Publicité

Rhinostop® 25/50

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Rhinostop et quand doit-il être utilisé ?

Rhinostop est utilisé contre les rhumes de diverse nature. Il est conçu pour être appliqué dans les narines, où il exerce un effet vasoconstricteur et décongestionnant des muqueuses du nez et de la zone contiguë de la gorge. Cet effet permet au patient enrhumé de respirer plus facilement par le nez.

L’action de Rhinostop se manifeste en quelques minutes et peut persister jusqu’à 10 heures.

L’efficacité de Rhinostop est comparable à une solution avec double concentration de principe actif mais sans acide hyaluronique.

La formulation de Rhinostop avec acide hyaluronique contribue à prévenir le dessèchement de la muqueuse nasale.

Rhinostop ne doit pas être utilisé pendant plus d’une semaine, car un usage prolongé peut entraîner des dommages permanents à la muqueuse («rhinitis medicamentosa»).

Quand Rhinostop ne doit-il pas être utilisé ?

Après une opération transnasale (intervention chirurgicale dans la région nasale exposant la dure-mère), Rhinostop, comme d’autres médicaments décongestionnant les muqueuses, ne doit pas être utilisé.

Rhinostop ne doit pas être utilisé en cas de

– muqueuse nasale très sèche ou enflammée de manière chronique (rhinitis sicca ou rhinite atrophique),

glaucome à angle aigu (augmentation de la pression intraoculaire),

– hypersensibilité connue à la xylométazoline ou à l’un des excipients.

Quelles sont les mesures de précaution à observer lors de l’utilisation de Rhinostop ?

L’utilisation de Rhinostop peut entraîner des troubles du sommeil et de la vue ou des vertiges, qui témoignent d’une sensibilité accrue. Veuillez consulter votre médecin si

– ces manifestations sont très gênantes,

– votre rhume persiste ou s’aggrave,

– d’ultérieurs troubles se manifestent.

Dans les cas suivants, Rhinostop doit être utilisé avec précaution et seulement après consultation d’un médecin/pharmacien:

– hypertension, maladie cardio-vasculaire (p.ex. syndrome du QT long); chez les patients atteints du syndrome du QT long, des arythmies cardiaques graves peuvent apparaitre lors de l’utilisation de Rhinostop;

– hyperactivité de la thyroïde;

diabète (diabetes mellitus);

– hypertrophie de la prostate;

– phéochromocytome (une tumeur des glandes surrénales).

Si vous prenez des inhibiteurs de la MAO (médicaments contre la dépression) ou en avez pris au cours des 15 derniers jours, il ne faut pas utiliser Rhinostop.

Si vous prenez certains médicaments psychotropes (antidépresseurs tri- ou tétracycliques) ou des médicaments pour le traitement de la maladie de Parkinson (Lévodopa), vous ne devez pas utiliser ce médicament.

Rhinostop ne doit pas être utilisé pour plus d’une semaine, parce qu’une utilisation prolongée peut entraîner une congestion médicamenteuse de la muqueuse nasale (rhinitis medicamentosa ou rhinitis atrophicans), avec des symptômes très similaires à ceux d’un rhume.

Rhinostop ne doit pas entrer en contact avec la bouche ou les yeux.

Ne pas dépasser la dose recommandée, particulièrement chez les enfants et les patients plus âgés.

Excipients

Comme agents conservateurs, Rhinostop contient du méthylparabène et du propylparabène qui peuvent provoquer des réactions allergiques, même tardives, et dans de rares cas des crampes des voies respiratoires (bronchospasmes).

Veuillez informer votre médecin, votre pharmacien ou votre droguiste si

– vous souffrez d’une autre maladie,

– vous êtes allergique ou

– vous utilisez déjà d’autres médicaments (même en automédication!).

Rhinostop peut-il être utilisé pendant la grossesse ou l’allaitement ?

Par précaution, vous devriez renoncer si possible à prendre des médicaments durant la grossesse et l’allaitement, ou demander l’avis du médecin, du pharmacien ou du droguiste.

À cause de son effet vasoconstricteur il faudrait renoncer à prendre Rhinostop durant la grossesse.

Durant l’allaitement Rhinostop devrait être pris seulement sur conseil du médecin.

Comment utiliser Rhinostop ?

Sauf autre prescription du médecin, la posologie usuelle est la suivante:

Rhinostop 50

Adultes et enfants de plus de 12 ans

2 giclées de Rhinostop 50 dans chaque narine, 3 fois par jour.

Enfants à partir de 6 jusqu’à 12 ans, à utiliser uniquement sous la surveillance d’un adulte

1 giclée de Rhinostop 50 dans chaque narine, 3 fois par jour.

Rhinostop 25

Enfants entre 3 et 6 ans, à utiliser uniquement sous la surveillance d’un adulte

1 giclée de Rhinostop 25 dans chaque narine, 2 fois par jour.

Nourrissons et enfants jusqu’à 3 ans selon ordonnance médicale

1 giclée de Rhinostop 25 dans chaque narine, 1–2 fois par jour.

La durée maximale du traitement est d’une semaine (voir «Quelles sont les mesures de précaution à observer lors de l’utilisation de Rhinostop ?»).

Mode d’emploi du spray doseur

Enlever le capuchon de protection. Avant la première utilisation, pomper plusieurs fois jusqu’à l’obtention d’un nuage homogène. Introduire l’embout dans la narine et exercer une seule pression énergique sur les ailettes du spray doseur. Pour les applications ultérieures, le spray doseur est prêt à l’emploi sans pompage préalable.

Rhinostop ne doit pas être utilisé pendant plus d’une semaine.

Si vous avez utilisé une plus grande quantité de Rhinostop que vous n’auriez dû, veuillez immédiatement en informer votre médecin. Un empoisonnement peut résulter d’une forte surdose ou de l’ingestion accidentelle du médicament.

Veuillez-vous conformer au dosage figurant dans la notice d’emballage ou prescrit par votre médecin. Si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte, veuillez-vous adresser à votre médecin, pharmacien ou droguiste.

Quels effets secondaires Rhinostop peut-il provoquer ?

Arrêtez l’utilisation de Rhinostop et recherchez immédiatement une assistance médicale si l’un des signes suivants est constaté chez vous ou chez votre enfant, car il pourrait s’agir d’une réaction allergique:

– problème de respiration ou de déglutition

– gonflement du visage, des lèvres, de la langue et/ou au niveau de la gorge

– fortes démangeaisons avec éruption cutanée rouge et/ou soulèvement de la peau

– battements cardiaques irréguliers.

Effets secondaires fréquents (chez 1 à 10 patients sur 100)

Sècheresse et irritation de la muqueuse nasale, nausées, maux de tête et sensation de brûlure locale.

Effets secondaires très rares (chez moins d’1 sur 10’000 patients)

Réactions allergiques (éruption cutanée, démangeaisons), troubles transitoires de la vue, palpitations irrégulières ou accélérées, gonflement d’origine médicamenteuse de la muqueuse nasale (rhinite médicamenteuse).

Si vous remarquez des effets secondaires qui ne sont pas mentionnés dans cette notice, veuillez en informer votre médecin, votre pharmacien ou votre droguiste

A quoi faut-il encore faire attention ?

Rhinostop doit être conservé à température ambiante (15–25 °C) et hors de la portée des enfants.

Rhinostop ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant sur l’emballage après la mention «Exp».

Si vous possédez des médicaments dont la date de péremption est échue, veuillez les rendre à votre pharmacien, qui se chargera de leur élimination.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin, votre pharmacien ou votre droguiste qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Rhinostop ?

Principe actif

Rhinostop 50 contient 0,5 mg/ml de chlorhydrate de xylométazoline, 1 giclée (0,1 ml) contient 50 µg de chlorhydrate de xylométazoline.

Rhinostop 25 contient 0,5 mg/ml de chlorhydrate de xylométazoline, 1 giclée (0,05 ml) contient 25 µg de chlorhydrate de xylométazoline.

Excipients

Hyaluronate de sodium, dihydrogénophosphate de sodium dihydraté, monohydrogénophosphate de sodium dihydraté, p-hydroxybenzoate de propyle sodique (E217), p-hydroxybenzoate de méthyle sodique (E219), déhydroacétate sodique, chlorure de sodium, eau purifiée.

Numéro d’autorisation

55332 (Swissmedic)

Où obtenez-vous Rhinostop ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie et droguerie, sans ordonnance médicale.

Rhinostop 25/50: spray doseur de 10 ml à 0,05 %.

Titulaire de l’autorisation

IBSA Institut Biochimique, Lugano.

Cette notice d’emballage a été vérifiée pour la dernière fois en juillet 2020 par l’autorité de contrôle des médicaments (Swissmedic).

Source : Swissmedicinfo.ch
Remarques :
– L’équipe de Creapharma.ch a copié à la main le contenu de Swissmedicinfo le 26.04.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament, la date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe en gras juste ci-dessus.
– Comme information interne à Creapharma.ch, il s’agit de la 1ère mise à jour de cette page depuis le lancement début 2021 de cette rubrique.
– Swissmedicinfo informe via son site Internet les médicaments mis à jour (via rubrique “Textes modifiés”). Creapharma.ch s’engage dans un délai maximum de 30 jours à mettre à jour chaque page médicament provenant de Swissmedicinfo (rubrique Informations destinées aux patients). Cela signifie que pendant quelques jours cette page ne puisse pas être 100% mise à jour. Pour une information toujours mise à jour (actuelle), consultez directement le site Swissmedicinfo.

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Lire aussi :


Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 13.05.2021
Publicité