Zinc

Publicité



Noms de l’oligo-élément

Nom français : zinc (vendu souvent sous forme de gluconate de zinc)
Nom scientifique (chimique) : Zn

Publicité
Dans quels aliments peut-on trouver du zinc ?

– Viande (ex. boeuf), huîtres, crevettes, céréales, champignons, germe de blé, graines de citrouille, graines de lins, fruits et légumes frais. A lire : 7 aliments riches en zinc

Zinc aliments

Dose journalière recommandée

Dose journalière recommandée, nommé aussi AQR pour apport quotidien recommandé :
– 15 mg par jour, voire jusqu’à 45 mg par jour (en cas d’infection comme lors de refroidissement, voir sous remarque pour plus d’information). Attention en cas de traitement avec 45 mg de zinc par jour : durée maximum de traitement ; 4 jours.

Indications

Zinc rhume– En traitement et prévention du refroidissement (lire aussi sous remarque ci-dessous pour le dosage), diverses autres maladies infectieuses ; rhume, grippe, mal de gorge, retard de croissance, acné, psoriasis, conjonctivite. Éventuellement contre la dépression et l’anxiété (lire sous remarques ci-dessous). DMLA. En prévention de la fatigue (effet possible). Syndrome prémenstruel (lire sous remarques). Traitement possible, en complément, du cancer de l’oesophage (lire ci-dessous sous Remarques).

Effets – mode d’action

Remèdes zinc– Régulation de l’information génétique (essentiel aux bons fonctionnement des cellules). Immunostimulant. Action sur les membranes cellulaires. Action sur près de 200 enzymes. Antioxydant. Anti-inflammatoire. Effet cicatrisant possible (en cas d’acné notamment).

Problèmes en cas de carence

– Retard de croissance, manque d’appétit, plus grande fragilité face aux maladies infectieuses (refroidissement,…).

Problèmes en cas d’excès

– Eventuellement diarrhée et vomissements. Anémie (lors d’une consommation régulière de plus de 30 mg par jour), fragilisation des défenses immunitaires.

Remarques

Zinc et refroidissement
– Une prise de zinc directement dès les premiers symptômes (max. 24h après l’apparition des symptômes) de 12,5 à 15 mg de zinc chaque 2 à 3 heures pendant toute la durée d’un refroidissement a permis de diminuer de 3 jours la durée des symptômes du refroidissement selon une étude clinique. Autrement dit, le zinc réduit presque de moitié la durée des symptômes du refroidissement.
– La thérapie à base de zinc en cas de refroidissement (dosage de 45 mg par jour ou plus, certaines sources parlent de prendre entre 80 et 100 mg de zinc par jour comme Harri Hemilä de l’Université d’Helsinki qui a réalisé une étude à ce sujet) ne devrait toutefois pas excéder 4 jours de traitement. Au delà de 4 jours, le zinc en excès peut provoquer l’effet inverse, c’est-à-dire fragiliser les défenses immunitaires.
– Selon une étude parue début 2014, le zinc semble aussi particulièrement efficace pour prévenir l’apparition du refroidissement (cold en anglais) chez les enfants.
– En 2017, une étude publiée dans le journal scientifique JRSM Open (DOI : 10.1177/2054270417694291) a montré que la prise de zinc consommée sous forme de pastille à sucer (en anglais lozenge) diminuait la durée d’un refroidissement de 33%. Cette étude a été réalisée par l’Université d’Helsinki.

– Lors de refroidissement, il est également conseillé de consommer de la vitamine C, il existe ainsi en pharmacie des médicaments combinant zinc et vitamine C, remède très utile pour diminuer la durée des symptômes du refroidissement ou rhume, parlez-en à votre pharmacien pour vous procurer ce médicament.

– Dans une petite étude japonaise (2010), basée sur 30 personnes, une supplémentation de zinc (7 mg par jour pendant 10 semaines) aurait permis d’améliorer l’humeur face à ceux n’ayant pas reçu de zinc. A utiliser éventuellement contre la dépression et l’anxiété

Publicité

– Une étude américaine parue en février 2013 dans le American Journal of Epidemiology a montré que la consommation de zinc diminuait le risque de souffrir du syndrome prémenstruel (SPM). Cette étude a porté sur 3’000 femmes et s’est déroulée sur 10 ans. On peut trouver du zinc dans la fruits et légumes frais.
Les femmes consommant plus de 10 mg par jour de zinc semblaient profiter de l’effet favorable de cet oligo-élément sur le SPM. En fait l’étude a surtout porté sur l’influence du fer pour prévenir le syndrome prémenstruel, découvrez plus d’informations dans la partie remarques de notre fiche complète sur le fer.
Cette étude a aussi montré qu’il ne fallait pas consommer plus que la dose quotidienne recommandée, pour éviter tout effet indésirable. On sait qu’un excès de zinc peut affecter la concentration de cuivre. Demandez toujours conseil à votre médecin ou pharmacien lorsque vous consommez des compléments alimentaires.
Selon les chercheurs, la prise de zinc (et d’autres minéraux efficaces pour soigner le SPM comme le magnésium, le fer ou le calcium) peut s’effectuer par l’alimentation ou grâce à des compléments alimentaires.

Zinc et cancer de l’oesophage 
Une étude publiée en 2017 et réalisée par l’Université du Texas à Arlington aux Etats-Unis a montré que le zinc pourrait aider à détruire certaines cellules cancéreuses lors de cancer de l’oesophage. Au niveau cellulaire, les scientifiques ont découvert, en utilisant une technique d’imagerie médicale appelée fluoresence live cell imaging, que le zinc bloque les signaux de calcium trop actifs exclusivement au niveau des cellules cancéreuses de l’oesophage. Par conséquent, le zinc prévient la prolifération des cellules cancéreuses. Même si d’autres recherches sont nécessaires, les scientifiques recommandent de suivre une alimentation riche en zinc. Cette étude a été publiée le 19 septembre 2017 dans le journal scientifique The FASEB Journal (DOI : 10.1096/fj.201700227RRR).

News:
7 aliments riches en zinc

Sources & Références : 
JRSM Open (DOI : 10.1177/2054270417694291), The FASEB Journal (DOI : 10.1096/fj.201700227RRR).

Lire cette page en portugais : zinco / en espagnol : cinc

Lire aussi :

Publicité



Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 17.05.2018