Publicité

Venlafaxine Sandoz®

Information destinée aux patients en Suisse

Qu’est-ce que Venlafaxine Sandoz et quand doit-il être utilisé ?

Venlafaxine Sandoz est un antidépresseur qui appartient à un groupe de médicaments appelés inhibiteurs de recapture de la sérotonine et de la noradrénaline (IRSN). Venlafaxine Sandoz contient le principe actif venlafaxine qui influence la fonction de certaines substances sécrétées par l’organisme, qui jouent un rôle dans la transmission des influx nerveux dans le cerveau (surtout la noradrénaline et la sérotonine). Cela se traduit par une amélioration de l’humeur lors d’une dépression.

Venlafaxine Sandoz est utilisé pour traiter les troubles de l’humeur de gravité et d’origine diverses chez l’adulte.

Venlafaxine Sandoz peut aussi prévenir la récidive des symptômes dépressifs tout comme la réapparition d’un nouvel épisode dépressif.

Le traitement par Venlafaxine Sandoz convient également aux personnes âgées.

Les troubles de l’humeur sont caractérisés par l’abattement, la tristesse, l’incapacité à éprouver de la joie, l’épuisement, des sentiments d’incompétence et de culpabilité, le ralentissement de la pensée, des difficultés de concentration, des troubles du sommeil, l’impression d’être malade, un désintérêt pour les activités quotidiennes, l’excitation et/ou l’anxiété. Un traitement adapté de la dépression est important pour vous aider à vous rétablir. S’ils ne sont pas traités, votre maladie peut persister, s’aggraver et devenir plus difficile à traiter.

L’effet de Venlafaxine Sandoz s’installe en général dès 1 à 4 semaines.

Selon prescription du médecin.

Quand Venlafaxine Sandoz ne doit-il pas être pris ?

En cas d’hypersensibilité connue à l’un des composants du produit.

Venlafaxine Sandoz ne doit pas être pris en même temps ou dans les deux premières semaines suivant l’arrêt de médicaments appelés inhibiteurs de la MAO (qui sont notamment utilisés pour le traitement de la dépression ou de la maladie de Parkinson), car cette association peut provoquer des effets secondaires sévères. Au moins 7 jours doivent s’écouler entre l’arrêt de Venlafaxine Sandoz et le début d’un traitement par un inhibiteur de la MAO. Tout changement de traitement doit se faire sous contrôle médical rigoureux.

Venlafaxine Sandoz ne doit pas être employé chez les enfants et les adolescents de moins de 18 ans.

Quelles sont les précautions à observer lors de la prise de Venlafaxine Sandoz ?

Prise de Venlafaxine Sandoz avec d’autres médicaments/syndrome sérotoninergique

Le syndrome sérotoninergique, qui peut mettre en jeu le pronostic vital (altérations graves des fonctions dans le cerveau, dans les muscles et dans l’appareil digestif par des valeurs de la sérotonine élevées dans le corps), peut survenir au cours d’un traitement par venlafaxine, en particulier lorsqu’elle est associée à d’autres médicaments agissant sur la régulation de la sérotonine. Ces médicaments sont notamment les médicaments utilisés pour le traitement de la migraine, appelés triptans, les médicaments utilisés pour traiter la dépression, comme les inhibiteurs sélectifs de la recapture de la sérotonine (ISRS), les inhibiteurs de recapture de la sérotonine et de la noradrénaline (IRSN) et les antidépresseurs tricycliques, les amphétamines, le méthylphénidate (un médicament pour traiter le trouble déficitaire de l’attention/hyperactivité (TDAH)), le lithium, les antalgiques tramadol, fentanyl et tapentadol, le dextrométhorphane (antitussif), la méthadone, des préparations à base de millepertuis (remède naturel contre les dépressions légères), les inhibiteurs des MAO (incluant l’antibiotique linézolide et le bleu de méthylène) et les suppléments contenant du tryptophane (en cas de troubles du sommeil et de dépression).

Veuillez informer votre médecin si vous prenez d’autres médicaments ou avez l’intention d’en prendre, y compris des médicaments à base de plantes ou des compléments alimentaires.

Le syndrome sérotoninergique peut se manifester par une association de quelques-uns des symptômes suivants: réflexes exagérés, tremblements, perte de connaissance, crampes musculaires, agitation, anxiété, hallucinations, irritabilité, délire et coma, pouls rapide, variations brutales de la pression artérielle, augmentation de la température corporelle, nausée, vomissement et diarrhée. Si vous remarquez de tels symptômes, veuillez en informer immédiatement votre médecin.

La prudence est également de rigueur en cas d’utilisation simultanée des médicaments suivants avec Venlafaxine Sandoz et vous devez informer votre médecin si vous prenez des médicaments contenant les principes actifs suivants: kétoconazole (infections fongiques), halopéridol, rispéridone et clozapine (neuroleptiques utilisés en cas de maladies psychiatriques), métoprolol (hypertension artérielle et troubles cardiaques), cimétidine (hyperacidité gastrique), médicaments tels que calmants et médicaments contre la dépression. Des interactions pouvant survenir, votre médecin adaptera la dose si nécessaire.

Venlafaxine Sandoz ne doit pas être pris en même temps que des coupe-faims. Informez votre médecin si vous prenez des médicaments contre le SIDA.

Venlafaxine Sandoz ne doit pas être pris en même temps ou dans les premiers mois suivant l’arrêt de médicaments contre les troubles du rythme cardiaque qui contiennent comme principe actif de l’amiodarone.

Idées suicidaires et aggravation de votre dépression

Si vous êtes dépressif, vous pouvez parfois avoir des idées d’automutilation ou de suicide. De telles idées peuvent être accentuées si vous utilisez des antidépresseurs pour la première fois, car ces médicaments mettent un certain temps (2 semaines ou plus) avant d’agir. La probabilité que vous ayez de telles idées est plus élevée si vous avez déjà eu par le passé de telles idées ou que vous êtes jeune adulte.

Les données issues des études cliniques ont montré que les jeunes adultes de moins de 25 ans peuvent présenter un plus grand risque de comportement suicidaire lorsqu’ils prennent des antidépresseurs. En cas d’aggravation des symptômes de dépression, vous devez contacter immédiatement votre médecin.

Agressivité et épisodes maniaques

Vous devez informer votre médecin si vous avez par le passé présenté un comportement agressif, si vous avez des antécédents d’épisodes maniaques (sensation d’être surexcité ou euphorique) ou de trouble bipolaire (alternance d’épisodes maniaques et dépressifs), ou si quelqu’un de votre famille en a souffert.

Convulsions

Informez votre médecin si vous souffrez de convulsions (épilepsie). Si des convulsions surviennent sous traitement par Venlafaxine Sandoz, vous devez en informer immédiatement votre médecin et arrêter Venlafaxine Sandoz.

Troubles de la fonction rénale et hépatique

Chez les patients qui souffrent de troubles de la fonction rénale et hépatique, le traitement doit être surveillé par le médecin et le cas échéant, il faudra réduire la dose selon les instructions de celui-ci. Les patients dialysés reçoivent une dose réduite de 50%.

Maladies cardiovasculaires

Venlafaxine Sandoz doit être utilisé avec prudence chez les patients présentant des affections cardiaques.

Informez votre médecin si vous souffrez notoirement d’une affection cardiaque ou d’un rythme cardiaque irrégulier ou ralenti (troubles du rythme cardiaque), si vous avez récemment fait un infarctus ou si votre électrocardiogramme (ECG) présente une anomalie appelée «allongement de l’intervalle QT».

Une élévation de la pression artérielle dépendante de la dose peut se produire. C’est pourquoi un contrôle régulier de la pression artérielle est indiqué. Informez votre médecin si vous souffrez d’hypertension artérielle.

Bouche sèche

Une bouche sèche est rapportée chez plus de 10% des patients traités par la venlafaxine. Celle-ci peut augmenter le risque de caries. Vous devez donc veiller à une bonne hygiène dentaire.

Saignements

Chez les patients prédisposés, les saignements de la peau ou des muqueuses peuvent être plus fréquents au cours d’un traitement par Venlafaxine Sandoz. Informez votre médecin en cas de tendance ecchymotique ou si vous saignez facilement (troubles de la coagulation sanguine dans le passé), ou si vous prenez d’autres médicaments qui sont susceptibles d’augmenter le risque de saignement.

Taux de cholestérol

Informez votre médecin si vous souffrez de taux élevés de cholestérol.

Glaucome

L’utilisation de Venlafaxine Sandoz doit être utilisé avec prudence chez les patients souffrant de glaucome (élévation de la pression interne de l’œil).

Bilan d’eau et de minéraux

Venlafaxine Sandoz doit également être utilisé avec prudence chez les patients ayant un apport insuffisant ou une perte accrue en eau (urine, transpiration), y compris les patients âgés ou les patients suivant un traitement diurétique (médicament favorisant l’élimination d’eau).

Informez votre médecin si vous avez souffert par le passé de taux sanguins de sodium abaissés (hyponatrémie).

Hypersensibilité/allergie

Lors de l’apparition d’une réaction allergique, comme un rash ou une urticaire, veuillez informer immédiatement votre médecin.

Agitation/mouvements involontaires

Venlafaxine Sandoz peut provoquer une sensation d’agitation ou une incapacité à rester assis ou debout tranquillement. Si c’est votre cas, vous devez en informer votre médecin.

Alcool

Vous devez éviter la consommation d’alcool pendant que vous prenez Venlafaxine Sandoz.

Réactions de sevrage à l’arrêt du traitement

Le traitement par Venlafaxine Sandoz ne doit pas être arrêté brutalement, en raison du risque d’effets indésirables. Les symptômes de sevrage suivants ont été observés: anxiété ou excitation, maux de tête, symptômes de type grippal, troubles du sommeil (y compris insomnie et rêves intenses), nausées, vomissements, troubles de la sensibilité (y compris paresthésies [sensation anormale, p.ex. fourmillements ou sensation d’engourdissement ou de brûlure douloureuse]), sensation vertigineuse, tremblements, détérioration de la vue et hypertension artérielle. La majorité des symptômes de sevrage ne sont pas graves et disparaissent spontanément. Des suicides/idées suicidaires et une agressivité ont été observés lors de modifications du schéma de prise Venlafaxine Sandoz ainsi que lors de son arrêt (voir ci-dessus «Idées suicidaires et aggravation de votre dépression»). De ce fait, il peut être nécessaire que votre médecin réduise la dose progressivement sur une période de plusieurs semaines ou mois lors de l’arrêt du traitement par Venlafaxine Sandoz.

Dysfonctions sexuelles

Venlafaxine Sandoz fait partie des inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline (IRSN), qui peuvent causer des dysfonctions sexuelles.

Des cas de dysfonctions sexuelles durables ont été rapportés, dont les symptômes ont persisté malgré l’arrêt du traitement par les IRSN.

Analyses de laboratoire

Venlafaxine Sandoz peut perturber certaines analyses de laboratoire destinées à mettre en évidence d’autres médicaments ou des drogues. Si vous devez vous soumettre à une analyse de laboratoire, veuillez informer votre médecin ou l’hôpital que vous prenez Venlafaxine Sandoz.

Capacité de réaction/aptitude à la conduite

Ce médicament peut affecter les réactions, l’aptitude à conduire et la capacité à utiliser des outils ou des machines! Il appartient à votre médecin d’évaluer les réactions individuelles apparues au début du traitement et leur importance lors de la manipulation de machines et de la conduite de véhicules.

Veuillez informer votre médecin ou votre pharmacien si

– vous souffrez d’une autre maladie,

– vous êtes allergique ou

– vous prenez déjà d’autres médicaments ou utilisez déjà d’autres médicaments en usage externe (même en automédication!).

Venlafaxine Sandoz peut-il être pris pendant la grossesse ou l’allaitement  ?

Avertissez votre médecin si vous êtes enceinte ou si vous projetez de le devenir. Vous ne devez utiliser Venlafaxine Sandoz pendant la grossesse que sur prescription médicale.

Assurez-vous que votre sage-femme et/ou votre médecin savent que vous prenez Venlafaxine Sandoz. L’utilisation de médicaments similaires (ISRS) pendant la grossesse peut augmenter le risque d’une maladie sévère chez l’enfant. Il s’agit d’une hypertension artérielle persistante dans la circulation pulmonaire du nouveau-né (hypertension pulmonaire persistante). L’enfant respire plus rapidement et sa peau prend une coloration bleutée. Ces symptômes commencent habituellement dans les 24 heures après l’accouchement. Si votre enfant présente ces symptômes, vous devez immédiatement consulter votre sage-femme et/ou votre médecin.

Lorsque des mères prennent Venlafaxine Sandoz en fin de grossesse, les nouveau-nés peuvent présenter les symptômes suivants à la naissance ou peu de temps après: troubles de l’alimentation et du sommeil, difficultés respiratoires, convulsions, difficultés à réguler la température corporelle, hypoglycémie, tremblements, augmentation ou diminution excessive du tonus musculaire, vomissement, irritabilité et pleurs incessants. Si votre nouveau-né présente un de ces symptômes, contactez votre médecin.

Chez les femmes prenant des médicaments semblables à Venlafaxine Sandoz, appelés inhibiteurs de la recapture de la sérotonine et de la noradrénaline (IRSN), pendant le deuxième ou le troisième trimestre de grossesse, le risque de pré-éclampsie (toxémie gravidique) peut être augmenté en raison de la concentration accrue de sérotonine et de noradrénaline. En outre, la prise de tels médicaments juste avant l’accouchement peut augmenter le risque d’hémorragie utérine juste après l’accouchement (appelée hémorragie du post-partum).

Venlafaxine Sandoz passe dans le lait maternel. Ceci risque d’avoir des effets sur l’enfant. Au cours du traitement avec Venlafaxine Sandoz vous ne devez pas allaiter votre bébé. Si la prise du médicament est indispensable, il y a lieu d’arrêter l’allaitement.

Comment utiliser Venlafaxine Sandoz ?

La posologie et la durée du traitement sont établies individuellement par votre médecin.

La dose journalière habituelle recommandée pour le traitement de la dépression est de 75 mg, c’est-à-dire 2x 1 Venlafaxine Sandoz comprimé à 37,5 mg par jour. Si cela s’avère nécessaire, le médecin peut, en cas de dépression, augmenter progressivement la dose jusqu’à l’obtention de l’effet désiré, pour la réduire ensuite à la dose usuelle. Pour cette raison, votre médecin peut vous prescrire des comprimés plus forts, ou augmenter le nombre de comprimés à prendre. La dose maximale par jour s’élève à 375 mg.

La dose journalière usuelle recommandée pour le traitment prise du médicament doit avoir lieu de préférence au cours d’un repas.

Si vous avez pris une plus grande quantité de Venlafaxine Sandoz que vous n’auriez dû, consultez immédiatement votre médecin. Les symptômes d’un éventuel surdosage peuvent être un rythme cardiaque rapide, une altération du degré de vigilance (allant de la somnolence au coma), une vision floue, des crampes ou convulsions ainsi que des vomissements.

Si vous avez oublié de prendre une dose de Venlafaxine Sandoz, prenez-la dès que vous vous en apercevez. S’il est toutefois déjà l’heure de la prise suivante, sautez la dose oubliée et ne prenez qu’une seule dose comme d’habitude.

N’interrompez pas brutalement le traitement et ne réduisez pas la dose sans l’avis de votre médecin, même si vous vous sentez mieux. Une réduction de la dose ou un arrêt éventuel du traitement doit être effectué progressivement et lentement, en accord avec votre médecin. La survenue d’effets secondaires à l’interruption de la prise de Venlafaxine Sandoz est connue, en particulier en cas d’arrêt brutal ou de réduction trop rapide de la dose de Venlafaxine Sandoz. Les symptômes suivants peuvent survenir: anxiété ou état d’agitation, maux de tête, symptômes de type grippal, troubles du sommeil (y compris insomnie et rêves intenses), nausées, vomissements, troubles de la sensibilité (y compris paresthésies [sensation anormale p.ex. fourmillements ou sensation d’engourdissement ou de brûlure douloureuse]), sensation vertigineuse et tremblements.

L’utilisation et la sécurité Venlafaxine Sandoz n’ont pas été établies à ce jour pour les enfants et les adolescents de moins de 18 ans (voir aussi sous «Quand Venlafaxine Sandoz ne doit-il pas être pris ?»).

Ne changez pas de votre propre chef le dosage prescrit. Adressez-vous à votre médecin ou à votre pharmacien si vous estimez que l’efficacité du médicament est trop faible ou au contraire trop forte.

Quels effets secondaires Venlafaxine Sandoz peut-il provoquer ?

Les effets secondaires apparaissent plutôt au début du traitement ou lorsque les doses sont élevées. En général, les symptômes diminuent en intensité et en fréquence lors de la poursuite du traitement.

Réactions allergiques

Si les effets secondaires suivants surviennent, arrêtez immédiatement le traitement et contactez votre médecin ou rendez-vous dans le service des urgences de l’hôpital le plus proche: sensation d’oppression dans la poitrine; respiration sifflante, difficultés à avaler ou à respirer, gonflement du visage, de la gorge, des mains ou des pieds; nervosité ou anxiété; sensation vertigineuse; douleur pulsatile; rougeur subite des mains et/ou sensation de chaleur; rash sévère; démangeaisons ou urticaire.

Effets secondaires graves

Si vous présentez l’un des signes suivants, vous avez éventuellement besoin d’une aide médicale d’urgence:

– Troubles cardiaques (fréquence cardiaque accélérée ou irrégulière, tension artérielle augmentée).

– Respiration haletante, essoufflement et température élevée, détresse respiratoire, douleurs thoraciques.

– Troubles des yeux (vision floue, pupilles dilatées).

– Troubles du système nerveux (sensation vertigineuse, fourmillements, troubles moteurs, crampes ou convulsions).

– Troubles psychiatriques tels qu’hyperactivité et euphorie.

La prise de Venlafaxine Sandoz peut provoquer les effets secondaires suivants:

Très fréquent (concerne plus d’un utilisateur sur 10)

Insomnie, maux de tête, sensation vertigineuse, étourdissement, nausées, bouche sèche, constipation, forte sudation.

Fréquent (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 100)

Appétit diminué, nervosité, rêves inhabituels, baisse de la libido, anxiété, agitation, impression d’agitation ou d’incapacité à rester assis ou debout tranquillement (akathisie), absence d’orgasme, paresthésies (sensation anormale, par ex. fourmillements ou sensation d’engourdissement ou de brûlure douloureuse), tremblements, modifications du goût, troubles visuels y compris troubles de l’acuité visuelle (troubles de l’accommodation), dilatation de la pupille (mydriase), bourdonnements d’oreilles (acouphènes), accélération du rythme cardiaque, palpitations, pression artérielle augmentée, bouffées de chaleur, détresse respiratoire, bâillements, diarrhée, vomissements, rash, démangeaisons, sudations nocturnes, tension musculaire accrue, rétention urinaire, problèmes pour uriner, besoin d’uriner fréquent, troubles de l’éjaculation, troubles de l’érection, fatigue, faiblesse, manque de force, frissons, perte de poids, prise de poids.

Occasionnel (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 1000)

Saignements cutanés en petites plaques (ecchymoses), confusion, excitation, impression d’hyperexcitation ou d’euphorie, apathie, hallucinations, altération de la perception de soi, trouble de l’orgasme, grincements de dents la nuit, comportement et idées suicidaires, agressivité, brèves pertes de conscience (syncope), secousses musculaires (myoclonie), altération de la coordination et de l’équilibre, troubles du mouvement (dyskinésie), chute de la pression artérielle lors d’un changement de position, pression artérielle basse, saignements du tractus gastro-intestinal, modification des paramètres hépatiques, urticaire, chute des cheveux, réactions d’hypersensibilité à la lumière, incontinence urinaire, troubles des menstruations (saignements entre les règles, saignements abondants), taux élevés de cholestérol, fractures osseuses.

Rare (concerne 1 à 10 utilisateurs sur 10’000)

Trouble de la formation du sang, gonflement de la peau ou des muqueuses, réactions d’hypersensibilité, troubles des bilans liquidien et salé, confusion aiguë, convulsions, contractions musculaires involontaires ou mouvements musculaires incontrôlés (dystonies), glaucome à angle fermé, troubles du rythme cardiaque (y compris torsades de pointes qui peuvent se transformer en arythmie cardiaque susceptible de mettre en jeu le pronostic vital), cardiomyopathie Tako-Tsubo (une maladie cardiaque aiguë déclenchée par le stress qui peut provoquer des symptômes semblables à ceux d’un infarctus du myocarde, par exemple des difficultés respiratoires ou des douleurs thoraciques), inflammation du tissu conjonctif pulmonaire (maladie interstitielle pulmonaire qui se traduit principalement par une détresse respiratoire), respiration haletante, essoufflement et température élevée, comme lors d’une pneumonie (éosinophilie pulmonaire), pancréatite, troubles de la fonction hépatique, insuffisance hépatique, jaunisse, hépatite, réactions cutanées sévères (syndrome de Stevens-Johnson, nécrolyse épidermique toxique), maladie inflammatoire de la peau ou de la muqueuse, destruction de la fibre musculaire striée.

On peut observer un syndrome neuroleptique malin, qui se traduit principalement par de la fièvre, un pouls irrégulier, des troubles de la conscience et une rigidité musculaire. Un autre effet secondaire, le syndrome sérotoninergique, pouvant principalement être observé en cas d’association avec certains autres agents ayant une action sur le système nerveux central, se traduit par une obnubilation, une rigidité musculaire, des tremblements musculaires, des contractions et de la fièvre. Dans ces deux cas, vous devez arrêter de prendre votre médicament et contacter immédiatement votre médecin.

Très rare (concerne moins d’un utilisateur sur 10’000)

Diminution maladive des plaquettes (thrombopénie), saignements des muqueuses, augmentation du taux de prolactine, troubles moteurs, souvent au niveau du visage (dyskinésie tardive), temps de saignement prolongé.

Fréquence inconnue (fréquence impossible à évaluer en se fondant sur les données disponibles)

Automutilation.

Un risque accru de fractures osseuses a été observé chez les patients âgés de plus de 50 ans qui prennent ce type de médicament.

Si vous remarquez des effets secondaires, veuillez en informer votre médecin ou votre pharmacien. Ceci vaut en particulier pour les effets secondaires non mentionnés dans cette notice d’emballage.

À quoi faut-il encore faire attention ?

Le médicament ne doit pas être utilisé au-delà de la date figurant après la mention «EXP» sur le récipient.

Remarques concernant le stockage

Conserver dans l’emballage original, à température ambiante (15–25°C) et hors de la portée des enfants.

Pour de plus amples renseignements, consultez votre médecin ou votre pharmacien, qui disposent d’une information détaillée destinée aux professionnels.

Que contient Venlafaxine Sandoz ?

1 comprimé contient 37,5 mg ou 75 mg de venlafaxine et des excipients.

Numéro d’autorisation

57481 (Swissmedic)

Où obtenez-vous Venlafaxine Sandoz ? Quels sont les emballages à disposition sur le marché ?

En pharmacie, sur ordonnance médicale.

Venlafaxine Sandoz 37,5 mg: emballages de 30 et 100 comprimés.

Venlafaxine Sandoz 75 mg: emballages de 30 et 100 comprimés (sécables).

Titulaire de l’autorisation

Sandoz Pharmaceuticals SA, Risch; domicile: Rotkreuz

Source : Swissmedicinfo.ch
Remarques :
– L’équipe de Creapharma.ch a copié à la main le contenu de Swissmedicinfo le 17.05.2021, attention il ne s’agit pas de la date de mise à jour de la notice du médicament, la date de dernière mise à jour de la notice du médicament est mentionnée dans le paragraphe en gras juste ci-dessus.
– Comme information interne à Creapharma.ch, il s’agit de la 1ère mise à jour de cette page depuis le lancement début 2021 de cette rubrique.
– Swissmedicinfo informe via son site Internet les médicaments mis à jour (via rubrique “Textes modifiés”). Creapharma.ch s’engage dans un délai maximum de 30 jours à mettre à jour chaque page médicament provenant de Swissmedicinfo (rubrique Informations destinées aux patients). Cela signifie que pendant quelques jours cette page ne puisse pas être 100% mise à jour. Pour une information toujours mise à jour (actuelle), consultez directement le site Swissmedicinfo.

Avez-vous trouvé cet article utile ou avez-vous noté une faute ?

Informations sur la rédaction de cet article et la date de la dernière modification: 17.05.2021

Publicité