Publicité

Imigran® Spray nasal

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Imigran spray nasal et quand doit-il être utilisé ?

Le spray nasal d’Imigran est utilisé dans le traitement aigu de la crise de migraine.

Il est supposé que les douleurs migraineuses relèvent d’une dilatation et d’une inflammation douloureuses de vaisseaux sanguins au niveau de la tête. Imigran soulage les douleurs migraineuses en provoquant le rétrécissement des vaisseaux dilatés.

Le spray nasal d’Imigran ne doit pas être utilisé pour la prévention (prophylaxie) de la migraine.

Le spray nasal d’Imigran ne doit être utilisé que sur prescription du médecin.

Quand Imigran spray nasal ne doit-il pas être utilisé ?

Le spray nasal d’Imigran ne doit pas être utilisé en cas d’hypersensibilité à l’un des composants du médicament, d’hypertension artérielle non traitée, d’antécédent d’infarctus du myocarde, d’atteintes rénales et d’affections hépatiques graves ou de troubles connus de la circulation au niveau du cœur (angine de poitrine), du cerveau et des extrémités.

Le spray nasal d’Imigran ne doit pas être utilisée en même temps que les médicaments suivants:

– inhibiteurs MAO (certains antidépresseurs ou produits contre la maladie de Parkinson). Le traitement par Imigran ne doit débuter que 2 semaines après l’arrêt de l’inhibiteur MAO.

– antimigraineux contenant de l’ergotamine ou ses dérivés (tels que la dihydroergotamine ou le méthysergide, par exemple). Pendant les 24 heures qui précèdent et les 6 heures qui suivent l’administration d’Imigran, il ne faut pas prendre/utiliser de produits contenant de l’ergotamine.

Quelles sont les précautions à observer lors de l’utilisation d’Imigran spray nasal ?

Dans de rares cas, un effet appelé «syndrome sérotoninergique» risque d’apparaître lorsque des triptans, tels qu’Imigran, sont administrés conjointement avec d’autres médicaments à effets sérotoninergique. En font partie: certains antidépresseurs (p.ex. médicaments appelés inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine ou inhibiteurs sélectifs du recaptage de la sérotonine/noradrénaline, inhibiteurs MAO, L-tryptophane, lithium, antidépresseurs tricycliques, etc.). Informez votre médecin si vous êtes traité par ces médicaments. Le «syndrome sérotoninergique» peut englober les symptômes suivants: excitabilité accrue des réflexes intrinsèques musculaires, secousses musculaires, tremblements, agitation, anxiété, hallucinations, irritabilité allant jusqu’à un état confusionnel et la perte de connaissance, accélération du rythme cardiaque, fluctuations au niveau de la tension artérielle, nausées, vomissements, fièvre et diarrhée. Informez votre médecin si l’un de ces symptômes apparaît chez vous après la prise d’Imigran.

L’administration simultanée d’Imigran et d’autres antimigraineux spécifiques (dits triptans) n’est pas recommandée.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez d’hypertension artérielle ou d’une affection cardiovasculaire, de troubles de la circulation sanguine, d’une maladie du foie ou des reins ou d’une épilepsie.

Si vous suivez un traitement avec des médicaments appelés bétabloquants qui peuvent être également utilisés pour prévenir la migraine, votre médecin vous prescrira Imigran de façon particulièrement prudente.

Les maux de tête risquent de s’aggraver si vous utilisez Imigran trop souvent. Dans ce cas, il est possible que votre médecin arrête le traitement par Imigran.

Ce médicament peut affecter les réactions, l’aptitude à conduire et la capacité à utiliser des outils ou des machines! Une somnolence, des vertiges, des nausées et des troubles de la vue peuvent également survenir suite à la migraine ou au traitement avec Imigran. La prudence est donc de rigueur, si vous devez conduire un véhicule ou utiliser des machines pendant le traitement.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si

– vous souffrez d’une autre maladie

– vous êtes allergique

– vous prenez déjà d’autres médicaments ou utilisez déjà d’autres médicaments en usage externe (même en automédication!).

Imigran spray nasal peut-il être utilisé pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Si vous êtes enceinte ou désirez le devenir, le spray nasal d’Imigran ne doit pas être employé, sauf en cas de nécessité absolue.

De petites quantités du principe actif contenu dans Imigran passent dans le lait maternel. Pour protéger le nourrisson, il convient de renoncer à l’allaitement pendant les 12 heures qui suivent l’utilisation du spray nasal d’Imigran et d’utiliser un tire-lait.

Comment utiliser Imigran spray nasal ?

Le spray nasal d’Imigran est destiné exclusivement à l’utilisation intranasale.

Sauf avis contraire du médecin, le schéma posologique est le suivant:

Adultes à partir de 18 ans:

À l’apparition des premiers signes de douleurs migraineuses, ou pendant la crise elle-même, pulvériser une dose unique de 20 mg dans une des deux narines. Dans certains cas, votre médecin vous prescrira aussi une dose unique de 10 mg. Ce n’est que si les symptômes migraineux réapparaissent secondairement qu’une deuxième dose unitaire peut être appliquée, en respectant cependant un délai minimum de 2 heures après la première application. Une dose maximale de 40 mg (c.-à-d. par exemple 2 doses uniques de 20 mg ou 4 doses uniques de 10 mg) ne doit cependant pas être dépassée par 24 heures. En plus des deux inhalations de spray nasal, il ne faut pas prendre de comprimés filmés resp. comprimés filmés T d’Imigran ni administrer d’injections d’Imigran pendant ces 24 heures.

La deuxième inhalation peut cependant être remplacée par une prise unique d’une autre forme galénique d’Imigran (comprimés filmés, comprimés filmés T, solution injectable), utilisée à la posologie recommandée.

Si la première inhalation s’est montrée inefficace, il ne faut pas appliquer d’autres doses d’Imigran au cours de la même crise de migraine, mais utiliser les antalgiques habituels pour la suite du traitement, dans la mesure où ceux-ci ne contiennent ni ergotamine, ni dihydroergotamine. Le spray nasal d’Imigran peut à nouveau être utilisé pour les crises de migraine ultérieures.

Adolescents de 12 à 17 ans:

Chez les adolescents âgés de 12 à 17 ans, le spray nasal d’Imigran convient seulement au traitement des crises migraineuses d’intensité modérée à sévère, n’ayant que peu ou pas répondu à une thérapie précédente par le paracétamol, l’acide acétylsalicylique ou un anti-inflammatoire non stéroïdien.

À l’apparition des premiers signes d’une crise migraineuse, mais aussi pendant la crise, pulvériser une dose unique de 10 mg dans l’une des deux narines. Étant donné la fluctuation des taux de réponse individuels, les patients adolescents peuvent, dans des cas isolés, avoir besoin de 20 mg.

Ce n’est que si les symptômes migraineux réapparaissent secondairement qu’une deuxième dose unitaire peut être appliquée, en respectant cependant un délai minimum de 2 heures après la première application. Il ne faut pas administrer plus de 40 mg d’Imigran spray nasal en l’espace de 24 heures.

Si la première inhalation s’est avérée inefficace, vous ne devez pas procéder à d’autres inhalations d’Imigran pour traiter la même crise, mais poursuivre le traitement par les produits antidouleur habituels, pour autant qu’ils ne contiennent pas d’ergotamine ni de dihydroergotamine.

Enfants de moins de 12 ans et adultes de plus de 65 ans:

Imigran ne doit pas être administré aux enfants de moins de 12 ans et aux adultes de plus de 65 ans, car on ne dispose encore que de trop peu d’expérience.

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Mode d’emploi:

1. Le spray nasal ne doit être retiré du blister qu’immédiatement avant l’emploi.

En cas de rhume, vous devez vous moucher soigneusement avant l’application.

5. Sortir le spray nasal de la narine. Tenir la tête droite et respirer doucement pendant 10 à 20 secondes, en inspirant par le nez et expirant par la bouche. Ceci permet d’éviter une perte de liquide.

Le spray nasal est vide après l’application et vous pouvez le jeter.

Quels effets secondaires Imigran spray nasal peut-il provoquer ?

L’utilisation du spray nasal d’Imigran peut provoquer les effets secondaires suivants:

Fréquent (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 100): irritations locales dans le nez et la gorge, saignements de nez, sensation de goût désagréable, vertiges, étourdissement, fourmillements, augmentation passagère de la tension artérielle, rougeur au visage, essoufflement, nausées, vomissements, douleurs, faiblesse, fatigue, sensations de chaleur, de froid, de pression, d’oppression et de lourdeur dans différentes parties du corps (la poitrine et la gorge incluses).

Très rare (concerne moins d’un utilisateur sur 10 000): réactions d’hypersensibilité de tous les degrés de gravité (p.ex. éruptions cutanées, crises d’étouffement allant jusqu’au choc pouvant menacer la vie), crises convulsives, tremblements, dystonie (augmentation involontaire lente de la tension musculaire associée à des attitudes et des mouvements anormaux), tremblement de l’œil (nystagmus), lacunes dans le champ visuel (scotomes), troubles visuels tels que scintillements, dédoublements, baisse de l’acuité visuelle ou perte de vision (mais indépendamment de cela, les troubles visuels peuvent également apparaître en tant que symptômes concomitants de la migraine elle-même), ralentissement ou accélération des battements du cœur, palpitations, troubles du rythme cardiaque, troubles de l’irrigation cardiaque, spasmes des vaisseaux coronaires, infarctus du myocarde, baisse de la tension artérielle, irrigation insuffisante des membres (syndrome de Raynaud), inflammation d’une section du gros intestin du fait d’une irrigation insuffisante (colite ischémique), altérations minimes des valeurs hépatiques.

En cas de problèmes de tension artérielle ou de douleurs dans la poitrine, veuillez contacter votre médecin sans tarder.

Fréquence inconnue (ne peut être estimée sur la base des données disponibles):

– Si vous avez souffert récemment d’une lésion ou si vous souffrez d’une maladie inflammatoire (p.ex. rhumatisme ou inflammation du côlon), des douleurs ou une aggravation des douleurs peuvent apparaître au niveau du site de la lésion ou de l’inflammation.

– Difficultés à avaler.

Si vous remarquez des effets secondaires, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien. Ceci vaut en particulier pour les effets secondaires non mentionnés dans cette notice d’emballage.

À quoi faut-il encore faire attention ?

Si vous pulvérisez par mégarde Imigran dans les yeux, laver ceux-ci abondamment à l’eau. Consultez votre médecin en cas d’inflammation.

Ce médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur l’emballage.

Remarques concernant le stockage

Le spray nasal d’Imigran ne doit pas être conservé au-dessus de 30°C. Conserver à l’abri de la lumière et hors de portée des enfants. Ne pas congeler.

Remarques complémentaires

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Imigran spray nasal ?

Principes actifs

Chaque spray contient une nébulisation (dose unique) de 10 mg ou de 20 mg de sumatriptan.

Excipients

Dihydrogénophosphate de potassium, hydrogénophosphate de sodium anhydre, acide sulfurique dilué, hydroxyde de sodium, eau.

Numéro d’autorisation

53708 (Swissmedic)

Où obtenez-vous Imigran spray nasal ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

Le spray nasal d’Imigran est vendu en pharmacie, sur ordonnance médicale.

Imigran spray nasal 10 mg: 2 doses unitaires

Imigran spray nasal 20 mg: 2 et 6 doses unitaires

Titulaire de l’autorisation

GlaxoSmithKline AG, 3053 Münchenbuchsee

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en février 2021 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch
Remarques :
– L’équipe de Creapharma.ch a copié à la main le contenu de Swissmedicinfo le 12.05.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament, la date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe en gras juste ci-dessus.
– Comme information interne à Creapharma.ch, il s’agit de la 1ère mise à jour de cette page depuis le lancement début 2021 de cette rubrique.
– Swissmedicinfo informe via son site Internet les médicaments mis à jour (via rubrique “Textes modifiés”). Creapharma.ch s’engage dans un délai maximum de 30 jours à mettre à jour chaque page médicament provenant de Swissmedicinfo (rubrique Informations destinées aux patients). Cela signifie que pendant quelques jours cette page ne puisse pas être 100% mise à jour. Pour une information toujours mise à jour (actuelle), consultez directement le site Swissmedicinfo.

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 12.05.2021

Publicité