Allergie aux médicaments

Définition, types d’allergie & symptômes

Définition et types d'allergieLes allergies aux médicaments comptent parmi l’une des causes d’allergie potentielles. Les réactions allergiques aux médicaments les plus courantes sont des réactions de type immédiate comme : l’urticaire, l’asthme ou dans le pire des cas un choc anaphylactique (perte de conscience et problèmes respiratoire).
Il peut également se produire avec certains médicaments des allergies de type retardée, cette dernière est plus dangereuse et peut mener à une destruction de cellules sanguines et osseuses.

Publicité

Enfin, il existe des réactions photoallergiques qui provoquent des tâches rouges et des douleurs rouges sur la peau dû à l’exposition au soleil (même très courte et avec une protection solaire), cela peut être le cas avec des antibiotiques, des anti-inflammatoires, diurétiques ainsi qu’avec certaines plantes ou parfums.

Publicité

Les réactions allergiques aux médicaments sont toutefois assez rares mais représentent quand même une partie importante des complications possibles suite à la prise d’un médicament (d’autres complications peuvent être : les effets secondaires, les interactions).

Les symptômes de l’allergie aux médicaments sont notamment l’urticaire, l’éruption, un gonflement notamment au niveau du visage, une respiration sifflante et parfois un risque de choc anaphylactique.
La fièvre peut aussi être un symptôme d’une allergie aux médicaments.

Les médicaments qui peuvent poser des allergies

Les médicaments qui peuvent poser des allergiesOn estime que 2 à 3% des personnes  sont allergiques aux antibiotiques et notamment à la célèbre pénicilline.
Allergie à la pénicilline 
Une étude publiée dans la revue Allergy de la version imprimée de septembre 2016 a montré que 15% des femmes étaient allergique à la pénicilline contre 10% des hommes. En général, les scientifiques estiment qu’environ 10% des Américains sont allergiques à la pénicilline.
Allergie à d’autres classes d’antibiotiques
Certains sont allergiques à une autre classe d’antibiotique comme les céphalosporines, d’autres sont allergiques à l’aspirine (classe des salicylés) ainsi qu’à d’autres anti-inflammatoires non-stéroïdiens (AINS) et à une multitude d’autres médicaments comme les anesthésiques, les hypotenseurs, etc.

Toutes les réactions allergiques des médicaments citées précédemment sont de type immédiate.

Notons également des exemples de réactions allergiques de type retardée comme les allergies aux sulfamidés, chloramphenicol ou aux pyrazolés.

Théoriquement chaque médicament pourrait provoquer une allergie. En fait, un médicament est une substance externe à l’organisme et nécessite toujours de la part de l’organisme une tolérance à ce produit, c’est donc parfois la tolérance qui pose problème.

Relevons qu’une personne peut également développer une allergie contre les excipients (tous les produits qui enrobent le principe actif pour donner teneur, couleur, volume), il est important de lire la composition complète du médicament en cas de suspicion d’allergie à un produit.

Bons conseils

Allergie aux médicaments - Allergie aux antibiotiquesIl est fondamental de bien connaître les médicaments que vous supportez et ceux dont ce n’est pas le cas (ceux qui provoquent par exemple démangeaisons, urticaires, diarrhées) et de ne pas reprendre les médicaments qui ont mené à des problèmes, car consommer ce médicament une deuxième fois pourrait s’avérer encore plus grave et dangereux. Il est également utile de savoir que certaines allergies sont de type croisée, c’est-à-dire qu’une substance proche à la molécule allergisante pourrait également mener à une allergie.

Il est conseillé d’éviter si possible des substances chimiques proches. Parlez-en à votre pharmacien ou médecin car en cas d’allergie à un médicament, il pourra remplacer le médicament par un autre tout aussi efficace (par exemple remplacer de la pénicilline par un autre antibiotique non allergène).

News à ce sujet

Lire aussi :

Publicité



Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 21.03.2017