Publicité

Dualgin®

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Dualgin et quand doit-il être utilisé ?

Dualgin contient deux principes actifs: ibuprofène et caféine.

L’ibuprofène fait partie d’un groupe de médicaments appelés «anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS)». Les AINS permettent de soulager la douleur et la fièvre en modifiant la façon dont l’organisme y répond. La caféine fait partie d’un groupe de médicaments appelés «stimulants».

Dualgin est utilisé dans le traitement de courte durée des douleurs modérées aiguës telles que les douleurs dentaires et les céphalées.

Dualgin convient uniquement aux adultes.

Si, au bout de 3 jours, vous ne constatez aucune amélioration ou que votre douleur s’est aggravée, vous devez consulter votre médecin.

Quand Dualgin ne doit-il pas être pris ?

Dualgin ne doit pas être pris:

– si vous êtes allergique à l’ibuprofène, à la caféine ou à l’un des excipients de ce médicament mentionnés dans la rubrique «Que contient Dualgin ?»;

– si vous avez déjà développé une dyspnée, de l’asthme, un écoulement nasal, des tuméfactions ou de l’urticaire ou d’autres réactions allergiques cutanées similaires après avoir pris de l’acide acétylsalicylique ou d’autres analgésiques ou anti-inflammatoires, c’est-à-dire des anti-inflammatoires non stéroïdiens (AINS);

– si vous souffrez d’un ulcère gastrique/duodénal actif ou d’hémorragies gastriques/intestinales (ou que cela vous est arrivé plusieurs fois par le passé);

– si, suite à un traitement par AINS, vous avez déjà développé une hémorragie gastrique/intestinale ou une rupture;

– en cas d’inflammation intestinale chronique (maladie de Crohn, colite ulcéreuse);

– en cas d’altération majeure de la fonction hépatique ou rénale;

– en cas de faiblesse cardiaque sévère;

– en cas d’hémorragies cérébrales ou autres;

– en cas de trouble hématopoïétique d’origine inconnue;

– en cas de déshydratation sévère (provoquée par des vomissements, une diarrhée ou une prise de liquides insuffisante);

– en cas de grossesse ou d’allaitement (voir la rubrique «Dualgin peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement ?»);

– pour traiter les douleurs après un pontage de l’artère coronaire ou utilisation d’une console de circulation extra-corporelle).

– par les enfants et les adolescents de moins de 18 ans. L’utilisation de Dualgin n’a pas été étudiée chez les enfants de moins de 18 ans.

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Dualgin ?

Dans les cas suivants, Dualgin doit être pris exclusivement sur prescription médicale et sous surveillance médicale:

– si vous suivez actuellement un traitement médical pour une maladie grave;

– si vous avez déjà eu un ulcère gastrique/duodénal;

– en cas d’asthme ou d’une affection allergique actuel ou passé, en raison du risque de dyspnée;

– en cas de rhume des foins, de polypose nasale ou d’affections chroniques obstructives des voies aériennes, en raison du risque de réaction allergique accru. Les réactions allergiques peuvent se manifester sous forme de crises d’asthme (asthme analgésique), d’œdème de Quincke ou d’urticaire;

– en cas de trouble hépatique;

– en cas d’altération de la fonction rénale;

– si vous prenez des médicaments qui peuvent avoir une interaction médicamenteuse avec Dualgin, tels que les corticostéroïdes, les médicaments anticoagulants (fluidifiants sanguins [comme la warfarine]), les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (médicaments contre la dépression) ou les médicaments qui inhibent la coagulation (comme l’acide acétylsalicylique) (voir la rubrique «Prise de Dualgin avec d’autres médicaments»);

– si vous prenez des anti-inflammatoires ou d’autres analgésiques (par ex. acide acétylsalicylique, aspirine);

– en cas d’affection gastro-intestinale actuelle ou passée (colite ulcéreuse, maladie de Crohn);

– si vous souffrez d’une affection cardiaque, notamment faiblesse cardiaque (insuffisance cardiaque) et angine de poitrine (douleurs thoraciques) ou avez eu un infarctus, une chirurgie de pontage, une artériopathie oblitérante périphérique (troubles de la circulation dans les jambes ou les pieds dus à un rétrécissement ou une obturation des artères) ou une thrombose veineuse, ou un accident vasculaire cérébral (y compris un micro-AVC ou un accident ischémique transitoire [AIT]) ou si vous présentez des facteurs de risque (pression artérielle élevée, diabète, cholestérol, tabagisme), car pour certains analgésiques à effet similaire, à savoir les inhibiteurs de la COX-2, un risque accru d’infarctus ou d’accident vasculaire cérébral a été constaté en cas de dosage élevé et/ou de traitement prolongé. Il n’a pas été établi si ce risque accru concerne également Dualgin;

– si vous avez déjà eu une pression artérielle élevée et/ou une insuffisance cardiaque (faiblesse cardiaque);

– en cas d’affection cardiaque ou rénale, si vous prenez des médicaments contre l’hypertension (par ex. diurétiques, inhibiteurs de l’ECA) ou en cas de perte de liquide importante, par ex. en raison de sueurs prononcées; Dualgin peut affecter la fonction rénale, ce qui peut entraîner une augmentation de la pression artérielle et/ou provoquer une accumulation de liquide (œdème);

– une surveillance médicale est nécessaire, en particulier après une intervention chirurgicale majeure;

– en cas de troubles de la coagulation;

– en cas de trouble hématopoïétique congénital (par ex. porphyrie intermittente aiguë);

– si vous souffrez de certains troubles de la peau (lupus erythemathosus [LES] ou connectivite mixte);

– si vous avez la varicelle; vous devez alors éviter d’utiliser Dualgin;

– en cas d’hyperthyroïdie (en raison d’un accroissement possible du risque d’effets secondaires induits par la caféine);

– si vous prenez des médicaments qui contiennent de l’ibuprofène sur une période prolongée (un contrôle régulier de vos fonctions hépatique et rénale et de vos valeurs sanguines peut s’avérer nécessaire).

Répercussions sur le tractus gastro-intestinal

Le traitement par Dualgin peut provoquer dans le tractus gastro-intestinal haut des ulcères, des hémorragies dans de rares cas ou, dans certains cas isolés, des perforations (rupture gastrique ou intestinale). Ces complications peuvent se produire en cours de traitement sans symptôme avant-coureur. Afin de réduire ce risque, il est recommandé d’utiliser la dose efficace minimale pendant le moins de temps possible. En cas de douleur gastrique dont la cause suspectée est la prise du médicament, consultez votre médecin.

Réactions cutanées

Des réactions cutanées graves ont été rapportées en relation avec le traitement par Dualgin. En cas de rash cutané, de lésions des muqueuses, de bulles ou d’autres signes d’allergie, cessez le traitement par Dualgin et consultez immédiatement un médecin, car ces symptômes sont les premiers signes d’une réaction cutanée très grave. Voir la rubrique «Quels effets secondaires Dualgin peut-il provoquer ?».

Consultez immédiatement votre médecin en présence des signes d’effet secondaire suivants:

– selles rouge vif, selles noires goudronneuses, vomissements de sang ou de particules semblables à du marc de café;

– douleurs sévères dans le haut du ventre.

Il est possible de réduire les effets secondaires en utilisant seulement la dose efficace minimale pendant aussi peu de temps que possible. Les patients âgés présentent un risque accru d’effets secondaires.

L’utilisation concomitante avec des AINS, y compris des inhibiteurs sélectifs de la cyclooxygénase 2, augmente le risque d’effets indésirables (voir la rubrique «Prise concomitante de Dualgin et d’autres médicaments») et doit être évitée.

Les médicaments anti-inflammatoires/analgésiques tels que l’ibuprofène peuvent augmenter légèrement le risque d’infarctus ou d’accident vasculaire cérébral, en particulier à haute dose.

Ne dépassez pas la dose ou la durée de traitement (3 jours) recommandée.

Pendant que vous prenez Dualgin, vous devez demander conseil à votre médecin ou votre dentiste ou l’informer de votre traitement avant toute intervention chirurgicale.

De manière générale, la prise habituelle d’analgésiques, en particulie en cas d’association de plusieurs principes actifs analgésiques, peut provoquer une atteinte rénale irréversible avec risque d’insuffisance rénale (néphropathie des analgésiques). En cas de stress physique accompagné de déperdition sodée et de déshydratation, ce risque peut être accru, et il convient donc de s’abstenir de prendre le médicament.

Chez les patients qui rapportent des affections oculaires lors du traitement sous ibuprofène, le traitement doit être interrompu et des examens ophtalmologiques doivent être réalisés.

Infections

Dualgin peut masquer les signes d’infection tels que la fièvre et la douleur. En cas d’infection, il est donc possible que la prise de Dualgin retarde l’administration d’un traitement adapté, ce qui peut augmenter le risque de complications. Cela a été observé dans la pneumonie bactérienne et les infections cutanées bactériennes liées à la varicelle. Si vous prenez ce médicament pendant une infection et que vos symptômes d’infection persistent ou s’aggravent, consultez un médecin immédiatement.

Prise concomitante de Dualgin et d’autres médicaments

Informez votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez, avez récemment pris ou envisagez de prendre d’autres médicaments.

Dualgin peut avoir une incidence sur l’effet de certains médicaments et vice versa. Cela concerne notamment:

– les anticoagulants (c.-à-d. les fluidifiants sanguins qui inhibent la coagulation, par ex. acide acétylsalicylique, warfarine, ticlopidine);

– les anti-hypertenseurs (inhibiteurs de l’ECA tels que le captopril, bêta-bloquants tels que les médicaments qui contiennent de l’aténolol, antagonistes des récepteurs de l’angiotensine II tels que le losartan).

D’autres médicaments peuvent avoir une incidence sur l’effet de Dualgin ou être affectés par le traitement. C’est pourquoi vous devez systématiquement demander conseil à votre médecin ou votre pharmacien avant de prendre Dualgin avec d’autres médicaments.

Il est particulièrement important que vous informiez votre médecin ou votre pharmacien si vous prenez l’un des médicaments suivants:

Consommation d’aliments, de boissons et d’alcool avec Dualgin

La survenue de certains effets secondaires, tels que ceux qui touchent le tractus gastro-intestinal et le système nerveux central, est plus probable en cas de consommation d’alcool avec Dualgin.

La consommation excessive de produits caféinés (par ex. café, thé, aliments, autres médicaments et boissons) doit être évitée pendant le traitement sous Dualgin.

Patients âgés

Les patients âgés peuvent avoir une réaction plus sensible au médicament que les jeunes adultes. Il est particulièrement important que les patients âgés informent immédiatement leur médecin de tout effet secondaire éventuel.

Aptitude à conduire des véhicules et à utiliser des machines

Dualgin peut affecter les réactions, l’aptitude à conduire et la capacité à utiliser des outils ou des machines!

Les personnes chez qui des effets secondaires tels que des étourdissements, une fatigue ou des troubles visuels surviennent ne doivent en aucun cas conduire des véhicules ou utiliser des machines. Cette précaution s’applique en particulier en association avec l’alcool.

Ce médicament contient moins d’1 mmol de sodium (23 mg) par comprimé; il est donc essentiellement «sans sodium».

Veuillez informer votre médecin, votre pharmacien ou votre droguiste si:

– vous souffrez d’une autre maladie;

– vous avez des allergies; ou

– vous prenez d’autres médicaments (même en automédication!);

– vous avez une infection (voir «Infections» ci-dessous).

Dualgin peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Si vous êtes enceinte ou allaitez, ou que vous pensez être enceinte ou planifiez une grossesse, informez-en votre médecin ou votre pharmacien, qui vous indiquera si vous pouvez prendre ce médicament pendant votre grossesse.

Informez votre médecin si vous tombez enceinte pendant la prise de Dualgin. Ne prenez pas ce médicament pendant les 3 derniers mois de la grossesse. Évitez d’utiliser ce médicament pendant les 6 premiers mois de la grossesse, sauf indication contraire de votre médecin.

Les principes actifs ibuprofène et caféine passent dans le lait maternel. Chez les enfants nourris au sein, une irritabilité et un mauvais sommeil ont été rapportés.

Dualgin ne doit pas être pris pendant l’allaitement, sauf autorisation expresse de votre médecin.

Le médicament fait partie d’un groupe de médicaments (AINS) qui peuvent affecter la fertilité féminine. Cet effet est réversible après l’arrêt du médicament.

Comment utiliser Dualgin ?

Veillez à toujours prendre ce médicament en suivant exactement les indications de votre médecin ou de votre pharmacien. Vérifiez auprès de votre médecin ou de votre pharmacien en cas de doute.

Le dosage recommandé est le suivant:

Adultes:

Dose initiale: prenez 1 comprimé pelliculé (400 mg d’ibuprofène et 100 mg de caféine).

En cas de besoin, prenez une autre dose (un comprimé pelliculé), sans toutefois dépasser trois comprimés pelliculés (1200 mg d’ibuprofène et 300 mg de caféine) par 24 heures et en respectant un intervalle d’au moins 6 heures entre chaque dose.

Dualgin n’est pas recommandé pour le traitement des douleurs légères ni pour une durée de traitement supérieure à 3 jours.

En l’absence de données, Dualgin ne doit pas être utilisé chez les enfants et les adolescents de moins de 18 ans.

Voie orale.

Avalez un comprimé pelliculé entier avec de l’eau.

Il est recommandé aux patients qui ont l’estomac sensible de prendre Dualgin au moment des repas.

Usage à court terme uniquement.

La durée du traitement ne doit pas dépasser 3 jours.

Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vos symptômes s’aggravent ou que la douleur persiste après 3 jours de traitement.

Il est possible de réduire les effets secondaires en utilisant la dose efficace minimale nécessaire au contrôle des symptômes pendant aussi peu de temps que possible.

La dose efficace minimale doit être prise uniquement pendant la durée minimale nécessaire au soulagement des symptômes. En cas d’infection, consultez immédiatement votre médecin si vos symptômes (par ex. fièvre et douleurs) persistent ou s’aggravent (voir la rubrique «Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Dualgin ?»).

Si vous avez pris plus de Dualgin que vous n’auriez dû

Si vous avez pris plus de Dualgin que vous n’auriez dû ou si des enfants prennent le médicament par inadvertance, veuillez systématiquement consulter un médecin ou vous rendre dans un hôpital proche de chez vous afin de faire évaluer le risque et, éventuellement, d’obtenir des conseils de traitement.

Dans ce cas, les symptômes peuvent comprendre les suivants: nausées, douleurs à l’estomac, vomissements (éventuellement sanglants), hémorragies gastro-intestinales, augmentation du rythme cardiaque, céphalées, bourdonnements d’oreille, tremblements, agitation, confusion mentale, tremblement oculaire ou diarrhée rare.

Les symptômes suivants ont également été rapportés à des doses élevées: étourdissements, vision trouble, baisse de la pression artérielle, agitation, coma, taux de calcium sanguin élevé, insuffisance rénale aiguë, atteinte du foie, respiration déprimée, cyanose et exacerbation de l’asthme chez les asthmatiques, somnolence, douleurs thoraciques, palpitations, perte de connaissance, convulsions (principalement chez les enfants), faiblesse et somnolence, présence de sang dans l’urine, sensation de froid et difficultés respiratoires.

Si vous oubliez de prendre Dualgin

Ne prenez pas de dose double pour compenser la dose que vous avez oubliée.

Pour toute question concernant l’utilisation de ce médicament, adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien.

Veuillez-vous conformer au dosage figurant sur la notice d’emballage ou prescrit par votre médecin. Si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte, veuillez-vous adresser à votre médecin, votre pharmacien ou votre droguiste.

Quels effets secondaires Dualgin peut-il provoquer ?

Comme tous les médicaments, ce médicament peut provoquer des effets secondaires qui ne surviennent toutefois pas systématiquement chez tout le monde.

Il est possible que vous développiez un des effets secondaires connus des AINS (voir ci-dessous). Dans ce cas ou en cas de doute, cessez de prendre ce médicament et consultez votre médecin aussi rapidement que possible. Les patients âgés qui prennent ce médicament ont un risque plus élevé de développer des problèmes liés aux effets secondaires.

Les effets secondaires suivants dépendent en grande partie de la dose et varient d’un patient à l’autre.

Cessez immédiatement de prendre Dualgin et consultez un médecin si vous développez l’un des symptômes suivants pouvant être le signe d’effets secondaires graves:

– problèmes d’estomac sévères;

– vomissements de sang ou de particules semblables à du marc de café;

– selles noires goudronneuses ou présence de sang dans l’urine;

– réactions allergiques telles que rash cutané, démangeaisons;

– difficultés respiratoires et/ou tuméfaction de la face ou du cou;

– lassitude associée à une perte d’appétit;

– fatigue inhabituelle associée à une réduction du volume urinaire;

– gonflement du visage, des pieds ou des jambes;

– douleurs dans la poitrine;

– troubles visuels.

Autres effets secondaires:

Fréquents (concerne 1 à 10 personnes sur 100)

– Brûlures d’estomac, douleurs abdominales, nausées et troubles digestifs, vomissements, ballonnements (flatulence), diarrhée, constipation, et léger saignement gastrique et/ou intestinal pouvant provoquer une anémie dans des cas exceptionnels,

– étourdissements, insomnie, céphalées.

Occasionnels (concerne 1 à 10 personnes sur 1000)

– Ulcères gastriques ou intestinaux, parfois avec hémorragie et rupture, en particulier chez les patients âgés, inflammation de la muqueuse buccale avec formation d’ulcères (stomatite ulcérative), inflammation de la muqueuse gastrique (gastrite), selles noires goudronneuses, vomissements avec particules semblables à du marc de café, aggravation d’une colite ou de la maladie de Crohn. Le risque d’hémorragies gastro-intestinales, en particulier, dépend du dosage et de la durée d’utilisation.

– Agitation, rythme cardiaque perceptible, irritabilité ou fatigue.

– Troubles visuels, réactions psychotiques.

– Réactions allergiques telles que rash cutané, démangeaisons et crises d’asthme. Si vous présentez l’un de ces symptômes, vous devez cesser de prendre Dualgin et consulter un médecin immédiatement.

Rares (concerne 1 à 10 personnes sur 10 000)

– Acouphène (bourdonnement dans les oreilles), perte auditive.

– Atteinte rénale (nécrose papillaire), concentration accrue d’acide urique dans le sang, concentration accrue d’urée dans le sang.

Très rares (concerne moins d’une personne sur 10 000)

– Les symptômes suivants ont été rapportés en relation avec un traitement par AINS: tuméfactions (œdèmes), pression artérielle élevée (hypertension) et insuffisance cardiaque.

– Inflammation de l’œsophage ou du pancréas, formation d’un rétrécissement membraneux dans l’intestin grêle et le gros intestin (sténoses diaphragmatiques intestinales).

– Volume urinaire réduit et tuméfactions (en particulier chez les patients souffrant d’hypertension ou dont la fonction rénale est réduite), tuméfactions (œdèmes) et urine trouble (syndrome néphrotique), trouble rénal inflammatoire (néphrite interstitielle) avec éventuellement insuffisance rénale d’apparition soudaine. Si vous développez l’un des symptômes répertoriés ci-dessus ou que vous vous sentez très mal, cessez de prendre Dualgin et consultez immédiatement un médecin, car ces symptômes peuvent être les premiers signes d’une atteinte rénale ou d’une insuffisance rénale.

– Problèmes de formation de cellules sanguine. Ils peuvent se manifester initialement par les symptômes suivants: fièvre, douleur du pharynx, plaies buccales superficielles, symptômes ressemblant à la grippe, abattement prononcé, saignement de nez et hémorragies de la peau. Si vous présentez l’un de ces symptômes, vous devez immédiatement interrompre le traitement et consulter un médecin. N’essayez en aucun cas de vous soigner vous-même en prenant des analgésiques ou des médicaments contre la fièvre (antipyrétiques).

– Dépression.

– Une aggravation des inflammations dues à une infection (par ex. fasciite nécrosante) a été rapportée en relation avec l’utilisation concomitante de certains analgésiques (AINS). Si, pendant l’utilisation de Dualgin, vous développez une infection ou qu’une infection existante s’aggrave, vous devez consulter un médecin immédiatement. Celui-ci devra déterminer si un traitement anti-infectieux/sous antibiotiques est nécessaire.

– Pression artérielle élevée, insuffisance cardiaque, infarctus, affection inflammatoire des vaisseaux sanguins (vasculite).

– Troubles de la fonction hépatique (pouvant se manifester initialement par une jaunisse), atteinte du foie, particulièrement en cas de traitement de longue durée, insuffisance hépatique, inflammation du foie d’apparition soudaine (hépatite aiguë).

– Les symptômes d’une méningite aseptique avec raideur de la nuque, céphalées, nausée, vomissements, fièvre ou altération de la conscience ont été observés chez des patients sous ibuprofène. Les patients atteints de troubles auto-immuns (LES, connectivite mixte) semblent plus susceptibles. Si vous développez l’un de ces symptômes, consultez un médecin immédiatement.

– Réactions cutanées sévères telles que rash cutané avec rougeur et vésication (par ex. syndrome de Stevens-Johnson, épidermolyse nécrosante/syndrome de Lyell), perte de cheveux ou de poils (alopécie). Des infections cutanées graves et des complications liées aux parties molles ont été observées en cas de varicelle.

– Réactions générales d’hypersensibilité sévère (pouvant se manifester par une réaction allergique grave, avec tuméfaction du visage ou du cou, difficultés respiratoires, augmentation du rythme cardiaque, baisse de la pression artérielle, choc anaphylactique [réaction allergique grave pouvant entraîner des difficultés respiratoires ou des étourdissements]).

Fréquence inconnue (ne peut être estimée sur la base des données disponibles)

– Tremblements.

– Augmentation du rythme cardiaque.

– Une réaction cutanée sévère appelée «syndrome DRESS» (réaction médicamenteuse avec éosinophilie et symptômes systémiques) est possible. Le syndrome DRESS se manifeste notamment par les symptômes suivants: rash cutané, fièvre, ganglions lymphatiques gonflés et augmentation du nombre d’éosinophiles (une forme de globules blancs). En début de traitement, rash cutané étendu rouge et squameux, avec irrégularités sous la peau et bulles accompagnées de fièvre et localisées principalement sur les ridules, le torse et les extrémités hautes (exanthème pustuleux généralisé aigu). Si vous développez ces symptômes, cessez d’utiliser Dualgin et consultez un médecin immédiatement. Voir également la rubrique 2.

– Augmentation de la sensibilité au soleil de la peau.

Il se peut que les médicaments tels que Dualgin soient associés à un risque légèrement accru de crise cardiaque («infarctus») ou d’accident vasculaire cérébral.

Dans une étude clinique portant sur l’arrachage d’une dent (et la douleur associée), une inflammation s’est développée au niveau du trou laissé par la dent retirée chez certains patients (2,8%) et, chez d’autres

(1,4%), une inflammation des gencives a été observée suite à l’intervention chirurgicale.

Si vous remarquez des effets secondaires, veuillez en informer votre médecin, votre pharmacien ou votre droguiste. Ceci vaut en particulier pour les effets secondaires non mentionnés dans cette notice d’emballage.

À quoi faut-il encore faire attention ?

Ce médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Remarques concernant le stockage

Ne pas conserver au-dessus de 25 °C.

Conserver hors de portée des enfants.

Remarques complémentaires

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin, votre pharmacien ou votre droguiste, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Dualgin ?

Principes actifs

Ibuprofène et caféine.

Chaque comprimé pelliculé contient 400 mg d’ibuprofène et 100 mg de caféine.

Excipients

Noyau du comprimé

Cellulose microcristalline, croscarmellose sodique, silice colloïdale fortement dispersée anhydride, stéarate de magnésium (d’origine végétale).

Pellicule

Hypromellose, hydroxypropylcellulose, macrogol 6000, talc, dioxyde de titane (E171).

Dualgin contient du sodium.

Numéro d’autorisation

68108 (Swissmedic)

Où obtenez-vous Dualgin ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie et en droguerie, sans ordonnance médicale.

Comprimés pelliculés de 400 mg/100 mg: 10

Titulaire de l’autorisation

Opella Healthcare Switzerland AG, Risch.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en août 2021 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch
Remarques :
– L’équipe de Creapharma.ch a copié à la main le contenu de Swissmedicinfo le 19.08.2022, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament, la date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe en gras juste ci-dessus.
– Comme information interne à Creapharma.ch, il s’agit de la 1ère publication de cette page depuis le lancement début 2021 de cette rubrique.
– Swissmedicinfo informe via son site Internet les médicaments mis à jour (via rubrique “Textes modifiés”). Creapharma.ch s’engage dans un délai maximum de 30 jours à mettre à jour chaque page médicament provenant de Swissmedicinfo (rubrique Informations destinées aux patients). Cela signifie que pendant quelques jours cette page ne puisse pas être 100% mise à jour. Pour une information toujours mise à jour (actuelle), consultez directement le site Swissmedicinfo.

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 19.08.2022
Publicité