Publicité

Protection solaire : la crème ne suffit pas

ZURICH La crème solaire ne suffit pas à protéger les personnes exposées en permanence aux rayons UV dans leur métier, selon la Caisse nationale d’assurance accident (Suva) en Suisse. Cette institution de référence recommande de travailler avec des vêtements protecteurs. Ces conseils ne s’appliquent pas seulement aux travailleurs en extérieur mais également aux personnes qui passent beaucoup de temps chaque jour au soleil. En été dans l’hémisphère nord, l’utilisation des crèmes solaires – souvent contestées pour leur efficacité pour prévenir les cancers de la peau et notamment le mélanome – ne suffit pas. Chaque année en Suisse, 25’000 personnes sont frappées par un cancer de la peau de type carcinome basocellulaire. Aux Etats-Unis, le cancer de la peau est le type de cancer le plus fréquent, selon l’American Cancer Society. Le cancer de la peau se développe principalement sur les zones de peau exposées au soleil, notamment le cuir chevelu, le visage, les lèvres, les oreilles, le cou, la poitrine, les bras, les mains et les jambes.

Conseils pratiques pour les travailleurs

Enlever son t-shirt pour avoir moins chaud est un réflexe erroné, basé sur un mythe. En effet, les vêtements ne protègent pas seulement contre le soleil, mais aussi contre la chaleur, explique la Suva. L’institution suisse appelle les entreprises à sensibiliser particulièrement les apprentis à cette réalité, leur peau jeune étant particulièrement sensible. Elles doivent les informer sur les risques qu’ils encourent sans protection suffisante et sur les mesures efficaces à prendre. Celles et ceux qui travaillent à l’air libre sont exposés aux rayons UV jusqu’à deux fois plus que lors du temps libre et des vacances, mettent en garde la Suva, la Ligue zurichoise contre le cancer, l’association de la branche Enveloppe des édifices et l’entreprise de couvreurs AEZ.

Crème, vêtements, couvre-chef

La tête et le visage sont particulièrement menacés par les rayons UV. Le front, le nez, les oreilles, les lèvres, le cou et la nuque le sont au premier chef. Lorsque les rayons UV sont particulièrement forts, en juin et en juillet, la crème solaire n’offre pas une protection suffisante aux personnes travaillant à l’air libre. Le mieux est alors de pouvoir travailler à l’ombre. Si ce n’est pas possible, un cumul de crème solaire, de vêtements et d’un couvre-chef, visière frontale et protège-nuque inclus offre la meilleure protection.

Conseils pour les touristes

Si la crème solaire s’avère souvent peu efficace pour prévenir les cancers de la peau, il reste toutefois des solutions pratiques. Pour prévenir le cancer de la peau, les 2 moyens efficaces consistent à rester à l’ombre toute l’année entre 11h et 15h (certaines sources parlent entre 10h et 14h) ainsi qu’à s’habiller en conséquence un peu comme les travailleurs en extérieur lors d’exposition au soleil : chapeau, habits à longues manches et pantalons, lunettes à soleil. Ce dernier conseil est très important pour les enfants. Peut-être que les Touaregs souvent habillés de la tête au pied dans le désert avaient compris ces conseils scientifiquement prouvés avant tout le monde, même si un peu d’exposition au soleil (ex. pendant 20 minutes par jour) est sain pour notamment synthétiser de la vitamine D.

Le 6 juillet 2021. Sources : Keystone-ATS, Mayo Clinic, sources mentionnées dans cet article. Par Xavier Gruffat (pharmacien). Crédit photo page d’accueil : Adobe Stock.

Inscrivez-vous à notre newsletter (gratuit)     Lire aussi :
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 06.07.2021

Publicité