Publicité

Lamotrigine

La lamotrigine est un médicament indiqué dans le traitement de l’épilepsie et pour la prévention des épisodes dépressifs chez les patients atteints de troubles bipolaires. Au niveau chimique, la lamotrigine est un phényltriazine synthétique qui n’est pas structurellement proche d’autres antiépileptiques.

Noms :
Lamotrigine, Lamotriginum PhEur, LTG
Nom ATC : N03AX09

Molécule :
C9H7Cl2N5

Métabolisme :
Le temps de demi-vie de la lamotrigine est de 24h à 35h. Il n’existe pas de métabolites actifs. L’élimination est surtout hépatique.

Effets :
La lamotrigine possède des propriétés antiépileptiques (anticonvulsivantes) et stabilisatrices de l’humeur. Ces effets sont principalement attribués au blocage des canaux sodiques voltage-dépendants dans les cellules nerveuses. Toutefois, le mécanisme d’action exact de la la lamotrigine n’est pas totalement expliqué1.

Indications :
Epilepsie (surtout lors de crises dites focales simples, complexes ou généralisées secondaires, aussi contre le grand mal)
– Episodes dépressifs chez les patients atteints de troubles bipolaires
Remarques indications :
– Contre l’épilepsie, la lamotrigine agit de la même façon que la carbamazépine (un autre antiépileptique couramment utilisé) mais est mieux tolérée.
– La lamotrigine est en général prise en monothérapie, notamment contre l’épilepsie. Mais la molécule peut être aussi associée à une autre molécule.

Effets secondaires :
Les effets secondaires possibles les plus courants sont les suivants : troubles visuels, fatigue, vertiges, maux de tête, troubles de la marche, somnolence, fatigue, troubles du sommeil (parfois avec cauchemars), nausées et diarrhées. La lamotrigine peut rarement provoquer une éruption cutanée grave. Les troubles de la peau (ex. exanthème) sont plus fréquents chez les enfants et lors d’une augmentation rapide de la dose. Les réactions de la peau appartiennent parfois à une grave réaction allergique. Une réaction potentiellement très grave, voire mortelle, est le syndrome de Stevens-Johnson. Ce syndrome est toutefois rare.
Chez les enfants la lamotrigine peut en particulier mener aux effets secondaires suivants typiques : vomissement, maux de ventre et tremblements.
Pour la liste complète des effets secondaires, veuillez lire la notice d’emballage (ex. en Suisse Lamictal®).

Contre-indications :
Historique d’une allergie à la lamotrigine menant à des troubles de la peau.
Pour la liste complète des contre-indications, veuillez lire la notice d’emballage (ex. en Suisse Lamictal®).

Interactions :
Risque important d’interactions avec l’acide valproïque (valproate de sodium), il s’en suite une augmentation de la concentration de lamotrigine. Des interactions avec d’autres médicaments ou molécules sont possibles (ex. carbamazépine, phénytoïne, phenobarbital, contraceptifs, etc.).
La lamotrigine est conjuguée par des UDP-glucuronosyltransférases (ce qui est notamment à la source d’interactions).
Pour la liste complète des interactions, veuillez lire la notice d’emballage (ex. en Suisse Lamictal®).

Formes galéniques :
La lamotrigine est disponible sur le marché sous forme de comprimés (25, 50, 100 et 200 mg) ou de comprimés dispersibles à déliter ou à croquer (5, 25, 50, 100 et 200 mg).

Posologie :
Pour les adultes et jeunes de plus de 12 ans la posologie lors d’épilepsie (crises focales ou généralisées) en monothérapie en prise orale est comme dose d’initiation de 25 mg par 24h et comme dose d’entretien de 50 à 100 mg par 12h.
Il est conseillé d’augmenter progressivement la dose, 12,5 mg à 25 mg chaque 2 semaines jusqu’à ce que les crises d’épilepsie soient contrôlées. Les doses élevées de lamotrigine sont à fractionner en 2 prises par 24h (chaque 12h).
Lors de thérapie combinée, il faut absolument effectuer un contrôle des interactions.

Remarques :
– La lamotrigine a été mise sur le marché pour la première fois en 1994, sous le nom de marque de Lamictal®. Il existe désormais des génériques.
– La lamotrigine s’est imposée comme l’un des antiépileptiques de premier choix. Toutefois, dans certains rares cas des dangereux effets secondaires au niveau la peau peuvent survenir. La lamotrigine a l’avantage de pouvoir être utilisée lors de grossesse.
– La lamotrigine appartient à la liste électronique des médicaments essentiels (en anglais eEML) de l’OMS.
Alternatives :
Mis à part pour les femmes enceintes ou qui vont le devenir à cause d’un grave risque de malformation pour le bébé à naître, l’acide valproïque (valproate de sodium) peut être une bonne alternative à la lamotrigine pour certaines formes d’épilepsie (ex. épilepsie atypique).
Lors d’épilepsie avec des crises focales les molécules suivantes sont des alternatives efficaces possibles : carbamazépine, oxcarbazépine, lévétiracétam, gabapentine, lacosamide et topiramate.

Sources & Références : 
Sources : 
Pharmawiki.ch, Compendium.ch.
Références et littérature :
“100 wichtige Medikamente” – Infomed (2020).

Rédaction : 
Xavier Gruffat (Pharmacien)

Dernière mise à jour : 
20.07.2021

Crédits photos :
Fotolia.com/Adobe Stock

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Notes de bas de page et références :

  1. Site en allemand Pharmawiki.ch
Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 20.07.2021

Publicité