Publicité

Omeprax-Drossapharm capsules gastro-résistantes

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que l’Omeprax-Drossapharm et quand doit-il être utilisé ?

Omeprax-Drossapharm contient comme principe actif l’oméprazole qui permet une diminution de la production d’acidité dans l’estomac. Omeprax-Drossapharm est utilisé pour adultes et enfants de plus de 12 ans dans le traitement des maladies suivantes:

– ulcères gastriques et duodénaux;

– inflammation et/ou ulcères de la partie inférieure de l’œsophage (latin: œsophagite de reflux);

– traitement à long terme et préventif de toutes les maladies mentionnées ci-dessus;

– ulcères de l’estomac et du duodénum associés à une infection par Helicobacter pylori. Ce traitement est accompagné de médicaments détruisant les bactéries (antibiotiques);

– des ulcères gastriques et duodénaux provoqués par des anti-inflammatoires non stéroïdiens;

– des brûlures épigastriques et des renvois acides (latin: œsophagite de reflux symptomatique);

– troubles gastriques généraux et sensation de réplétion;

– syndrome de Zollinger-Ellison (production hormonale anormale du pancréas qui déclenche une production excessive d’acidité, ce qui entraîne l’apparition d’ulcères gastro-duodénaux).

Chez l’enfant jusqu’à 12 ans, Omeprax-Drossapharm est indiqué pour le traitement de l’inflammation et/ou de l’ulcère dans la partie inférieure de l’œsophage (en latin: œsophagite de reflux).

La prise d’Omeprax-Drossapharm ne doit avoir lieu que sur prescription du médecin et sous son contrôle permanent.

De quoi faut-il tenir compte en dehors du traitement ?

Les inflammations ou ulcères gastriques provoqués par l’acidité gastrique ne peuvent être traités correctement que si vous respectez les instructions de votre médecin.

Quand Omeprax-Drossapharm ne doit-il pas être utilisé ?

Omeprax-Drossapharm ne doit pas être utilisé en cas d’hypersensibilité connue au principe actif ou à un des adjuvants.

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise d’Omeprax-Drossapharm ?

Certains autres médicaments peuvent influencer l’efficacité d’Omeprax-Drossapharm et, inversement, Omeprax-Drossapharm peut influencer l’effet de certains médicaments. Ce sont par exemple certains médicaments pour le traitement des infections à VIH, de la tuberculose, de l’épilepsie, des dépressions, de mycoses, de troubles de l’activité gastro-intestinale ou de problèmes cardiaques, les tranquillisants et/ou somnifères ainsi que les anticoagulants, certains médicaments utilisés pour éviter le rejet d’organe après une transplantation et certains médicaments anticancéreux. A cause de ses effets indésirables (mal de tête et vertiges), Omeprax-Drossapharm peut entraver la capacité de réaction, l’aptitude à la conduite et l’aptitude à l’utilisation d’outils ou de machines!

Si vous prenez Omeprax-Drossapharm pendant plus de 3 mois, il est possible que votre taux sanguin de magnésium baisse. Un faible taux de magnésium se traduit par de la fatigue, des tensions musculaires involontaires, des états confusionnels, des convulsions, des vertiges et une accélération de la fréquence cardiaque. Si vous présentez un de ces effets secondaires, veuillez immédiatement en informer votre médecin. Un faible taux de magnésium peut aussi entraîner une réduction des taux sanguins de potassium et de calcium. Votre médecin fera peut-être régulièrement des analyses sanguines pour surveiller votre taux de magnésium.

La prise d’un inhibiteur de la pompe à protons tel qu’Omeprax-Drossapharm peut faire légèrement augmenter votre risque de fractures osseuses de la hanche, du poignet ou de la colonne vertébrale, surtout si l’utilisation du médicament est poursuivie pendant plus d’un an. Informez votre médecin si vous souffrez d’ostéoporose ou si vous prenez des corticostéroïdes (ces médicaments peuvent accroître le risque d’ostéoporose).

Si une éruption cutanée survient, notamment sur les zones exposées au soleil, et qu’elle s’accompagne de douleurs articulaires, contactez immédiatement votre médecin car le traitement par Omeprax-Drossapharm doit éventuellement être arrêté.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si vous souffrez d’une autre maladie, vous êtes allergique ou vous prenez déjà d’autres médicaments (même en automédication)!

Omeprax-Drossapharm peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Si vous êtes enceinte ou souhaitez le devenir ainsi que durant la période de lactation, vous ne devez utiliser Omeprax-Drossapharm qu’avec l’accord de votre médecin.

Comment utiliser Omeprax-Drossapharm ?

Le médecin fixera le dosage qui vous convient sur la base de contrôles réguliers.

Les directives posologiques suivantes sont habituellement appliquées:

Enfants jusqu’à 12 ans:

Pour guérir une œsophagite de reflux, le médecin fixera la posologie en fonction du poids corporel de l’enfant.

Pour les patients ayant des problèmes de déglutition ainsi que pour les enfants capables de boire ou d’avaler des aliments semi-solides, les capsules peuvent être ouvertes et leur contenu mélangé dans de l’eau ou dans des boissons légèrement acides (par ex. jus, yoghourt ou lait caillé) avant la déglutition. Préparé ainsi, le médicament doit être pris immédiatement (dans les 30 minutes).

Remplir le verre à moitié avec de l’eau, le rincer et boire. Ne pas utiliser du lait ou de l’eau gazéifiée. Les capsules ne doivent être ni mâchés, ni broyés.

Adultes et adolescents de plus de 12 ans:

En règle générale, pour les ulcères duodénaux, 1 capsule d’Omeprax-Drossapharm 20 mg une fois par jour pendant 2 à 4 semaines.

En règle générale, en cas d’ulcère gastrique ou œsophagien, 1 capsule d’Omeprax-Drossapharm 20 mg une fois par jour pendant 4 à 8 semaines.

Pour les ulcères associés à une infection par Helicobacter pylori, le traitement par Omeprax-Drossapharm 20–40 mg se fait pendant une semaine avec des médicaments détruisant les bactéries (antibiotiques), et prescrits par le médecin. Ce traitement peut être répété si nécessaire (si le laboratoire est toujours positif pour Helicobacter pylori).

Traitement des ulcères gastriques et duodénaux provoqués par des anti-inflammatoires non stéroïdiens: posologie usuelle 1 capsule d’Omeprax-Drossapharm 20 mg une fois par jour pendant 4–8 semaines.

Traitement des brûlures épigastriques et des renvois acides: posologie usuelle 1 capsule d’Omeprax-Drossapharm 20 mg une fois par jour. Au cas où un traitement de 4 semaines avec 1 capsule d’Omeprax-Drossapharm 20 mg se révèle insuffisant, il conviendra de procéder à des examens complémentaires.

En cas de syndrome de Zollinger-Ellison, la dose de départ est de 60 mg d’Omeprax-Drossapharm une fois par jour. En cas de doses plus élevées, la dose journalière peut être répartie sur deux prises.

Pour le traitement à long terme et la prophylaxie des récidives chez des patients souffrant d’un ulcère du duodénum, la dose recommandée est 1 capsule d’Omeprax-Drossapharm 20 mg une fois par jour. Le médecin peut si nécessaire augmenter cette dose à 40 mg d’Omeprax-Drossapharm une fois par jour.

Pour la prophylaxie des récidives chez des patients souffrant d’un ulcère de l’estomac, la dose recommandée est 1 capsule d’Omeprax-Drossapharm 20 mg une fois par jour. Le médecin peut si nécessaire augmenter cette dose à 40 mg d’Omeprax-Drossapharm une fois par jour.

Pour la prophylaxie des récidives chez des patients avec une inflammation guérie de la partie inférieure de l’œsophage (œsophagite de reflux), la dose recommandée est 1 capsule d’Omeprax-Drossapharm 10 mg une fois par jour. Le médecin peut, si nécessaire, augmenter cette dose à 20–40 mg d’Omeprax-Drossapharm par jour.

En cas de troubles gastriques généraux et de sensation de réplétion, en règle générale 1 capsule d’Omeprax-Drossapharm 10 mg une fois par jour. Si aucune amélioration n’apparaît après 4 semaines de traitement, il convient de procéder à des examens supplémentaires.

Les capsules d’Omeprax-Drossapharm se prennent avec du liquide, sans les mâcher, de préférence le matin. Pour les patients ayant des problèmes de déglutition ainsi que pour les enfants capables de boire ou d’avaler des aliments semi-solides, les capsules peuvent être ouvertes et leur contenu mélangé dans de l’eau ou dans des boissons légèrement acides (par. ex. jus, yoghourt ou lait caillé) avant la déglutition. Préparé ainsi, le médicament doit être pris immédiatement (dans les 30 minutes).

Remplir le verre à moitié avec de l’eau, le rincer et boire. Ne pas utiliser du lait ou de l’eau gazéifiée. Les capsules ne doivent être ni mâchés, ni broyés.

Ne changez pas le dosage prescrit de votre propre chef. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous avez l’impression que l’efficacité de votre médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Quels effets secondaires Omeprax-Drossapharm peut-il provoquer ?

Souvent se manifestent mal de tête, diarrhée, constipation, ballonements, douleurs abdominales, nausée, vomissements, des polypes glandulaires bénins de l’estomac ainsi que occasionnellement insomnie, vertiges, sensation de fourmillements, démangeaisons et réactions cutanées. Les autres effets indésirables rarement observés sont urticaire, fatigue, sensibilité accrue à la lumière, vision floue, perte des cheveux, inflammation de la muqueuse de la bouche (stomatite), états d’agitation, augmentation du volume des glandes mammaires chez l’homme, œdèmes, rétrécissement des voies respiratoires et tuméfactions de la peau, principalement du visage, des lèvres ou des muqueuses (angio-œdème), inflammations de l’intestin.

Une éruption cutanée, potentiellement accompagnée de douleurs articulaires, a été rapportée dans de très rares cas.

Si vous prenez Omeprax-Drossapharm durant plus de trois mois, il est possible que vous développiez une grande fatigue, des tensions musculaires involontaires, des états confusionnels, des convulsions, des vertiges ou une accélération de la fréquence cardiaque.

Si vous observez un quelconque signe de maladie que vous pensez devoir imputer à ce médicament, vous devriez en informer votre médecin.

Dans les cas ci-après, vous devez immédiatement consulter votre médecin: perte de poids importante et involontaire, vomissements persistants, difficultés de déglutition, vomissements sanguinolents, selles noires ou éruption cutanée.

Si vous remarquez d’autres effets secondaires, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien.

À quoi faut-il encore faire attention ?

Les capsules d’Omeprax-Drossapharm étant sensibles à l’humidité, le flacon (avec un dessicant inclus dans le bouchon) doit toujours être bien refermé après chaque utilisation.

Ne pas conserver au-dessus de 25 °C.

Omeprax-Drossapharm doit être conservé hors de la portée des enfants et ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Au cas où vous seriez en possession de capsules d’Omeprax-Drossapharm périmées, veuillez les rendre à la pharmacie.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Omeprax-Drossapharm ?

1 capsule d’Omeprax-Drossapharm 10 mg contient 10 mg d’oméprazole comme principe actif et des excipients.

1 capsule d’Omeprax-Drossapharm 20 mg contient 20 mg d’oméprazole comme principe actif et des excipients.

1 capsule d’Omeprax-Drossapharm 40 mg contient 40 mg d’oméprazole comme principe actif et des excipients.

Numéro d’autorisation

65979 (Swissmedic).

Où obtenez-vous Omeprax-Drossapharm ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

Omeprax-Drossapharm est disponible en pharmacie, sur ordonnance médicale.

Emballages à 14, 28, 56 et 98 capsules d’Omeprax-Drossapharm 10 mg, emballages à 7, 14, 28, 56 et 98 capsules d’Omeprax-Drossapharm 20 mg et emballages à 7, 14, 28, 56 et 98 capsules d’Omeprax-Drossapharm 40 mg.

Les capsules d’Omeprax-Drossapharm sont disponibles en flacon plastique.

Titulaire de l’autorisation

Drossapharm SA, Bâle.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en novembre 2017 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch (site accédé par Creapharma.ch le 05.04.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament. La date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe ci-dessus).

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 05.04.2021

Publicité