Accueil » Se soigner par les plantes médicinales » _Récolte (des plantes)

_Récolte (des plantes)

Comment récolter et sécher correctement les plantes médicinales ?

1. Récoltez et coupez les feuilles, fleurs ou tiges de préférence lors d’un matin ensoleillé et sec (pas de rosée). Evitez toutefois un soleil trop chaud (par ex. entre 10 h et 14 h), car la plante se protège et stocke en partie ses propriétés à l’ombre hors de portée du soleil.
De plus il faudrait récolter les plantes par temps sec et si possible loin des endroits pollués comme les routes ou les champs cultivés.
Coupez ensuite proprement avec un ciseau ou un couteau la plante ou les parties désirées. Lavez bien les plantes à l’eau froide puis essuyez-les.

Publicité

thymus-vulgaris-pic-2016-fotolia

Que faire si on récolte la plante dans la nature et pas dans son jardin ou balcon ?
Si vous récoltez la plante dans la nature et surtout si vous l’utilisez en usage interne (par ex. tisane, décoction, sirop), par mesure de sécurité il est conseillé de laver la plante à l’eau pendant 15 minutes. Ensuite, faites tremper la plante dans de l’eau vinaigrée, puis rincez de nouveau à l’eau.
Pour être entièrement sûr d’éliminer tous les micro-organismes toxiques, il est conseillé de chauffer la plante à 100°C. C’est notamment le cas lors de préparation d’une tisane ou d’un sirop.

calendula-juin-2016

2. Séchez la plante ou partie (de plante) récoltée dans un endroit qui se trouve à l’ombre et bien ventilé. Mettez les plantes (ex. feuilles, tiges) à sécher. Si possible sur un papier neutre et non pas un papier journal (car l’encre d’imprimerie peut contenir des substances nocives). Le mieux serait en fait d’utiliser un séchoir, vous pouvez fabriquer vous-même un séchoir en utilisant un cadre en bois et une moustiquaire. Déposez les plantes sur un papier ou sur le séchoir en une seule couche.

Publicité

3. Une fois les plantes séchées (après quelques jours), conservez-les dans un récipient qui protège de la lumière, propre et bien fermé. Stockez si possible dans une pièce bien aérée, notamment si le récipient n’est pas totalement hermétique.
Mettez une étiquette sur le récipient pour savoir de quelle plante il s’agit. Evitez également de stocker les plantes séchées dans des sachets en plastique, connaissant certains effets nocifs de ces matériaux sur notre santé. Des sachets en papier ou tissus ainsi que des cartons sont de loin préférables.

Lire aussi: plantes médicinales. Crédits photos: Fotolia.com, Creapharma.ch

Lire aussi :

Publicité



Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 27.12.2017