Shampoings





Publicité

Quels sont les dangers des shampoings chimiques ?

Une chevelure revitalisée, plus brillante, plus facile à coiffer et plus volumineuse, telle est la promesse de tous les shampoings chimiques. Pour arriver à entretenir ces arguments qui relèvent souvent du marketing, ces produits ont recours à des composants chimiques pas toujours bénéfiques pour les cheveux et pour notre planète. Heureusement qu’il existe des alternatives pour entretenir nos cheveux naturellement.

Dans le monde, il existe des mouvements souvent liés à l’écologie qui militent pour ne plus utiliser des shampoings chimiques.

Shampoing chimique, quels risques pour les cheveux ?

Quels sont les dangers des shampoings chimiques ?
La plupart des shampoings et après-shampoings présents sur le marché contiennent du silicone. Ce produit dérivé du pétrole facilite le coiffage et protège la chevelure de l’humidité, mais ce sont de véritables agents occlusifs qui rendent les cheveux plus ternes et les empêchent de respirer sur le long terme. Le silicone assèche la chevelure, ce qui a pour effet de stimuler la sécrétion de sébum, rendant les cheveux plus gras en moins de 48 heures.

Les shampoings chimiques contiennent également des parabènes, des conservateurs issus de la pétrochimie qui sont allergisants et irritants pour l’organisme. Ils favorisent l’apparition de certains cancers, notamment le cancer du sein. Certains produits affichent sur leur étiquette la mention « sans parabène », mais cela ne garantit pas pour autant que le shampoing ou l’après-shampoing ne contient pas vraiment de parabène. En effet, ce produit peut prendre différentes appellations selon les produits. Dès que le shampoing affiche dans la liste de ses ingrédients des composants comme les benzylparaben, calcium paraben, ethylparaben ou encore isopropylparaben, il serait plus prudent d’arrêter de l’utiliser.

Les parabènes et les silicones sont des dérivés du pétrole. À ce titre, ils ne sont pas biodégradables, très polluants et sont très nocifs pour l’environnement. Une fois jetés dans l’environnement, les agents occlusifs comme la silicone mettent environ entre 400 et 500 ans pour se dégrader. En utiliser moins contribue à réduire la pollution et à préserver la nature.

Les sulfates sont des agents moussants et des tensioactifs fréquemment utilisés dans les produits lavant tels que le shampoing pour les faire davantage mousser. Ces produits, qui sont aussi présents dans le liquide vaisselle et les détergents, sont réputés pour agresser le cuir chevelu. Chez certaines personnes, l’utilisation d’un produit contenant des sulfates provoque des réactions cutanées allant de la simple irritation et des rougeurs à de véritables poussées d’eczéma. Tout comme la silicone, les sulfates causent l’assèchement de la chevelure, favorisant le retour rapide du sébum. Les shampoings chimiques qui contiennent des sulfates comportent dans la liste de leurs ingrédients du sodium laureth sulfate (LSF) ou de l’ammonium lauryl sulfate. Certains produits contiennent du sodium lauryl sulfoacetate, un composant dont le nom peut prêter à confusion. En effet, contrairement au LSF, ce produit ne présente aucun danger autant pour le corps que l’organisme, car il est doux et biodégradable.

Des shampoings naturels pour une meilleure santé des cheveux

Quels sont les dangers des shampoings chimiques ?Il existe sur le marché des bases lavantes neutres qui sont composées uniquement d’actifs végétaux. Cette base peut s’utiliser seule ou servir de support à des shampoings faits maison. Il suffit d’y mélanger des huiles essentielles en fonction des besoins de la chevelure. L’huile essentielle de l’arbre à thé limite, par exemple, la chute de cheveux.  Il existe aussi des produits naturels qui peuvent nettoyer efficacement les cheveux. C’est le cas des poudres minérales comme le rhassoul et l’argile qui nettoient les cheveux en absorbant le sébum sans agresser le cuir chevelu. Pour ce faire, il suffit de mélanger trois à quatre cuillères d’une de ces poudres minérales avec la même quantité d’eau et d’appliquer la préparation sur les racines des cheveux et de laisser poser une quinzaine de minutes avant de rincer à l’eau claire.

L’œuf peut aussi être utilisé pour laver les cheveux, grâce à la saponine qu’il contient. Il suffit de mélanger le blanc et le jaune d’œuf avant de l’étaler sur les racines des cheveux mouillés. Il ne reste plus après qu’à rincer avec de l’eau tiède et non chaude pour éviter que l’œuf ne cuise dans les cheveux. Un mélange de bicarbonate de soude et de vinaigre de pomme est aussi efficace pour bien nettoyer les cheveux. L’odeur du vinaigre disparait quand les cheveux sont secs, mais il est toujours possible d’en atténuer l’odeur en ajoutant quelques gouttes d’huile essentielle dans le mélange.

Il faut savoir qu’un shampoing n’a pas besoin de mousser pour être efficace. L’essentiel est que les cheveux soient propres et sains.

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 07.10.2016