g
Vitamine C (antioxydant, aide à l’absorption et à une meilleure utilisation du fer par l’organisme, maintient la peau et les muqueuses en bonne santé, aide à la reconstitution de la vitamine E dans le corps) 40 mg
Autres nutriments : magnésium, phosphore, soufre, cuivre et fibres  –
Nombre de calories

Un demi-fruit moyen d’un diamètre de 10 cm et pesant en moyenne 100 g apporte 41 kcal.

Principaux plats, aliments, boissons de cet aliment

Le pamplemousse peut être apprêté de diverses manières. Très rafraîchissant, c’est un fruit qui a l’avantage de pouvoir être consommé aussi bien en boisson, en plats divers qu’en dessert.

– Consommé cru, le pamplemousse se déguste en morceaux saupoudrés de sucre.

– En entrée, des morceaux d’avocat mélangés à des pamplemousses forment une salade douce et acidulée qui se marie si bien avec les grillades. La salade de jambon Miami est idéale pour vos sorties champêtres. Le pamplemousse est aussi succulent agrémenté de maïs, de tomates, de poivrons et de cœurs de palmier ou de morceaux de poulet rôti.

– Le jus de pamplemousse sert de vinaigrette. Il se consomme aussi en glaces, en sorbets et en granités au fenouil. Il peut également être la base d’une marinade de poulet ou de crevettes. Pour ce faire, mélangez le jus avec de l’ail et du piment fort.

Pamplemousse

– Poêlés, les quartiers de pamplemousse se dégustent avec une purée de patates douces. Ce fruit accompagne aussi la volaille, le foie gras, le carpaccio et les fruits de mer comme le saumon, les crevettes, les langoustines et la chair de crabe ou le homard breton.

– Pour plus d’originalité, le pamplemousse se combine de façon surprenante avec les petits pois et la menthe pour un velouté délicieux.

– En guise de dessert, le pamplemousse peut être une garniture de la salade de fruits ou entrer dans la composition d’une sauce à base de miel, de graines de pavot et de muscade, destinée à arroser votre salade de fruits. Gratiné au miel, c’est le dessert gourmand par excellence. Caramélisés, les morceaux de pamplemousse se dégustent avec de la cannelle et de la cassonade.

– La chair et la peau de ce fruit sont mélangées avec du miel et du gingembre pour préparer une confiture. Sur un toast, c’est un vrai régal. Les pépins constituent une matière première pour fabriquer de l’huile insaturée.

– Le pamplemousse est très prisé dans la cuisine orientale. Pour cela, il faut mélanger la sauce de poisson, le sucre et le jus de lime, ajouter ensuite les crevettes cuites, la crème de coco et la noix de coco râpée et incorporer les morceaux de pamplemousse en fin de cuisson pour en préserver le goût.

– Dans la cuisine indienne, ce fruit entre dans la composition d’achards accompagnant agréablement les pakoras ou le riz.

Importance au niveau nutritionnel et pour la santé

Le pamplemousse est un fruit aux mille et une vertus.

– Sa grande teneur en vitamines favorise une forte stimulation du système immunitaire contre l’attaque de certaines bactéries.

– Une forte contenance en vitamines C assure au pamplemousse un pouvoir antioxydant avéré. Manger régulièrement du pamplemousse ralentit la multiplication des cellules cancéreuses grâce à la présence d’antioxydants tels les limonoïdes des pépins. Les caroténoïdes sous forme de lycopène renforcent ce rôle antioxydant. Intégrer le pamplemousse dans l’alimentation permet de réduire le risque de survenance de cancers de type cancer du poumon, de l’estomac, du côlon, de l’œsophage, du pharynx et de la bouche.

Pamplemousse

Chez les femmes, les glucarates contenus dans la pulpe sont efficaces contre le cancer du sein en tant que composé phytochimiques.

– Les flavonoïdes contenus dans la pelure quant à eux permettent de réduire le risque d’inflammations.

– Le pamplemousse est le meilleur allié pour un régime amincissant grâce à la présence de pectine. Une consommation régulière à jeun est fortement conseillée en cas d’obésité en raison d’une forte teneur en enzymes de combustion de graisse.

– Ce fruit est également un purificateur, car il réduit la proportion de mauvais cholestérol dans le sang. Il joue de ce fait un rôle préventif contre les maladies cardio-vasculaires. L’effet conjugué des limonoïdes, des flavonoïdes et des fibres régule les lipides sanguins. Manger deux fruits frais au quotidien réduit le taux de triglycérides et favorise la souplesse des capillaires sanguins.

– L’extrait de pépins de pamplemousse a une action bénéfique sur les lèvres gercées et la mauvaise haleine. Le pamplemousse régularise la sécrétion de sébum des peaux grasses et nettoie en profondeur la peau du visage.

– Le jus de pamplemousse protège contre l’hyperglycémie, car il contribue à réduire la résistance à l’insuline.

– Le fruit du pamplemoussier a également un rôle antiseptique pour prévenir les infections et empêcher la formation de calculs rénaux grâce à la présence du d-limonène.

Recette simple à préparer

Verrines d’avocat, de crevettes et de pamplemousse

Ingrédients :

Pour 4 personnes

– 1 pamplemousse bien rose

– 2 avocats bien fermes

– 12 belles crevettes

– 1 cuillérée à soupe de jus de pamplemousse

– 1 cuillérée à soupe de mayonnaise

– sel, poivre

Pamplemousse

Préparation :

– Pelez le pamplemousse et divisez-le en quartiers

– Retirez ensuite la peau blanche et coupez les baies en dés

– Mélangez au mixeur l’avocat, la mayonnaise, 8 crevettes et le jus de pamplemousse

– Ajoutez le sel et le poivre selon les envies

– Dressez enfin les verrines en disposant les morceaux de pamplemousse dans le fond puis en ajoutant la crème d’avocat

– Décorez avec le reste de crevettes

Publicité

Astuce : Pour plus de charme, remplissez les verrines avec la crème d’avocat à l’aide d’une poche à douille

Suggestion : Dans l’attente du service, mettez les verrines au frais.

Les bons conseils nutrition de Creapharma

– Un bon pamplemousse a une peau lisse et ferme avec des marques rosées. Plus il est lourd, plus il sera juteux. Il se conserve une semaine à température ambiante ou 6 semaines au réfrigérateur. Le zeste asséché se conserve dans un récipient opaque.

– Il est conseillé d’associer la consommation de pamplemousse avec une tasse de thé vert bien chaud pour en multiplier les bienfaits.

– Veillez à ne pas trop vous exposer aux rayons du soleil en cas d’application d’une huile essentielle à base de pamplemousse, car vous risquerez d’abîmer votre peau.

– Une aspersion d’huile essentielle de pamplemousse permet de désinfecter et de rafraîchir une pièce.

– En cas de traitement médical, il faut veiller à ne pas trop abuser de ce fruit, car certaines interactions néfastes peuvent apparaître lors de la consommation de jus de pamplemousse, contenant de l’albedo. Cela concerne principalement les genres hybrides du type tangelo.

– La consommation de pamplemousse est à bannir en cas de symptômes de nervosité ou d’hystérie. De même, il ne convient pas pour l’alimentation des femmes en période de menstruation. Ce fruit est également déconseillé aux personnes souffrant de déminéralisation et de goutte.

– Une fois l’amertume de la naringine supprimée, il peut servir d’édulcorant très efficace.

Pamplemousse

Remarques intéressantes sur cet aliment

– La dénomination « pamplemousse » vient du tamoul pampa limasu. À la fin des années 1600, la langue française l’utilise pour désigner la variété venant d’Asie. Puis deux siècles plus tard, les deux variétés sont appelées indifféremment « pamplemousse ». Actuellement, l’Occidental hybride est dénommé « pomélo » et l’Asiatique vert « pamplemousse », pour les connaisseurs.

– Le pamplemousse est largement cultivé en Indonésie, en Malaisie, en Thaïlande, au Vietnam et au sud de la Chine. Sa culture remonte à -2000 avant notre ère. La première introduction en Europe remonte au 12e siècle sur la péninsule ibérique. En Amérique, la variété pomelo, issue du mélange de la variété asiatique et un oranger ne naît que deux siècles plus tard. Un voyageur espagnol va planter les premiers plants en Floride vers 1800. Aujourd’hui, les principaux pays producteurs sont les États-Unis, la Chine et l’Afrique du Sud.

– La production mondiale de pamplemousse se transforme pour la plupart en jus. Les pépins sont traités pour en extraire une huile essentielle aux vertus insoupçonnées.

Lire aussi : Pamplemousse : l’efficacité des traitements n’est pas remise en question

Photo : © Richard Villalon – Fotolia.com

Lire aussi :

Publicité



Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 04.08.2017